Terminator - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Terminator

Terminator

The Terminator
Usa, Gb - 1984 - 1h46
sorti en France le 24 avril 1985
Grand prix festival du film fantastique Avoriaz 1985
interdit aux moins de 12 ans
film - version originale sous-titrée en français
de

James Cameron

scénario : James Cameron, Gale Anne Hurd, Harlan Ellison
direction de la photographie : Adam Greenberg
musique ou chansons : Brad Fiedel
avec : Arnold Schwarzenegger (Le Terminator T-800, modèle 101), Michael Biehn (Kyle Reese), Linda Hamilton (Sarah J. Connor), Paul Winfield (lieutenant Ed Traxler), Lance Henriksen (inspecteur Hal Vukovich), Bess Motta (Ginger Ventura), Earl Boen (Dr Peter Silberman), Rick Rossovich (Matt Buchanan), Dick Miller (l’armurier), Shawn Schepps (Nancy), Bruce M. Kerner (sergent au bureau), Bill Paxton (le chef des punks), Brad Rearden (punk), Brian Thompson (punk), William Wisher (officier de police), Franco Columbu (le Terminator du futur)
séances : semaine du mercredi 24 juin 2015
mercredi 24 jeudi 25 vendredi 26 samedi 27 dimanche 28 lundi 29 mardi 30
20:30*
séance spéciale :
* dim 28 à 20h30 - dans le cadre de la Fête du cinéma (http://www.fncf.org/online/pid111/la-fete-du-cinema-2015.html) - en partenariat avec Hidden circle

synopsis

En 2029, une guerre apocalyptique oppose ce qui reste de l'humanité, décimée par un holocauste nucléaire, aux machines douées d'intelligence artificielle. Deux êtres de cette époque sont envoyés dans le passé, en 1984, à Los Angeles. L'un est un robot Terminator, un assassin cybernétique programmé pour tuer une certaine Sarah Connor : l'autre est Kyle Reese, un résistant humain envoyé par John Connor (le fils que Sarah doit mettre au monde dans un futur proche) afin de protéger sa mère. Les troupes de Connor étant sur le point de triompher en 2029, les machines envoient dans le passé (1984) un Terminator afin de tuer sa mère, et ainsi empêcher la naissance de John Connor, « effaçant » de manière rétroactive son existence et ses actes...

notes de production

Lorsqu’il écrit le scénario de Terminator, James Cameron n’est encore qu’un petit réalisateur méconnu qui tente de se refaire une santé après le fiasco artistique de Piranha 2, les tueurs volants (1). Les contraintes budgétaires le poussent à une certaine sobriété stylistique. Pour donner un ordre d’idée, le film a coûté six millions de dollars, une broutille par rapport au cent deux millions investis dans la production de Terminator 2 (2) sept ans plus tard.
(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Piranha_2_:_Les_Tueurs_volants
(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/Terminator_2_:_Le_Jugement_dernier
Avec ce film, l’Américain accède immédiatement à la reconnaissance internationale et se spécialise dans le cinéma fantastique à gros budget (Aliens le retour (3), Abyss) (4). Il retrouve ensuite Arnold Schwarzenegger pour Terminator 2 : le jugement dernier et le film d’action True lies (5), puis connaît la consécration en 1997 avec Titanic (6). James Cameron est parallèlement un producteur renommé, sur la plupart de ses films mais également sur Point break (7) et Strange days (8), réalisés par sa compagne de l’époque Kathryn Bigelow, et sur le Solaris (9) de Steven Soderbergh.
(3) http://fr.wikipedia.org/wiki/Aliens,_le_retour
(4) http://fr.wikipedia.org/wiki/Abyss_%28film%29
(5) http://fr.wikipedia.org/wiki/True_Lies
(6) http://fr.wikipedia.org/wiki/Titanic_%28film,_1997%29
(7) http://fr.wikipedia.org/wiki/Point_Break
(8) http://fr.wikipedia.org/wiki/Strange_Days_%28film%29
(9) http://fr.wikipedia.org/wiki/Solaris_%28film,_2002%29

