L’Echappée belle - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > L’Echappée belle

L’Echappée belle

Eva et Léon
France - 2015 - 1h16
sorti en France le 17 juin 2015
film - film francophone
de

Emilie Cherpitel

scénario : Emilie Cherpitel
direction de la photographie : Laurent Machuel
musique ou chansons : Jonathan Morali
avec : Clotilde Hesme (Eva), Florian Lemaire (Léon), Clotilde Courau (Lucie), Keziah Jones (John), Yannick Choirat (Simon), Peter Coyote (le père), Frédéric Beigbeder (Richard), Idit Cebula (la psy), Josephine de la Baume (Simone), Victoria Olloqui (Dolores), Guillaume Toucas (le vendeur), Guillaume Briat (le chauffeur de taxi), Franz Lang (Hugo), Dimitri Rataud (le serveur), Gaëlle Hausermann (Madame Bérenge), Gregoire Bonnet (Franck), Vincent Marie (Ben), Christophe Réveille (Jérôme)
séances : semaine du mercredi 17 juin 2015
mercredi 17 jeudi 18 vendredi 19 samedi 20 dimanche 21 lundi 22 mardi 23
16:30
20:30
18:30
21:00
11:00*
18:30*
16:30
20:30
18:30
séance spéciale :
* les matinales samedi et dimanche à 11h00 sont au tarif unique de 3,50 €
séances : semaine du mercredi 24 juin 2015
mercredi 24 jeudi 25 vendredi 26 samedi 27 dimanche 28 lundi 29 mardi 30
18:30
20:30
18:30
16:30
21:00
18:30*
16:30
20:30
séance spéciale :
* Fête du Cinéma, du dimanche 28 juin au mercredi 1er juillet inclus - http://www.fncf.org/online/pid111/la-fete-du-cinema-2015.html
séances : semaine du mercredi 1er juillet 2015
mercredi 1er jeudi 2 vendredi 3 samedi 4 dimanche 5 lundi 6 mardi 7
16:30
18:30
14:00
21:00
11:00*
séance spéciale :
* les matinales samedi et dimanche à 11h00 sont au tarif unique de 3,50 €

synopsis

Il est 5 heures du matin, à une terrasse de café, Léon s’assoit à la table d'Eva et lui demande un chocolat chaud. Il a 11 ans et ne connaît pas ses parents. Elle a 35 ans et pas d’enfant. Elle est libre, fantasque et mène une vie de privilégiée. Il est malin, sage et vit dans un foyer. Ils ne vont plus se quitter...

notes de production

Ne pas confondre avec L’Échappée belle, film français de Étienne Dhaene (1996).
http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27%C3%89chapp%C3%A9e_belle

L’Echappée belle évoque la rencontre entre une jeune femme insouciante évoluant dans le plus grand confort et un jeune garçon de onze ans vivant dans un foyer. A priori complètement opposés, ces deux personnages vont pourtant nouer une solide relation. A l’origine du projet, la réalisatrice Emilie Cherpitel reconnaît s’être inspirée d’une phrase du poète Paul Eluard (1) qui résumerait l’enjeu du film, il n’ y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous.
(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_%C3%89luard

Le film se donne à voir comme une comédie enjouée ou ce que l’on appelle désormais un feel good movie (2). La réalisatrice a souhaité jouer avec la dimension du conte tant dans la description des personnages que dans les différents endroits du film. Elle reconnaît avoir songé au Petit prince (3) pour construire le personnage de Léon. D’autre part, le château des parents d’Eva ainsi que l’appartement de la sœur de cette dernière, rempli de bonbons et d’enfants, finissent de conférer cette impression de merveilleux au film. Proposer une relecture contemporaine des contes de fées semble être une nouvelle mode dans le cinéma français puisque le tandem Agnès Jaoui-Jean-Pierre Bacri en avait déjà fait le thème central de leur film Au bout du conte (4) en 2013.
(2) http://www.imdb.com/list/ls070727410/
(3) http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Petit_Prince
(4) http://fr.wikipedia.org/wiki/Au_bout_du_conte

