Rosemary’s baby - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Rosemary’s baby

Rosemary’s baby

ciné répertoire
Usa - 1968 - 2h16
sorti en France le 17 octobre 1968
Oscar 1969 meilleure actrice dans un second rôle (Ruth Gordon)
film - version originale sous-titrée en français
de

Roman Polanski

scénario : Roman Polanski
d'après l'oeuvre de : Ira Levin
direction de la photographie : William A. Fraker
musique ou chansons : Krzysztof Komeda
avec : Mia Farrow (Rosemary Woodhouse), John Cassavetes (Guy Woodhouse), Ruth Gordon (Minnie Castevet), Sidney Blackmer (Roman Castevet), Maurice Evans (Hutch), Ralph Bellamy (docteur Sapirstein), Angela Dorian (Terry), Patsy Kelly (Laura-Louise), Elisha Cook (monsieur Nicklas), Emmaline Henry (Elise Dunstan), Charles Grodin (docteur Hill), Hanna Landy (Grace Cardiff), Philip Leeds (docteur Shand), D'Urville Martin (Diego), Hope Summers (madame Gilmore), Marianne Gordon et Wendy Wagner (amies de Rosemary), Marianne Gordon (Joan Jellico), Wende Wagner (Tiger), Bill Baldwin (un vendeur), Walter Baldwin (M. Wees), Roy Barcroft (l'homme très bronzé), Charlotte Boerner (Mme. Fountain), Carol Brewster (Claudia Comfort), Lynn Brinker (sœur Véronica), Sebastian Brook (Argyron Stavropoulos), William Castle (l'homme devant la cabine téléphonique), Gordon Connell (Allen Stone), Patricia Ann Conway (Mme. John F. Kennedy), Joyce Davis (Dee Bertillon), Paul Denton (Skipper), Duke Fishman (un homme), Janet Garland (une infirmière), Michel Gomez (Pedro), John Halloran (un mécanicien), Ernest Harada (un jeune japonais), Marilyn Harvey (la réceptionniste du docteur Sapirstein), Jean Inness (sœur Agnes), Mona Knox (Mme. Byron), Louise Lawson (Portia Haynes), Natalie Masters (une jeune femme), Elmer Modling (un jeune homme), Floyd Mutrux (un homme à la fête), Patricia O'Neal (Mme. Wees), Robert Osterloh (M. Fountain), Josh Peine (autre homme à la fête), Gale Peters (Rain Morgan), Jack Ramage (Patron), Joan T. Reilly (une femme enceinte), George R. Robertson (Lou Comfort), George Savalas (un travailleur), Almira Sessions (Mme. Sabatini), Michael Shillo (le Pape), Bruno Sidar (M. Gilmore), Tom Signorelli (autre homme à la fête), Al Szathmary (le chauffeur de taxi), Clay Tanner (Satan), Sharon Tate (une fille à la fête), Viki Vigen (Lisa), Frank White (Hugh Dunstan)
séances : semaine du mercredi 20 mai 2015
mercredi 20 jeudi 21 vendredi 22 samedi 23 dimanche 24 lundi 25 mardi 26
18:30*
séance spéciale :
* mar 26 à 18h30 : mardi fantastique : "Mères défaites" - tarif préférentiel : 2 films = 7 € (couplé avec "Goodnight mommy") - soirée en partenariat avec Hidden circle

synopsis

Un jeune couple, Rosemary et Guy Woodhouse s'installe, pour un loyer modique, dans un spacieux appartement de la célèbre maison Bramford, un vieux bâtiment de Manhattan assez inquiétant du fait de la réputation sinistre de certains résidents d'autrefois. Rosemary est une femme heureuse, qui se consacre totalement à sa maison et à son mari dont elle souhaiterait avoir un bébé. Guy, de son côté, voudrait devenir une star mais sa carrière peine à démarrer. Les Woodhouse deviennent amis avec Roman et Minnie Castevet, un couple d'âge avancé, qui vit au même étage qu'eux et qui se transforme en « parents » de substitution à l'égard de Rosemary et Guy. Une nuit, Rosemary a des hallucinations et fait un cauchemar. Elle a rêvé qu'elle était violée par le diable en personne. Au réveil, Guy présente ses excuses pour lui avoir fait l'amour pendant qu'elle était inconsciente. Elle découvre peu après qu'elle est enceinte...

notes de production

Je suis un cinéaste qui s’est toujours senti à l’aise dans le domaine de la peur. Je ne me suis jamais demandé pourquoi.
Roman Polanski

