Everyone’s going to die - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Everyone’s going to die

Everyone’s going to die

Gb - 2013 - 1h23
sorti en France le 9 juillet 2014
film - version originale sous-titrée en français
de

Jones

scénario : Jones
direction de la photographie : Dan Stafford Clark
musique ou chansons : Charlie Simpson
avec : Nora Tschirner (Melanie), Rob Knighton (Ray), Kellie Shirley (Ali), Stirling Gallacher (Jackie), Liberty Selby (Grace), Madeline Duggan (Laura), Eliza Harrison-Dine (Megan), Ellie Chidzey (Kate), Sol Heras (Adam), Kylie Hutchinson (Alex), Jamie Chung (Danny)
séances : semaine du mercredi 3 septembre 2014
mercredi 3 jeudi 4 vendredi 5 samedi 6 dimanche 7 lundi 8 mardi 9
16:30
11:00
16:30
11:00
16:30
séances : semaine du mercredi 10 septembre 2014
mercredi 10 jeudi 11 vendredi 12 samedi 13 dimanche 14 lundi 15 mardi 16
18:30
14:00

synopsis

Dans un café, une jeune femme fait la connaissance d'un homme supposé se rendre à l'enterrement de son frère. Mais celui-ci a un revolver à silencieux et une mission à accomplir. Quant à elle, elle doit garder une petite fille et est censée faire tout ce que cette dernière veut...

notes de production

Un film dopé aux espoirs secrets, où la musique joue un rôle fondamental, comme pour mieux signifier le besoin de chacun de se protéger face à la rudesse du monde (la musique jaillit notamment quand le personnage féminin met ses écouteurs...), mais qui donne aussi envie de s’y confronter, en tentant sa chance. Preuve en est la scène, magnifique de simplicité, où les deux héros communiquent enfin, en boîte de nuit, taisant les dialogues pour mieux donner à voir une autre forme de communication et de complicité naissante.
http://www.abusdecine.com/critique/everyone-s-going-to-die

Réalisé par Jones : Jones désigne en fait un duo de réalisateurs, Max Barron et Michael Woodward. Originaires de Londres, ils réalisent leur premier long-métrage avec Everyone’s going to die, et se sont connus alors qu’ils travaillaient dans une agence de publicité.

Le tournage s’est effectué pendant 20 jours et s’est déroulé en Grande-Bretagne dans le Kent, plus précisément dans le comté de Folkestone. La post-production quant à elle a duré six mois : on a tourné le film en 20 jours, dont le saut dans l’eau qu’on a tourné de nuit, le dernier soir. On pensait que ce serait la scène la plus difficile, donc on l’avait gardée pour la fin, mais en réalité c’est le train qui a posé le plus de problèmes. C’était trop cher de bloquer tout un wagon, donc il a fallu composer avec les passagers, les tunnels, les soubresauts du train…

Everyone’s going to die est à la fois un drame et une comédie, comme le duo Jones l’explique : on a écrit une première version du scénario, qui a plu à ceux qui la lisaient, mais en fait, plus on écoutait leurs commentaires, plus on s’apercevait que le film manquait d’humour. C’est alors qu’on a vraiment travaillé sur les personnages.
Ils ont passé plus d’une année à écrire ce scénario.

Rob Knighton joue son premier rôle dans un film. Il y a peu de temps, il était artisan et s’est fait repérer par une agence de publicité. Jones a d’ailleurs collaboré avec lui auparavant sur des campagnes.
Everyone’s going to die donna l’occasion à Nora Tschirner, qui est une comédienne-chanteuse et animatrice allemande, de collaborer pour la première fois avec des réalisateurs anglais.
Charlie Simpson a composé la musique originale de Everyone’s going to die. C’était une première pour le musicien de plancher sur une musique de film. Par ailleurs, l’artiste avait déjà collaboré avec Jones sur des clips.

Entretiens avec Jones
Comment fonctionne Jones ?
On s’est toujours bien entendus, sans vraiment se poser de questions.Visiblement, on aime les mêmes choses. Et chacun a son domaine de compétences. Pour l’un, c’est l’écriture, pour l’autre, le montage, mais chacun commente et critique le travail de l’autre. Le reste, on le fait ensemble. Les choses se font très naturellement entre nous, sans qu’on ait besoin d’y réfléchir...
http://www.commeaucinema.com/notes-de-prod/everyone-s-going-to-die-drame,284424-note-117922
Pouvez-vous nous dire qui sont les Jones ?
Derrière le pseudo "Jones" se cachent en réalité deux personnes (ndlr : Max Barron, Michael Woodward). Beaucoup pensent que nous sommes frères, mais en réalité nous ne le sommes pas. Nous nous sommes rencontrés alors que nous travaillions dans la publicité, il y a quelques années de cela. On est tous les deux passionnés de cinéma et on avait envie d’écrire et de passer à la réalisation. Everyone’s going to die était en quelque sorte l’occasion pour nous de sauter le pas...
http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18635224.html

Dan Stafford Clark
http://www.imdb.com/name/nm2345857/

Charlie Simpson
Né le 7 juin 1985 à Woodbridge (Gb).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Charlie_Simpson

Nora Tschirner
Née Nora Marie Tschirner le 12 juin 1981 à Berlin-Est (ex RDA).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nora_Tschirner

Rob Knighton
http://www.imdb.com/name/nm4956587/

Kellie Shirley
Née le 11 juillet 1981 à Croydon (Surrey).
http://www.imdb.com/name/nm1277450/

Stirling Gallacher
Née en 1965 à Bowdon (Cheshire).
http://www.imdb.com/name/nm0302320/

Madeline Duggan
Née le 28 juin 1994 à Londres.
http://www.imdb.com/name/nm1728384/

Eliza Harrison-Dine
http://www.imdb.com/name/nm4734439/

Ellie Chidzey
Née le 4 février 1982 à Guildford (Surrey).
http://www.imdb.com/name/nm1904295/

Sol Heras
Né en 1987 à Manchester.
http://www.imdb.com/name/nm2758116/

Kylie Hutchinson
http://www.imdb.com/name/nm3727612/

Jamie Chung
Née le 10 avril 1983 à San Francisco.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jamie_Chung

extrait(s) de presse

La Croix - En dépit de son titre, "Everyone's going to die" est un joli petit film d'été, drôle et décalé, sensible et touchant, original et paradoxalement plein de fraîcheur. On sort séduit, en espérant que Jones et Jones feront d'autres films (...)
Le Parisien - (...) un premier film à la fois charmant, souriant et attachant (...).
Libération - Le chassé-croisé entre les deux personnages est un peu convenu, entrelardé d’instants romantiques surannés, mais la plupart des scènes à vocation comique, toujours sur le fil du rasoir du mauvais goût et d’un climat solidement dépressif, font souvent mouche.
critikat - Pas encore tout à fait à l’aise avec l’idée d’une image qui soutiendrait une réelle vision du monde, le duo Jones a su s’appuyer sur des comédiens judicieusement choisis.
Utopia - C'est une des bonnes surprises de l'été, un petit film indépendant british qui a le charme d'une ballade pop, qui cache sous son titre faussement fataliste une mélancolie douce, un humour noir réjouissant et une nonchalante élégance...
Cinéséries - On se croirait dans le meilleur du cinéma indépendant américain, et le film renvoie parfois même à du Tarantino dans sa réalisation lente et ses dialogues travaillés.
àVoir-àLire - Comédie dramatique décalée, ce premier film britannique donne la pêche...
Cinématraque - Avec une idée de départ banale, des réalisateurs avec visiblement un minimum de talent arrivent à faire un film frais...