Pour le personnage d’Eva, la réalisatrice et Clotilde Hesme se sont inspirées d’un personnage emblématique du septième art, Holly Golightly, la fameuse héroïne incarnée par Audrey Hepburn dans Diamants sur canapé (5) de Blake Edwards. De ce personnage iconique, Emilie Cherpitel a souhaité donner à Eva cette façon de vivre son alcoolisme de manière plus flamboyante. Par ailleurs, son masque de nuit dans le film fait bien sûr référence à celui que portait Hepburn dans le film de Blake Edwards.
(5) http://fr.wikipedia.org/wiki/Diamants_sur_canap%C3%A9

De Clotilde Hesme, les spectateurs ont surtout une image d’actrice oscillant entre drames comme le récent Le Dernier coup de marteau (6) d’Alix Delaporte et mises en scènes théâtrales pointues. Avec L’Echappée belle, l’actrice joue quasiment pour la première fois de sa carrière, si l’on excepte son rôle dans Les Chansons d’amour de Christophe Honoré, un personnage fantaisiste. Pour incarner Eva, Emilie Cherpitel n’envisageait aucune autre comédienne : c’est vraiment la première actrice à laquelle j’ai pensé, notamment en écho à son personnage de copine drôle et pétillante dans Les Chansons d’amour (7). Clotilde est comme ça dans la vie. Elle éclate de rire, elle est joyeuse et très belle, mais je trouvais que cette facette de sa personnalité n’avait pas été entièrement exploité au cinéma. Et puis elle a la simplicité nécessaire pour que l’on éprouve de la sympathie envers Eva. Elle apporte quelque chose de touchant et subtil à son personnage.
(6) http://www.citebd.org/spip.php?film1420
(7) http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Chansons_d%27amour

L’Echappée belle est le premier film en tant que réalisatrice d’Emilie Cherpitel. Pour autant, cette dernière a déjà une solide expérience dans le milieu du septième art, puisqu’après avoir étudié le cinéma à la New York university (8), elle a travaillé comme seconde et première assistante réalisateur, tant auprès de cinéastes français tels que Guillaume Gallienne (9), Philippe Guillard (10) ou Nicolas Saada (11) qu’étrangers à l’image de Ridley Scott (12), Sofia Coppola (13) ou Brian de Palma (14).
(8) http://fr.wikipedia.org/wiki/Universit%C3%A9_de_New_York
(9) http://www.citebd.org/spip.php?film1094
(10) http://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Guillard
(11) http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Saada
(12) http://fr.wikipedia.org/wiki/Ridley_Scott
(13) http://www.citebd.org/spip.php?film575
(14) http://www.citebd.org/spip.php?film379

Le casting de L’Echappée belle est profondément hétéroclite et fantaisiste, à l’image du film. Outre Clotilde Hesme et le jeune Florian Lemaire, on trouve des comédiens confirmés tels que l’Américain Peter Coyote et Clotilde Courau, le musicien Keziah Jones ainsi que l’écrivain Frédéric Beigbeder.

Pour les rôles d’Eva et Léon, Emilie Cherpitel a procédé à partir d’archétypes bien connus. Concernant Eva, il s’agissait de lui conférer une image de dandy (15) et pour ce faire, la réalisatrice a donné à Clotilde Hesme beaucoup d’images de personnalités pouvant se définir comme des dandys, à l’image de Faye Dunaway (16) ou Serge Gainsbourg (17). En ce qui concerne le personnage du jeune Léon, la réalisatrice avait en tête l’image de l’enfant dans le célèbre roman Zazie dans le métro (18) de Raymond Queneau adapté au cinéma par Louis Malle (19).
(15) http://fr.wikipedia.org/wiki/Dandy
(16) http://www.citebd.org/spip.php?film1248
(17) http://www.citebd.org/spip.php?film471
(18) http://fr.wikipedia.org/wiki/Zazie_dans_le_m%C3%A9tro
(19) http://fr.wikipedia.org/wiki/Zazie_dans_le_m%C3%A9tro_%28film%29

Les mouvements de caméra viennent souligner l’énergie véhiculée par les personnages. Le film a, de ce fait, été majoritairement tourné en caméra à l’épaule. Emilie Cherpitel explique sa démarche : le film est tourné caméra à l’épaule principalement. J’avais besoin de l’énergie d’un film organique, d’être proche des acteurs, de me sentir libre. Hormis les trois plans d’ouverture sur l’appartement d’Eva, l’image n’est jamais fixe, toujours un peu flottante, comme Eva. Je voulais aussi que la direction artistique soit à l’image du personnage : lumineuse, vive, légère. Et puis ce côté mouvant permet de décaler le luxe des costumes et des décors, de ne pas le figer.

