twenty feet from stardom - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > twenty feet from stardom

twenty feet from stardom

Usa - 2013 - 1h29
sorti en France le 4 décembre 2013
Oscar 2014 du meilleur film documentaire
documentaire - version originale sous-titrée en français
de

Morgan Neville

direction de la photographie : Nicola B. Marsh, Graham Willoughby
avec : Sheryl Crow, Merry Clayton, Tata Vega, Patti Austin, Lesley Miller, Lynn Mabry, Stevvi Alexander, Lou Adler, Chris Botti, Todd Boyd, Carole Childs, Amy Christian, Greg Clark, Kyliyah Clayton, Susan Collins, Charlotte Crossley, Chris Darrow, Paul Epworth, Tabitha Fair, Lisa Fischer, Jean Thomas Fox, Susaye Green, Mick Jagger, Mikie Harris, Ula Hedwig, Judith Hill, Michiko Hill, Peewee Hill, Cissy Houston, Bruce Springsteen, Sting, Fanita James, Stevie Wonder, Mable John, Gloria A. Jones, Darlene Love, Bette Midler, Gloria R. Jones, David Lasley, Jo Lawry, Claudia Lennear, Mark Lennon, Arnold McCuller, Cindy Mizelle, Jenni Muldaur, Janice Pendarvis, Nicki Richards, Tiffany Riddick, David Ritz, Sharon Robinson, Rose Stone, Vaneese Thomas, Martha Wash, Toni Wine, Oren Waters, Julia Waters, Maxine Waters, Edna Wrigh
séances : semaine du mercredi 23 avril 2014
mercredi 23 jeudi 24 vendredi 25 samedi 26 dimanche 27 lundi 28 mardi 29
21:00*
séance spéciale :
* mar 29 à 21h00 - ciné musique - soirée organisée en partenariat avec Hidden circle et la Nef - tarif préférentiel 2 films = 7 € (voir fiche du film "Quadrophenia").

synopsis

Nous sommes des millions à connaître leurs voix, mais personne ne connaît leurs noms. Ce sont les choristes qui se cachent derrière les plus grands hits de la musique populaire. C’est une célébration de ces voix de l’ombre, de ces performances d’exception qui, au-delà de la lumière des projecteurs, du fond de la scène, apportent tellement à ces chansons que nous connaissons tous. Chacun a sa propre expérience à partager, en marge de la gloire et des stars mondiales. Ils représentent des styles musicaux variés, illustrent des époques différentes, mais tous font partie de la grande famille des voix qui nous font vibrer. Leur tour est venu d’entrer dans la lumière...

notes de production

Au casting de Twenty feet from stardom figure la jeune et talentueuse Judith Hill. En 2009, elle devait accompagner Michael Jackson (1) lors de sa très attendue série de concerts This is it (2). Avec le décès du King of pop quelques semaines avant la date initialement prévue pour la tournée, Judith Hill s’est produite seule lors des funérailles publiques du chanteur où près d’un milliard de personnes dans le monde ont découvert sa voix sur son interprétation de Heal the world (3).
(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_Jackson
(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_Jackson%27s_This_Is_It
(3) http://fr.wikipedia.org/wiki/Heal_the_World

C’est en rencontrant le producteur Gil Friesen, un des piliers de l’industrie musicale de chez A&M Records, que Morgan Neville a décidé de se lancer dans la réalisation de ce documentaire mettant en lumière les choristes. J’ai fait bien des documentaires au cours de ma carrière et j’en connais un rayon sur les aspects les plus obscurs et les plus méconnus de l’histoire de la musique, mais les choristes, c’était un domaine nouveau pour moi, explique le réalisateur de Twenty feet from stardom, en poursuivant : de grands standards me sont venus à l’esprit, comme "Gimme Shelter" des Rolling stones, ou "Respect" d’Aretha Franklin, et j’avais vu chanter des gens comme Darlene Love et Cissy Houston, mais les choristes restaient pour moi un mystère. En commençant à discuter autour de moi avec des amis qui en savaient long sur la musique, je me suis rapidement aperçu que personne ne savait grand-chose sur les choristes. J’ai cherché un livre, ou même un site Internet sur le sujet, sans succès. Qui étaient ces gens ? Quelles étaient leurs histoires ? Mystère. Nous avons commencé par organiser des entretiens avec des choristes, et très vite, les choses se sont précisées. Une interview débouchait sur trois autres. Au final, nous avons fini avec plus de 50 entretiens.

