sils maria - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > sils maria

sils maria

France - 2014 - 2h03
sorti en France le 20 août 2014
sélection officielle Cannes 2014 - prix Louis-Delluc 2014
film - version originale sous-titrée en français
de

Olivier Assayas

scénario : Olivier Assayas
direction de la photographie : Yorick Le Saux
avec : Juliette Binoche (Maria Enders), Kristen Stewart (Valentine), Chloë Grace Moretz (Jo-Ann Ellis), Lars Eidinger (Klaus Diesterweg), Johnny Flynn (Christopher Giles), Angela Winkler (Rosa Melchior), Hanns Zischler (Henryk Wald), Nora Von Waldstätten (actrice film de superhéros), Brady Corbet (Piers Roaldson), Aljoscha Stadelmann (Urs Kohler)
séances : semaine du mercredi 27 août 2014
mercredi 27 jeudi 28 vendredi 29 samedi 30 dimanche 31 lundi 1er mardi 2
14:00
16:15
18:30
20:45
18:30
20:45
18:30
21:00
11:00
14:00
16:15
18:30
21:00
11:00
14:00
16:15
18:30
20:45
18:30
20:45
18:30
20:45
séances : semaine du mercredi 3 septembre 2014
mercredi 3 jeudi 4 vendredi 5 samedi 6 dimanche 7 lundi 8 mardi 9
14:00
18:30
20:45
18:30
20:45
18:30
21:00
14:00
18:30
21:00
14:00
18:30
20:45
18:30
20:45
18:30
20:45
séances : semaine du mercredi 10 septembre 2014
mercredi 10 jeudi 11 vendredi 12 samedi 13 dimanche 14 lundi 15 mardi 16
20:30
14:00
11:00

synopsis

À dix-huit ans, Maria Enders a connu le succès au théâtre en incarnant Sigrid, jeune fille ambitieuse et au charme trouble qui conduit au suicide une femme plus mûre, Helena. Vingt ans plus tard on lui propose de reprendre cette pièce, mais cette fois de l'autre côté du miroir, dans le rôle d'Helena...

notes de production

Juliette Binoche et Olivier Assayas connurent une histoire similaire à celle de la principale protagoniste du film avec le metteur en scène qui propulsa sa carrière. En effet, le réalisateur rencontra la comédienne pour son deuxième rôle au cinéma, alors qu’il écrivait avec André Téchiné le scénario du film, son tout premier, Rendez-vous (1) qui était déjà une mise en abyme de la carrière d’actrice. Binoche avait alors tout juste vingt ans et tenait la tête d’affiche du film. Elle ne retrouva le scénariste, depuis devenu réalisateur, qu’en 2007, dans L’Heure d’été (2) et a eu, par la suite, l’intuition d’un film, selon Assayas resté virtuel et qui renverrait pour l’un comme pour l’autre à l’essentiel qui se baserait sur leur histoire commune. C’est sur ce point de départ qu’il écrivit le scénario de Sils Maria.
(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Rendez-vous_%28film,_1985%29
(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Heure_d%27%C3%A9t%C3%A9

Kristen Stewart fut le premier choix de la production pour jouer Valentine. Mais pour des raisons d’emploi du temps, la production se tourna vers Mia Wasikowska (3). Finalement, Stewart se rendit disponible et décrocha le rôle. Daniel Brühl (4) a de son côté été pressenti pour le rôle de Klaus Diesterweg, mais il a abandonné en raison de la promotion de Rush (5). C’est Lars Eidinger qui héritera par la suite du rôle.
(3) http://www.citebd.org/spip.php?film1262
(4) http://www.citebd.org/spip.php?film836
(5) http://fr.wikipedia.org/wiki/Rush_%28film,_2013%29

Retour sur la Croisette pour Olivier Assayas après Demonlover (6) (sélection officielle en 2002), Clean (7) (prix d’interprétation féminine pour Maggie Cheung en 2004) et Carlos (8) (présenté hors compétition en 2010). Sils Maria ne remporta cependant rien pour la 67ème édition du festival de Cannes et dut laisser la Palme d’or tant convoitée à Sommeil d’hiver (9) de Nuri Bilge Ceylan.
(6) http://fr.wikipedia.org/wiki/Demonlover
(7)http://fr.wikipedia.org/wiki/Clean_%28film%29
(8) http://fr.wikipedia.org/wiki/Carlos_%28film,_2010%29
(9) http://www.citebd.org/spip.php?film1282

Olivier Assayas s’intéressa pour son film au phénomène météorologique des nuages de l’Engadine (10), sorte de bande nuageuse se déversant dans la vallée homonyme en Suisse. Déjà, en 1924, à l’aube du cinéma, Arnold Fanck (11), l’un des pionniers de la photographie alpine, a filmé cet étrange Phénomène nuageux de Maloja. Le réalisateur y voit un style graphique jouant des pleins et des vides à la manière de la peinture chinoise.
(10) http://www.horizons-et-debats.ch/index.php?id=4268
(11) http://fr.wikipedia.org/wiki/Arnold_Fanck

Le serpent de Maloja est un étirement en bande de nuages bas qui peut s’observer durant l’automne. Il s’allonge de Sils Maria à Silvaplana (12) et jusqu’à St Moritz et laisse encore aujourd’hui les spécialistes stupéfaits de sa conséquence : les vents de l’Engadine, vents de nuit à courant descendant mais s’observant en plein jour.
(12) http://www.myswitzerland.com/fr-fr/sils.html

