Tip top - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Tip top

Tip top

France - 2012 - 1h46
sorti en France le 11 septembre 2013
Prix Sacd, mention spéciale, Quinzaine des réalisateurs Cannes 2013
film - film francophone
de

Serge Bozon

scénario : Serge Bozon, Axelle Ropert, Odile Barski
d'après l'oeuvre de : Bill James
direction de la photographie : Céline Bozon
musique ou chansons : Roland Wiltgen
avec : Isabelle Huppert (Esther Lafarge), Sandrine Kiberlain (Sally Marinelli), François Damiens (Robert Mendes), Karole Rocher (Virginie Bénamar), Aymen Saïdi (Younès), Saida Bekkouche (Rachida Belkacem), Elie Lison (Rozynski), Alain Naron (Bontemps), François Négret (Nadal), Youssef Tiberkanine (Aurélien), et aussi... Samy Naceri
séances : semaine du mercredi 2 octobre 2013
mercredi 2 jeudi 3 vendredi 4 samedi 5 dimanche 6 lundi 7 mardi 8
16:00
20:30
16:00
18:15
20:30
18:15

synopsis

Dans le Nord de la France, le drôle de flic Robert Mendes mène un jeu plutôt louche avec son réseau d’indics d’origine algérienne. D’ailleurs Bénamar, son dernier informateur en date, a été retrouvé tout raide, sans doute refroidi par les membres du terrible réseau Belkacem. Esther Lafarge et Sally Marinelli travaillent pour l’Igpn (la police des polices). Elles sont envoyées sur place pour faire la lumière sur cette sombre histoire. L’une tape, l’autre mate : tip top...

notes de production

Ce n’est pas parce qu’un film n’est pas linéaire qu’il n’est pas clair. Ne me demandez pas d’expliquer mon scénario, je revendique son mystère.
Serge Bozon et sa co-scénariste Axelle Ropert

Le réalisateur Serge Bozon a décidé de réunir des comédiens aux physiques éloignés afin d’accentuer la rupture entre les personnages : ce qui m’excitait par rapport aux acteurs, c’est de jouer sur des contrastes aussi massifs que simples : un trio nordique, avec taches de rousseur, blondeur et yeux verts face à une veuve brune et mate, des pros face à des amateurs, des Français face à des Algériens, des très petits face à des très grands etc.

C’est la quatrième fois que le metteur en scène Serge Bozon fait appel à la réalisatrice Axelle Ropert pour scénariser un film. Avant Tip top, elle avait déjà rédigé les scénarios de La France, Mods et L’ Amitié.
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_France_%28film%29
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mods_%28film%29
http://www.lacid.org/films-soutenus/l-amitie

Le trio Sandrine Kiberlain / Isabelle Huppert / François Damiens représente, selon le cinéaste Jean Douchet, les 3 fonctions de la police : pour faire craquer quelqu’un, après l’avoir surveillé (Sally) ou brutalisé (Esther), la meilleure technique, c’est peut-être de le mettre mal à l’aise, à la Mendès !

Les habitudes policières des deux inspectrices (épier et malmener) se transforment en vice une fois la nuit tombée : c’est l’idée de pousser le rapport sexuel au métier jusqu’au non-sens mais par simple logique. Par exemple, si Esther aime taper, c’est parce que c’est une des fonctions de la police…, explique Jean Douchet.

D’après l’analyse de Jean Douchet, le metteur en scène Serge Bozon évite volontairement les transitions pour surprendre et rajouter une dimension comique à son film : à chaque changement de scène, on change de décor, de personnage, de ton, de tout (…) un gag burlesque survient toujours par rupture. Peau de banane ou tarte à la crème, on glisse ou ça claque. Pour Tip top, je parlerais de burlesque moderne.

Le challenge de Serge Bozon était de montrer le désordre personnel des protagonistes caché derrière la discipline et la structure hiérarchique de la police : quelle que soit la scène, j’ai essayé d’aller dans le sens de l’économie. Prendre toujours le chemin le plus droit. D’où l’absence presque totale de travellings. Pas de chichis, ni de volutes. Pas du tout par volonté d’austérité, mais au contraire par volonté de toucher directement l’essentiel.

Lorsque l’acteur/humoriste François Damiens a reçu le scénario de Tip top, il s’est arrêté à la moitié de la première lecture pour demander de l’aide à Serge Bozon. Il ne comprenait absolument pas l’histoire et même après explication il avoue n’avoir toujours pas compris.

Si Tip top est adapté du roman éponyme de Bill James, il ne s’en inspire en réalité que très peu. Les scénaristes Serge Bozon et Axelle Ropert ont pris la liberté d’y intégrer un aspect supplémentaire. C’est un article de journal, retraçant la vie d’indics algériens arrivés en France il y a une vingtaine d’années, qui leur permettait de faire sortir le récit des sentiers battus. Le but était de pointer du doigt le choc de deux cultures et les rapports douloureux qui en découlent.