Le réalisateur et le producteur de Twenty feet from stardom se sont confrontés à quelques difficultés en se rendant compte que tout le monde ne souhaitait pas faire l’objet d’un documentaire. Certaines personnes ont volontairement choisi de rester dans l’ombre et ne veulent pas approcher de trop près la lumière des projecteurs. Elles ont vu la célébrité à l’œuvre et en connaissent tous les pièges. Mais au final, tous ont reconnu la valeur du travail que nous voulions faire et nous ont ouvert leur univers confie Morgan Neville.

Twenty feet from stardom est le dernier film de Gil Friesen. Le producteur s’est éteint le 13 décembre 2012 à l’âge de 84 ans. Avant ce long-métrage, il était connu au cinéma pour avoir été le producteur de Breakfast club (4) de John Hughes.
(4) http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Breakfast_Club

C’est en fumant un joint juste avant un concert de Leonard Cohen (5) en 2009 que Gil Friesen a eu l’idée du projet de Twenty feet from stardom.
(5) http://fr.wikipedia.org/wiki/Leonard_Cohen

Si Tata Vega appartient au casting de ce documentaire, c’est un peu grâce à Steven Spielberg (6). Alors qu’elle avait vu sa carrière solo brisée, la chanteuse est parvenue à séduire Quincy Jones (7). Ce dernier a ensuite fait écouter un enregistrement à Spielberg, sachant que le réalisateur d’E.T. l’extraterrestre (8) était à la recherche d’une voix pour son film La Couleur pourpre (9). Sans cette intervention, la carrière de chanteuse de Vega n’aurait jamais décollé.
(6) http://www.citebd.org/spip.php?film542
(7) http://fr.wikipedia.org/wiki/Quincy_Jones
(8) E.T. l’extraterrestre
(9) http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Couleur_pourpre_%28film%29

Plus qu’une choriste de Tina Turner (10), Claudia Lennear s’est également fait connaître pour avoir posé dans le magazine masculin Playboy (11), en août 1984.
(10) http://fr.wikipedia.org/wiki/Tina_Turner
(11) http://fr.wikipedia.org/wiki/Playboy

Membre du trio vocal The Blossoms, qui a fait les chœurs sur des dizaines de tubes du Top 40, Darlene Love a été choriste pour des stars telles que Sam Cooke (12), Dionne Warwick (13) et Frank Sinatra (14) lorsqu’elle était jeune. Au début des années 60, elle a été l’une des artistes qui ont bénéficié du fameux effet mur de son (wall of sound) (15) créé par le producteur de légende Phil Spector (16), en interprétant les tubes He’s a rebel et Today I met the boy I’m gonna marry, et en faisant les chœurs d’autres succès. Mais elle n’a jamais connu la célébrité, ses rêves de carrière solo ont continuellement été contrecarrés par le producteur autoritaire, déterminé à la maintenir dans l’ombre. L’historien de la musique Warren Zanes explique : Phil Spector n’acceptait pas qu’il y ait une autre star dans la pièce, c’est pourquoi il a confiné Darlene à un rôle de choriste. Les meilleures chansons qu’elle a interprétées n’étaient même pas à son nom. Au lieu de devenir une grande star, Darlene love a dû se résoudre à faire des ménages pour joindre les deux bouts. Mais outre les moments les plus difficiles de sa carrière, le film met également en scène les retrouvailles poignantes de la chanteuse qui, aujourd’hui âgée de plus de 70 ans, connaît un retour triomphal, avec les membres des Blossoms, pour la première fois en 40 ans.
(12) http://fr.wikipedia.org/wiki/Sam_Cooke
(13) http://fr.wikipedia.org/wiki/Dionne_Warwick
(14) http://fr.wikipedia.org/wiki/Frank_Sinatra
(15) http://fr.wikipedia.org/wiki/Mur_de_son
(16) http://fr.wikipedia.org/wiki/Phil_Spector

À l’instar de nombreuses choristes, Merry clayton était fille de pasteur et a fait ses débuts en chantant du gospel à l’église. Sa voix mélancolique a accompagné Carole King (17) sur l’album à succès Tapestry (18), sur lequel elles interprètent Way over yonder en duo ; Lynyrd Skynyrd (19) sur Sweet home alabama, et Joe Cocker (20) sur Feelin’ alright. Mais Merry Clayton est surtout connue pour avoir fait les chœurs de Gimme shelter (21), le classique des Rolling stones de 1969. L’histoire de l’enregistrement du titre, qui a eu lieu en pleine nuit, est racontée par Mick Jagger et Merry Clayton dans Twenty feet from stardom et constitue l’une des séquences les plus captivantes du film.
(17) http://fr.wikipedia.org/wiki/Carole_King
(18) http://fr.wikipedia.org/wiki/Tapestry_%28album%29
(19) http://fr.wikipedia.org/wiki/Lynyrd_Skynyrd
(20) http://fr.wikipedia.org/wiki/Joe_Cocker
(21) http://fr.wikipedia.org/wiki/Gimme_Shelter_%28chanson%29