Wilhem Melchior, le metteur en scène à qui le personnage de Juliette Binoche doit sa carrière dans le film, est un véritable dramaturge, allemand de naissance puis naturalisé suisse. Sa carrière très hétérogène, entre le cinéaste, le poète et le botaniste, l’amena à filmer le Maloja snake en tant qu’élément à la fois réel et à fort potentiel imaginaire de la Suisse qu’il dépeint dans ses œuvres. Avant lui, Arnold Franck, alpiniste et opérateur de profession, avait déjà filmé les grands sommets du monde, et s’était fait connaître en inventant le genre film de montagne dans le courant des années 20. On retrouve dans ce type d’œuvre l’actrice Leni Riefenstahl (13), souvent en couple avec Luis Trenker (14) : dans La Montagne sacrée (1926), Le Grand saut (1927), Le Stade blanc (1928), L’Enfer blanc du Pitz-Palü (1929), coréalisé avec G.W. Pabst et qui lui vaudra son premier succès international, Tempête sur le Mont-Blanc (1930) et L’Ivresse blanche (1931).
(13) http://fr.wikipedia.org/wiki/Leni_Riefenstahl
(14) http://fr.wikipedia.org/wiki/Luis_Trenker

Tom Sturridge (15) était à l’origine prévu pour incarner Christopher Giles. Il préféra laisser sa place pour jouer dans Effie Gray de Richard Laxton. Le rôle fut finalement pris par Johnny Flynn. De son côté, Bruno Ganz (16) était apparemment prévu pour auditionner le rôle d’Henryk Wald, mais il ne fut finalement jamais impliqué dans le projet. Il jouera cependant dans In order of disappearance (17) d’Hans Petter Moland, alors qu’Hanns Zischler prenait sa place dans Sils Maria.
(15) http://fr.wikipedia.org/wiki/Tom_Sturridge
(16) http://fr.wikipedia.org/wiki/Bruno_Ganz
(17) http://fr.wikipedia.org/wiki/Kraftidioten

L’un des morceaux du film, Kowalski, est joué par le groupe de rock écossais Primal scream (18) et fut écrit par ses membres Bobby Gillespie, Andrew Innes, Robert Young, Martin Duffy, et Gary Mounfield. On leur doit également, entre autres, un titre du Dernier pub avant la fin du monde (19) (Loaded) ainsi qu’un autre de Kick-ass (20) (Can’t go back).
(18) http://fr.wikipedia.org/wiki/Primal_Scream
(19) http://www.citebd.org/spip.php?film1165
(20) http://fr.wikipedia.org/wiki/Kick-Ass

Olivier Assayas
voir fiche du film Après mai
http://www.citebd.org/spip.php?film940

Yorick Le Saux
http://www.imdb.com/name/nm0494617/

Juliette Binoche
voir fiche du film Camille Claudel 1915
http://www.citebd.org/spip.php?film1025

Kristen Stewart
Née le 9 avril 1990 à Los Angeles.
Révélée dans Panic room, surtout connue pour son rôle de Bella Swan dans la saga Twilight...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Kristen_Stewart

Chloë Grace Moretz
Née le 10 février 1997 à Atlanta.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Chlo%C3%AB_Moretz

Lars Eidinger
http://www.imdb.com/name/nm1955257/

Johnny Flynn
http://www.imdb.com/name/nm1926865/

Angela Winkler
Née le 22 janvier 1944 à Templin (Allemagne).
C’est L’Honneur perdu de Katharina Blum qui la rend célèbre en 1975...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Angela_Winkler

Hanns Zischler
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hanns_Zischler

Nora Von Waldstätten
http://www.imdb.com/name/nm1768149/

Brady Corbet
Né Brady James Monson Corbet le 17 août 1988 à Scottsdale (Arizona).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Brady_Corbet

Aljoscha Stadelmann
http://www.imdb.com/name/nm0821113/

extrait(s) de presse

àVoir-àLire - Superbe variation autour des thèmes du métier de comédienne, du temps qui passe et des relations professionnelles, "Sils Maria" est l’une des meilleures réussites d’Olivier Assayas...
Télérama - Un sujet magnifique, ardu, porté par un cinéaste en état de grâce.
Le Monde - En virtuose du cinéma, Olivier Assayas ne cesse d'ouvrir des pistes. Sur l'écran, mais aussi sur iPad ou sur smartphone, explorant toutes les formes d'images, convoquant la presse people, il oppose les impératifs de la création théâtrale aux nécessités du marketing...
Le Figaro - Entre des références nietzschéennes et une réflexion sur l'âge, le film offre aux amateurs de dilemmes intellectuels de quoi se mettre sous la dent...
Cinéma teaser - Kristen Stewart, dans le meilleur rôle de sa carrière à ce jour, livre même une performance d’une solidité impériale face à l’ogresse de charisme qu’est Binoche.
L'Express - Dans ce film, le réalisateur français porte un regard plein d'humanité mais non sans cruauté sur ces créatures étranges que sont les comédiennes.
Film de culte - Assayas parvient très subtilement à installer un certain trouble mystérieux dans ce récit faussement superficiel. Le tout transcendé une fois de plus par une Binoche impériale, campant une héroïne complexe face au reflet de son miroir brisé...
Libération - Le film d’Assayas exprime une mélancolie coupante et un rien rageuse, déployée dans un double mouvement presque contradictoire...