Rosemary’s baby (ou Le Bébé de Rosemary au Québec) est un film d’horreur américain, réalisé par Roman Polanski et sorti en 1968. Il est adapté du roman homonyme d’Ira Levin (1), paru en 1967.
(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Rosemary%27s_Baby_%28roman%29
La suite au roman, appelée Le Fils de Rosemary (2), écrite également par Ira Levin, paraît en 1997. Des rumeurs ont couru selon lesquelles Hollywood devait en tirer un film. Cependant, cela ne s’est jamais produit, même si le livre semble avoir été écrit avec la possibilité de le porter à l’écran, puisque les personnages joués par Cassavetes, Gordon et Blackmer n’apparaissaient plus. Ces trois acteurs étaient décédés au moment de la parution du livre.
(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Fils_de_Rosemary

Ce film possède une suite, Qu’est-il arrivé au bébé de Rosemary ? (3) réalisée par Sam O’Steen, avec Patty Duke reprenant le rôle de Rosemary, et Minnie Castevet y est de retour, toujours jouée par Ruth Gordon.
(3) http://fr.wikipedia.org/wiki/Qu%27est-il_arriv%C3%A9_au_b%C3%A9b%C3%A9_de_Rosemary_%3F
Rosemary’s baby est aussi une mini-série (4) télé étatsunienne en deux parties de 85 minutes, créée par Scott Abbott et James Wong, diffusée les 11 et 15 mai 2014 sur le réseau Nbc. Cette mini-série est inédite dans tous les pays francophones.
(4) http://fr.wikipedia.org/wiki/Rosemary%27s_Baby_%28mini-s%C3%A9rie%29

En 1968, Rosemary’s baby est la première adaptation du réalisateur Roman Polanski, signant par la même occasion son premier film tourné en langue anglaise aux Usa. Après des années sombres, il reviendra tourner Chinatown (5), avant de définitivement quitter le sol américain trois ans plus tard, poursuivi par la justice Californienne (6).
(5) http://fr.wikipedia.org/wiki/Chinatown_%28film%29
(6) http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/01/13/polanski-pret-a-collaborer-avec-la-justice-polonaise_4554872_3214.html

Dans la filmographie de Roman Polanski, Répulsion (7), Rosemary’s baby et Le Locataire (8) forment une trilogie avec pour thème "l’horreur de la vie en appartement".
(7) http://www.citebd.org/spip.php?film1145
(8) http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Locataire_%28film%29

Pour le rôle de Rosemary, la production à d’abord pensé aux actrices Julie Christie (9), Jane Fonda (10), Elizabeth Hartman (11), Joanna Pettet (12) et Tuesday Weld (13). Le réalisateur Roman Polanski aurait aimé que sa femme de l’époque, Sharon Tate, joue Rosemary. Si le rôle a été confié à Mia Farrow, Sharon Tate apparaît tout de même dans le film parmi les invités de la fête organisée dans l’appartement de Rosemary.
(9) http://www.citebd.org/spip.php?film1231
(10) http://www.citebd.org/spip.php?film635
(11) http://fr.wikipedia.org/wiki/Elizabeth_Hartman
(12) http://fr.wikipedia.org/wiki/Joanna_Pettet
(13) http://fr.wikipedia.org/wiki/Tuesday_Weld

Avant d’être attribué à John Cassavetes, le rôle de Guy Woodhouse a failli être tenu par Warren Beatty (14), Richard Chamberlain (15) ou encore Jack Nicholson (16).
(14) http://www.citebd.org/spip.php?film1248
(15) http://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Chamberlain
(16) http://www.citebd.org/spip.php?film421

Le tournage de Rosemary’s baby s’est déroulé du 21 août au 6 décembre 1967, les scènes d’intérieur ayant été tournées dans les studios de la Paramount (17) à Los Angeles et les extérieures à New York, notamment devant le Dakota building (18). Faisant face à Central park (19), il est célèbre pour avoir été la résidence de John Lennon (20). C’est là qu’il fut assassiné le 8 décembre 1980, douze ans après le tournage du film de Roman Polanski.
Il paraît aussi que c’est dans cet immeuble que Boris Karloff (21) cultivait des orchidées au dernier étage.
(17) http://fr.wikipedia.org/wiki/Paramount_Pictures
(18) http://fr.wikipedia.org/wiki/Dakota_Building
(19) http://fr.wikipedia.org/wiki/Central_Park
(20) http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Lennon
(21) http://www.citebd.org/spip.php?film725

