Suneung - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Suneung

Suneung

Myungwangseong
Corée du sud - 2013 - 1h47
sorti en France le 9 avril 2014
Mention spéciale Ours de cristal du meilleur film Berlin 2013
film - version originale sous-titrée en français
de

Su-won Shin

scénario : Su-won Shin
direction de la photographie : Ji Un Yun
musique ou chansons : Jae-ah Ryu
avec : David Lee (June), Sung June (Yujin), Kkob-bi Kim (Jung Su-jin), Sung-ha Cho (détective Park), Ha Jo Sung (le vieux détective), Kwon Kim (Han Myung-ho), Kyung-soo Yu (Park Jung-jae), Tae-boo Nam (Choi Bo-ram)
séances : semaine du mercredi 6 août 2014
mercredi 6 jeudi 7 vendredi 8 samedi 9 dimanche 10 lundi 11 mardi 12
18:30
16:30
14:00
21:00
11:00
16:30
18:30
16:30

synopsis

Yujin, élève de terminale promis à un avenir brillant, est retrouvé assassiné. Très rapidement, les soupçons se portent sur June, l’un de ses camarades de classe. Mais en remontant le fil des événements, c’est un univers d’ultra-compétition et de cruauté qui se fait jour au sein de ce lycée d’élite, où la réussite au « Suneung », l’examen final qui conditionne l’entrée des élèves dans les meilleures universités, est une obsession. Pour obtenir la première place, certains sont prêts à tout, et même au pire…

notes de production

Réussir le Suneun, c’est réussir sa vie !... Et le rater c’est l’enfer...
Le terme suneung est une abréviation en coréen de l’expression suhak neungnyeok siheom qui signifie littéralement test d’aptitude d’études qui est devenu en Corée du Sud l’examen incontournable de fin d’études secondaires qui permet l’accession à l’université. Cette épreuve décisive ne sanctionne pas seulement un niveau d’études qui correspondrait à notre baccalauréat, mais génère un classement national de tous les candidats. En fonction de ce classement, les candidats peuvent prétendre à entrer dans les meilleures universités, elles-mêmes classées au niveau national. En fonction de leur rang, elles attirent les meilleurs candidats...
http://www.commeaucinema.com/film/suneung-thriller,311110

Il s’agit de la deuxième collaboration entre la réalisatrice Su-won Shin et le directeur de la photographie Ji Un Yun. Ils avaient déjà collaboré ensemble sur le court-métrage de Shin intitulé Circle line. Le film avait d’ailleurs remporté le Grand Prix Canal+ du Meilleur Court Métrage en 2012 pendant la Semaine Internationale de la Critique au Festival de Cannes.

Note d’intention de la réalisatrice
J’étais enseignante dix années durant avant de devenir réalisatrice sur le tard. J’ai vu beaucoup d’élèves craquer à cause du Suneung et de sa préparation. Beaucoup étaient convaincus que les tutorats privés, les « hagwons », étaient bien plus efficaces que l’école elle-même. Ils pensaient que la réussite au Suneung dépendait essentiellement de la quantité de cours particuliers que l’on pouvait s’offrir dans le cadre des hagwons. Dans la société coréenne, l’université dont l’on est diplômé a une influence décisive sur son avenir professionnel. Par conséquent, s’en retrouvent naturellement privilégiés les élèves dont les parents ont les moyens de leur payer ces cours particuliers, parfois dès le plus jeune âge. J’ai également vu comment des élèves, venant de milieux sociaux plus modestes, baissaient ainsi rapidement les bras dans un environnement scolaire ultra-compétitif...
http://www.commeaucinema.com/notes-de-prod/suneung-thriller,311110-note-115772

Su-won Shin
http://www.imdb.com/name/nm4100260/

extrait(s) de presse

La Croix - Malgré une construction alambiquée qui entrelace plusieurs temps du récit (...) ce thriller dénonce de manière convaincante la pression à laquelle sont exposés les adolescents de Corée du Sud.
Le Monde - Il y a plusieurs films dans "Suneung" : une chronique sociale, la peinture du monde impitoyable des lycées coréens où les élèves sont soumis à une pression inhumaine, un récit policier avec enquête et énigme à résoudre, un récit d'horreur enfin.
Fiches du cinéma - “Suneung” dénonce, à juste titre, la cruauté inhérente à l'examen conditionnant l'entrée des lycéens coréens en université.
Télérama - L'outrance assumée renforce la critique sociale en pointant l'absurdité et la perversité du système scolaire coréen : seuls les (très) riches peuvent payer à leurs enfants des cours particuliers à... 700 euros la séance. Les autres iront grossir les rangs de la génération perdue. A moins qu'une révolte soudaine...
Film de culte - Imparfait, Suneung témoigne pourtant d’une vraie singularité de ton, d’une personnalité de cinéaste qu’on suivra.
Critikat - Dans un pays où le suicide est la première cause de mortalité des jeunes (2e pays au monde pour le suicide toutes catégories confondues, triste record s’il en est), l’obsession de la réussite scolaire offre un sujet cinématographique en or.
Filmosphère - "Suneung" est un film désespéré, tout en nuances de noir, dont le final, même s’il s’étire plus que de raison, provoque une réelle amertume face à la démonstration par l’absurde d’une réalité déformée...
Mondo ciné - À mi chemin entre le drame social et le thriller tranchant à la coréenne, Suneung aborde ainsi de manière pessimiste et acerbe, le traitement réservé à la jeunesse de son pays, façonnée à cet esprit de compétition redoutable au point de perdre repères, clairvoyance et limites...