National gallery - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > National gallery

National gallery

Usa - 2013 - 2h53
sorti en France le 15 octobre 2014
Quinzaine des réalisateurs Cannes 2014
documentaire - version originale sous-titrée en français
de

Frederick Wiseman

direction de la photographie : John Davey
séances : semaine du mercredi 10 septembre 2014
mercredi 10 jeudi 11 vendredi 12 samedi 13 dimanche 14 lundi 15 mardi 16
18:30*
séance spéciale :
* Le meilleur de la Quinzaine des réalisateurs 2014 - dim 14 septembre à 18:30 - tarif unique 3,5 € - en partenariat avec le Groupement national des cinémas de recherche et Sophie Dulac distribution.

synopsis

Immersion dans le musée londonien et voyage au cœur de cette institution peuplée de chefs d'œuvre de la peinture occidentale du Moyen-âge au XIXe siècle. C’est le portrait d'un lieu, de son fonctionnement, de son rapport au monde, de ses agents, son public, et ses tableaux. Dans un perpétuel et vertigineux jeu de miroirs, le cinéma regarde la peinture, et la peinture regarde le cinéma...

notes de production

Du 10 au 23 septembre 2014, des salles du Groupement national des cinémas de recherche (Gncr), proposeront à leurs publics de venir découvrir des œuvres cinématographiques mises en avant par la Quinzaine des réalisateurs (1), lors du Festival de Cannes 2014. Cette reprise du Meilleur de la Quinzaine est l’occasion de mieux faire connaître auprès du public le travail d’exposition et de découverte des auteurs que mène la Quinzaine des réalisateurs depuis 45 ans durant le festival de Cannes. C’est aussi le moyen de valoriser les salles de cinéma qui mettent en avant quotidiennement, dans un esprit de partage et d’ouverture, toute la richesse et la diversité cinématographiques contemporaines.
(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Quinzaine_des_r%C3%A9alisateurs

La National gallery, (The National gallery) fondée en 1824 et achevée en 1838, est un musée situé à Londres et occupant le nord de Trafalgar Square. Elle détient un patrimoine artistique datant de 1250 à 1900, les œuvres plus récentes étant abritées à la Tate modern. La collection de 2 300 peintures, datant du Moyen Âge à la fin du XIXe siècle, appartient au domaine public britannique et l’accès à la collection principale est gratuit. Seules les expositions temporaires sont soumises à un prix d’entrée. La Gallery est un organisme public non-départemental...
http://fr.wikipedia.org/wiki/National_Gallery

Cela faisait déjà une trentaine d’années que Frederick Wiseman pensait réaliser un documentaire sur un musée mais d’autres projets se sont entre temps interposés. De plus, il est selon le cinéaste très difficile d’obtenir une autorisation de tournage sur plus d’une journée dans ce type de lieu.

Le tournage du film prit environ douze semaines, pendant lesquelles le cinéaste passait la globalité de sa journée au sein du musée. Il eut lieu de mi-juin à mi-mars 2012 et ne laissa aucun répit à son réalisateur. Les journées étaient bien chargées, du fait que Wiseman souhaitait filmer le musée avant son ouverture et une fois la nuit tombée, une fois les visiteurs partis.

Avec ses quelques 170 heures d’images, le montage de National gallery fut comparé à une mosaïque, au même titre que l’exposition Léonard de Vinci alors présentée au musée et précisément définie de la sorte par son conservateur. Le fait que le réalisateur ne soit pas dirigé par un script, comme dans une fiction, mais par une volonté de découverte, puisqu’il s’agit d’un documentaire, fit de son montage un problème de rythme et de surprise, comme la composition d’un puzzle.

National gallery confirme la volonté du réalisateur Frederick Wiseman de s’attacher à filmer les plus grandes institutions mondiales, sans freiner sa production du fait de son grand âge (85 ans). En 2013, At Berkeley nous ouvrait les portes de l’une des plus prestigieuses universités du monde, et National gallery, en 2014, marque son 39ème documentaire institutionnel et son 41ème film.
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=223340.html

Entretien avec Frederick Wiseman
Y a-t-il eu des contraintes ou des questions spécifiques de droits pour filmer les œuvres ?
Non, au moins à partir du moment où l’on a obtenu l’autorisation de la part du musée, on a le droit de regard sur les œuvres. Puis la particularité de la collection est qu’elle débute au XIIIe siècle et qu’elle s’arrête au XIXe siècle, donc il n’y a donc aucun souci avec le copyright...
http://www.commeaucinema.com/notes-de-prod/national-gallery,319357-note-116960

Frederick Wiseman
Né le 1er janvier 1930 à Boston.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Frederick_Wiseman

John Davey
http://www.cinemotions.com/John-Davey-nm110647
http://www.commeaucinema.com/personne/john-davey,96316

extrait(s) de presse

Télérama - Quelque part entre "Blow up" d'Antonioni et les méthodes d'iconographie d'Erwin Panofsky...
Critikat - Le spectateur est placé en présence de tableaux ; les œuvres et leurs personnages nous regardent – on compte de très nombreux regards caméra [3] –, nous disent quelque chose, nous racontent. Des tableaux nous parlent, en silence.
Sens critique - Wiseman convoque ses maintes émotions et désirs du lieu dans une organisation drastique, les séquences retenues sont de véritables élues.
Zéro de conduite - Avec ce film Frederick Wiseman nous emmène à l’école du regard...
Fiches du cinéma - "National gallery" s’impose comme une leçon virtuose de mise en scène documentaire...