les mille et une nuits : l’inquiet - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > les mille et une nuits : l’inquiet

les mille et une nuits : l’inquiet

As Mil e uma noites - volume 1, O inquieto
Portugal, France, Allemagne, Suisse - 2015 - 2h05
sorti en France le 24 juin 2015
film - version originale sous-titrée en français
de

Miguel Gomes

scénario : Miguel Gomes, Mariana Ricardo, Telmo Churro
direction de la photographie : Sayombhu Mukdeeprom
avec : Crista Alfaiate (Schéhérazade / Maria), Adriano Luz (Luís), Rogerio Samora (Premier ministre Portugais), Carloto Cotta (mauvais traducteur brésilien), Fernanda Loureiro (la propriétaire du coq), Américo Silva (Grand vizir / représentant du Fond Monétaire International)
séances : semaine du mercredi 16 septembre 2015
mercredi 16 jeudi 17 vendredi 18 samedi 19 dimanche 20 lundi 21 mardi 22
14:00*
séance spéciale :
* dim 20 à 14h00 : Le meilleur de la Quinzaine des réalisateurs Cannes 2015 - en partenariat avec le Gncr (Groupement national des cinémas de recherche) - tarif unique 3,50 €

synopsis

Où Schéhérazade raconte les inquiétudes qui s'abattent sur le pays : « Ô Roi bienheureux, on raconte que dans un triste pays parmi les pays où l'on rêve de baleines et de sirènes, le chômage se répand. En certains endroits la forêt brûle la nuit malgré la pluie et en d'autres hommes et femmes trépignent d’impatience de se jeter à l'eau en plein hiver. Parfois, les animaux parlent, bien qu’il soit improbable qu’on les écoute. Dans ce pays où les choses ne sont pas ce qu'elles semblent être, les hommes de pouvoir se promènent à dos de chameau et cachent une érection permanente et honteuse ; ils attendent qu’arrive enfin le moment de la collecte des impôts pour pouvoir payer un dit sorcier qui… ». Et le jour venant à paraître, Schéhérazade se tait...

notes de production

Les Mille et une nuits (persan : هزار و یک شب Hezār o yek šab , arabe : ألف ليلة وليلة Kitāb ʾAlf Laylah wa-Laylah, litt. Le Livre de mille nuits et une nuit) est un recueil anonyme de contes populaires en arabe, d’origine persane et indienne. Il est constitué de nombreux contes enchâssés et de personnages mis en miroir les uns par rapport aux autres...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Mille_et_Une_Nuits
Abordé au cinéma par Pier Paolo Pasolini (1974).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Mille_et_Une_Nuits_%28film,_1974%29

C’est le retour de Miguel Gomez à la Quinzaine après Ce cher mois d’août (1) en 2008, selon Edouard Waintrop, délégué général de la Quinzaine des réalisateurs.
(1) http://www.citebd.org/spip.php?film4
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ce_cher_mois_d%27ao%C3%BBt

Pour nourrir son film, le réalisateur Miguel Gomes a constitué une équipe de journalistes chargées de recueillir des informations. Le long métrage se préparant dans le plus grand secret, leurs recherches et collaborations se sont faites dans le cadre de ce qu’ils ont appelé le Comité central.

Il raconte : le Comité central vote les propositions d’investigation des journalistes ; informés des priorités du Comité central, les journalistes négocient avec la production la manière de se rendre sur le terrain (ils leur demandent de l’argent) ; le Comité reçoit des journalistes de nouvelles informations qui résultent de l’investigation et avec celles-ci va tenter de forger une fiction (avec ou sans scénario) qui convient pour servir de conte à Schéhérazade (2) ; dans le plus petit nombre de jours possible, l’équipe de production terrorisée doit garantir les acteurs, planifier les essais, trouver les décors et engager l’équipe technique pour que ce conte puisse être filmé.
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Sh%C3%A9h%C3%A9razade

Les Mille et une nuits est un film en trois parties, dont chacune sort séparément. Un défi pour le réalisateur étant donné la polémique autour de son œuvre.

