Magic in the moonlight - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Magic in the moonlight

Magic in the moonlight

Usa - 2014 - 1h38
sorti en France le 22 octobre 2014
film - version originale sous-titrée en français
de

Woody Allen

scénario : Woody Allen
direction de la photographie : Darius Khondji
avec : Colin Firth (Stanley Crawford), Emma Stone (Sophie), Eileen Atkins (tante Vanessa), Marcia Gay Harden (Mme Baker), Hamish Linklater (Brice), Jacki Weaver (Grace), Erica Leerhsen (Caroline), Catherine McCormack (Olivia), Jeremy Shamos (George), Simon McBurney (Howard Burkan), Ute Lemper (chanteuse française), Kenneth Edelson (le gitan)
séances : semaine du mercredi 22 octobre 2014
mercredi 22 jeudi 23 vendredi 24 samedi 25 dimanche 26 lundi 27 mardi 28
16:30
18:30
20:30
16:30
18:30
20:30
16:30
18:30
21:00
11:00
14:00
16:30
18:30
21:00
11:00
14:00
16:30
18:30
20:30
16:30
18:30
20:30
16:30
18:30
20:30
séances : semaine du mercredi 29 octobre 2014
mercredi 29 jeudi 30 vendredi 31 samedi 1er dimanche 2 lundi 3 mardi 4
16:30
18:30
20:30
16:30
18:30
20:30
16:30
18:30
21:00
11:00
14:00
16:30
18:30
21:00
11:00
14:00
16:30
18:30
20:30
18:30
20:30
18:30
séances : semaine du mercredi 5 novembre 2014
mercredi 5 jeudi 6 vendredi 7 samedi 8 dimanche 9 lundi 10 mardi 11
16:30
20:45
18:30
21:00
18:30
20:45
18:30
20:45

synopsis

1928. Invité par un ami proche à venir démasquer une jeune médium américaine apparemment capable de lire les pensées et de parler avec les morts, le prestidigitateur Stanley Crawford, accepte le défi. Il se rend donc dans un domaine de la Côte d'Azur, où il rencontre Sophie, qui démontre dès son arrivée des capacités étonnantes. Déterminé à prouver la supercherie grâce à son intelligence supérieure, Stanley s'applique, mais ne trouve rien. Subjugué par le pouvoir de Sophie, Stanley, qui ne croit pourtant pas à la magie, commence à remettre en doute toutes ses certitudes...

notes de production

Son dernier film Blue Jasmine (1) n’était pas encore sorti en salles que Woody Allen était déjà reparti sur un nouveau projet, pour les repérages de Magic in the moonlight dans le sud de la France. Un message très évasif de son cru fut lu à la foule présente pour l’avant-première à New York à laquelle il ne put conséquemment pas assister : je suis dans le sud de la France, donc je ne peux pas être là ce soir. A mon grand regret...
(1) http://www.citebd.org/spip.php?film1142

L’idée du film est venue à Woody Allen de par sa fascination pour la magie, une activité qui a connu un grand succès dans les années 20. Plusieurs personnalités célèbres en étaient adeptes, comme Arthur Conan Doyle (2). Le cinéaste faisait lui-même des tours lorsqu’il était plus jeune, et on retrouve cette thématique tout au long de sa filmographie, notamment dans Scoop (3) où il incarne Splendini le magicien.
(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/Arthur_Conan_Doyle
(3) http://fr.wikipedia.org/wiki/Scoop_%28film,_2006%29

Darius Khondji, directeur de la photographie, s’est inspiré des photographies du Français Jacques Henri Lartigue (4), et utilisa un objectif cinémascope des années 70, pour donner au film un grain léger et joyeux. Woody m’a demandé de mettre en valeur sa beauté sur la pellicule, et j’espère y être parvenu, explique le chef opérateur à propos d’Emma Stone. Elle avait le visage naturellement radieux, grâce au teint de sa peau, et à la couleur de ses cheveux et de ses yeux, mais c’est surtout son jeu qui m’a inspiré pour l’éclairer de cette façon, explique-t-il.
(4) http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Henri_Lartigue

C’est la 4ème collaboration de Woody Allen avec le très demandé Darius Khondji. Le directeur de la photographie avait travaillé sur Anything else (5), Minuit à Paris (6) et To Rome with love (7).
(5) http://fr.wikipedia.org/wiki/Anything_Else
(6) http://fr.wikipedia.org/wiki/Minuit_%C3%A0_Paris
(7) http://fr.wikipedia.org/wiki/To_Rome_with_Love

Comme toujours, Woody Allen est méticuleux. Il privilégie les longues prises très dialoguées, demande aux acteurs de se placer à des endroits bien précis du plateau et sollicite le cadreur pour des mouvements de caméra bien spécifiques. En apparence, tout a l’air très simple, mais en réalité, cela veut dire que tout doit être d’une grande justesse, relate Colin Firth, qui poursuit : parfois, on fait sept ou huit prises, et il est ravi, mais il faut repartir à zéro parce que j’ai fait tomber mon chapeau. Il ne répète pas, si bien que la première prise tient souvent lieu de répétition, et il faut recommencer, encore et encore, jusqu’à ce que le déroulement de la scène soit fluide et que tout le monde soit fin prêt.

