Le Sens de l’humour - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Le Sens de l’humour

Le Sens de l’humour

France - 2013 - 1h30
sorti en France le 26 février 2014
sélection officielle Locarno 2013
film - film francophone
de

Marilyne Canto

scénario : Marilyne Canto, Maud Ameline
direction de la photographie : Laurent Brunet
avec : Marilyne Canto (Elise), Antoine Chappey (Paul), Samson Dajczman (Leo), Jean-Marie Chappey (Alex), Jules Ritmanic (le jeune homme), Félix Kiritzé-Topor (l'enfant au supermarché), Astrid Adverbe (la mère du supermarché), Jean-Luc Lucas (le client aux puces), Christine Gagnieux (la femme du bar), Théa Lambours (la copine du jeune homme), Michel Verleyen (le brocanteur)
séances : semaine du mercredi 26 mars 2014
mercredi 26 jeudi 27 vendredi 28 samedi 29 dimanche 30 lundi 31 mardi 1er
18:30
21:00
11:00
18:30
21:00

synopsis

Elise vit seule avec Léo, son fils de dix ans dont le père est mort. Elle entretient une liaison avec Paul. Leur relation est chaotique. Elise le repousse aussi violemment qu’elle se sent attirée par lui, et les deux amants alternent moments heureux et orageux. Malgré tout, Paul et Léo font connaissance et, les jours passant, s’apprécient de plus en plus...

notes de production

Primé d’un César en 2007 pour son court-métrage Fais de beaux rêves (1), Marilyne Canto réalise en quelque sorte la suite de ce deuil en noir et blanc avec Le Sens de l’humour, l’histoire de la reconstruction d’une mère et de son fils face à l’arrivée d’un nouveau compagnon : Fais de beaux rêves décrivait l’état de choc d’une femme après la mort brutale de son mari et le début d’un fragile retour à la vie. J’ai eu envie de raconter la suite des événements, c’est à dire la difficulté qu’allait rencontrer cette femme pour accepter d’aimer à nouveau .
(1) http://www.festival-larochelle.org/fais-de-beaux-reves

Réalisatrice de courts-métrages, Marilyne Canto est également actrice et incarne Elise, le personnage principal de son premier long-métrage. Pour ce rôle, elle confie s’être appuyée sur la figure ambivalente de Jean Yanne (2) dans Nous ne vieillirons pas ensemble (3) de Maurice Pialat (4) : un personnage qui aime, qui n’aime plus, qui s’excuse tout le temps...
(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Yanne
(3) http://fr.wikipedia.org/wiki/Nous_ne_vieillirons_pas_ensemble
(4) http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Pialat

C’est la deuxième fois que Marilyne Canto et Antoine Chappey jouent un couple à l’écran, après Le Prochain film (5) de René Féret. Et ce n’est pas un hasard puisque les deux acteurs sont ensemble dans la vie : il se trouve qu’on habite le même appartement, c’est très pratique pour répéter, et c’était agréable d’avancer ensemble, de partager les difficultés et les joies.
(5) http://www.citebd.org/spip.php?film1055

Chef opérateur sur le court-métrage Fais de beaux rêves, Laurent Brunet a également accompagné la réalisatrice dans sa première aventure sur grand écran. Du repérage des décors dans les rues de Paris au choix des lumières, en passant par la palette de couleurs du film, ils se sont beaucoup consultés l’un l’autre : Laurent comprend particulièrement bien le travail des acteurs, c’est assez rare, il prend autant de plaisir à les cadrer qu’à les éclairer, et c’est primordial quand on joue car on le sent.

Samson Dajczman, qui interprète Léo, garçon de dix ans, fils d’Elise et orphelin de père, signe sa première apparition sur grand écran. La réalisatrice Marilyne Canto recherchait un enfant à la fois gracieux et maladroit, mais surtout une personne qui ne s’était jamais retrouvée derrière la caméra : Samson est impressionnant, il est capable d’avoir une grande rigueur et une grande liberté.

Entretien avec Marilyne Canto
Le film est-il autobiographique ?
Oui, en partie. J’avais envie de décrire avec exactitude ce sentiment-là parce que je le connais. Je voulais décrire de la façon la plus sincère, la plus juste, combien il est difficile d’aimer à nouveau, d’aimer encore, quand on a aimé et qu’on a souffert de perdre. Mais le film s’inspire aussi de la vie, d’événements observés, d’éléments transposés. C’est une fiction : dans la vie je ne suis pas conférencière et j’aime bien les Ramones (6)... http://www.commeaucinema.com/notes-de-prod/le-sens-de-l-humour-comedie-dramatique,286992
(6) http://fr.wikipedia.org/wiki/Ramones

Marilyne Canto
voir fiche du film Les Neiges du Kilimandjaro
http://www.citebd.org/spip.php?film733

Maud Ameline
http://www.imdb.com/name/nm1444949/

Laurent Brunet
http://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Brunet

Antoine Chappey
voir fiche du film Main dans la main
http://www.citebd.org/spip.php?film958

Jules Ritmanic
http://www.imdb.com/name/nm3868433/

extrait(s) de presse

Les Inrocks - Charme, discrétion, intelligence, comédie et drame subtilement mixés… ce film ressemble décidément à son auteur. Et fait de nous, plus que jamais, des aficionados.
Critikat - C’est dans ce fragile interstice que le cœur du "Sens de l’humour" bat et dévoile toute sa belle vitalité.
Fiches du cinéma - Marilyne Canto a fait le choix judicieux d'un récit clair et simple, empreint d'autobiographie. Au service de ses personnages et de leurs interprètes, sa réalisation, d'une élégance délicate, est à la hauteur de ses belles intentions.
L'Humanité - Marilyne Canto montre une assurance assez bluffante dans la réalisation de son premier long métrage comme réalisatrice...
Positif - Si le premier long métrage de Maryline Canto (devant et derrière la caméra, à juste titre) possède un atout, c'est bien son climat, alternant zones d'ombre et éclaircies.
Le Nouvel obs - Coup de cœur pour ce premier long-métrage d’une délicatesse absolue...
Télérama - Tout est filmé au bord de l'espoir. Et pas des larmes. Le titre ne ment pas.
àVoir-àLire - Marilyne Canto ne s’épargne pas dans cette œuvre à travers le personnage d’Elise qui’elle ne présente pas toujours sous un jour très favorable...