Avec Terminator, Arnold Schwarzenegger devient une star internationale incontestée, deux ans après s’être révélé dans Conan le barbare (10). Terminator marque sa première collaboration avec le réalisateur James Cameron qu’il retrouvera pour Terminator 2 : le jugement dernier et True lies.
(10) http://fr.wikipedia.org/wiki/Conan_le_Barbare_%28film%29

Bill Paxton effectue une apparition dans Terminator. Celle-ci marque le début d’une fidèle collaboration entre le comédien et le réalisateur James Cameron. Les deux hommes se retrouveront pour Aliens le retour, True lies, Titanic et le documentaire Les Fantômes du Titanic (11) où Paxton officie en tant que narrateur.
(11) http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Fant%C3%B4mes_du_Titanic

Le comédien Michael Biehn est un fidèle complice de James Cameron, avec lequel il a collaboré à trois reprises (Terminator, Aliens le retour et Abyss). Détail amusant : dans chacun de ces trois films, Michael Biehn se fait mordre !
L’actrice Linda Hamilton s’est cassé la cheville durant le tournage de Terminator. Elle dut ainsi effectuer toutes les scènes de poursuites la jambe bandée.

La saga Terminator a occupé une grande place dans la vie de James Cameron, tant au niveau professionnel qu’au niveau privé. Un an après Terminator, le réalisateur se marie ainsi avec Gale Anne Hurd, la scénariste du film et celle qui produira notamment Aliens le retour, Abyss et Terminator 2 : le jugement dernier pour son mari, puis Armageddon (12) et Hulk (13) notamment. Et en 1997, il épouse Linda Hamilton, héroïne des deux premiers volets de la saga. Entre-temps, il aura épousé l’une de ses confrères, la réalisatrice Kathryn Bigelow.
(12) http://fr.wikipedia.org/wiki/Armageddon_%28film,_1998%29
(13) http://fr.wikipedia.org/wiki/Hulk_%28film%29

I’ll be back, la réplique culte de Terminator prononcée par Arnold Schwarzenegger, était à l’origine écrite pour être I’ll come back.
Arnold Schwarzenegger, dans le rôle du Terminator, ne prononce que dix-sept phrases. Dix-neuf, si l’on prend en compte les fois où il emprunte les voix d’un officier de police et de la mère de Sarah.
Schwarzenegger avoua s’être inspiré du robot-tueur joué par Yul Brynner dans Mondwest (14) de Michael Crichton.
(14) http://fr.wikipedia.org/wiki/Mondwest

Terminator a obtenu le Grand prix du festival du film fantastique d’Avoriaz en 1985. Le long-métrage a également reçu le Saturn award du meilleur film de science-fiction, du meilleur scénario pour James Cameron et Gale Anne Hurd, et des meilleurs maquillages pour Stan Winston.

Sorti en avril 1985 dans les salles françaises, Terminator a remporté un succès populaire considérable dans l’hexagone en attirant plus de 3 millions de spectateurs. Le long-métrage s’est notamment classé devant des films tels que Subway (15) ou Le Flic de Beverly hills (16). D’un budget de 6,4 millions de dollars, il en a remporté plus de 36,9 rien qu’aux Usa.
(15) http://fr.wikipedia.org/wiki/Subway_%28film%29
(16) http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Flic_de_Beverly_Hills

À Rome, au moment la sortie du film Piranha 2, les tueurs volants, le réalisateur James Cameron tomba malade et rêva d’un torse métallique se traînant hors d’une explosion, tenant des couteaux de cuisine. Quand Cameron retourna à Pomona, en Californie, il séjourna chez Randall Frakes où il écrivit un brouillon de Terminator. Cameron précisa par la suite que ses inspirations pendant la rédaction du scénario étaient des films de science fiction des années 1950, des épisodes de la série Au-delà du réel ainsi que des films contemporains tels que Driver (17) et Mad Max (18).
(17) http://fr.wikipedia.org/wiki/Driver_%28film,_1978%29
(18) http://fr.wikipedia.org/wiki/Mad_Max

Afin de traduire le script en un scénario, Cameron engagea son ami Bill Wisher (19), qui avait une approche similaire concernant la manière de raconter une histoire. Cameron donna à Wisher les premières scènes impliquant Sarah Connor, ainsi que les scènes à écrire pour le commissariat. Comme Wisher vivait assez loin de chez Cameron, les deux se communiquaient des idées de script en enregistrant des cassettes audio de ce qu’ils avaient écrit pendant leurs conversations téléphoniques. L’agent artistique de Cameron détestait l’idée de Terminator et lui conseilla de travailler sur autre chose. Après ceci, Cameron le renvoya.
(19) http://www.imdb.com/name/nm0936537/

