Victoria - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Victoria

Victoria

Allemagne - 2015 - 2h14
sorti en France le 1er juillet 2015
Grand prix festival international du cinéma policier Beaune 2015 - 6 Lola 2015 (meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur, meilleure actrice, meilleure photographie, meilleure musique)
film - version originale sous-titrée en français
de

Sebastian Schipper

direction de la photographie : Sturla Brandth Grøvlen
musique ou chansons : Nils Frahm
avec : Laia Costa (Victoria), Frederick Lau (Sonne), Franz Rogowski (Boxer), Burak Yiğit (Blinker),Max Mauff (Fuss), André Hennicke (Andi),Philipp Kubitza (HipHop Mann),Ernst Stötzner (Arzt), Anna Lena Klenke (mère de Junge), Nadja Laura Mijthab (Victorias Freundin), Eike Frederik Schulz (barman), Martin Goeres (Sek), Adolfo Assor (vendeur du kiosque), Daniel Fripan (Rowdy), Anne Düe (femme à la caisse), Hans-Ulrich Laux (chauffeur de taxi), Jan Breustedt (Rowdy), Dennis Oestreich (Heris)
séances : semaine du mercredi 1er juillet 2015
mercredi 1er jeudi 2 vendredi 3 samedi 4 dimanche 5 lundi 6 mardi 7
14:00
18:30
21:00
18:30
21:00
18:30
21:00
11:00*
14:00*
18:30*
21:00*
11:00
14:00
18:30
21:00
séance spéciale :
* les matinales samedi et dimanche à 11h00 sont au tarif unique de 3,50 €
séances : semaine du mercredi 8 juillet 2015
mercredi 8 jeudi 9 vendredi 10 samedi 11 dimanche 12 lundi 13 mardi 14
16:00
20:30
20:30
18:30
16:00*
18:30*
16:00
20:30
20:30
20:30
séance spéciale :
* les matinales samedi et dimanche à 11h00 sont au tarif unique de 3,50 €
séances : semaine du mercredi 15 juillet 2015
mercredi 15 jeudi 16 vendredi 17 samedi 18 dimanche 19 lundi 20 mardi 21
16:00
16:00
16:00

synopsis

Berlin, 5h42. Victoria est une jeune danseuse espagnole qui rencontre lors d'une soirée dans un club, quatre hommes prénommés Sonne, Boxer, Blinker et Fuß. Sonne et Victoria se rapprochent et flirtent ensemble jusqu'au moment où ils sont interrompus par les autres, en raison d'une affaire importante à régler. Victoria se retrouve alors aux commandes pour les emmener sur le lieu de rendez-vous. Ce qui devait être une soirée normale va finalement devenir une nuit bien sombre et dangereuse…

notes de production

Victoria n’est pas un film, ce n’est pas non plus une histoire à propos d’un braquage de banque. C’est un braquage de banque !
Sebastian Schipper

Le tournage de Victoria a ceci de particulier qu’il n’a duré en tout et pour tout que... 2h14 ! Le réalisateur Sebastian Schipper a en effet tourné l’ensemble du film en un seul plan séquence, en temps réel, un matin à l’aube. Afin que les lieux de tournage soient proches les uns des autres, le décor de la boîte de nuit fut spécialement construit pour les besoins du film. Une grande part des dialogues furent également le résultat de l’improvisation des comédiens. Au final, Victoria se voit comme un objet cinématographique singulier qui a fait dire au réalisateur américain Darren Aronofsky (1), président du jury de la Berlinale (2) où le film fut présenté, qu’il avait bouleversé son monde.
(1) http://www.citebd.org/spip.php?film751
(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/Berlinale

Le personnage principal du film, Victoria, est espagnole. Pour le réalisateur, placer un personnage de cette origine au sein de la jeunesse berlinoise se justifie : la rencontre d’une jeunesse allemande, élève bien pensante dans une Europe des inégalités, et d’une jeunesse espagnole moins riche et en proie à de grandes difficultés, m’intéressait. Les deux se retrouvent sur une absence d’avenir programmée. Dans cette inquiétude de la jeunesse, j’aimais cette solidarité du "qui es-tu, d’où viens tu ?" Cette vérité va plus loins que les bonnes intentions.

Même si les dialogues du film furent improvisés par les acteurs, Sebastian Schipper avait tout de même un scénario d’une douzaine de pages sur lequel figuraient les scènes, les lieux et les actions des personnages.

L’action du film se déroule à Berlin (3). La capitale allemande est figurée ici comme un véritable personnage. Pour Sebastian Schipper, le film ne pouvait être tourné nulle part ailleurs : pour moi Berlin est la meilleur ville du monde car elle incarne le "ici et maintenant" de cette fureur de vivre.
(3) http://fr.wikipedia.org/wiki/Berlin

Quatrième film de Sebastian Schipper, Victoria est également le premier film qu’il produit grâce à sa société de production MonkeyBoy qu’il a fondée avec Jan Dressler en 2013. Bien évidemment, comme pour ses trois précédents longs-métrages, le cinéaste signe également le scénario de son film.

