Les Amants du Texas - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Les Amants du Texas

Les Amants du Texas

Ain't them bodies saints
Usa - 2013 - 1h37
sorti en France le 18 septembre 2013
semaine internationale de la critique Cannes 2013 prix de la meilleure photographie Sundance film festival 2013 festival du cinéma américain Deauville 2013
film - version originale sous-titrée en français
de

David Lowery

scénario : David Lowery
direction de la photographie : Bradford Young
musique ou chansons : Daniel Hart
avec : Rooney Mara (Ruth Guthrie), Casey Affleck (Bob Muldoon), Ben Foster (Patrick Wheeler), Keith Carradine (Skerritt), Nate Parker (Sweetie), Rami Malek (Will), Charles Baker (Bear), Kentucker Audley (Freddy), Turner Ross (T.C.), Frank Mosley (lieutenant Carson), Will Beinbrink (lieutenant Townes)
séances : semaine du mercredi 30 octobre 2013
mercredi 30 jeudi 31 vendredi 1er samedi 2 dimanche 3 lundi 4 mardi 5
18:30
20:45
16:00
18:30
20:45
séances : semaine du mercredi 6 novembre 2013
mercredi 6 jeudi 7 vendredi 8 samedi 9 dimanche 10 lundi 11 mardi 12
21:15
21:15
16:00
16:00
21:15
20:45

synopsis

Bob et Ruth s’aiment, envers et contre tout. Et surtout contre la loi. Un jour, un braquage tourne mal et les deux amants sont pris dans une fusillade. Quand Bob est emmené par la police, Ruth a tout juste le temps de lui annoncer qu’elle est enceinte. Dès lors, Bob n’aura qu’une obsession : s’échapper de prison pour rejoindre sa femme et son enfant. Mais quand il y parvient, quatre ans plus tard, le rêve correspond mal à la réalité. En fuite, poursuivi par la police et par les membres d’un gang, Bob peine à rétablir le lien avec sa famille. Ruth est devenue mère et elle ne veut pas d'une vie de cavale : courtisée par un policier attentionné, la jeune femme devra choisir entre le passé et l'avenir...

notes de production

Avant de jouer avec la mythologie de l’Ouest américain pour Les Amants du Texas, le metteur en scène David Lowery avait pour première idée de réaliser un film d’action : j’avais envie d’écrire un film minimaliste, une histoire de poursuite effrénée, confie-t-il. Un type qui s’évade de prison convenait parfaitement. Mais juste après son évasion, le côté action commençait à s’évaporer et (...) j’étais finalement plus intéressé par les conséquences, les répercussions, le temps écoulé. (...) Et dès que j’écrivais une scène décrivant la mort d’un personnage secondaire méchant dans une fusillade, je culpabilisais en me demandant pourquoi ce pauvre type en était arrivé là. Ces appréhensions m’ont paru plus intéressantes et je me suis concentré là-dessus.

Le cinéaste, David Lowery, raconte qu’au moment d’écrire le film, il a laissé plusieurs éléments d’ordre personnel s’introduire dans le scénario. J’étais amoureux, je devais prendre d’importantes décisions qui chambouleraient ma vie et tout ceci s’est inscrit dans le scénario. Les notions controversées d’amour et de responsabilité ont pris plus d’importance dans l’histoire, révèle le réalisateur, précisant que le personnage interprété par Ben Foster est en quelque sorte à son image : Patrick est, pour dire les choses crûment, mon double dans le film. Ce personnage fait des choses que je fais, dit des choses que je dis.

Les Amants du Texas confronte les destins de trois protagonistes :
- Ruth, incarnée à l’écran par Rooney Mara : la fille dingue follement amoureuse qui a dû affronter la réalité de façon très brutale, comme l’explique le réalisateur. Depuis qu’elle est mère, elle doit concilier (...) qui elle voulait être avec son nouveau rôle de maman responsable. (...) Elle n’a jamais vraiment choisi de rompre avec celle qu’elle était avant et cela lui pèse chaque jour de sa vie.
- Bob, joué par Casey Affleck : le hors-la-loi, décrit par David Lowery comme rêveur et idéaliste. Très amoureux de Ruth, il aime la légende de cet amour et il est déterminé à le vivre jusqu’au bout.
- Patrick, le shérif, interprété par Ben Foster, fasciné par Ruth : c’est un vrai romantique, un peu timide. C’est le genre de type qui pourrait aimer profondément une fille, sans vouloir lui imposer ses sentiments s’il sent que ce n’est pas le moment.