Lors de la scène où Rosemary appelle Donald Baumgart, Mia Farrow ne savait pas que Tony Curtis (22) était à l’autre bout du fil. Roman Polanski espérait, à juste titre, que l’actrice soit si troublée par cet appel que sa réaction naturelle transparaisse finalement à l’écran.
(22) http://www.citebd.org/spip.php?film333

Grâce à Rosemary’s baby, l’actrice Ruth Gordon a décroché l’Oscar et le Golden Globe de la Meilleure actrice dans un second rôle pour sa terrifiante interprétation de Minnie Castevet. Le scénario a concouru aux deux cérémonies pour la Meilleure adaptation. La bande originale du film ainsi que l’actrice principale Mia Farrow ont été aussi nommées aux Golden Globes.

- C’est pendant le tournage de ce film que Mia Farrow a reçu les papiers de divorce de son premier mari, Frank Sinatra (23).
(23) http://fr.wikipedia.org/wiki/Frank_Sinatra
- C’est Mia Farrow qui chantonne pendant le générique au début et à la fin du film.
- Il s’agit du premier film hollywoodien de Roman Polanski. C’est dans ce film qu’est prononcé pour la première fois le mot shit dans une production américaine.
- C’est le producteur William Castle qui joue le rôle de l’homme qui attend devant la cabine téléphonique pendant que Rosemary téléphone au Docteur Hill.
- Dans une scène, Rosemary dit à Terry Ginoffrio (Angela Dorian) que son visage lui faisait penser à celui de l’actrice Victoria Vetri. Or Victoria Vetri est le véritable nom d’Angela Dorian.
- Rosemary’s baby est aussi une chanson du groupe Fantomas (24) qui reprend le chantonnement de Mia Farow en début et fin de film.
(24) http://fr.wikipedia.org/wiki/Fant%C3%B4mas_%28groupe%29
- Une chanson du groupe Interpol (25) fait référence à Rosemary’s baby : Evil de l’album Antics, paru en 2004.
(25) http://fr.wikipedia.org/wiki/Interpol_%28groupe%29
- Dans la seconde saison de la série 30 Rock (26), le quatrième épisode s’appelle Rosemary’s baby.
(26) http://fr.wikipedia.org/wiki/30_Rock
- Le film est inscrit en 2014 au National film registry (27) pour être conservé à la bibliothèque du Congrès.
(27) http://fr.wikipedia.org/wiki/National_Film_Registry

Si mon travail est bien fait, les spectateurs croiront vraiment avoir vu le bébé.
Roman Polanski
Polanski avait raison puisque que de nombreux spectateurs, après la projection, crurent effectivement avoir vu le bébé. Lorsque le film fut présenté à la télévision étatsunienne, certains ont même prétendu que la censure avait fait couper les scènes montrant le bébé. Or le bébé de Rosemary n’a jamais été filmé.
William Castle

Avec Rosemary’s baby, ce chef-d’œuvre d’humour macabre, Polanski poursuit superbement dans la voie qu’il a ouverte avec Répulsion, fascinante plongée dans les abîmes du subconscient. Comme dans Répulsion, il y a dans Rosemary’s baby place pour certains éléments oniriques ; mais, alors que ce précédent film se plaçait délibérément dans le contexte dans la folie et ne reculait pas devant des situations aux limites du grand-guignol, cette fois Polanski nous propose un film parfaitement réaliste où les séquences onirico-fantastiques, justement parce qu’elles peuvent être considérées comme des cauchemars, n’entament pas la rigueur véridique et vraisemblable de l’histoire et de l’atmosphère...
Marcel Martin in Cinéma 69 n° 133 (février 1969)