Lisa Fischer, qui est actuellement en tournée avec les Rolling stones et se produit également avec Sting et Chris Botti, est l’une des rares chanteuses à pouvoir faire preuve d’autant d’intensité et de puissance que Merry Clayton sur Gimme shelter. Considérée par beaucoup dans l’industrie musicale comme une star à part entière, Lisa Fischer, qui a par ailleurs sorti un album solo primé aux Grammy awards (22), porte un regard unique sur la différence d’ego et de mentalité qui existe entre les choristes et les artistes solos. Elle déclare : certains feraient n’importe quoi pour être célèbres, tandis que d’autres n’aspirent qu’à chanter.
(22) http://fr.wikipedia.org/wiki/Grammy_Awards

Parmi les autres artistes qui partagent leurs expériences dans le film figurent :
- Claudia Lennear, choriste de Ike & Tina Turner, George Harrison et Joe Cocker.
Brown sugar, c’est elle. Claudia Lennear a en effet inspiré à Mick Jagger, dont elle était très proche, ce titre mémorable des Rolling stones...
http://www.gala.fr/l_actu/culture/claudia_lennear_j_ai_vraiment_vecu_un_reve_de_star_303517
- Gloria Jones, choriste de Joe Cocker, Ike & Tina Turner et T. Rex. Elle a eu un fils avec Marc Bolan, chanteur de T. Rex
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gloria_Jones
- Dr. Mable John, ancienne membre des Raelettes. a été sous contrat avec Stax Records et la Motown en tant qu’artiste solo.
http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Cookies
- Lynn Maybry, choriste de Parliament-Funkadelic, Brides of Funkenstein, Sly and the family Stone et Talking heads.
- Cindy Mizelle, choriste de luther vandross, Whitney Houston, Bruce Springsteen et Steely Dan.
- Susaye Greene, ancienne membre des Raelettes, des Supremes et membre de Wonder love.
- Jo Lawry, chanteuse de jazz de formation et choriste de Sting depuis plus de trois ans.
- Les Waters, choristes studio pour Michael Jackson, Paul Simon, Patti laBelle et Donna Summer.
- Rose Stone, choriste de Sly and the Family Stone et Elton John.
- Janice Pendarvis, choriste de Sting et Stevie Wonder.

Morgan Neville et son équipe ont eu besoin de 10 mois pour réaliser le montage final du film à partir des 800 heures de rush dont ils disposaient.

extrait(s) de presse

Le Parisien - Truffé d’anecdotes, de tranches de vie bouleversantes, d’extraits de concerts d’anthologie, de sessions en studio, le film est un hymne aux organes hors normes et à la précision des "backing vocals"...
Elle - En sortant de ce film, on n'a qu'une seule envie : acheter immédiatement la bande-son pour écouter tous ces grands tubes autrement. Ce documentaire fascinant met en pleine lumière les voix.
La Croix - "Nous sommes des plumes : quelqu’un souffle et nous nous envolons", dit joliment l’une de ces choristes...
Fiches du cinéma - Un documentaire diablement swinguant : une célébration joyeuse et rythmée de personnalités fortes et de voix d'exception au service des plus grands tubes.
Libération - Le film réunit (...) une épatante galerie de portraits de femmes, non seulement en première ligne de toutes les luttes politiques et raciales de leur époque, mais aussi témoins d’une légende qui s’écrivait au jour le jour, entre albums mythiques enregistrés en studio et tournées flamboyantes.
Paris match - "Certains, dit Lisa Fisher, feraient n'importe quoi pour être célèbres, d'autres n'aspirent qu'à chanter." Et nous, qu'à les écouter.
Télérama - Devant la caméra et au micro se succèdent des femmes exceptionnelles, des tempéraments volcaniques ou malicieux, aussi fortes et fascinantes que leurs voix.
Positif - Le film est passionnant, émouvant, bien filmé, fluide, et nous permet d'écouter des voix parfois incroyables.