La première esquisse du script impliquait deux Terminators envoyés dans le passé. Le premier était similaire au Terminator du film, tandis que le second était un cyborg composé de métal liquide, qui ne pouvait pas être détruit avec un armement conventionnel. Cameron n’arrivait pas à trouver une bonne manière de représenter ce robot, déclarant qu’il visualisait des choses dans sa tête qui ne pouvaient pas être faites avec la technologie existante. Finalement, l’histoire des cyborgs dans le film fut réduite à l’idée d’un seul robot11. L’idée du Terminator en métal liquide sera reprise avec le personnage du T-1000 dans la suite de 1991 ; Terminator 2 : le jugement dernier.

Gale Anne Hurd, qui avait travaillé chez New world pictures (20) en tant qu’assistante de Roger Corman, montra un intérêt pour le projet du film. Cameron vendit à Hurd les droits de Terminator pour un dollar symbolique, avec la promesse qu’elle pourrait le produire uniquement si Cameron le réalisait. En tant que productrice, Hurd avait suggéré des changements dans le script et obtint une ligne dans les crédits du générique du film, en tant que scénariste. Cameron a déclaré par la suite que Hurd n’avait fait aucune écriture réelle.
(20) http://fr.wikipedia.org/wiki/New_World_Pictures

Cameron et Hurd avaient des amis communs ayant travaillé précédemment avec Roger Corman et qui travaillaient maintenant chez Orion pictures (21). Orion accepta de distribuer le film si Cameron arrivait à trouver un financement autre-part. Le script fut repris par John Daly de chez Hemdale pictures (22). Cameron, voulant une présentation pour Daly afin de finaliser l’accord, fit apparaitre son ami Lance Henriksen au début de la réunion, habillé et jouant comme le Terminator. Henriksen déboula dans le bureau en enfonçant la porte, vêtu d’une veste de cuir, les dents recouvertes de feuilles d’or et le visage parsemés de coupures factices, avant de s’asseoir sur une chaise. Cameron arriva peu après, rassurant toute l’équipe sur la performance de Henriksen. Daly a été impressionné par le scénario, les croquis de Cameron et sa passion pour le film. Fin 1982, Daly accepta de financer le film avec l’aide de Hbo et d’Orion. Le budget initial de Terminator était fixé à 4 millions de dollars et fut augmenté plus tard à 6,5 millions de dollars15.
(21) http://fr.wikipedia.org/wiki/Orion_Pictures
(22) http://en.wikipedia.org/wiki/Hemdale_Film_Corporation

Une des premières tâches pour Cameron était de trouver un acteur pour interpréter le rôle de Kyle Reese. Orion souhaitait une star américaine montante qui plairait également à l’étranger. Le cofondateur d’Orion, Mike Medavoy, avait rencontré Arnold Schwarzenegger et envoyé le scénario de Terminator à son agent. Cameron n’était pas convaincu par ce choix de Schwarzenegger en Reese parce qu’il estimait qu’il devra trouver quelqu’un d’encore plus impressionnant physiquement pour le Terminator. Le studio a alors proposé O. J. Simpson (23) dans le rôle du Terminator, mais Cameron ne trouvait pas qu’il était crédible dans le rôle d’un tueur. Cameron accepta tout de même de rencontrer Schwarzenegger pour le film, mais avait préparé une parade pour s’embrouiller avec lui et dire à Hemdale qu’il n’était pas fait pour le rôle. Lorsqu’il l’a rencontré, Cameron était très impressionné par Schwarzenegger qui lui expliquait comment l’antagoniste devrait être joué. Cameron a commencé à dessiner son visage sur une bloc note, et lui a demandé de ne pas bouger. Après l’entretien, Cameron a annoncé à Daly que Schwarzenegger ne jouerait pas le rôle de Reese, mais celui du Terminator. De son côté, Schwarzenegger n’était pas très enthousiaste pour le film. Lors d’un interview pendant le tournage de Conan le barbare, il était questionné sur ses chaussures (qui étaient pour Terminator), et Schwarzenegger a répondu juste un film de merde que je fais, ça prendra quelques semaines. Pour préparer le rôle, Schwarzenegger s’est entraîné pendant trois mois avec des armes afin de les maîtriser correctement et de se sentir à l’aise avec elles.
(23) http://fr.wikipedia.org/wiki/O._J._Simpson