Pour Rooney Mara, le tournage lui-même a semblé très marqué par les années 1970, dans la manière qu’avaient les équipes de travailler et de s’impliquer dans le film - et sans climatisation en plein mois d’août dans le Sud des Etats-unis !

Le titre original des Amants du Texas, Ain’t them bodies saints, est inspiré d’une chanson folk américaine classique. Par ailleurs, David Lowery déclare : j’aimerais que [les spectateurs] aient l’impression d’avoir entendu une vieille chanson de folk qu’ils n’auraient jamais entendue. Une vieille ballade ou un morceau de folklore que quelqu’un comme Bob Dylan aurait pu composer. J’aimerais que le film ressemble à une chanson. Classique, américaine, un peu brut de décoffrage, et assez ancienne.

Le tournage des scènes d’action a représenté un challenge pour David Lowery, peu habitué, comme il le souligne, à l’extrême précision : les scènes d’action ont été amusantes à tourner par leur côté mécanique. (...) Tout devait être minuté et parfait, chaque plan devait suivre exactement celui qui le précédait et annoncer celui qui le suivait.

David Lowery explique toute la difficulté qu’impliquent les séquences devant rendre compte de l’émotion des personnages avec subtilité : quand on voulait rendre quelque chose de furtif, de sincère et de difficile à faire passer par des mots, ça se corsait, remarque-t-il. Des scènes comme ça ne sont pas physiquement difficiles (...), mais elles vous laissent complètement épuisé. Il y a parfois quelques tâtonnements sur le plateau, qui peuvent être frustrants, surtout quand on est exposé comme je l’étais puisque j’avais écrit les dialogues, et comme l’étaient les acteurs qui devaient dire leur texte. Mais quand on réussit à les tourner, on se sent soulagé.

Côté cinéma, parmi ses inspirations pour Les Amants du Texas, David Lowery mentionne Robert Altman avec John McCabe (1), pour le ton et la façon dont une histoire simple connaît un revirement spectaculaire, Paul Thomas Anderson avec There will be blood (2), et les films de Claire Denis (3) pour leur formalisme et leur surprenante chaleur. Le cinéaste observe que son équipe s’est beaucoup appuyée sur la musique, notamment les chansons de Bill Callahan, Bonnie Prince Billy et Joanna Newsom. Il cite également plusieurs sources littéraires, parmi lesquelles plusieurs romans de Marilyn Robinson et Cormac McCarthy.
(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/John_McCabe_%28film%29
(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/There_Will_Be_Blood
(3) http://fr.wikipedia.org/wiki/Claire_Denis

Le tournage des Amants du Texas, étalé sur une durée de six semaines au total, s’est déroulé dans le South - le Sud - au Texas et en Louisiane. L’action du film se situe à Meridian, une bourgade du comté de Bosque, au Texas. On a parcouru le Texas et on a trouvé cette ville à mi-chemin entre Dallas et Austin, indique David Lowery, en poursuivant : j’ai adoré (...) son implantation dans le paysage. A noter que le Texas est un environnement bien connu du cinéaste puisqu’il y a grandi !

La scène que le réalisateur préfère est celle au cours de laquelle le personnage incarné par le comédien Ben Foster se confie à celui interprété par sa partenaire Rooney Mara : c’est un moment très personnel et les performances des acteurs, la musique et l’éclairage sont absolument en concordance. Je pourrais regarder cette scène en boucle. Il ajoute que la dernière scène du film est certainement celle qu’il a préféré tourner.

Les Amants du Texas est le second long métrage réalisé par David Lowery. Ce dernier s’est d’abord illustré en tant que monteur. Toutefois, il n’est pas monteur sur Les Amants du Texas, ayant laissé cette tâche à Robert Grigsby Wilson. C’est lorsqu’il parcourait les festivals avec son premier film, St. Nick, que le cinéaste a commencé à écrire le scénario de celui-ci.