Sans conteste, un des plus beaux films fantastiques jamais vus... Roman Polanski, après Répulsion, après Le Bal des vampires poursuit sa création d’un univers extraordinaire, et, de film en film, épure son style et approfondit son œuvre. Rosemary’s baby, qui a failli s’appeler en France Graine de démon, est une totale réussite, de l’écriture à la réalisation, tant son auteur a su, avec les moyens du réel, avec des images absolument réalistes (j’excepte la merveilleuse séquence du rêve, évidemment) nous mener petit à petit à admettre pleinement, même avec un délicieux frisson, un monde fantastique où flottent les entités de Jean Ray (28), de Mary Shelley (21) ou de Lovecraft (29). Et surtout sans que jamais un mot, un geste, une image, un détail nous permettent de nous raccrocher à notre monde et donc de décrocher de ce qui se passe sur l’écran. La réussite, sur ce plan, est totale et il est impossible de se dégager de l’envoûtement qui gagne peu à peu pour culminer en une séquence finale absolument extraordinaire et qui fascine littéralement. On a envie d’écrire fabuleux et de se secouer pour rompre le charme maléfique. Toutes les obsessions, tous les thèmes de Polanski, il trouvé cette fois à les jeter au complet dans une œuvre achevée, sans le moindre défaut : on le devine derrière chaque geste ou chaque objet du décor, avec son œil allumé, sa mine gourmande et ce brin d’humour cruel qui flottent tout au long de l’histoire de Rosemary. Faut-il dire qu’en femme qui sent la folie monter autour et en elle, Mia Farrow est merveilleuse autant que sont inquiétants d’amour, de gentillesse, de prévenance John Cassavetes, Sidney Blackmer et la fabuleuse Ruth Gordon ? Un chef-d’œuvre de fantastique !
Guy Allombert in La Saison cinématographique 1969
(28) http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Ray_%28%C3%A9crivain%29
(29) http://fr.wikipedia.org/wiki/H._P._Lovecraft

Entretien avec Roman Polanski
Comment avez-vous eu l’idée de faire "Rosemary’s baby" ?
Ce n’est pas moi qui ai acheté les droits, c’est le producteur Bill Castle, qui travaille pour la Paramount (17), qui l’a fait. Bob Evans (30), le directeur du studio, m’a appelé et m’a dit qu’il avait deux projets pour moi ; il sait que j’aime beaucoup skier et que j’aimerais faire un film où l’on skierait. Il avait un scénario, Downhill racers (31) ; je suis venu le voir et il m’a parlé de Rosemary’s baby qui n’était pas encore publié ; je suis rentré à l’hôtel, il était tard, j’étais très fatigué à cause du décalage horaire ; je voulais me coucher et commencer à lire le lendemain, mais j’étais curieux de voir de quoi il s’agissait ; j’ai regardé la première feuille de papier (c’étaient les épreuves du livre) sur lequel il y avait trois pages ; cela me sembla aussi ridicule qu’une comédie de Doris Day (32) ; il devait se tromper ! J’ai lu davantage et à quatre heurs du matin, je lisais toujours ! Le lendemain, il m’attendait déjà au studio, très content, parce qu’il savait que je serais pris. Je dis que j’aimerais faire le film s’ils n’avaient pas l’intention de l’améliorer, parce que d’habitude à Hollywood on "améliore" les choses qui sont parfaites. Il a dit que c’était exactement ce qu’il voulait faire, il a appelé Bill Castle que je ne connaissais pas encore personnellement. C’est un producteur de films de petit budget, il a fait 125 films comme réalisateur et producteur. Ils m’ont demandé quel scénariste je voulais. J’ai dit que j’essaierais d’écrire tout seul, en voyant au bout d’une semaine si ça marchait ou pas. Je suis reparti à Londres, j’ai commencé à écrire, c’était très passionnant. J’ai fini en trois semaines ; puis je suis revenu à Hollywood et j’ai commencé à couper : c’était un scénario de 260 pages...
Michel Ciment, Michel Pérez, Roger Tailleur in Positif n° 102 (février 1969)
(30) http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Evans_%28producteur%29
(31) La Descente infernale sera finalement réalisé par Michael Ritchie avec Robert Redford et Gene Hackman dans les rôles principaux.
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Descente_infernale
(32) http://fr.wikipedia.org/wiki/Doris_Day

Roman Polanski
voir fiche du film Répulsion
http://www.citebd.org/spip.php?film1145

Ira Levin
Né le 27 août 1929 à New York où il est décédé le 12 novembre 2007.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ira_Levin

William A. Fraker
Né le 29 septembre 1923 à Los Angeles, où il est décédé le 31 mai 2010.
http://fr.wikipedia.org/wiki/William_A._Fraker

Krzysztof Komeda
Né Krzysztof Trzcinski le 27 avril 1931 à Ostrów Wielkopolski (Pologne), décédé le 23 avril 1969 à Varsovie.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Krzysztof_Komeda

Mia Farrow
Née Maria de Lourdes Villiers Farrow le 9 février 1945 à Los Angeles.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mia_Farrow