Dans le rôle de Reese, plusieurs suggestions ont été faites, dont le musicien Sting (24). Finalement, Cameron a choisi Michael Biehn. Biehn était initialement sceptique, estimant que le film était stupide, mais il changea d’avis après une rencontre avec Cameron. Hurd expliqua la difficulté de trouver l’actrice pour interpréter Sarah Connor, les prétendantes étaient trop dures, ce qui rendrait peu crédible l’histoire d’amour entre l’héroïne et Kyle Reese. Dans les premières pages du scénario, Sarah Connor est décrite ; 19 ans, petite aux traits délicats. Jolie bien qu’accessible. Elle n’interrompt pas la fête quand elle arrive, mais on aimerait tout de même la connaître. Son aspect vulnérable cache une force dont elle n’est elle-même pas consciente. Pour ce rôle Cameron a choisi Linda Hamilton qui venait de terminer le tournage du film Les Démons du maïs (25). Cameron a donné le rôle du détective Hal Vukovich à Lance Henriksen puisqu’il était essentiel pour trouver les financements pour le film. Pour les effets spéciaux, Cameron souhaitait Dick Smith (26) qui avait déjà travaillé pour Le Parrain (27) et Taxi driver (28). Smith a refusé l’offre et a conseillé son ami Stan Winston à la place.
(24) http://fr.wikipedia.org/wiki/Sting
(25) http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_D%C3%A9mons_du_ma%C3%AFs
(26) http://fr.wikipedia.org/wiki/Dick_Smith
(27) http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Parrain_%28film%29
(28) http://fr.wikipedia.org/wiki/Taxi_Driver
C’est Stan Winston, l’un des plus grands spécialistes des effets spéciaux et du maquillage pour le septième art, qui a été chargé de créer le personnage de Terminator. L’Américain, après cette expérience, va notamment travailler sur de gros succès tels que Aliens le retour, Terminator 2 : le jugement dernier, Predator (29), Jurassic park (30) ou encore A.I. intelligence artificielle (31).
(20) http://fr.wikipedia.org/wiki/Predator_%28film%29
(30) http://fr.wikipedia.org/wiki/Jurassic_Park_%28s%C3%A9rie_de_films%29
(31) http://fr.wikipedia.org/wiki/A.I._Intelligence_artificielle

Le tournage de Terminator devait débuter en 1983 à Toronto, mais le producteur Dino De Laurentiis (32) a appliqué une option dans le contrat d’Arnold Schwarzenegger qui le rendrait inaccessible pendant neuf mois alors qu’il tournait Conan le Destructeur (33). Durant cette période d’attente, James Cameron fut engagé pour écrire le scénario de Rambo 2 : la mission (34). Il a également utilisé ce temps pour améliorer certaines scènes de Terminator et pour rencontrer les producteurs David Giler (35) et Walter Hill (36) afin de discuter d’une suite d’Alien, le huitième passager (37). Au final, le tournage de Terminator s’est déroulé de mars à juin 1984.
(32) http://fr.wikipedia.org/wiki/Dino_De_Laurentiis
(33) http://fr.wikipedia.org/wiki/Conan_le_Destructeur
(34) http://fr.wikipedia.org/wiki/Rambo_2_:_La_Mission
(35) http://fr.wikipedia.org/wiki/David_Giler
(36) http://fr.wikipedia.org/wiki/Walter_Hill
(37) http://fr.wikipedia.org/wiki/Alien_%28film%29

