les drôles de poissons-chats - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > les drôles de poissons-chats

les drôles de poissons-chats

Los Insólitos peces gato
Mexique - 2013 - 1h29
sorti en France le 28 mai 2014
compétition Locarno 2013
film - version originale sous-titrée en français
de

Claudia Sainte-Luce

scénario : Claudia Sainte-Luce
direction de la photographie : Agnès Godard
musique ou chansons : Madame Récamier
avec : Ximena Ayala (Claudia), Lisa Owen (Martha), Sonia Franco (Alejandra), Wendy Guillén (Wendy), Andrea Baeza (Mariana), Alejandro Ramírez-Muñez (Armando), Vera Wilson (Alicia), Cynthia Bordes (Tania),
séances : semaine du mercredi 28 mai 2014
mercredi 28 jeudi 29 vendredi 30 samedi 31 dimanche 1er lundi 2 mardi 3
18:30
20:30
18:30
20:30
18:30
21:00
11:00
18:30
21:00
11:00
20:30
18:30
20:30
18:30
20:30
séances : semaine du mercredi 4 juin 2014
mercredi 4 jeudi 5 vendredi 6 samedi 7 dimanche 8 lundi 9 mardi 10
21:00
18:30
21:00
18:30
21:00
18:30
séances : semaine du mercredi 11 juin 2014
mercredi 11 jeudi 12 vendredi 13 samedi 14 dimanche 15 lundi 16 mardi 17
16:30
16:30
11:00

synopsis

Claudia a 22 ans et vit seule dans une grande ville du Mexique. Une nuit, elle atterrit aux urgences pour une crise d’appendicite. Elle se lie d’amitié avec Martha, qui occupe le lit voisin. Martha a 46 ans, 4 enfants, et une inépuisable joie de vivre. A sa sortie de l’hôpital, Martha invite Claudia à habiter chez elle. D’abord désorientée par l'organisation chaotique de la maisonnée, Claudia trouve progressivement sa place dans la tribu. Et tandis que la santé de Martha s’affaiblit, le lien de Claudia avec chaque membre de la famille se renforce jour après jour...

notes de production

La réalisatrice Claudia Sainte-Luce a 22 ans lorsqu’elle fait la connaissance de Martha à Guadalajara. C’est son histoire qu’elle raconte à travers Les Drôles de poissons-chats : ma mémoire a su sélectionner et reconstruire les plus beaux moments de notre rencontre, les plus percutants aussi. Elle vécut deux ans avec Martha et sa famille, avant la mort de cette dernière atteinte du Sida. Le souvenir de cette femme qui devint comme une mère devait être transposé à l’écran : cette rencontre est celle à laquelle je pense, de temps à autre, pour me remonter le moral lorsque j’en ai besoin.
Le personnage de Wendy est interprété par la véritable fille de Martha, Wendy Guillén.

Après avoir étudié les arts audiovisuels à l’université de Guadalajara sans obtenir son diplôme, Claudia Sainte-Luce décide de prendre quelques cours de comédie et fait la rencontre de Paula Markovitch, qui lui propose d’intégrer son atelier d’écriture scénaristique à Mexico. Elle y développe le scénario des Drôles de poissons-chats qui fut édité dans une collection de l’atelier. En parallèle, elle trouve un travail d’assistante de réalisation, qui lui permet d’acquérir des connaissances pratiques du cinéma. Obtenant des fonds pour adapter son scénario, Claudia Sainte-Luce réalise ainsi son premier long métrage.

Pour aider Lisa Owen dans son interprétation de Martha, la réalisatrice lui parlait beaucoup du personnage et échangèrent à plusieurs reprises avec un groupe de femmes atteintes du Sida.

La directrice de la photographie Agnès Godard de nationalité française apporta un grand soutien à Claudia Sainte-Luce. C’est dans un anglais approximatif qu’elles réussirent à installer une véritable communication entre elles, Agnès traduisant les mots de la réalisatrice en lumière.

Entretien avec Claudia Sainte-Luce
Comment as-tu travaillé l’histoire très personnelle de ton scénario avec l’équipe du film ?
Cette histoire, je la porte en moi depuis très longtemps. Et je savais qu’en faisant du cinéma cette histoire serait le sujet de mon premier film. J’ai commencé par écrire le scénario. C’est difficile, lorsque l’on n’a pas encore réalisé de films de convaincre un producteur de son projet filmique. J’ai eu la chance d’avoir un producteur qui m’a soutenu et auquel je pouvais confier cette histoire. Ensuite, j’ai eu l’opportunité de rencontrer une véritable complice sans laquelle ce film n’aurait pas vu le jour en la personne d’Agnès Godard. Il était essentiel pour moi que la chef opératrice soit une femme parce que je souhaitais une vision très féminine. Elle a lu le scénario et elle s’y est beaucoup identifiée tout en se sentant partie prenante d’un ensemble. J’ai commencé le film mais il m’a manqué en cours de route une part de financement. C’est Agnès Godard qui m’a aidée à former une coproduction française pour terminer le film. Je pense que si j’ai pu réunir et convaincre toute une équipe technique sur ce projet de film c’est grâce à cette histoire sur laquelle chacun a pu s’identifier autour du thème de la solitude. Cette solitude, nous sommes chacun amenés à la vivre à un moment donné de notre vie avec la nécessité de pouvoir faire partie d’un groupe...
http://blogs.mediapart.fr/edition/cinemas-damerique-latine-et-plus-encore/article/250314/les-droles-de-poissons-chats-de-claudia-sainte-luce-une-fami

Claudia Sainte-Luce
Née á Veracruz au Mexique en1982.
http://www.imdb.com/name/nm2404755/

Agnès Godard
voir fiche du film Où va la nuit
http://www.citebd.org/spip.php?film605

Ximena Ayala
http://www.imdb.com/name/nm0043650/

Lisa Owen
http://www.imdb.com/name/nm0654196/

Andrea Baeza
http://www.imdb.com/name/nm5553026/

extrait(s) de presse

Zibeline - Claudia Sainte-Luce traite avec beaucoup de pudeur de thèmes universels, la solitude, la maladie et la mort, mais aussi l’amitié et la générosité...
Le Monde - "Les Drôles de poissons-chats" est le récit d'une transformation et d'un legs. C'est en cela qu'il bouleverse, ainsi que dans son refus de creuser le sillon du pathos.
Télérama - En regardant sa propre histoire, la réalisatrice explore, avec délicatesse, un mystère. (...) L'attachement est une drôle d'histoire. Qui finit, ici, par devenir carrément déchirante.
La Croix - La mise en scène réaliste et austère glisse peu à peu vers plus de couleurs, de tendresse et de poésie, sans céder au pathos. Les silences, les plans fixes, sur des scènes peu dialoguées, empruntées à un quotidien presque qu'ordinaire (...) donnent à ce film délicat un rythme lent qui sied bien à son propos.
Sens critique - Ce tableau d’une famille Mexicaine vivant modestement restera malgré tout dans mon cœur !
Untitled - "Les Drôles de poissons-chats" fait partie de ces films qui font rire et pleurer. C’est une belle histoire qui se regarde facilement, sans se poser de questions.
Unification - Ce film est avant tout un hymne à la vie qui nous ramène à l’essentiel : ce lien qui nous unit à nos proches...
Utopia - C'est un film qui fait la nique à la mort, rend hommage à ceux qui, même au bout du rouleau, se passionnent pour la vie, les autres, leurs petits bobos qui en disent si long… Très beau, très généreux, très touchant.