Les Ames noires - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Les Ames noires

Les Ames noires

Anime nere
Italie, France - 2014 - 1h43
sorti en France le 1er octobre 2014
Mostra de Venise 2014 - Festival international du film Toronto 2014
film - version originale sous-titrée en français
de

Francesco Munzi

scénario : Francesco Munzi, Fabrizio Ruggirello, Maurizio Braucci
d'après l'oeuvre de : Gioacchino Criaco
direction de la photographie : Vladan Radovic
musique ou chansons : Giuliano Taviani
avec : Marco Leonardi (Luigi), Peppino Mazzotta (Rocco), Fabrizio Ferracane (Luciano), Giuseppe Fumo (Leo), Barbora Bobulova (Valeria), Anna Ferruzzo (Antonia), Pasquale Romeo (Ercole), Vito Facciolla (Pasquale), Aurora Quattrocchi (Rosa)
séances : semaine du mercredi 12 août 2015
mercredi 12 jeudi 13 vendredi 14 samedi 15 dimanche 16 lundi 17 mardi 18
18:30
21:00
21:00
18:30

synopsis

Le film raconte l'histoire de trois frères fils d'un berger, impliqués dans la délinquance de l'Aspromonte. Le plus jeune, Luigi est un trafiquant international de drogue ; Rocco vit à Milan avec sa femme Valeria et leur fille. Il n'accepte pas le style de vie de son frère cadet, mais est chef d'entreprise grâce à son argent sale ; l'ainé des trois, Luciano, se berce de l'illusion qu'il pourra éviter la confrontation et vivre de sa terre. Le fils Leo, dans la vingtaine, plein de rancœur et sans futur, en tirant quelques coups de fusil sur le rideau de fer d'un bar protégé par le clan rival, déchaine une guerre entre familles qui poussera les personnages à la rencontre de leur destin tragique…

notes de production

Les Ames noires est adapté du livre du même titre écrit par Gioacchino Criaco, qui a aidé le cinéaste dans la conception du film.

J’ai tourné dans le pays que la littérature judiciaire et journalistique stigmatise comme étant l’un des lieux les plus mafieux d’Italie, un des centres névralgiques de la ‘Ndrangheta (1) calabraise : Africo (2). Quand j’ai annoncé que je voulais tourner dans cette région, tout le monde a tenté de me dissuader : le sujet était trop difficile, trop inaccessible, trop dangereux. C’était un film impossible. J’ai demandé à Gioacchino Criaco, l’auteur du livre "Les Ames noires" dont s’inspire le film, de m’aider. Je suis arrivé en Calabre (3) chargé de préjugés et de peurs. J’ai découvert une réalité très complexe et nuancée. J’ai vu la défiance se transformer en curiosité et les maisons s’ouvrir à nous. J’ai mélangé mes acteurs avec les habitants du village, qui ont joué et travaillé avec l’équipe du film. Sans eux, le film aurait été plus pauvre.
Africo a eu une histoire de criminalité très dure, mais qui peut nous aider à comprendre beaucoup de choses sur notre pays.
Francesco Munzi
(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/’Ndrangheta
(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/Africo
(3) http://fr.wikipedia.org/wiki/Calabre

Les Ames noires a été présenté à la Mostra de Venise 2014.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mostra_de_Venise_2014

Entretien avec Francesco Munzi
Peut-on réaliser un film sur la mafia en toute liberté ?
Les mafias, puisqu’il faut en parler au pluriel, sont un phénomène très complexe. Elles peuvent être de nature variée, suivant les pays et les régions. Elles traversent souvent toutes les couches de la société, sans qu’on le sache. Elle est par nature souterraine, opaque, donc impossible à identifier chez les gens. En ce qui me concerne, je tenais absolument à tourner sur place, dans le village d’Africo et ses alentours, comme j’aurai tourné dans n’importe quel autre endroit d’Italie. De fait, je ne me suis pas censuré, et personne n’a exercé la moindre intimidation sur moi. J’ai essayé d’être le plus libre possible, en parlant à tout le monde, sans faire de différence, sans chercher à savoir si les personnes rencontrées avaient ou non des casiers judiciaires...
http://www.telerama.fr/cinema/a-la-mostra-franceso-munzi-explore-la-face-intime-de-la-mafia,116216.php

