Un voyageur - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Un voyageur

Un voyageur

France - 2013 - 1h46
Quinzaine des réalisateurs Cannes 2013
documentaire - film francophone
de

Marcel Ophuls

scénario : Marcel Ophuls
direction de la photographie : Pierre Boffety, Jaglin Vincent
musique ou chansons : (chanson générique de fin) Marcel Ophuls
avec : Marcel Ophuls, Woody Allen, Stanley Kubrick, Jeanne Moreau
séances : semaine du mercredi 11 septembre 2013
mercredi 11 jeudi 12 vendredi 13 samedi 14 dimanche 15 lundi 16 mardi 17
19:00*
séance spéciale :
* le meilleur de la Quinzaine 2013 dim 19:00 tarif unique 3,5 € - en partenariat avec le groupement national des cinémas de recherche

synopsis

Croisant dans ses films l’histoire, le cinéaste rappelle qu’il se nourrit aussi du charme du monde, de la beauté de Venise à l’éclat de sa mère en passant par les souvenirs allemands de son enfance. Il évoque l’inépuisable ressource que sont pour lui les grands maîtres, au premier rang desquels Max Ophuls, son père, mais aussi Bertolt Brecht, Ernst Lubitsch, Otto Preminger, Woody Allen et, bien sûr, son ami François Truffaut. Magasin aux souvenirs, nourri de nombreux extraits de films...

notes de production

Jusqu’ici, tous les documentaires de Marcel Ophüls ont été des événements au sens deleuzien (1) du terme. Chacun à leur façon et dans l’univers qu’il approchait, ils ont introduit une rupture d’intelligibilité et ouvert un champ de bataille. C’est peu dire que 19 ans après Veillée d’armes, 25 ans après Hôtel Terminus et 44 ans après Le Chagrin et la pitié, l’attente était énorme...
D’autant qu’en plus de nous faire mieux connaître l’homme, Un voyageur met des mots sur ce qui fait la puissance de sa démarche documentaire. Ainsi le délice de la conversation entre Ophüls et Frederick Wiseman sur l’imbécilité de toute prétention à l’objectivité dans le documentaire. Enfin, comment ne pas aimer Marcel demandant à Jeanne (Moreau) si elle peut confirmer que François (Truffaut), grand ami de Marcel, a bien couché avec Régine, la femme de Marcel. On s’en fout, répond Jeanne. Pas moi, lui rétorque Marcel.
Julien Nève in Fiches du cinéma (hors série Cannes 2013)
(1) en référence à Gilles Deleuze, philosophe français.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gilles_Deleuze

Parmi les nombreux admirateurs de l’œuvre de Marcel Ophüls, il en est d’illustres. Dans Annie Hall (2), Alvy invite Annie à aller voir Le Chagrin et la pitié dans un cinéma de quartier ; plus tard, sur l’oreiller, les deux amants, admiratifs, citeront en exemple les résistants français comme des modèles d’endurance au stress...
Dans Un voyageur, Marcel Ophüls comme à son habitude se met en scène, charme, cabotine et minaude, mais se met à nu sans complaisance. Il se dépeint comme il se sait être : colérique et tyrannique (le film s’ouvre sur le récit de ses violences conjugales envers Régine), paranoïaque et rancunier (il va reprocher à à son ancien assistant Costa-Gavras de l’avoir oublié lors d’une petite excursion à St Paul de Vence il y a 40 ans), égocentrique, timide, fragile e maladroit. Mais sans doute faut-il afficher tous ces défauts pour oser s’attaquer à l’hypocrisie de toute une profession ? Sans doute faut-il assumer cette coriacité pour avoir le courage de dynamiter les mensonges de toute une nation ? Et sans doute faut-il s’armer d’un esprit caustique assassin pour avoir les tripes d’approcher d’aussi près la figure du Mal ? Ce talent, il n’a pas à l’envier à son père (3). Les admirateurs de l’œuvre de Marcel Ophüls ne s’y sont pas trompés. Ils s’appellent Woody Allen, François Truffaut, Jean-Luc Godard, Stanley Kubrick.
Lætitia Mikles in Positif (n° 629/630, juillet-août 2013)
(2) Woody Allen est Alvy et Diane Keaton interprète Annie Hall
http://fr.wikipedia.org/wiki/Annie_Hall
(3) Max Ophüls, réalisateur de Lola Montès.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Max_Oph%C3%BCls

Marcel Ophuls
Né le 1er novembre 1927 à Francfort.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_Oph%C3%BCls

Pierre Boffety
Né le 14 décembre 1956 à Paris.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Boffety

Jaglin Vincent
http://www.chazproductions.fr/2010/08/vincent-jaglin.html

Woody Allen
http://fr.wikipedia.org/wiki/Woody_Allen

Stanley Kubrick
http://fr.wikipedia.org/wiki/Stanley_Kubrick

Jeanne Moreau
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeanne_Moreau

Bertolt Brecht
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bertolt_Brecht

Ernst Lubitsch
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ernst_Lubitsch

Otto Preminger
http://fr.wikipedia.org/wiki/Otto_Preminger

François Truffaut
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Truffaut

extrait(s) de presse

Télérama - "Un voyageur" est une course après le temps passé qui prend toutes sortes de chemins...
Fiches du cinéma - "Un voyageur" met des mots sur ce qui fait la puissance de sa démarche documentaire...
Les Inrocks - Un parfait autoportrait de l’artiste en vieil homme indigne et blagueur.
Live orange - "Un voyageur" est l’incroyable récit de la vie d’un homme et des rencontres magiques qu’il a faites sur son chemin...
Arte - "Un voyageur" passe de la farce à l’émotion avec l’élégance d’un homme qui a déjà vécu plusieurs vies.
Cinémathèque - "Un voyageur" raconte cette vie, souvent cocasse et rocambolesque, parfois très intime (ses disputes avec sa femme, son amitié avec Truffaut…), un tantinet cabot : une véritable aventure au pays du Cinéma.
Le Monde - Bon retour au pays du cinéma, Monsieur Ophuls ! Vous nous avez manqué.
Libération - Brillant, mais fatalement trompeur, "Un voyageur" est un très bon autoportrait d’Ophüls ; le bon film sur Ophüls reste à faire.