John Cassavetes
voir fiche du film Love streams (torrents d’amour)
http://www.citebd.org/spip.php?film1408

Ruth Gordon
voir fiche du film Harold et Maude
http://www.citebd.org/spip.php?film1196

Sidney Blackmer
Né le 13 juillet 1895 à Salisbury (Caroline du nord), décédé le 6 octobre 1973 à New York.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sidney_Blackmer

Maurice Evans
Né le 3 juin 1901 à Dorchester (Dorset), décédé le 12 mars 1989 à Rottingdean (Sussex).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Evans

Ralph Bellamy
Né le 17 juin 1904 à Chicago, décédé le 29 novembre 1991 à Santa Monica.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ralph_Bellamy

Angela Dorian
Née Victoria Vetri le 26 septembre 1944 à San Francisco.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Angela_Dorian

Patsy Kelly
Née le 12 janvier 1910 à New York, décédée à Los Angeles le 24 septembre 1981.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Patsy_Kelly

Elisha Cook
Né le 26 décembre 1903 à San Francisco, décédé le 18 mai 1995 à Big Pine (Californie).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Elisha_Cook_Jr.

Emmaline Henry
Née le 1er novembre 1928 à Philadelphie, décédée le 8 octobre 1979 à Palm Springs.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Emmaline_Henry

Charles Grodin
Né le 21 avril 1935 à Pittsburgh.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Grodin

Hanna Landy
Née Ilona Zimka le 11 mars 1919 à San Diego, décédée le 15 mai 2008 à Los Angeles.
http://www.imdb.com/name/nm0485201/

Philip Leeds
Né le 6 avril 1916 à New York, décédé le 16 août 1998 à Los Angeles.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Phil_Leeds

D’Urville Martin
Né le 11 février 1939 à New York, décédé le 28 mai 1984 à Los Angeles.
http://www.imdb.com/name/nm0552121/

Hope Summers
Née le 7 juin 1896 à Mattoon (Illinois), décédé le 22 juin 1979 à Los Angeles.
http://www.imdb.com/name/nm0814064/

Marianne Gordon
Née le 23 juillet 1946 à Athens (Géorgie).
http://www.imdb.com/name/nm0330425/

Wendy Wagner
Née le 6 décembre 1941 à New London (Connecticut), décédée le 26 février 1997 à Santa Monica.
http://www.imdb.com/name/nm0906147/

Bill Baldwin
Né le 26 novembre 1913 à Pueblo (Colorado), décédé le 17 novembre 1982 à Los Angeles.
http://www.imdb.com/name/nm0049852/

Walter Baldwin
Né le 2 janvier 1889 à Lima (Ohio), décédé le 27 janvier 1977 à Santa Monica.
http://www.imdb.com/name/nm0050019/

Roy Barcroft
Né le 7 septembre 1902 à Crab Orchard (Nebraska), décédé le 28 novembre 1969 à Los Angeles.
http://www.imdb.com/name/nm0054117/

Carol Brewster
Née le 25 février 1927 à Los Angeles.
http://www.imdb.com/name/nm0108262/

Sebastian Brook
http://www.imdb.com/name/nm0111663/

William Castle
Né à New York le 24 avril 1914, décédé à Los Angeles le 31 mai 1977.
http://fr.wikipedia.org/wiki/William_Castle

Gordon Connell
Né le 19 mars 1923 à Berkeley.
http://www.imdb.com/name/nm0174986/

Patricia Ann Conway
http://www.imdb.com/name/nm0176756/

Joyce Davis
http://www.imdb.com/name/nm0204912/

Paul Denton
Né le 11 mars 1921 à New York.
http://www.imdb.com/name/nm0219856/

Duke Fishman
Né Marcus Leo Fishman le 15 juillet 1906 à Manille (Philippines), décédé le 22 décembre 1977 à Palm springs.
http://www.imdb.com/name/nm0279868/

John Halloran
Né le 19 octobre 1907 à Sydney, décédé le 9 mars 1997 au Canada.
http://www.imdb.com/name/nm0356718/

Ernest Harada
http://www.imdb.com/name/nm0361719/

Marilyn Harvey
Née le 19 mars 1929 à Sanford (Maine), décédée le 20 mars 1973 à Los Angeles.
http://www.imdb.com/name/nm0367627/

Jean Inness
Née le 18 décembre 1900 à Cleveland, décédée le 27 décembre 1978 à Santa Monica.
http://www.imdb.com/name/nm0409194/