La bande originale de L’Echappée belle est signée Jonathan Morali du groupe de pop folk Syd Matters. Développant une tonalité mélancolique dans leurs morceaux, l’univers du groupe semblait parfaitement coller à l’idée que se faisait la réalisatrice à propos de sa bande originale : elle est essentiellement composée par Jonathan Morali du groupe Syd Matters. L’idée m’est venue pendant le montage. J’ai amené sa chanson To all of you, que l’on a monté sur les premières minutes du film. Je trouvais que ça correspondait à la teinte du film, un peu folk et mélancolique. Et là, mon monteur m’a appris que Jonathan Morali composait aussi des musiques de films. Du coup je l’ai appelé. L’univers de Jonathan est très poétique, doux et élégant, avec un côté un peu bricolé, décalé, à l’image du film et de l’ambiance que je voulais créer.

L’Echappée belle repose sur son tandem d’acteurs atypiques, Clotilde Hesme et Florian Lemaire. Ils n’ont pas le même âge et leur personnage n’ont pas les mêmes origines sociales. Emilie Cherpitel avait en tête des références précises pour cette relation entre deux personnes à priori complètement différentes : Eva et Léon n’ont rien à faire l’un avec l’autre et finalement, ils décident qu’ils embellissent assez la vie de l’un de l’autre pour avoir envie de rester ensemble. C’est un choix qu’ils font, un peu dans la lignée de Harold et Maude ou Gloria...

Emilie Cherpitel
http://www.imdb.com/name/nm1014584/

Laurent Machuel
http://www.imdb.com/name/nm0532576/

Jonathan Morali
http://fr.wikipedia.org/wiki/Syd_Matters

Clotilde Hesme
voir fiche du film Le Dernier coup de marteau
http://www.citebd.org/spip.php?film1420

Clotilde Courau
Née le 3 avril 1969 à Levallois-Perret.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Clotilde_Courau

Keziah Jones
Né Olufemi Sanyaolu à Lagos le 1er octobre 1968.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Keziah_Jones

Yannick Choirat
Né à Chambéry le 31 août 1974.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Yannick_Choirat

Peter Coyote
Né Rachmil Pinchus Ben Mosha Cohon le 10 octobre 1941 à Colver (Pennsylvanie).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Peter_Coyote

Frédéric Beigbeder
Né le 21 septembre 1965 à Neuilly-sur-Seine.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9d%C3%A9ric_Beigbeder

Idit Cebula
http://fr.wikipedia.org/wiki/Idit_Cebula

Josephine de la Baume
Née à Paris le 8 octobre 1984.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jos%C3%A9phine_de_La_Baume

Victoria Olloqui
http://www.imdb.com/name/nm3383155/

Guillaume Toucas
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/303696/guillaume-toucas

Guillaume Briat
http://fr.wikipedia.org/wiki/Guillaume_Briat

Dimitri Rataud
Né le 2 juillet 1972 (42 ans) aux Sables-d’Olonne.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dimitri_Rataud

Gaëlle Hausermann
http://www.agence-oz.com/artiste.cfm/75416_a40917-Ga%C3%ABlle_Ha%C3%BCsermann.html

Gregoire Bonnet
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A9goire_Bonnet

Christophe Réveille
http://www.imdb.com/name/nm2035281/

extrait(s) de presse

Télérama - La mélancolie cachée sous l'insouciance des privilégiés : le thème pourrait agacer. Grâce à la mise en scène, chic et légère, à l'authenticité du jeune Florian Lemaire et, surtout, à Clotilde Hesme, fantasque et altière, cela passe aussi bien qu'un bonbon acidulé.
Le Monde - La réalisatrice Emilie Cherpitel tire de cette initiation un premier long-métrage agréable et plutôt gracieux, mais un peu frustrant...
Ciné séries mag - C’est parfois kitsch, souvent trop gentil, mais c’est un petit moment de bonheur qu’on ne refuse pas.
Ouest France - Une réalisatrice à suivre...
Cinématon - Comme par habitude, Clotilde Hesme promène son charme et sa mélancolie avec pudeur...