It follows - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > It follows

It follows

Usa - 2014 - 1h40
sorti en France le 4 février 2015
Semaine internationale de la critique Cannes 2014 - prix de la critique internationale festival du cinéma américain Deauville 2014 - Grand prix Gérardmer 2015
film - version originale sous-titrée en français
de

David Robert Mitchell

scénario : David Robert Mitchell
direction de la photographie : Mike Gioulakis
musique ou chansons : Disasterpeace
avec : Maika Monroe (Jay), Keir Gilchrist (Paul), Daniel Zovatto (Greg), Jake Weary (Hugh), Olivia Luccardi (Yara), Lili Sepe (Kelly), Heather Fairbanks (infirmière), Linda Boston (maîtresse), Ruby Harris (Mme Redmond), Debbie Williams (Mme Height), Bailey Spry (Annie)
séances : semaine du mercredi 4 février 2015
mercredi 4 jeudi 5 vendredi 6 samedi 7 dimanche 8 lundi 9 mardi 10
14:00
16:00
18:30
20:30
18:30
20:30
18:30*
21:00*
11:00
14:00
16:00
18:30
21:00
11:00
14:00
16:00
18:30
20:30
18:30
20:30
18:30
20:30
séance spéciale :
* vendredi 6 à 21h00 - séance présentée par Hidden circle
séances : semaine du mercredi 11 février 2015
mercredi 11 jeudi 12 vendredi 13 samedi 14 dimanche 15 lundi 16 mardi 17
18:30
20:40
18:30
20:40
18:30*
21:00*
16:00
18:30
21:00
16:00
18:30
20:40
18:30
20:40
séance spéciale :
* vendredi 13 à 21h00 - séance présentée par Hidden circle
séances : semaine du mercredi 18 février 2015
mercredi 18 jeudi 19 vendredi 20 samedi 21 dimanche 22 lundi 23 mardi 24
20:40
18:30
21:00*
18:30
16:00
20:40
14:00
18:30
16:05
20:40
séance spéciale :
* vendredi 20 à 21h00 - séance présentée par Hidden circle
séances : semaine du mercredi 25 février 2015
mercredi 25 jeudi 26 vendredi 27 samedi 28 dimanche 1er lundi 2 mardi 3
16:10
16:00
16:00
16:00
16:00
16:00
16:00

synopsis

Pour Jay, 19 ans, l'arrivée de l'automne annonçait une saison d'école, de garçons et de week-end au bord du lac. Mais après une expérience sexuelle apparemment anodine, elle se retrouve confrontée à d'étranges visions et l'inextricable impression que quelqu'un, ou quelque chose, la suit. Face à cette malédiction, Jay et ses amis doivent trouver une échappatoire aux horreurs qui ne semblent jamais loin derrière...

notes de production

L’idée du film a été inspirée au réalisateur par un cauchemar récurrent qu’il faisait quand il était enfant : celui d’être suivi par une présence. Par la suite, Mitchell réalisa que cela pourrait être un bon sujet de film et écrivit le scénario.

Après avoir mis le projet en route, la priorité de David Robert Mitchell était de travailler sur l’identité visuelle du film et plus particulièrement sur la lumière : avant le début du tournage, j’avais le sentiment qu’on avait trouvé l’identité du film, indique-t-il.

Parmi ses influences, David Robert Mitchell cite des réalisateurs emblématiques du cinéma fantastique tels que John Carpenter (1) et David Cronenberg (2). En outre, le metteur en scène mentionne des classiques du genre tels que Rosemary’s baby (3) de Roman Polanski, Shining (4) de Stanley Kubrick ou encore L’Invasion des profanateurs de sépultures (5) de Don Siegel.
(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Carpenter
(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/David_Cronenberg
(3) http://fr.wikipedia.org/wiki/Rosemary%27s_Baby_%28film%29
(4) http://fr.wikipedia.org/wiki/Shining_%28film%29
(5) http://www.citebd.org/spip.php?film586

Le mélange entre rêve et réalité provient des goûts personnels du metteur en scène : j’aime inventer des univers qui sont un peu en décalage avec la réalité. L’univers du film est donc relativement fantasmagorique mais conserve néanmoins quelques repères familiers nécessaires à l’adhésion du spectateur.

Malgré les apparences, David Robert Mitchell établit un lien avec son précédent film, la comédie dramatique The Myth of american sleepover (6) et It follows : j’imagine que je trouvais intéressant de reprendre la tonalité de Myth et d’imaginer des personnages un peu plus âgés, puis de les mettre dans un contexte terrifiant et de voir comment ils allaient réagir. Le metteur en scène voulait également qu’à l’instar de Myth, les personnages de son nouveau film soient authentiques et attachants.
(6) http://www.filmdeculte.com/cinema/film/Myth-of-the-American-Sleepover-The-3258.html

Dans It follows, une jeune femme se retrouve hantée par des visions cauchemardesques après avoir eu un rapport sexuel. David Robert Mitchell voulait aborder le thème de la sexualité sous l’angle horrifique : je pense que la période où l’on découvre sa sexualité peut être effrayante. On est alors traversé par toutes sortes d’angoisses, déclare-t-il.

David Robert Mitchell
http://www.imdb.com/name/nm1379002/

Mike Gioulakis
http://www.imdb.com/name/nm1227638/

Disasterpeace
http://www.inputselector.fr/2014/03/11/disasterpeace-fez-original-soundtrack/

Maika Monroe
Née le 29 mai 1993 à Santa Barbara.
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=575618.html

Keir Gilchrist
Né Keir David Peters Gilchrist le 28 septembre 1992 à Londres.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Keir_Gilchrist

Daniel Zovatto
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=641304.html

Jake Weary
Né le 14 février 1990 à Trenton (New Jersey),
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=431569.html

Olivia Luccardi
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=629975.html

Lili Sepe
Née le 13 janvier 1997 à Torrance (Californie).
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=682057.html

extrait(s) de presse

àVoir-àLire - "It follows" est un film de genre fort et pertinent, au discours d’une richesse d’interprétations épatante...
Film de culte - Ce "It follows" est une vraie petite perle.
Abus de ciné - ... Mitchell qui prouve encore une fois qu'il est un réalisateur à suivre de près.
Le Monde du ciné - Bref, je vous conseille déjà de voir ce film, ne serait-ce que pour sa beauté esthétique et pour son incroyable bande sonore.