Blind - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Blind

Blind

Norvège - 2014 - 1h31
sorti en France le 29 avril 2015
interdit aux moins de 12 ans - quelques scènes de ce film peuvent heurter le jeune public
film - version originale sous-titrée en français
de

Eskil Vogt

scénario : Eskil Vogt
direction de la photographie : Thimios Bakatakis
musique ou chansons : Henk Hofstede
avec : Ellen Dorrit Petersen (Ingrid), Henrik Rafaelsen (Morten), Vera Vitali (Elin), Marius Kolbenstvedt (Einar), Stella Kvam Young (Kim, fille), Isak Nikolai Møller (Kim, garçon), Jacob Young (ex-mari d'Elin), Nikki Butenschøn (Ove Kenneth), Erle Kyllingmark (Bente), Fredrik Sandahl (le cycliste), Aslag Guttormsgaard (homme sympathique), Veronica Berntsen (jeune vendeuse), Steffen Skau Linnert (le serveur), Helga Guren (Anne-Lise), Tim Nansen (le docteur)
séances : semaine du mercredi 29 avril 2015
mercredi 29 jeudi 30 vendredi 1er samedi 2 dimanche 3 lundi 4 mardi 5
18:30
21:00
18:30
21:00
11:00
18:30
21:00
11:00
18:30
21:00
18:30
21:00
18:30
séances : semaine du mercredi 6 mai 2015
mercredi 6 jeudi 7 vendredi 8 samedi 9 dimanche 10 lundi 11 mardi 12
18:30
14:00
18:30
16:30
21:00
16:00
21:00
11:00
16:00
18:30
18:30
séances : semaine du mercredi 13 mai 2015
mercredi 13 jeudi 14 vendredi 15 samedi 16 dimanche 17 lundi 18 mardi 19
18:30
21:00
18:30
18:30

synopsis

Ingrid vient de perdre la vue. Elle quitte rarement son appartement mais se rappelle encore à quoi ressemble l’extérieur. Les images qui étaient autrefois si claires se remplacent lentement par des visions plus obscures. Elle soupçonne son mari Morten de mentir quand il dit aller travailler. Est-il dans l’appartement avec elle à se cacher et l’observer en silence ? Ecrit-il à son amante quand il prétend envoyer des courriels à ses collègues ?

notes de production

Eskil Vogt a effectué de nombreuses recherches auprès de spécialistes de l’ophtalmologie, dans des livres spécialisés mais surtout auprès de personnes ayant vécu la perte de la vue. Il a ainsi pu donner une tournure plus personnelle à son histoire.

La plus grande difficulté pour Eskil Vogt a été de représenter et de filmer la cécité du personnage principal. Afin de transmettre ce que ressent Ingrid, le réalisateur a ainsi mis en avant d’autres sens, comme le toucher et l’ouïe, insistant sur la réaction du personnage à un son, sans nous en montrer la source.

Alors que le film se passe en Norvège, un des personnages principaux, Elin, est joué par l’actrice suédoise Vera Vitali. Pour le réalisateur, le fait que la jeune femme soit Suédoise dans une ville norvégienne renforce la solitude de son personnage non-voyant.

Marius Kolbenstvedt est, avant d’être un acteur, un metteur en scène de théâtre. Il a été choisi par Eskil Vogt car son visage est inconnu du public. Le réalisateur souhaitait ainsi faciliter l’identification des spectateurs à ce personnage.

L’actrice Ellen Dorrit Petersen s’est entraînée plusieurs mois afin de se déplacer comme une personne aveugle. Elle a rencontré de nombreuses personnes non-voyantes ainsi qu’un thérapeute en rééducation de la vue. Il était important pour Eskil Vogt de ne pas exagérer les mouvements du personnage. Il explique : nous avons essayé de développer des comportements plus réalistes ; les non-voyants que j’ai rencontrés ayant une maladie similaire à celle d’Ingrid, peuvent bouger leurs yeux et suivre du regard les sons qu’ils entendent. Parfois ils n’ont pas l’air non-voyant.

Le son est un élément très important de Blind, les personnages non-voyants se dirigeant souvent grâce aux bruits qui les entourent. La majorité de l’ambiance sonore a ainsi été créée en post-production afin de maîtriser chaque élément.

Entretien avec norvégien Eskil Vogt
Comment avez-vous eu l’idée de "Blind" ?
J’ai lu un récit, écrit par un de mes amis, où il décrivait le monologue intérieur d’une femme aveugle. Ce n’est pas un sujet qui se prête naturellement au cinéma, mais il m’est resté en tête tandis que je travaillais sur le scénario d’un autre film. Je pensais de plus en plus à cette femme aveugle. Alors quand mon autre scénario a été refusé de nouveau, je m’y suis attelé et j’ai écrit Blind, rapidement et facilement, sans tous les préparatifs qu’il me faut habituellement...
http://cineuropa.org/ff.aspx?t=ffocusinterview&l=fr&tid=2663&did=252014

Eskil Vogt
voir fiche du film Oslo, 31 août
http://www.citebd.org/spip.php?film825

extrait(s) de presse

Cineuropa - Avec "Blind", Eskil Vogt confirme tout le bien que l’on pensait de ses scenarios. Il y a un côté réjouissant à l’idée d’imaginer la suite de sa carrière qui à ce jour, n’est pas loin du sans faute.
Cinéma norvégien - "Blind" est un film norvégien à voir, surtout si vous avez peur du vide.
Europa cinémas - Dans son long métrage, Eskil Vogt joue avec l’illusion et la réalité, plongeant les conventions scénaristiques dans l’absurde.
Mondociné - Un pur film d’art et d’essai au sens noble du terme.
Jeune cinéma - Avec ce premier film prometteur, Eskil Vogt ouvre la porte des cinéastes talentueux de sa génération...