Le Secret de la pierre de lune - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Le Secret de la pierre de lune

Le Secret de la pierre de lune

ciné môme
Lotte Ja Kuukivi Saladus
Estonie - 2011 - 1h15
sorti en France le 12 février 2014
accessible aux enfants à partir de 3 ans
film d'animation - version française
de

Heiki Ernits, Janno Pöldma

scénario : Heiki Ernits, Andrus Kivirähk, Janno Pöldma
musique ou chansons : Sven Grünberg
séances : semaine du mercredi 12 mars 2014
mercredi 12 jeudi 13 vendredi 14 samedi 15 dimanche 16 lundi 17 mardi 18
14:00
11:00
14:00
11:00
14:30
séances : semaine du mercredi 19 mars 2014
mercredi 19 jeudi 20 vendredi 21 samedi 22 dimanche 23 lundi 24 mardi 25
14:00
11:00
14:00
11:00
14:30

synopsis

Une nuit, deux mystérieux étrangers s'introduisent à Gadgetville, le village des inventeurs, pour fouiller la maison du vieil explorateur Klaus. Lotte les surprend alors qu'ils s'enfuient en laissant tomber la pierre jaune qu'ils viennent de dérober. Lotte devine que ce ne sont pas des cailloux ordinaires mais des pierres dotées de pouvoirs magiques et elle décide de les rassembler toutes trois pour résoudre le mystère. Elle part alors sur les routes pour les retrouver en compagnie de son oncle Klaus...

notes de production

Lotte, le personnage principal du Secret de la pierre de lune, n’en est pas à son premier film. Elle eut déjà droit en 2006 à un long métrage, Lotte, du village des inventeurs (1). Il s’agit, à l’origine, d’un personnage créé pour la série Lotte journey’s south, par le studio Eesti Joonisfilm. Son succès est immédiat et on retrouve les aventures de Lotte distribuées dans plus de 25 pays avant que le premier film ne s’exporte dans une cinquantaine d’états. Pour continuer à surfer sur ce succès, deux comédies musicales sont également créées, en 2009 et 2012.
(1) http://www.citebd.org/spip.php?film69

Oncle Klaus
Malgré son âge avancé, il a parcouru une bonne moitié du globe et aspire maintenant à un repos bien mérité ! C’est vrai qu’il est devenu un tantinet paresseux... mais il ne se lasse pas de raconter ses aventures passées, même s’il ment parfois un peu... Quand sa nièce Lotte aura besoin de son aide, il reprendra volontiers la route malgré les difficultés ! L’une de ses devises favorites est : si tu as un caillou dans ta chaussure, tiens-toi la tête en bas, il finira par tomber.
Lotte
Lotte (diminutif de Charlotte) est l’héroïne de cette histoire, fillette positive, pleine d’énergie et d’enthousiasme, toujours la première à aider ses amis. Elle ne sait pas encore si plus tard elle sera inventrice comme son père, exploratrice comme son oncle, ou artiste de cirque !
Elle est intelligente et drôle, amicale. Ses yeux s’illuminent dès qu’on lui parle de partir pour une nouvelle aventure. Pour une optimiste comme elle, toute situation compliquée trouve forcément une solution ! Quand on fait la route, les choses viennent à toi au moment où il le faut.
Fred
Ancien compagnon de voyage de l’oncle de Lotte, c’est lui qui possède la deuxième pierre de Lune. Il est vaniteux, parle beaucoup et aime être au centre de toutes les attentions. Son métier de professeur de danse lui donne l’opportunité de briller parmi la société qui l’entoure.
Ville
Troisième compagnon de voyage, timide et réservé, il n’aime pas parler aux autres et préfère dormir (comme la plupart des chats, non ?...), trouvant que le monde des rêves est mille fois mieux que la réalité. C’est d’ailleurs là qu’il vit désormais ses aventures les plus trépidantes et qu’il passe toutes ses journées. C’est lui qui a donné aux Pingouins la troisième pierre de Lune.
Paul
Paul est le batteur de l’orchestre qui fait danser les élèves de Fred. C’est là qu’il est tombé amoureux de Matilda, la chanteuse, qui quant à elle, le méprise et joue sa diva... Pensant que les pierres de Lune pourront le rapprocher de celle qu’il aime plus que tout, il partira à la poursuite des lapins de la Lune, eux même à la poursuite de Lotte et de son oncle pour les dérober...
Rihv
Le lapin Rihv est le professeur de géographie des lapins à trois oreilles qui vivent sur la Lune. Il essaie de trouver une solution quand ses congénères se trouvent en difficulté sur Terre et déploie tous ses efforts pour qu’ils puissent repartir sur la Lune. D’apparence très sévère, il a malgré tout un grand cœur.
Tik
Apprenti auprès du professeur Rihv, sa perspicacité et sa vivacité d’esprit en font un compère parfait pour les situations épineuses que les deux lapins rencontrent sur Terre. Voulant imiter Rihv puis plus tard son amie Lotte, il est parfois drôle par sa maladresse.

