Rendez-vous à Atlit - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Rendez-vous à Atlit

Rendez-vous à Atlit

France, Israël - 2014 - 1h31
sorti en France le 21 janvier 2015
film - version originale sous-titrée en français
de

Shirel Amitaï

scénario : Shirel Amitaï
direction de la photographie : Boaz Yehonatan Yacov
musique ou chansons : Reno Isaac
avec : Géraldine Nakache (Cali), Judith Chemla (Asia), Yaël Abecassis (Darel), Arsinee Khanjian (Mona), Pippo Delbono (Zack), Makram J.Khoury (Mafous), Pini Tavgar (Dan), Yossi Marshak (Amos), Mohamad Hamdani (Ziad)
séances : semaine du mercredi 18 mars 2015
mercredi 18 jeudi 19 vendredi 20 samedi 21 dimanche 22 lundi 23 mardi 24
14:00
18:30
11:00
18:30

synopsis

Israël, 1995, la paix est enfin tangible. Dans la petite ville d’Atlit, Cali retrouve ses deux sœurs, Darel et Asia, pour vendre la maison héritée de leurs parents. Entre complicité et fous rires réapparaissent les doutes et les vieilles querelles, ainsi que d’étranges convives qui sèment un joyeux bordel. Le 4 novembre, Yitzhak Rabin est assassiné, le processus de paix est anéanti mais les trois sœurs refusent d’abandonner l’espoir...

notes de production

Dans ce premier long-métrage, la réalisatrice Shirel Amitaï a voulu rendre hommage au président israélien Yitzhak Rabin (1) et à son courage pour enclencher un processus de paix au Proche-Orient. Yitzhak Rabin fut assassiné par un extrémiste juif en 1995 (2). Cet assassinat occupe d’ailleurs une place prépondérante dans Rendez-vous à Atlit.
(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Yitzhak_Rabin
(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/Assassinat_d%27Yitzhak_Rabin

Le titre Atlit fait référence à la ville agricole d’Atlit en Israël qui abritait un centre de détention où 120 000 juifs qui fuyaient les troubles en Europe furent temporairement internés entre 1934 et 1948, date de la création de l’Etat Hébreu.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Atlit
http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_d%27Isra%C3%ABl

La réalisatrice Shirel Amitaï raconte, à travers ces trois sœurs en conflit, l’histoire d’un pays où la paix est très fragile. Rendez-vous à Atlit fait le lien entre Israël et la cellule familiale, où le conflit rode à tout moment et où les limites sont toujours floues.

Shirel Amitaï a voulu injecter une dimension comique dans son récit pour ne pas tomber dans la lourdeur psychologique et politique : je voulais donc que ce soit léger tout le temps, déclare-t-elle. Néanmoins, la légèreté disparait quand l’annonce de l’assassinat d’Yitzhak Rabin survient : cette légèreté m’a permis de traiter de façon plus grave l’assassinat de Rabin. Là, c’est la gifle, qui fait qu’il n’y a pas de légèreté possible, indique-t-elle.

Pour le rôle de Cali, Géraldine Nakache a eu comme indication d’agir comme la sœur du milieu qui cherche la paix et ne la trouve jamais. La réalisatrice fait le lien entre ce personnage et Israël, dans le sens où ils sont tous deux toujours au cœur du conflit. C’est également le premier film d’auteur de Géraldine Nakache qui casse ici son image d’actrice comique. Elle a également dû apprendre l’hébreu pour le rôle.
Indications

Géraldine Nakache a dû se défaire de son image d’actrice rigolote et bavarde pour appréhender le rôle de Cali : il fallait que je me taise, que je laisse Cali prendre sa place dans l’écoute et le regard, indique-t-elle. La comédienne fut également contrainte de se défaire de ses tics et expressions qui caractérisent ses anciens personnages comme celui du film Tout ce qui brille par exemple.

Rendez-vous à Atlit met en scène trois générations de femmes toutes trois à des moments déterminants de leurs vies : La première a déjà des enfants âgés, la deuxième vient de se marier et doit construire sa vie et la dernière est perdue. Le film pose ainsi des questions essentielles sur la quête d’identité, la famille et les origines.