Parmi les membres du casting des Mille et une nuits, certains acteurs ont déjà tourné ensemble dans le film Mystères de Lisbonne (3) de Raul Ruiz.
(3) http://www.citebd.org/spip.php?film563

Le producteur du film Luis Urbano (4) a prévu de sortir le film au moment des élections portugaises, sans doute pour faire réagir un pays qui traverse aujourd’hui une grave crise.
(4) http://www.imdb.com/name/nm2245654/

Au cours de ses recherches pour nourrir son film, le réalisateur et son équipe ont été confrontés à des témoignages poignants, révélateurs de la grande misère qui sévit aujourd’hui au Portugal.
http://www.commeaucinema.com/notes-de-prod/les-mille-et-une-nuits-volume-1-l-inquiet,339686

Parmi tous les témoignages recueillis, l’un d’eux a particulièrement attiré Miguel Gomes. Quelques mois avant le début de ses recherches, un couple s’est suicidé dans un immeuble de Santo Antonio de Cavaleiros. Malgré la dimension morbide et obscène, il a choisi de tourner dans ce lieu : nous allons filmer l’histoire des suicidés, mais aussi d’autres histoires qui se sont passées ici et qui ont été vécues par leurs voisins. L’immeuble devient un personnage raconté par ses habitants.

L’une des sources d’inspirations de Miguel Gomes pour Les Mille et une nuits a été le film Melo (5) d’Alain Resnais.
(5) https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9lo_%28film,_1986%29

L’un des personnages du film est un chien appelé Lucky, l’un des plus célèbres dans l’industrie cinématographique espagnole. Il a notamment joué dans Les Fantômes de Goya (6) de Milos Forman.
(6) https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Fant%C3%B4mes_de_Goya

Miguel Gomes
voir fiche du film Tabou
http://www.citebd.org/spip.php?film954
https://fr.wikipedia.org/wiki/Miguel_Gomes_%28r%C3%A9alisateur%29

Mariana Ricardo
voir fiche du film Tabou
http://www.citebd.org/spip.php?film954
http://www.imdb.com/name/nm0723114/

Telmo Churro
http://www.imdb.com/name/nm1703853/

Sayombhu Mukdeeprom
voir fiche du film Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures
http://www.citebd.org/spip.php?film477
http://www.imdb.com/name/nm1178928/

Crista Alfaiate
http://www.imdb.com/name/nm2843100/

Adriano Luz
http://www.imdb.com/name/nm0527735/bio?ref_=nm_ov_bio_sm

Rogerio Samora
http://www.imdb.com/name/nm0759992/bio?ref_=nm_ov_bio_sm

Carloto Cotta
http://www.imdb.com/name/nm1929018/

extrait(s) de presse

Critikat - Un cinéaste déguisé en princesse orientale condamnée à raconter des histoires pour ne pas mourir. Différences et répétitions : l’usine à fictions se met en marche.
Les Inrocks - Ce cinéma-là est évidemment politique et poétique. (...) C’est de cette hétérogénéité formelle que naissent le charme et la beauté du film. D’une variété nécessaire pour rendre compte de l’époque, de la société portugaise, du monde, ici et maintenant.
Paris match - A la dépression économique (...), Miguel Gomes répond par la poésie la plus débridée, imaginant des puissants incapables de bander et des chômeurs qui s'offrent par défi un bain de midi malgré le froid. L'enchantement est puissant.
Première - Le cinéaste portugais est passé maître dans l'art de la correspondance baudelairienne. Ses associations d'idées poétiques et politiques font de ces inquiétudes un spectacle flamboyant.
Chronic' art - Plutôt qu'une tentative réussie de réenchantement du réel, c'est le constat d'une fiction blessée par une réalité économique, un récit meurtri, qui n'arrive littéralement plus à se tenir debout et déploie devant nous les coulisses de sa conscience malheureuse.
Culturopoing - Ce volume donne le ton d'un projet en forme de divagation à la fois poétique et documentaire. Grand bazar tous cieux ouverts, coq-à-l'âne arrangé, va-et-vient malicieux ou improbables, confusion fictive et semi-réalité, collectage d'histoires vraies mais tout autant fabuleuses...
Le Nouvel obs - Ce film (...) passe d'une tonalité à une autre, entrelace les intrigues à loisir, joue avec le spectateur, lequel se dit parfois que Gomes pousse le bouchon un peu loin, tout en reconnaissant qu'un film comme celui-là, non, il n'en a jamais vu.
Fiches du cinéma - Foutraque, inégal et éminemment stimulant, ce premier volume annonce une trilogie pleine de souffle, en réponse à une économie exsangue.