La gageure d’un film tourné en un seul plan séquence et en temps réel ne supportait pas de refaire les prises. Il fallait, malgré l’aspect pour le moins singulier du projet, laisser supposer une certaine fluidité, comme le déclare le metteur en scène : il fallait que je réalise un film maîtrisé, j’ai donc appris à m’exprimer comme un entraîneur.

Sebastian Schipper n’a pas souhaité se référer à des films qui existaient déjà car Victoria devait justement ressembler à quelque chose d’inédit. Le réalisateur déclare : nous voulions absolument créer de toute pièce une véritable expérience pour le spectateur, pour cela il fallait que c’en soit une pour nous, pour l’équipe technique, pour les acteurs, pour tous ceux qui y participaient. Nous avons envisagé le film comme le résultat de cette expérience, et nous savions que pour réaliser cela nous devions nous éloigner des codes du cinéma, pour créer quelque chose d’unique, de nouveau, avec sa propre saveur, sa propre odeur, sa propre épaisseur.

Présenté en compétition dans plusieurs festivals de cinéma, Victoria a déjà eu l’occasion de glaner un certain nombre de prix. Parmi eux, citons le Prix du public et le Prix des salles art et essai lors de la dernière édition de la Berlinale, le Grand prix du Festival international du film policier de Beaune 2015 ainsi que 6 Lola (équivalent des César en Allemagne) dont celui de meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur, meilleure actrice, meilleure photographie et meilleure musique.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Deutscher_Filmpreis
http://www.filmdeculte.com/cinema/actualite/LOLA-2015-Victoria-triomphe-aux-Oscars-allemands-21543.html

Sebastian Schipper
Né le 8 mai 1968 à Hanovre.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sebastian_Schipper

Sturla Brandth Grøvlen
Né le 11 mars 1980 à Trondheim (Norvège).
http://www.imdb.com/name/nm3163889/

Nils Frahm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nils_Frahm

Laia Costa
Née à Barcelone le 18 février 1985.
http://www.imdb.com/name/nm4663937/

Frederick Lau
Né le 17 août 1989 à Berlin.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Frederick_Lau

Franz Rogowski
http://www.imdb.com/name/nm4453291/

Burak Yiğit
http://www.imdb.com/name/nm2916919/

Max Mauff
http://fr.wikipedia.org/wiki/Maximilian_Mauff

André Hennicke
http://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Hennicke

Philipp Kubitza
http://www.imdb.com/name/nm2968057/

Ernst Stötzner
http://www.imdb.com/name/nm0836729/

Anna Lena Klenke
http://www.imdb.com/name/nm3609745/

Nadja Laura Mijthab
http://www.imdb.com/name/nm5058658/

Eike Frederik Schulz
http://www.imdb.com/name/nm5457972/

Martin Goeres
http://www.imdb.com/name/nm1026045/

Adolfo Assor
http://www.imdb.com/name/nm0039891/

Daniel Fripan
http://www.imdb.com/name/nm0295797/

Anne Düe
http://www.imdb.com/name/nm5092846/

Hans-Ulrich Laux
http://www.imdb.com/name/nm2679849/

Jan Breustedt
http://www.imdb.com/name/nm7087124/

Dennis Oestreich
http://www.imdb.com/name/nm4116610/

extrait(s) de presse

Cineuropa - Finalement, le choc de la première scène annonce assez parfaitement tout ce qui va suivre : la manière dont le film happe totalement le spectateur et dont il l'affecte presque physiquement, mais surtout la totale crédibilité de ce récit en temps réel, tellement puissamment réaliste qu'il est encore plus fort que la réalité.
Film de culte - "Victoria" est divertissant et propose une expérience assez unique…
Le Parisien - "Victoria", à la fois fascinant, captivant, qui vous cloue dans votre fauteuil...
In the mood for cinema - "Victoria" n’est pas qu’un vain exercice de style et qu’un plan-séquence ébouriffant, vertigineux, mais un récit d’apprentissage énergique, vivace, intense, une expérience initiatique pour son héroïne comme pour le spectateur...
Scénario au long court - C’est à bout de souffle qu’on sort de la salle, sans avoir réalisé tout à fait qu’on vient de rencontrer le nouvel ovni cinématographique allemand...
Toute la culture - Il y a à la fois du Gus van Sant, du Tom Tykwer mais aussi du Alan Clarke, dans ce film à la fois onirique et social, qui est une déclaration d’amour à Berlin. Très touchant, imprégné de fureur de vivre et formellement très original, ce film risque bien de faire parler de lui...
Un grand moment de cinéma... - Sebastian Schipper parvient tout à la fois à faire une photographie très juste de la réalité cosmopolite berlinoise et de l’énergie d’une génération quelque peu paumée, tout en mettant en place un thriller au sein duquel, on le sent bien, les protagonistes courent à leur propre perte...
L'Express - Voilà une expérience de cinéma comme on en a rarement, doublée d'un vrai bon polar haletant...