Il y avait peu d’ingérence de la part d’Orion pictures. Orion a tout de même suggéré de rajouter un cyborg canin pour Reese, ce que Cameron a refusé, et de renforcer la romance entre Sarah et Reese, ce que Cameron a accepté. Pour l’aspect physique du Terminator, Winston et Cameron s’échangeaient leurs dessins. Ils ont finalement choisi un design presque identique à l’original que Cameron avait dessiné à Rome. Winston avait une équipe de sept artistes travaillant pendant six mois pour créer la marionnette du Terminator. Elle était d’abord moulée en argile, puis renforcée de plâtre avec des nervures d’acier. Ces pièces étaient ensuite poncées, peintes et couvertes de plaques chromées. Winston a sculpté plusieurs reproductions du visage de Schwarzenegger avec du silicone, de l’argile et du plâtre. Les scènes en 2029 et celles en animation en volume ont été créées par Fantasy II, une agence d’effets spéciaux dirigée par Gene Warren Junior. Une sculpture du Terminator squelettique était utilisée pour plusieurs scènes d’animation en volume. Cameron souhaitait convaincre le spectateur que la sculpture était capable de faire tout ce qu’ils ont vu Schwarzenegger faire. Ainsi une scène était filmée où Schwarzenegger est blessé et il boite. Ceci rendait plus facile d’imiter Schwarzenegger avec la sculpture, que les marionnettistes ont fait boiter également.

Un des pistolets qui apparaît dans le film et sur son affiche est un AMT Hardballer longslide (38) modifié par Ed Reynolds de SureFire pour inclure une visée laser. Deux modèles ont été créés, l’un fonctionnel et l’autre non. À cause du budget limité, les visées laser utilisaient une alimentation externe que Schwarzenegger devait activer manuellement. Reynolds a précisé que son unique compensation pour le projet était du matériel de promotion pour le film.
(38) http://fr.wikipedia.org/wiki/AMT_Hardballer

Le tournage commence en mars 1984 à Los Angeles. Cameron a estimé que la présence de Schwarzenegger a contribué au changement de style du film sur le plateau. La plupart des scènes d’action étaient tournées de nuit, ce qui a conduit à un contrôle serré des horaires de tournage avant le lever du soleil. Une semaine avant le début du tournage, Linda Hamilton se foule la cheville, ce qui obligea à un changement dans la production de sorte que les scènes où Hamilton est censée courir soient filmées le plus tard possible dans le calendrier du tournage. La cheville de Hamilton était bandée chaque jour et elle a tourné la majorité des scènes dans la douleur.

Après la fin du tournage de Terminator, quelques plans de postproduction étaient nécessaires, dont les scènes avec le Terminator à l’extérieur de l’appartement de Sarah Connor, le cadavre de Reese enfermé dans un sac et la tête du Terminator se faisant écraser par une presse hydraulique.

La bande originale du film, sortie en 1984, a été composée par Brad Fiedel sur un synthétiseur. Fiedel a expliqué que la musique parlait d’un homme mécanique et son battement de cœur. Presque toute la musique était jouée en live. Le thème musical principal du Terminator est joué pendant les crédits du début du film, et à divers moments du film en version plus rapide. Une version plus lente est jouée lorsque Reese meurt, ainsi qu’une version au piano pendant la scène d’amour. Fiedel a également composé une musique héroïque pour lorsque Reese et Connor s’échappent du commissariat, mais Cameron l’a refusée, estimant qu’elle perdrait l’excitation des spectateurs.

La mise en chantier du projet Terminator a connu un épisode difficile lorsque l’auteur de science-fiction Harlan Ellison accusa James Cameron d’avoir plagié Soldier et Demon with a glass hand, deux épisodes de la série télévisée The Outer limits (39) qu’il avait rédigé. Les deux parties ne portèrent pas l’affaire devant les tribunaux et trouvèrent un terrain d’entente : le nom de Harlan Ellison fut finalement crédité au générique de Terminator.
(39) http://fr.wikipedia.org/wiki/Au-del%C3%A0_du_r%C3%A9el_:_L%27aventure_continue
Cameron était contre cette décision d’Orion mais ils lui ont dit que s’il n’acceptait pas l’accord, Cameron paierait tous les dommages et intérêts si Orion perdait le procès contre Ellison. Cameron a répondu : je n’avais pas le choix que de consentir avec l’accord. Bien sûr on m’a dit de la fermer aussi, alors je ne pouvais pas raconter l’histoire, mais maintenant je m’en fiche. C’est la vérité. Harlan Ellison est un parasite qui peut me lécher le cul.