Le film traduit une idée de la rencontre amoureuse, souvent ressentie comme magique. C’est ce que pense Woody Allen : je suis convaincu que dans un million d’années, grâce à l’informatique, on pourra mettre en équation le phénomène amoureux, mais à l’heure actuelle, et dans un avenir proche, les choses ne changeront pas. Il y a quelque chose de magique et d’exaltant dans une rencontre et dans les sentiments amoureux qu’on peut soudain éprouver…

C’est la seconde fois que Woody Allen explore la France des années 20. Il l’avait fait en 2011 dans Midnight in Paris.

Emma Stone garde un très bon souvenir du tournage avec Woody Allen : travailler avec Woody Allen est un rêve éveillé ! (…) Il s’est montré très amical et drôle, et il m’a raconté un tas d’anecdotes. Le courant est tellement bien passé entre eux, que le cinéaste a décidé de l’engager dans son prochain film, où elle partagera l’affiche avec Joaquin Phoenix.

Le film a été tourné dans de nombreux décors de la côte d’Azur, offrant ainsi une véritable visite touristique. Pour la propriété des Catledge, deux villas ont servi de décors : la Villa Eilenroc au Cap d’Antibes et la Villa La Renardière à Mouans-Sartoux. Le reste a été tourné au bar et restaurant de l’hôtel Belles Rives de Juan-les-Pins, au domaine vinicole de Château du Rouët à Le Muy, à l’hôtel Negresco de Nice et à l’Opéra de Nice. L’observatoire où Stanley et Sophie trouvent refuge pendant l’orage est l’Observatoire de la Côte d’Azur (Observatoire de Nice), situé au sommet du Mont Gros.

La chef costumière, Sonia Grande, s’est efforcée de dénicher d’originales pièces à Paris, Londres, Madrid, Rome, Toronto et Los Angeles : dans la mesure du possible, on s’est efforcés d’utiliser des pièces d’époque, déclare Sonia Grande. Mais quand on ne pouvait pas trouver les éléments nécessaires aux tenues des personnages, on les a fabriqués à partir de tissus et de pièces d’origine que nous avons restaurée et recyclés, explique-t-elle.

En grand amateur de jazz, Woody Allen s’est régalé pour confectionner la bande originale style années 1920, qui regroupe plusieurs grands noms du début du 20ème siècle : Bix Beiderbecke, Conal Fowkes, Leo Reisman & His Orchestra, Ute Lemper, Al Bowlly, Nat Shilkret, Sidney DeParis, California Ramblers et bien d’autres.

Pendant le tournage, qui a eu notamment lieu à Nice et à Antibes aux alentours de la Villa Eilenroc, Woody Allen s’offrit un petit concert de jazz durant lequel il joua de la clarinette avec le joueur de trombone Jerry Zigmont.

Le film a été présenté en séance d’ouverture au dernier Festival du cinéma américain de Deauville.

Woody Allen
voir fiche du film Blue Jasmine
http://www.citebd.org/spip.php?film1142

Darius Khondji
voir fiche du film Amour
http://www.citebd.org/spip.php?film933

Colin Firth
voir fiche du film A Single man
http://www.citebd.org/spip.php?film350

Emma Stone
Née le 6 novembre 1988 à Scottsdale (Arizona).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Emma_Stone

Eileen Atkins
Dame Eileen June Atkins, née le 16 juin 1934.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Eileen_Atkins

Marcia Gay Harden
Née le 14 août 1959 à La Jolla (Californie).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcia_Gay_Harden

Hamish Linklater
Né le 7 juillet 1976 à Great Barrington (Massachusetts).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hamish_Linklater

Jacki Weaver
Née le 25 mai 1947 à Sydney.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacki_Weaver

Erica Leerhsen
Née Erica Lei Leerhsen le 14 février 1976 à New York.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Erica_Leerhsen

Catherine McCormack
Née le 3 avril 1972 à Epsom (comté de Surrey, Angleterre).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Catherine_McCormack

Jeremy Shamos
http://www.imdb.com/name/nm0787892/

Simon McBurney
Né le 25 août 1957 à Cambridge.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Simon_McBurney

Ute Lemper
Née le 4 juillet 1963 à Münster (Allemagne).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ute_Lemper

Kenneth Edelson
http://www.imdb.com/name/nm0249029/

extrait(s) de presse

Paris match - C’est délicieux, ensoleillé, prévisible en diable, certes, mais comme un grand numéro de magie où l’on sait qu’il y a un truc, sans parvenir à mettre immédiatement la main dessus...
France tv - La magie, métaphore du cinéma, opère à tous les niveaux. Woody Allen magicien !
Tf1 news - Un charmant marivaudage, à la lisière du fantastique, sur les illusions amoureuses. Emma Stone y est éblouissante...
Le Soir - Ce 45ème opus d’Allen ressemble à une carte postale. Avec son charme salé et ses clichés sucrés...
Voir - Les dialogues divertissants, le bon rythme et la grande beauté des images proposées font de "Magic in the moonlight" une œuvre réussie...
Cinoche - La plume d'un auteur d'exception et, juste pour ça, "Magic in the moonlight" est un choix éclairé.
Clap mag - "Magic in the moonlight" s’amuse avec les fantômes qui hantent le réalisateur et son champ : Diogène, Renoir, Freud, Houdini et les autres, tous en voiture, en route pour le Sud de la France...