Robert Redford pourrait jouer un braqueur de banques toujours animé par l’envie de commettre des hold-up dans The Old man and the gun, un long métrage que réalisera David Lowery.
http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18623023.html

Entretien avec avec David Lowery
Pourquoi avoir choisi de faire un film d’évasion qui ne ressemble en rien à un film d’évasion ?
Mon film précédent était un film sans action et sans dialogues sur des enfants qui vivent dans une maison abandonnée. Donc, je cherchais quelque chose de très différent, et l’idée du film d’action s’est imposée. Et, pour moi, la meilleure façon de démarrer un film d’action, c’est par une évasion. Il fallait que je trouve une très bonne idée pour la manière dont il s’évade. Comme je n’arrivais pas à trouver ce qui fonctionnait le mieux, j’ai mis la séquence de côté en pensant y revenir plus tard. Finalement, le scénario fonctionnait très bien comme ça, et je ne suis jamais revenu à la scène de l’évasion. Et ça a influencé tout le film. En tant que spectateur, je trouve souvent que les passages les plus intéressants sont entre les répliques. J’aime voir les gens écouter. Et c’est une idée qui marchait aussi pour les films d’action. J’ai voulu éviter de montrer ce qu’on voit habituellement, pour m’intéresser à l’avant et à l’après. Et tout ce film parle de l’onde de choc, de quelque chose qui s’est passé mais qu’on ne voit jamais. Et c’est ce qui m’intéresse : les gens confrontés aux conséquences mais sans qu’on en voit l’origine. J’aime les entre-deux...
http://www.franceculture.fr/blog-grand-ecart-2013-05-19-festival-de-cannes-2013-rencontre-avec-david-lowery

Le réalisateur américain David Lowery a donné une conférence de presse le 6 septembre 2013 au sujet de son dernier film Les Amants du Texas présenté en compétition au 39e festival du cinéma américain de Deauville.
http://www.citizenside.com/fr/photos/culture/2013-09-06/83274/conference-de-presse-du-realisateur-david-lowery-au-festival-de-deauville.html#f=0/772051

L’adaptation cinématographique du comics Torso, créé par Brian Michael Bendis et Marc Andreyko, pourrait finalement voir le jour... Après David Fincher, ce serait David Lowery qui serait pressenti pour prendre le relais...
http://www.cineheroes.net/david-lowery-va-adapter-le-comics-torso-de-brian-michael-bendis

David Lowery
http://www.commeaucinema.com/personne/david-lowery,259712

Rooney Mara
Née Patricia Rooney Mara le 17 avril 1985 à Bedford.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rooney_Mara

Casey Affleck
voir fiche du film The Killer inside me
http://www.citebd.org/spip.php?film444

Ben Foster
Né le 29 octobre 1980 à Boston.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ben_Foster_%28acteur%29

Keith Carradine
Né le 8 août 1949 à San Mateo (Californie).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Keith_Carradine

Nate Parker
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=125687.html

Rami Malek
رامي مالك سعيد), né le 12 mai 1981 à Los Angeles.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rami_Malek

Charles Baker
voir fiche du film A la merveille
http://www.citebd.org/spip.php?film997

Kentucker Audley
http://www.commeaucinema.com/filmographie/kentucker-audley,272881
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=501607.html

Frank Mosley
http://cineday.orange.fr/star/frank-mosley_508736/filmographie/

Will Beinbrink
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=431022.html

extrait(s) de presse

Paris match - Magnifié par la lumière sublime de Bradford Young, le récit prend vite des allures quasi-bibliques dans ce Texas post-Western intemporel, comme si l’écriture de Cormac McCarthy connaissait un prolongement sur pellicule. Fascinant.
Le Figaro - Un film beau, intemporel et mélancolique sur les amours défuntes.
France tv - "Les Amants du Texas" évoque irrésistiblement une ballade à la Johnny Cash, avec ses histoires de taulards et d’amour impossible sur des airs de folk song...
Fiches du cinéma - Lowery tint remarquablement le rythme de cette histoire qui nie les schémas dramatiques ordinaires pour raconter la longue agonie d’un amour de jeunesse à l’épreuve d’une réalité prosaique.
Positif - Un savoir-faire indéniable, une sensibilité prometteuse : c'est suffisant pour que nous attendions avec curiosité le prochain film de David Lowery.
Ecran large - Ces amants là nous délivrent une leçon de vie et de sentiments belle à chialer...
La Croix - Casey Affleck et Rooney Mara incarnent avec grâce ce couple de hors-la-loi fragile et fort.
Le Monde - Lent et taciturne, cet anti-film d'action peint la tragédie intime de ses héros avec un raffinement visuel un peu précieux, mais sait leur donner une aura singulière, et à leur histoire d'amour une vérité poignante.