On retrouve dans le film les grands traits du cinéma d’animation estonien, qui, depuis les années 70, ne cesse de fleurir sur les grands écrans d’Europe. Põldma et Ernits s’inspirent beaucoup de Priit Pärn et de Rein Raamat, de leur humour absurde, de leur dessin caricatural et de leur approche multiforme dans la façon de raconter des histoires. Le film est familial mais s’inscrit dans la lignée d’un cinéma d’auteur.

Janno Põldma est un auteur uniquement dédié à la production enfantine. Outre son travail avec Heiki Ernits, qui va déjà au-delà des films avec Lotte, il écrit de la littérature enfantine et scénarise des films animés pour la jeunesse. Enfin, c’est un auteur de pièces de théâtre de marionnettes qu’il met parfois lui-même en scène. L’une d’entre elles, Lotte détective, reprend d’ailleurs les personnages et une partie du contexte du film. Ses autres productions n’ont cependant aucun rapport avec l’univers de la petite chienne mais reprennent souvent la forme de la fable qu’on trouve dans le film.

Les deux réalisateurs ne pensent pas leur film en fonction de la réaction que pourraient en avoir les enfants. Ils créent leur univers à leur envie et mesure, et c’est plus par plaisir que par nécessité financière qu’ils se sont attelés à ce deuxième opus de Lotte. nous nous ne préoccupons pas de savoir ce que les enfants vont aimer ou pas ; nous suivons notre instinct et curieusement, les enfants semblent adhérer aux aventures que nous leur proposons !
Põldma et Ernits font confiance au premier succès que fut la série et continuent d’espérer que le public enfantin répondra encore à l’appel afin de pouvoir créer toujours plus de nouvelles histoires pour la petite Lotte.

La voix originale de Lotte, Evelin Pang, est une célébrité en Estonie, notamment pour ses performances théâtrales ainsi que pour son timbre de chanteuse. Il s’agit pourtant seulement de sa deuxième expérience en tant que doubleuse, ayant déjà une fois prêtée sa voix à Mittens, la chatte de Volt, star malgré lui (des studios Disney). Beaucoup des autres doubleurs du film sont également des comédiens plus habitués aux planches qu’au micro. Mikk Jürjens qui joue Tik, Margus Tabor qui incarne Klaus et Mait Malmsten qui donne vie à la mouche Jaak sont tous des acteurs de théâtre, bien que ce dernier ait également une carrière parallèle au cinéma et à la télévision locale.

Põldma et Ernits ont voulu dans ce film se démarquer des poncifs du dessin animé, en évacuant toute violence gratuite et en orientant l’histoire dans le sens de la fable. L’ambiance du Secret de la pierre de lune emprunte plus à La Fontaine (2) qu’à Tex Avery (3) et y a gagné auprès du public. Le film a obtenu le prix du meilleur film golden elephant à l’international children’s film festival en Inde, en 2012. Il aura pourtant fallu attendre 2014 pour avoir une sortie française.
(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_de_La_Fontaine
(3) http://www.citebd.org/spip.php?film1026

En 1956, bien avant que Lotte ne se mette à la recherche des pierres de lune, une bande-dessinée portant également sur les pouvoirs de cette pierre sortait dans les librairies francophones. L’album de Johan et Pirlouit, La Pierre de lune (4), dessiné par Peyo (5) (le papa des Schtroumpfs) (6), récupère comme Lotte les rumeurs qui circulaient sur la magie de ce caillou, vénéré depuis des siècles en Inde. Si Ernits et Põldma n’ont peut-être pas lu l’histoire de Peyo, il est par contre probable qu’ils aient vu le film Indiana Jones et le temple maudit (7), où les Thugs (8) s’emparent de la pierre sacrée d’un village hindoue, une pierre de lune, pour leurs sacrifices. Seul élément commun entre ces œuvres, la précieuse roche, significatif de son importance dans l’imaginaire collectif.
(4) http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Pierre_de_Lune_%28Johan_et_Pirlouit%29
(5) http://fr.wikipedia.org/wiki/Peyo
(6) http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Schtroumpfs
(7) http://fr.wikipedia.org/wiki/Indiana_Jones_et_le_Temple_maudit
(8) http://fr.wikipedia.org/wiki/Thug