Orion pictures ne pensait pas que Terminator aurait du succès au box office et craignait un accueil critique négatif. Lors d’une avant-première pour le film, les agents des acteurs ont insisté auprès des producteurs pour qu’une séance soit prévue pour les critiques. Orion n’a organisé qu’une seule séance pour la presse.

Le film est sorti aux Usa le 26 octobre 1984. Durant la première semaine d’exploitation, Terminator a été diffusé dans 1005 salles. Il a terminé la semaine à la première place du box-office, engrangeant un total de 4 020 663 de dollars. Il est resté numéro un à sa seconde semaine, mais a perdu cette place à sa troisième semaine en faveur du film Oh, God ! You Devil (40).
(40) http://fr.wikipedia.org/wiki/Oh,_God!_You_Devil!

James Cameron a noté que Terminator était un succès par rapport à son marché, qui se situe entre les blockbusters de l’été et ceux de Noël. Mais c’est plus facile d’être un gros poisson dans un petit étang que l’inverse.

Terminator a rapporté 78 371 200 de dollars au box-office international, dont 49 % aux États-Unis (38 371 200 de dollars) et 51 % à l’étranger (40 000 000 de dollars) pour un budget de 6 400 000 de dollars. En France, Terminator est sorti en salles le 24 avril 1985 et a généré 3 055 355 entrées en 37 semaines.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Terminator

En 2003, l’American film institute (41) a classé le Terminator comme le 22ème plus grand méchant de tous les temps.
(41) http://fr.wikipedia.org/wiki/American_Film_Institute
En 2008, le film a été sélectionné par la National film registry (42) de la bibliothèque du Congrès américain pour y être conservé, comme étant culturellement, historiquement ou esthétiquement important.
(42) http://fr.wikipedia.org/wiki/National_Film_Registry

Le succès critique et commercial de Terminator a donné lieu à une suite également réalisée par James Cameron, Terminator 2 : le jugement dernier (1991), qui a reçu un accueil positif similaire. Deux autres suites sont sorties avec un accueil critique plus mitigé, Terminator 3 : le soulèvement des machines (43) et Terminator renaissance (44). Le cinquième opus, Terminator : Genisys (45), est annoncé pour une sortie en France le 1er juillet 2015. C’est Alan Taylor qui l’a réalisé après que Rian Johnson, Denis Villeneuve et Ang Lee aient été approchés pour le faire.
(43) http://fr.wikipedia.org/wiki/Terminator_3_:_Le_Soul%C3%A8vement_des_machines
(44) http://fr.wikipedia.org/wiki/Terminator_Renaissance
(45) http://fr.wikipedia.org/wiki/Terminator:_Genisys

Une série télévisée, Terminator : les chroniques de Sarah Connor (46), diffusée sur le réseau étatsunien Fox, est censée se situer chronologiquement après Terminator 2, mais, faisant l’impasse sur Terminator 3, les producteurs expliquant que c’est leur propre vision de la franchise. La série a été officiellement annulée par la chaîne américaine Fox (47) en juin 2009, mettant en cause une chute des audiences tout au long de la diffusion de la seconde saison.
(46) http://fr.wikipedia.org/wiki/Terminator_:_Les_Chroniques_de_Sarah_Connor
(47) http://fr.wikipedia.org/wiki/Fox_Broadcasting_Company

Interprété par un Arnold Schwarzenegger plus monolithique et plus impassible que jamais (enfin un rôle à la mesure de son talent diront les mauvaises langues), ce grand prix du festival d’Avoriaz (48) est une formidable mécanique tout aussi huilée que l’androïde quasi indestructible qui anime l’intrigue. Les cadavres s’accumulent du début à la fin, les armes les plus délirantes crachent des flammes, bref ça déménage à cent à l’heure. On peut objecter le manque de finesse de l’ensemble, le côté prévisionnel du dénouement mais il faut reconnaître que James Cameron, le réalisateur (et déjà auteur d’un calamiteux Piranhas 2), fait preuve d’une efficacité redoutable. Et si l’on songe à Mad Max et autre New York 1997 (49), on reste ébahi devant cette œuvre hyperviolente pleine de bruit et de fureur. Avis aux amateurs, un Terminator 2 est déjà en construction...
Philippe Ross in La Saison cinématographique 1985
(48) http://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_international_du_film_fantastique_d%27Avoriaz
(49) http://fr.wikipedia.org/wiki/New_York_1997

