Un week-end à Paris - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Un week-end à Paris

Un week-end à Paris

Le Week-end
Gb - 2013 - 1h33
sorti en France le 5 mars 2014
Coquillage d'argent du meilleur acteur (Jim Broadbent) San Sebastian 2013
film - version originale sous-titrée en français
de

Roger Michell

scénario : Hanif Kureishi
direction de la photographie : Nathalie Durand
musique ou chansons : Jeremy Sams
avec : Jim Broadbent (Nick Burrows), Lindsay Duncan (Meg Burrows), Jeff Goldblum (Morgan), Olly Alexander (Michael), Xavier de Guillebon, Lee Michelsen, Brice Beaugier (Robert), Marie-France Alvarez
séances : semaine du mercredi 5 mars 2014
mercredi 5 jeudi 6 vendredi 7 samedi 8 dimanche 9 lundi 10 mardi 11
14:00
16:30
18:30
18:30
20:30
16:00
18:30
14:00
16:00
18:30
11:00
14:30
16:30
18:30
18:30
18:30
20:45
séances : semaine du mercredi 12 mars 2014
mercredi 12 jeudi 13 vendredi 14 samedi 15 dimanche 16 lundi 17 mardi 18
16:00
18:30
18:30
18:30
18:30
18:30
séances : semaine du mercredi 19 mars 2014
mercredi 19 jeudi 20 vendredi 21 samedi 22 dimanche 23 lundi 24 mardi 25
16:00
18:30
16:30

synopsis

Meg et Nick se sont rencontrés, se sont aimés, se sont mariés et se sont envolés à Paris pour profiter de leur lune de miel. Des années plus tard, le couple est toujours uni mais le temps a effacé la passion des débuts. Pour Meg et Nick, le temps de donner un coup de jeune à leur histoire d'amour est arrivé. Ils repartent à Paris...

notes de production

C’est la troisième collaboration entre le réalisateur Roger Michell et l’écrivain Hanif Kureishi, après The Mother (1) et Vénus (2). Le duo s’était rencontré lors de l’adaptation sur petit écran de Budha of suburbia (3), le premier roman de Kureishi. Les deux comparses ont eu envie de refaire un bout de chemin ensemble, lors de la fin du tournage de Vénus. Et pour mieux raconter l’histoire d’un couple en virée à Paris, rien de tel qu’une escapade dans les rues de la capitale : nous sommes allés à Montmartre, avons séjourné dans un drôle de petit hôtel (...), erré au Louvre mais aussi querellé. Hanif Kureishi m’a ennuyé, a égaré son passeport, des choses habituelles quoi, ironise Roger Michell.
(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Mother
(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/Venus_%28film,_2006%29
(3) http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Buddha_of_Suburbia

Roger Michell et Hanif Kureishi ont eu envie de mettre en lumière le quotidien d’un couple de quinquagénaires marié depuis 30 ans. Selon eux, le cinéma se focalise trop sur de jeunes couples et des amours naissants : la plupart des gens dans les films, quand ils ont des rapports sexuels ensemble, c’est pour la première fois. Alors j’ai pensé : ça fait quoi d’ avoir des relations sexuelles avec quelqu’un après 30 ans ?, confie le scénariste. Le temps qui passe, la routine, les moyens déployés pour contrer l’ennui, les remises en question... tant de sujets chers au duo : on ne voulait pas que ce soit juste un couple qui se chamaille à Paris, on voulait surtout scruter la grammaire du mariage, explique le réalisateur.

Les deux acteurs principaux d’Un week-end à Paris, Jim Broadbent et Lindsay Duncan, ont déjà partagé la même affiche pour la Bbc dans le téléfilm Longford (4) de Tom Hooper, et dans lequel ils interprétaient Lady Elizabeth Longford et Lord Longford. Jim Broadbent remportera même un Bafta et un Golden globe pour son rôle d’avocat plaidant la cause d’une criminelle redoutée.
(4) http://fr.wikipedia.org/wiki/Longford_%28t%C3%A9l%C3%A9film%29

Pour le scénariste Hanif Kureishi, Un week-end à Paris ressemble davantage à une déambulation de Woody Allen (Minuit à Paris (5) par exemple), avec des blagues en plus, qu’à la trilogie Before (6) réalisée par Richard Linklater et à laquelle la romance a souvent été comparée.
(5) http://fr.wikipedia.org/wiki/Minuit_%C3%A0_Paris
(6) http://www.citebd.org/spip.php?film1067

Pour son prochain long-métrage, Roger Michell s’attacherait de nouveau à filmer un couple d’un certain âge dans la tourmente : je suis en train d’écrire un film intitulé Trois. C’est au sujet d’une femme de 70 ans, de son mari de 60 ans, de son amant qui a la quarantaine, et de son fils âgé de 18 ans.

Pour ce film à petit budget et au casting réduit, le producteur Kevin Loader confie avoir dû faire appel aux techniciens pour jouer des seconds rôles dans le film : on savait dès le départ que ce serait un film spécial, tourné très vite avec une petite équipe.

On prend les mêmes et on recommence. Après avoir retrouvé Hanif Kureishi au scénario, Roger Michell a confié la production d’Un week-end à Paris à Kevin Loader, déjà producteur sur Week-end royal (7), Vénus, Délires d’amour (8) et The Mother. L’acteur oscarisé Jeff Goldblum retrouve également le réalisateur, après Morning glory (9). Il joue ici un ami américain de Nick, installé à Paris avec une Française.
(7) http://www.citebd.org/spip.php?film1035
(8) http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9lires_d%27amour
(9) http://fr.wikipedia.org/wiki/Morning_Glory_%28film,_2010%29

Roger Michell
voir fiche du film Week-end royal
http://www.citebd.org/spip.php?film1035

Hanif Kureishi
Né le 5 décembre 1954 à Bromley (Gb).
S’est fait connaitre grâce à My beautiful laundrette réalisé par Stephen Frears...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hanif_Kureishi

Nathalie Durand
http://www.ndurand.com/-parcours-.html

Jeremy Sams
voir fiche du film Week-end royal
http://www.citebd.org/spip.php?film1035
http://www.cinezik.org/critiques/affcritique.php?titre=un-week-end-a-paris

Jim Broadbent
Né James Broadbent à Lincoln (Gb) le 24 mai 1949.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jim_Broadbent

Lindsay Duncan
Née le 7 novembre 1950 à Édimbourg (Écosse).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lindsay_Duncan

Jeff Goldblum
voir fiche du film La Mouche
http://www.citebd.org/spip.php?film795

Olly Alexander
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne-230138/filmographie/

Xavier de Guillebon
http://fr.wikipedia.org/wiki/Xavier_de_Guillebon

extrait(s) de presse

Les écrans de Claire - C’est une réflexion intéressante sur la longévité d’un couple et sur la perte de la passion. Les acteurs sont tous excellents et incarnent des personnages extravertis et truculents...