Omar - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Omar

Omar

عمر
Palestine - 2013 - 1h37
sorti en France le 16 octobre 2013
Prix du jury Un Certain regard Cannes 2013 - sélection New York et Toronto 2013 - sélection officielle et nomination au prix Fipresci Palm Springs 2014 - sélection Oscar 2014 (meilleur film en langue étrangère)
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
film - version originale sous-titrée en français
de

Hany Abu-Assad

scénario : Hany Abu-Assad
direction de la photographie : Ehab Assal
avec : Adam Bakri (Omar), Waleed Zuaiter (agent Rami), Leem Lubany (Nadia), Samer Bisharat (Amjad), Eyad Hourani (Tarek)
séances : semaine du mercredi 29 janvier 2014
mercredi 29 jeudi 30 vendredi 31 samedi 1er dimanche 2 lundi 3 mardi 4
20:35*
séance spéciale :
* mar 4 20:35 - soirée organisée en partenariat avec "Charente Palestine solidarité" - tarif unique 3,5 €

synopsis

Habitué à franchir, à l'aide d'une simple corde, le haut mur qui coupe sa ville en deux pour rejoindre sa petite amie Nadia, Omar appartient à un groupe de résistance contre l'armée israélienne. Un soir, au cours de leur première opération, un soldat est tué. Arrêté, torturé, Omar est relâché après avoir passé un accord forcé : il a un mois pour dénoncer ses complices et l'auteur du coup de feu. Commence alors pour le jeune homme, dont l'histoire d'amour vacille, une descente aux enfers nourrie par la paranoïa ambiante…

notes de production

Le projet d’Omar est apparu au réalisateur Hany Abu-Assad il y a plusieurs années lorsqu’un ami lui a raconté une mésaventure qui lui était arrivée quand un agent du gouvernement s’est approché de lui pour l’embrigader : l’agent avait essayé d’utiliser les informations qu’il avait sur lui pour inciter mon ami à collaborer avec ses services. J’ai immédiatement souhaité approfondir ce sujet et réfléchir aux conséquences qu’une telle collaboration aurait sur des relations d’amour, d’amitié et de confiance.

Grâce à la soudaine notoriété de Hany Abu-Assad depuis sa participation aux Oscar avec Paradise now (1), le réalisateur a obtenu facilement des autorisations de tournage pour Omar à travers la Palestine. Quelques limites se sont tout de même imposées au metteur en scène : en ce qui concerne le mur, nous n’avons reçu l’autorisation de grimper que jusqu’à une certaine hauteur et les images où Omar est au sommet ont été tournées sur un faux mur à Nazareth.
(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Paradise_Now

Les techniciens du film ont tous été recrutés sur le critère de leur nationalité. En effet, ils devaient tous être Palestiniens pour pouvoir travailler avec Hany Abu-Assad sur Omar. Ainsi, certains chefs de départements occupaient ce poste pour la première fois de leur carrière.

Les personnages principaux sont interprétés par des acteurs qui jouent ici dans leur premier film. Le réalisateur et la directrice de casting recherchaient des jeunes spontanés et dynamiques avec une capacité à exprimer des émotions profondes. Ainsi, celui qui interprète le rôle-titre (Adam Bakria) a été recruté après avoir envoyé une cassette démo à Hany Abu-Assad.

Waleed F. Zuaiter est le seul acteur professionnel du film. Il a notamment joué le tortionnaire du Sergent Brody dans la série à succès Homeland (2). Sa participation à Omar ne s’est pas limitée à son rôle d’agent Rami puisqu’il est également l’un des producteurs du film avec ses frères Ahmad et Abbas.
(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/Homeland_%28s%C3%A9rie_t%C3%A9l%C3%A9vis%C3%A9e%29

Il n’existe que deux types d’histoires d’amour : les tragiques et les comiques. Dans toutes les histoires d’amour que je connais, il y a toujours deux obstacles : un intérieur et l’autre extérieur. Dans la plupart des histoires tragiques, les amants parviennent à franchir l’obstacle extérieur mais n’arrivent pas à dépasser l’obstacle intérieur qui est leur confiance mutuelle. Par contre, dans les comédies romantiques, les amoureux franchissent tous les obstacles et finissent ensemble. Malheureusement, dans la réalité l’amour connaît bien souvent un dénouement plus triste. Le film est doublement tragique car Omar croit en l’amour absolu et à la possibilité d’une issue de comédie romantique...
Hany Abu-Assad
http://www.commeaucinema.com/notes-de-prod/omar-drame,288511

Hany Abu-Assad
(هاني أبو أسعد), né le 11 octobre 1961 à Nazareth.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hany_Abu-Assad

Ehab Assal
http://www.imdb.com/name/nm0039760/

Adam Bakri
http://www.imdb.com/name/nm4682935/

Waleed Zuaiter
http://www.imdb.com/name/nm0958206/

Samer Bisharat
http://www.imdb.com/name/nm5647582/

extrait(s) de presse

La Croix - Film oppressant et réaliste, Omar est à la fois une dénonciation de la situation actuelle des Palestiniens et une tragédie intime qui atteint tous les protagonistes, de chaque côté du mur...
Le Parisien - Hany Abu-Assad réussit un passionnant thriller géopolitique où l'engrenage de la violence dans les deux camps se mêle à un drame amoureux intime...
Les Inrocks - Après "Paradise now", Hany Abu-Assad prouve avec Omar qu’il est possible d’avoir un point de vue engagé sans chosifier l’adversaire, et qu’il est loisible de traiter le conflit israélo-palestinien par le biais de récits prenants et d’un cinéma au meilleur de sa complexité et de son efficacité.
L'Humanité - Quand Roméo fait le mur pour retrouver Juliette...
Cinéma teaser - Un récit à la tension dramatique sans cesse renouvelée et une réalisation efficace...
Fiches du cinéma - Drame de la jalousie en temps de guerre, cet opus aux accents shakespeariens est porté par une pléiade d'acteurs à la hauteur du propos...
Télérama - Hany Abu-Assad l'exprime brillamment à travers ce thriller inquiet.
Critikat - Un thriller intimiste, qui embarque le spectateur dans un jeu de dupes jalonné de rebondissements efficaces...