James Cameron
Né James Francis Cameron le 16 août 1954 à Kapuskasing (Canada).
http://fr.wikipedia.org/wiki/James_Cameron

Gale Anne Hurd
Née le 25 octobre 1955 à Los Angeles.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gale_Anne_Hurd

Harlan Ellison
Né Harlan Jay Ellison le 27 mai 1934 à Cleveland (Ohio).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Harlan_Ellison

Adam Greenberg
http://fr.wikipedia.org/wiki/Adam_Greenberg

Brad Fiedel
Né le 10 mars 1951 à New York.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Brad_Fiedel

Arnold Schwarzenegger
Né le 30 juillet 1947 à Thal (Autriche).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Arnold_Schwarzenegger

Michael Biehn
Né Michael Connell Biehn le 31 juillet 1956 à Anniston (Alabama).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_Biehn

Linda Hamilton
Née à Salisbury (Maryland) le 26 septembre 1956.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Linda_Hamilton

Paul Winfield
Né le 22 mai 1939 à Los Angeles où il est décédé le 7 mars 2004.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Winfield

Lance Henriksen
Né le 5 mai 1940 à New York.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lance_Henriksen

Bess Motta
http://www.imdb.com/name/nm0609477/

Earl Boen
Né le 7 novembre 1945 à New York.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Earl_Boen

Rick Rossovich
Né Frederic Enrico Rossovich le 28 août 1957 à Palo Alto (Californie).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rick_Rossovich

Dick Miller
voir fiche du film Gremlins
http://www.citebd.org/spip.php?film928

Shawn Schepps
http://www.imdb.com/name/nm0770974/

Bruce M. Kerner
http://www.imdb.com/name/nm0449534/

Bill Paxton
Né William Paxton 17 mai 1955 à Fort Worth (Texas).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bill_Paxton

Brad Rearden
http://www.imdb.com/name/nm0714087/

Brian Thompson
Né le 28 août 1959 à Ellensburg (État de Washington).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Brian_Thompson_%28acteur%29

William Wisher
http://www.imdb.com/name/nm0936537/

Franco Columbu
http://fr.wikipedia.org/wiki/Franco_Columbu

extrait(s) de presse

Dvd classik - "Terminator" est un film d’un aboutissement formel exemplaire, conçu par un artisan visionnaire et perfectionniste...
Télérama - Cameron parvient à rendre tangibles les dernières miettes d'humanité au coeur d'un monde promis à la robotisation : c'est le combat de la chair contre le métal !
Filmosphère - "Terminator" est une histoire simple au premier abord mais bourrée de messages si on s’applique à lire entre les lignes. Cameron se plait à dire que le film plaira aux gamins de 12 ans pour ses scènes d’actions et aux adultes matures pour son deuxième niveau de lecture socio-politique...
Cinéma fantastique - Sans se soucier d’un éventuel message politique ni d’une quelconque dénonciation de la violence, "Terminator" fixe le spectateur à son siège pour de l’action non-stop saupoudrée d’effets spéciaux dérangeants et impressionnants. Un divertissement pur premium qui marqua son époque...
Strange movies - Le film a apporté au genre ses lettres de noblesse et ouvert a voie à non seulement une franchise lucrative – quatre films, une série télévisée et de multiples dérivés – mais également à de nombreux clones. James Cameron nous aura de nombreuses fois ravis devant notre écran mais rarement autant impliqués que dans ce "Terminator" au charme et à l'énergie d'une puissance rarement égalée.
Les Inrocks - Accueilli avec dédain par la majeure partie de la critique à sa sortie, malgré la qualité de l’interprétation (Schwarzy, aussi convaincant en robot que nul quand il veut jouer des êtres humains) et l’efficacité de la mise en scène, "Terminator" apparaît aujourd’hui comme un des plus importants films d’action des années 80...
scifi-universe - "Terminator" est ce genre de film qui, la première fois qu'on le voit, vous laisse des images terrifiantes plein la tête. En 1984, ce film fait l'effet d'une bombe...