L’école estonienne : surréalisme délirant et humour absurde
Le cinéma d’animation existe en Estonie depuis 1931. Les dates marquantes de son histoire sont 1957, qui voit la création de Tallinnfilm studio, et 1971 où Rein Raamat crée le département des dessins animés en son sein. Raamat est un auteur de renommée internationale notamment par ses films Le Grand Tyll (1980) et L’Enfer (1983), maintes fois primés. Le studio Eesti joonisfilm est fondé en 1993, deux ans après l’indépendance de l’état estonien et prend la suite du Tallinnfilm, permettant ainsi une continuité de travail à tous ses artistes. L’existence du Studio Eesti joonisfilm peut être considérée à la fois comme la conséquence et la raison. Conséquence car le studio a pu acquérir depuis une longue période d’une expérience solide dans l’animation traditionnelle (cartoon) en Estonie et dans le même temps, c’est ce studio qui fut à l’origine de la singularité de l’animation estonienne.

L’ambition de leurs créateurs est de réaliser des films familiaux pour un large public et de produire des films d’auteur plutôt destinés à des festivals et donc à un public de niche. C’est ainsi en œuvrant dans ces deux directions que le studio a pu acquérir un succès international.
La principale caractéristique des auteurs estoniens de ce studio d’animation est d’appliquer les principes de la caricature, basée sur une structure de cause à effet, à savoir l’humour absurde, la rationalité, l’espièglerie et une approche multiforme dans la façon de raconter des histoires. Toutes ces caractéristiques sont présentes dans les œuvres des auteurs permanents du studio Joonisfilm : Priit et Olga Pärn, Ülo Pikkov, Priit Tender ou encore Kaspar Jansis. Toute situation, aussi absurde soit-elle, est liée soigneusement, logiquement aux événements qui l’accompagnent. Le résultat est un surréalisme délirant, une caricature joyeuse, un humour absurde.
Cette approche est commune à tous les films de tous les auteurs du studio, constituant ainsi une école estonienne bien caractéristique au sein des différentes tendances du cinéma d’animation.

Janno Põldma, Heiki Ernits et Andrus Kivirähk, les auteurs des deux films et de la série pour la télévision mettant en scène Lotte, ont souhaité se démarquer des standards de l’entertainment habituel. Ils ont souhaité créer un film loin des histoires entrelacées faites pour tenir le public en haleine, apportant des rebondissements sans avoir recours à la violence dans l’unique but de pimenter l’action.

Eesti Joonisfilm produit Franck and Wendy, un dessin animé de long métrage qui joue avec les stéréotypes nationaux. L’église orthodoxe russe de Tallinn est décorée avec le signe "Topless exchange rates", les patrons de la Cia sont présentés comme des obèses texans ; dans une scène du film, Jacques Chirac est habillé comme un terroriste cherchant à introduire en cachette aux Usa du fromage français ! C’est politiquement incorrect, dit Priit Pärn. Comme South Park.
The Baltic times

Grâce à nos films précédents, Le voyage vers le sud (série créée pour la télévision) et Lotte au pays des inventeurs, le personnage de Lotte devint rapidement très populaire auprès des enfants en Estonie. Dans le même temps, ces films obtinrent un certain succès dans les festivals internationaux qui firent les ventes se multiplier. Tout cela nous fit nous interroger : pourquoi ne pas faire un nouveau long métrage autour des personnages de Gadgetville ? Nous aimons tous les deux nous retrouver dans cet univers créatif et jouer avec notre fantaisie et notre humour. Nous nous ne préoccupons pas de savoir ce que les enfants vont aimer ou pas ; nous suivons notre instinct et curieusement, les enfants semblent adhérer aux aventures que nous leur proposons !
Janno Põldma et Heiki Ernits

extrait(s) de presse

Le Nouvel obs - "Le Secret 
de la pierre de lune" : idéal pour les tout petits...
Le Parisien - Issu de l'école de l'animation estonienne, ce gentil film pour les très jeunes spectateurs comporte quelques jolies séquences, notamment la traversée au pays des rêves, avec un graphisme rappelant les peintres surréalistes...
Télérama - Un film onirique, traversé de visions surréalistes...
C pour les parents - Du vrai cinéma d'auteur qui a de quoi emballer les petits, et surprendre les grands.