Lors de sa présentation à la Quinzaine des réalisateurs en mai 2013, le film reçoit un accueil favorable. Jacky Goldberg, critique aux Inrockuptibles y voit le film génial d’un grand malade. Dans Le Monde, Jacques Mandelbaum a lui aussi apprécié le film, qu’il rapproche du burlesque des films de Jean-Pierre Mocky. Olivier Père le compare à la fois à Jean-Pierre Mocky et Claude Chabrol d’un côté et à Jacques Tourneur de l’autre. En revanche, la rédaction du Figaro n’a pas apprécié le film et le considère comme le pire film du festival.

Entretien avec Serge Bozon
Quitter la bande (d’amis, de cinéphiles) pour intégrer la famille du cinéma français (avec ses stars, ses comédiens populaires, ses genres comme la comédie et le polar) était-ce l’un des projets de "Tip top" ? Guérilla à l’intérieur du système et plus dans ses marges ?
Pas consciemment. Ce que je supporte pas, c’est le confort des chapelles : cinéaste de festival, cinéaste Gaumont, acteurs art-et-essai, acteurs Besson, etc. On fait tous du cinéma parce que cela a été le premier art populaire, en un sens presque inouï. Alors il faut toujours, pour respirer, aller voir ailleurs, tenter des choses qui ont à voir avec ce peuple qui n’est plus vraiment dans les salles. Et c’est mon film le plus cher, avec un "gros casting" comme on dit, etc., oui, mais - sans frimer - j’ai aussi l’impression que c’est mon plus risqué. Par ailleurs, ce qui compte, ce n’est pas qu’un film soit risqué, c’est qu’il soit bien...
http://www.arte.tv/sites/fr/olivierpere/2013/05/19/cannes-2013-jour-5-tip-top-de-serge-bozon-quinzaine-des-realisateurs/

Serge Bozon
Né le 8 novembre 1972 à Aix-en-Provence.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Serge_Bozon

Axelle Ropert
voir fiche du film Tirez la langue, mademoiselle
http://www.citebd.org/spip.php?film1131

Odile Barski
Ecrit son premier scénario, celui de Violette Nozière (1978) pour Claude Chabrol...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Odile_Barski

Bill James
Né Allan James Tucker le 15 août 1929 à Cardiff.
Ses ouvrages sont publiés par François Guérif dans sa collection Rivages noir...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bill_James

Céline Bozon
Née le 21 avril 1975.
http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9line_Bozon

Isabelle Huppert
voir fiche du film La Religieuse
http://www.citebd.org/spip.php?film1004

Sandrine Kiberlain
Née Sandrine Kiberlajn le 25 février 1968 à Boulogne-Billancourt.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sandrine_Kiberlain

François Damiens
voir fiche du film Suzanne
http://www.citebd.org/spip.php?film1096

Karole Rocher
voir fiche du film Les Neiges du Kilimandjaro
http://www.citebd.org/spip.php?film733

Aymen Saïdi
voir fiche du film 12 ans d’âge
http://www.citebd.org/spip.php?film1066

Saida Bekkouche
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/121646/saida-bekkouche

Elie Lison
Né le 11 juillet 1945 à Ghoy (Belgique).
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lie_Lison

Alain Naron
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=28736.html

François Négret
voir fiche du film La Religieuse
http://www.citebd.org/spip.php?film1004

Samy Naceri
Né Saïd Naceri le 2 juillet 1961 à Paris.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Samy_Naceri

extrait(s) de presse

Le Monde - "Tip top" : un polar défiguré, malpoli et pénétrant...
Fiches du cinéma - Le nouveau film de Serge Bozon lorgne, à première vue, vers les nanars en roue libre de Jean-Pierre Mocky ou les polars prétexte de Claude Chabrol...
Le Passeur critique - Le film de Serge Bozon rappelle ceux d’Aki Kaurismaki...
Télérama - “Tip top” de Serge Bozon, un polar délicieusement dérangé...
Les Inrocks - "Tip top", sous ses atours de comédie loufoque et de polar anar, est ainsi le film en pleine santé d’un grand malade.
Libération - Féerie. Avec "Tip top", le cinéaste français brouille les pistes, glissant de la comédie au conte...
Cinématraque - Bozon opère un bienvenu retour aux fondamentaux de la comédie, les entrechoquant pour le plus grand bonheur de qui acceptera de se laisser prendre au jeu.
àVoir-àLire - Une originalité de ton qui se mérite et qui nécessite de laisser son esprit rationnel au vestiaire avant de découvrir cette comédie authentiquement "tip top".