Mona Knox
Née le 1er mai 1929 à Chickasha (Oklahoma), décédée le 11 juin 2008 à Los Angeles.
http://www.imdb.com/name/nm0461660/

Louise Lawson
http://www.imdb.com/name/nm0493278/

Natalie Masters
Née le 23 novembre 1915 à San Francisco, décédée le 9 février 1986 à Los Angeles.
http://www.imdb.com/name/nm0557701/

Elmer Modling
http://www.imdb.com/name/nm0595312/

Floyd Mutrux
Né le 21 juin 1941 à Houston.
http://www.imdb.com/name/nm0616152/

Patricia O’Neal
Née Patsy Louise Neal le 20 janvier 1926 à Packard (Kentucky), décédée le 8 août 2010 à Edgartown (Massachusetts).
http://www.imdb.com/name/nm0639969/

Robert Osterloh
Né le 31 mai 1918 à Pittsburgh, décédé le 16 avril 2001 à Los Osos (Californie).
http://www.imdb.com/name/nm0652366/

Josh Peine
http://www.imdb.com/name/nm0670539/

Jack Ramage
Né le 14 mars 1931 à Indiana, décédé le 6 janvier 2005 à Ridgewood (New Jersey).
http://www.imdb.com/name/nm0707926/

George R. Robertson
Né le 20 avril 1933 à Brampton (Ontario).
http://www.imdb.com/name/nm0731849/

George Savalas
Né George Demosthenes Savalas le 5 décembre 1924 à New York, décédé le 2 octobre 1985 à Westwood (Californie).
http://www.imdb.com/name/nm0767419/

Almira Sessions
Né le 16 septembre 1888 à Washington, décédé le 3 août 1974 à Los Angeles.
http://www.imdb.com/name/nm0785929/

Michael Shillo
Né le 23 août 1920 en Israel, décédé le 25 javier 2007 à Tel Aviv.
http://www.imdb.com/name/nm0793491/

Tom Signorelli
Né le 19 octobre 1935 à New York, décédé le 6 juillet 2010 à New York.
http://www.imdb.com/name/nm0797529/

Al Szathmary
http://www.imdb.com/name/nm0843803/

Clay Tanner
Né le 3 février 1931 à Clay (État de New York), décédé le 22 décembre 2002 à Hernando (Mississippi).
http://www.imdb.com/name/nm0849623/

Sharon Tate
voir fiche du film Le Bal des vampires
http://www.citebd.org/spip.php?film378

Viki Vigen
http://www.imdb.com/name/nm0896927/

Frank White
Né le 21 juillet 1920 à Chicago, décédé le 3 août 2005 à Los Angeles.
http://www.imdb.com/name/nm0924792/

extrait(s) de presse

Critikat - Catalyseur des angoisses d'une Amérique qui prend acte d'un mal congénital et hume le parfum d'une paranoïa pendue à son cou, Polanski aura eu le don, avec "Rosemary's Baby", de satisfaire les arcanes du genre hollywoodien tout en agitant son miroir frondeur et surréaliste.
Télérama - Entre Kubrick et Hitchcock, Polanski affirme une esthétique bien à lui, délirante (les dialogues fusent parfois de manière surréaliste !) et sarcastique à la fois. N'empêche : c'est carrément flippant. Surtout sur l'instinct maternel, sans limite
àVoir-àLire - La réalité cartésienne rencontre le fantastique, tandis que la lucidité dialogue avec une forme de folie pure... Un grand film.
Dvd classik - Qu'on se le dise : Rosemary's baby est devenu, après plus de trente ans, le chef-d'œuvre absolu de l'horreur suggestive.
Cinéma fantastique - Œuvre suggestive de bout en bout, "Rosemary’s baby" sonde son héroïne par le truchement d’une introspection persistante, allant jusqu’à dépeindre dans ses moindres détails ses visions nocturnes et ses délires fantasmés...
Alter info - Bien plus terrifiant que la plupart des films d’horreur modernes, et ce sans recourir à des déluges d’effets spéciaux...
Devil dead - Bien que tourné au calme, en majorité au chaud dans les studios de la Paramount, et sans débauches d’effets spéciaux horrifiques, "Rosemary’s baby" réussit à insuffler graduellement un climat oppressant et inquiétant tout au long de la durée du film...
Critikat - "Rosemary’s baby" vaut autant pour être le film charnière dans la carrière du cinéaste que la représentation d’une étrange asphyxie basculant vers le cauchemar absolu...