Valley of love - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Valley of love

Valley of love

France - 2015 - 1h32
sorti en France le 17 juin 2015
Compétition officielle Cannes 2015
film - film francophone
de

Guillaume Nicloux

scénario : Guillaume Nicloux
direction de la photographie : Christophe Offenstein
musique ou chansons : Charles Ives
avec : Isabelle Huppert (Isabelle), Gérard Depardieu (Gérard), Dan Warner (Paul), Aurélia Thierrée (la femme)
séances : semaine du mercredi 17 juin 2015
mercredi 17 jeudi 18 vendredi 19 samedi 20 dimanche 21 lundi 22 mardi 23
14:00
18:30
20:30
18:30
20:30
18:30
21:00
11:00*
14:00*
18:30*
21:00*
11:00
14:00
16:30
18:30
20:30
18:30
20:30
20:30
séance spéciale :
* les matinales samedi et dimanche à 11h00 sont au tarif unique de 3,50 €
séances : semaine du mercredi 24 juin 2015
mercredi 24 jeudi 25 vendredi 26 samedi 27 dimanche 28 lundi 29 mardi 30
14:00
18:30
20:30
18:30
20:30
18:30
21:00
11:00
14:00
16:30
18:30
21:00
11:00*
14:00*
16:30*
18:30*
18:30
20:30
18:30
séance spéciale :
* Fête du Cinéma, du dimanche 28 juin au mercredi 1er juillet inclus - http://www.fncf.org/online/pid111/la-fete-du-cinema-2015.html
séances : semaine du mercredi 1er juillet 2015
mercredi 1er jeudi 2 vendredi 3 samedi 4 dimanche 5 lundi 6 mardi 7
18:30
21:00
18:30
16:30
21:00

synopsis

Isabelle et Gérard se rendent à un étrange rendez-vous dans la Vallée de la mort, en Californie. Ils ne se sont pas revus depuis des années et répondent à une invitation de leur fils Michael, photographe, qu'ils ont reçue après son suicide, 6 mois auparavant. Malgré l'absurdité de la situation, ils décident de suivre la programme initiatique imaginé par Michael...

notes de production

Valley of love réunit un très beau couple de cinéma : Gérard Depardieu et Isabelle Huppert, qui n’avaient plus tourné ensemble depuis Loulou (1). Ils ont également pour film commun Les Valseuses (2), dans lequel Isabelle Huppert tenait un petit rôle.
(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Loulou_(film,_1980)
(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Valseuses

Valley of love est produit par Sylvie Pialat (Les Films du Worso), remarquée avec Timbuktu (3) ainsi que L’Inconnu du lac (4).
(3) http://www.citebd.org/spip.php?film1399
(4) http://www.citebd.org/spip.php?film1186

Ryan O’Neal (5) était le premier acteur pressenti pour le rôle principal du film. Le projet devait à l’origine se tourner en langue anglaise.
(5) http://fr.wikipedia.org/wiki/Ryan_O’Neal

Isabelle Huppert et Gérard Depardieu incarnent tous les deux des personnages qui portent les mêmes prénoms qu’eux et sont comédiens. La frontière est donc mince entre leur réalité et cette fiction de Guillaume Nicloux. Isabelle Huppert raconte : nous parlions, assis dans un café, et tout à coup nous sentions que la caméra tournait et nous rentrions insensiblement dans une forme d’improvisation qui correspondait à la scène. Nous avons cherché à retrouver ce sentiment, même si Guillaume Nicloux disait "moteur !", même si ses dialogues étaient très écrits. Son écriture nous le permettait.

Le tournage du film, certes rapide, a été réalisé avec une température ambiante de 50 degrés et ce en permanence. Cette chaleur est typique de la Vallée de la mort (6) aux Usa. Isabelle Huppert témoigne : on savait que le tournage serait rapide et on s’habitue à tout. On s’habitue à cette chose folle d’une température de cinquante degrés, qui ne diminue jamais : il fait cinquante degrés la nuit, il fait cinquante degrés dans la piscine, c’est très curieux. Sauf le dernier jour, il a fait un peu frais le matin.
(6) http://fr.wikipedia.org/wiki/Vall%C3%A9e_de_la_Mort