Rendez-vous à Atlit a été tourné dans la véritable maison de la réalisatrice Shirel Amitaï. Un lieu réel dans lequel l’actrice Yael Abecassis s’est sentie inspirée : jouer dans un lieu réel, c’est comme improviser : tu te laisses aller et tu touches des vérités. A certains moments, c’est comme si je ne jouais pas, précise-t-elle.

Entretien avec Shirel Amitaï
"Rendez-vous À Atlit" raconte l’histoire de trois sœurs qui se retrouvent à l’occasion de la vente de l’héritage familial : une maison en Israël...
Le point de départ de Rendez-vous À Atlit, c’est l’idée que la paix ne peut commencer que quand on connaît et occupe sa juste place. C’est riche une fratrie, ça peut être drôle et léger comme ça peut être blessant et violent. Parfois c’est la guerre, la guerre des places. Dans une fratrie on est obligé de partager, mais les premières guerres commencent par la phrase : à moi ! Un héritage soulève des questions de place parce que c’est peut-être le dernier partage. Quand on parvient à considérer aussi le "à nous" et le "à toi", la paix devient possible. Et puis tout cela est animé par nos propres démons a qui nous accordons peut être trop de place...
http://www.commeaucinema.com/notes-de-prod/rendez-vous-a-atlit-drame,302613

Shirel Amitaï
voir fiche du film Gare du Nord
http://www.citebd.org/spip.php?film1132

Boaz Yehonatan Yacov
http://www.imdb.com/name/nm2012534/

Reno Isaac
http://fr.wikipedia.org/wiki/Reno_Isaac

Géraldine Nakache
Née le 16 février 1980 à Suresnes.
http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9raldine_Nakache

Judith Chemla
voir fiche du film Camille redouble
http://fr.wikipedia.org/wiki/Judith_Chemla

Yaël Abecassis
(en hébreu : יעל אבקסיס), née le 19 juillet 1967 à Ashkelon.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ya%C3%ABl_Abecassis

Arsinee Khanjian
voir fiche du film Eden
http://www.citebd.org/spip.php?film1393

Pippo Delbono
voir fiche du film Henri
http://www.citebd.org/spip.php?film1174

Makram J.Khoury
(en hébreu : מכרם ח’ורי ; en arabe : مكرم خوري ), né le 30 mai 1945 à Jérusalem.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Makram_Khoury

Pini Tavgar
http://www.imdb.com/name/nm1151268/

Yossi Marshak
http://www.imdb.com/name/nm2268986/

extrait(s) de presse

àVoir-àLire - Shirel Amitaï, (…), en s’aventurant hors des sentiers battus, réussit l’exploit de faire du neuf avec un sujet ressassé à toutes les sauces, en y insufflant un zest de fantasmagorie poétique.
Femme actuelle - On est parfois proche d’un univers à la Marcel Aymé, ou même l’impossible s’avère possible. Cela vous désarçonnera peut être mais ce premier film, terriblement attachant, marque par son originalité et la place qu’il donne aux femmes. Elles parlent avec une totale liberté. C’est si rare.
Le Parisien - Cette chronique familiale douce-amère aborde, mine de rien, les déchirures et les fractures d'un peuple en guerre depuis toujours, notamment dans les rapports des filles avec leurs voisins arabes, alors que le fragile processus de paix est menacé après l'assassinat d'Yitzhak Rabin.
Sud ouest - Shirel Amitaï réalise une œuvre lumineuse, tenue par des interprètes aux partitions impeccables (Géraldine Nakache, Yaël Abecassis et Judith Chemla).
La Croix - Comment trouver la paix dans une fratrie ou un pays ? En laissant à chacun « sa juste place », répond la réalisatrice Shirel Amitaï dans un film généreux, quoique inégal.
le Jdd - La métaphore des difficultés d’Israël est appuyée sans être franchement débattue mais la lumière est douce, le geste audacieux. Et l’espoir persiste.
Les Inrocks - La réussite de ce film tourné vers la paix tient aussi aux superbes comédiennes.
Toute la culture - Un film étonnant, personnel, que l’on ne sait pas forcément comment recevoir mais qui révèle une vraie vision d’auteur.