Francesco Munzi
http://www.imdb.com/name/nm0613359/

Fabrizio Ruggirello
http://www.imdb.com/name/nm1425937/

Maurizio Braucci
voir fiche du film Reality
http://www.citebd.org/spip.php?film923

Gioacchino Criaco
https://it.wikipedia.org/wiki/Gioacchino_Criaco

Vladan Radovic
Né le 15 décembre 1970 à Sarajevo (Bosnie-Herzégovine).
http://www.imdb.com/name/nm0705842/

Giuliano Taviani
Né le 8 novembre 1969 à Rome.
http://www.imdb.com/name/nm0851749/

Marco Leonardi
Né le 14 novembre 1971 à Melbourne (Australie).
http://www.imdb.com/name/nm0502813/

Peppino Mazzotta
Né le 20 mai 1971 à Domanico (Italie).
http://www.imdb.com/name/nm0563686/

Fabrizio Ferracane
Né le 13 juillet 1975 à Mazara del Vallo (Italie).
http://www.imdb.com/name/nm0273827/

Giuseppe Fumo
http://www.imdb.com/name/nm6659513/

Barbora Bobulova
Née Barbora Bobul’ová le 29 avril 1974 à Martin (Slovaquie).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Barbora_Bobulova

Anna Ferruzzo
Née le 17 février 1966 à Tarente (Italie).
http://www.imdb.com/name/nm1314276/

Pasquale Romeo
http://www.imdb.com/name/nm6659514/

Vito Facciolla
http://www.imdb.com/name/nm2835639/

Aurora Quattrocchi
Née 18 mars 1943 à Palerme (Italie).
http://www.imdb.com/name/nm0703002/

extrait(s) de presse

Le Parisien - Ce drame shakespearien sur fond de règlement de comptes fratricide offre un portrait sombre et tragique d'une population et d'une économie minées par des décennies de domination criminelle.
Les Inrocks - Evidemment, "Les Âmes noires" est un produit plus classique, moins sauvage. Mais tout de même, la rugosité des êtres et des situations y contraste idéalement avec le détachement de la mise en scène.
Positif - "Les Âmes noires" est un ballet d'hommes terrifiants [...] Une épure d'autant plus efficace que Munzi a plusieurs fois à des ellipses narratives donnant à son film une nécéssité interne loin de toute situation convenue.
àVoir-àLire - Ici pas de scènes spectaculaires, ni de règlements de comptes en rafale, ni même multiplications de meurtres, "Les Ames noires" se contente d’aller à son train de sénateur, en une lente et inexorable montée en puissance vers un final digne d’une tragédie antique.
La Croix - Le film de mafia - fût-il italien - est un genre tellement exploré - et par les meilleurs ! - qu’il en devient risqué. Avec "Les Âmes noires", à travers ce personnage essayant avec courage de s’extraire de la fatalité, Francesco Munzi offre pourtant un point de vue original.
Fiches du cinéma - Plus près de "Gomorra" que du "Parrain"...
L'Humanité - Scénario et filmage relativement classiques, avec néanmoins divers partis pris narratifs qui distinguent ce drame du tout-venant des polars sur la mafia. Il y a d’une part un accent régionaliste très convaincant et d’autre part une sorte de distanciation qui se traduit par une certaine lenteur, par une insistance sur le paysage.
Telerama - Malgré son intrigue un peu sommaire, le film captive par sa densité, sa tension souterraine, sourde, constante. Qui explose littéralement au cours du bain de sang final, pour le coup original et, paradoxalement, libérateur.