N’ayant pas tourné ensemble depuis Loulou, Isabelle Huppert et Gérard Depardieu n’ont pourtant rien perdu de leur complicité et de leur aisance à jouer ensemble. Pour Isabelle Huppert, l’important était de matérialiser l’intimité unique de ce couple, tout en dépassant le jeu d’une scène pour arriver à une authenticité des plus réalistes : la captation de cette intimité très forte entre Gérard et moi. Pour cela, je ne voulais pas qu’il y ait trop de monde sur le plateau. Pour que l’on saisisse aussi la solitude du couple. Avec Gérard, l’intimité est revenue tout de suite. On joue bien ensemble, et il était à mille pour cent dans le film. Pour moi, particulièrement dans ce film, la voix avait beaucoup d’importance. J’avais le sentiment d’être juste quand ma voix était à un endroit très précis, qu’elle trouvait le ton de l’intimité. C’était une question de niveau sonore, un réglage très précis, et je le sentais à l’oreille. Il fallait trouver un grain particulier, qui est le grain de la vérité de ce que nous étions vraiment au moment de nous parler, et non pas en train de jouer des scènes..., avance la comédienne

Malgré le parallèle évident évoqué par certains journalistes, Gérard Depardieu ne voit pas de lien possible entre le couple que lui et Isabelle Huppert formaient dans Loulou et celui qu’ils jouent aujourd’hui dans Valley of love. Il raconte : ce n’est pas un couple, ce sont des gens qui se retrouvent trente ans après. Il n’y a rien d’un couple là-dedans, il y a trente ans qui les séparent. (...) Tout ce que je peux dire, c‘est que c’est vrai, c’est du cinéma que j’aime faire.

En 2010, Tonie Marshall (7) avait pour projet de réunir Isabelle Huppert et Gérard Depardieu dans Noces de cristal (8), un remake de Voici le temps des assassins (9). Laura Smet (10) devait également faire partie du casting. Pourtant, peu avant le début du tournage, Gérard Depardieu renonça au projet, pour cause de problème de santé (il venait d’avoir un grave accident de moto qui l’avait beaucoup diminué).
(7) http://fr.wikipedia.org/wiki/Tonie_Marshall
(8) http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18596400.html
(9) http://fr.wikipedia.org/wiki/Voici_le_temps_des_assassins
(10) http://www.citebd.org/spip.php?film1343

Guillaume Nicloux
voir fiche du film La Religieuse
http://www.citebd.org/spip.php?film1004

Christophe Offenstein
voir fiche du film Tirez sur le caviste
http://www.citebd.org/spip.php?film945
http://www.afcinema.com/Le-directeur-de-la-photographie-Christophe-Offenstein-parle-de-son-travail-sur-Valley-of-Love-de-Guillaume-Nicloux.html

Charles Ives
http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Ives

Isabelle Huppert
voir fiche du film Abus de faiblesse
http://www.citebd.org/spip.php?film1207

Gérard Depardieu
voir fiche du film Le Grand soir
http://www.citebd.org/spip.php?film839

Dan Warner
http://www.imdb.com/name/nm1490516/

Aurélia Thierrée
http://www.imdb.com/name/nm0858053/

extrait(s) de presse

Télérama - La force de "Valley of love" tient dans son curieux cocktail de simplicité et de mystère, de minimalisme et de mysticisme...
àVoir-àLire - Guillaume Nicloux réunit à l'écran Isabelle Huppert et Gérard Depardieu pour la première fois depuis 30 ans, dans un film aussi minimaliste que profond.
Critikat - Cette alchimie des corps a quelque chose de fascinant, de monstrueux – avec la question sous-jacente de la « monstration », du cinéma comme mise à nue, exhibition.
La Voix du nord - Un Gérard Depardieu monumental et une Isabelle Huppert gracile se retrouvent dans La Vallée de l’amour, film qui les voit errer sous une chaleur écrasante dans la vallée de la Mort à la recherche de leur fils disparu.
Le Parisien - L'ombre (lumineuse) de Guillaume Depardieu plane sur cette histoire que Duras n'aurait pas reniée. « Valley of Love » est à la fois un mirage et un vertige. Un film qui dit que, de toute façon, bien plus que la mort, la vie nous échappe.
Les Inrocks - Entre le rituel morbide de cet enfant de fiction qui continue à adresser des lettres à ses parents pour les mettre en scène dans la vallée de la Mort, et le désir du cinéphile de prolonger à jamais les mythes de son enfance, une même pulsion démiurgique et mortifère est à l’œuvre. La force de "Valley of Love" est de ne pas chercher à raconter plus que ça.
Paris match - Très belle, la fin ébranle les protagonistes et le spectateur, non-résolution qui évite le piège de la signification appuyée, qui laisse planer le doute comme dans les meilleures nouvelles fantastiques.
Elle - Un magnifique suspense métaphysique et physique sur l’amour, la perte et la perception.