Tirez la langue, mademoiselle - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Tirez la langue, mademoiselle

Tirez la langue, mademoiselle

France - 2012 - 1h42
film - film francophone
de

Axelle Ropert

scénario : Axelle Ropert
direction de la photographie : Céline Bozon
musique ou chansons : Benjamin Esdraffo
avec : Louise Bourgoin (Judith), Cédric Kahn (Boris), Laurent Stocker (Dimitri), Paula Denis (Alice), Serge Bozon (Charles), Camille Cayol (Annabelle), Jean-Pierre Petit (Max), Alexandre Wu (Kay)
séances : semaine du mercredi 4 septembre 2013
mercredi 4 jeudi 5 vendredi 6 samedi 7 dimanche 8 lundi 9 mardi 10
14:00
18:30
20:45
18:30
16:15
20:45
14:30
18:45
18:30
20:45
séances : semaine du mercredi 11 septembre 2013
mercredi 11 jeudi 12 vendredi 13 samedi 14 dimanche 15 lundi 16 mardi 17
18:15
20:30
18:15
16:00
18:15
18:15
séances : semaine du mercredi 18 septembre 2013
mercredi 18 jeudi 19 vendredi 20 samedi 21 dimanche 22 lundi 23 mardi 24
16:15
18:15
20:30
18:15
20:30

synopsis

Boris et Dimitri Pizarnik sont médecins dans le quartier chinois à Paris. Ils sont frères et c’est ensemble qu’ils pratiquent leur métier, consacrant tout leur temps à leurs patients. Une nuit, ils sont amenés à soigner une petite fille diabétique que sa mère, Judith, élève seule. Ils tombent tous deux amoureux de Judith. Bientôt, tout sera bouleversé...

notes de production

C’est suite à sa rencontre avec le comédien/réalisateur Serge Bozon que la réalisatrice Axelle Ropert a décidé de se lancer dans le cinéma. Les deux acolytes se retrouvent dans Tirez la langue, mademoiselle pour une huitième collaboration ! En plus de lui donner la réplique dans Guillaume et les sortilèges et La Révolution sexuelle n’a pas eu lieu, Axelle Ropert a scénarisé l’ensemble des films de Bozon, soit quatre au total. Ce dernier joue également le rôle d’Alexandre dans le premier long-métrage d’Axelle Ropert, La Famille Wolberg.
http://www.citebd.org/spip.php?film286

Loin des clichés hollywoodiens d’un Paris réduit à la tour Eiffel ou au Moulin rouge, Tirez la langue, mademoiselle se centre sur le 13ème arrondissement de la capitale. La réalisatrice Axelle Ropert qui habite ce quartier souvent mis à l’écart par le 7ème art, le décrit comme un endroit moche pour un œil inexercé, mais d’une beauté saisissante pour celui qui est capable de le décrypter. Tel est l’un des objectifs d’Axelle Ropert avec ce nouveau film : montrer l’élégance invisible du 13ème arrondissement de Paris et de ses barres Hlm.

Axelle Ropert avait une vision bien précise du rôle de Judith. Elle recherchait une femme élancée et charpentée, à la fois malicieuse et pétillante. C’est donc tout naturellement que le choix de la réalisatrice s’est penché sur l’ancienne Miss météo Louise Bourgoin : son visage est celui d’une madone, mais d’une madone espiègle, qui ne penserait pas seulement à Dieu et qui aimerait faire des blagues. J’aime ce tempérament très vigoureux qu’elle possède et qui la rapproche de certaines actrices anglo-saxonnes comme Jane Russell, Jeanne Crain ou Nicole Kidman.

La cinéaste Axelle Ropert aime passer de longues heures à rêver devant ses fenêtres, si bien qu’elle est régulièrement hantée par un cauchemar dans lequel son quartier s’effondre. Les personnages de Tirez la langue, mademoiselle se révèlent être comme un moyen d’exorciser ses peurs, car dotés de suffisamment de courage pour se sacrifier et affronter le quotidien. Ce film est né d’un songe qui s’est rapidement vu accompagné d’une crainte, car pour la réalisatrice les notions de bonheur et de malheur sont des émotions indénouables : c’est un film sur la violence injuste de la vie, l’injustice de l’amour et du bonheur. Je voulais faire un film où l’on se félicite du bonheur des uns tout en souffrant du malheur "collatéral" des autres.

A la manière des personnages de François Truffaut qui ont marqué Axelle Ropert par leur spontanéité sentimentale, dans Tirez la langue, mademoiselle les protagonistes sont sincères et déterminés en majeure partie grâce à la nuit : dans mon film, c’est le moment propice à la confidence et l’abandon, ce sont des moments où on peut tout se dire, explique-t-elle. L’alcoolisme de Dimitri fait également écho à la nuit, ici compris comme un moyen de se désinhiber et de se s’affranchir des conventions.

Unir le grand brun Cédric Kahn et le relativement petit blond Laurent Stocker par un lien fraternel, tel a été l’un des paris du film. Avant de démarrer le tournage, les deux acteurs n’y croyaient pas non plus et multipliaient les fous rires : au début j’avais plutôt pensé prendre deux acteurs proches physiquement, explique la réalisatrice Axelle Ropert, qui a finalement su transformer cette légère incohérence en force, laissant ainsi la place à des ressemblances comportementales et un amour fraternel plus fort. Les deux frères sont voisins et exercent ensemble la même profession : physiquement incomparables et pourtant socialement inséparables.

Entretien avec Axelle Ropert
Comment est née l’histoire de "Tirez la langue Mademoiselle" ?
De longues rêveries devant mes fenêtres. J’adore Paris, j’habite dans le 13ème arrondissement, à la frontière du quartier chinois, un territoire qui a été peu filmé. J’habite au-dessus de la pharmacie de Corps à cœur de Paul Vecchiali, c’est un petit signe, non ? C’est un quartier anodin en apparence, et même moche quand on ne le connaît pas et qu’on ne fait qu’y passer, pourtant c’est un espace très cinématographique. Y tourner ce film, c’était révéler les éléments cachés de cet endroit, la beauté secrète des Hlm et des grandes tours quand elles sont vraiment regardées. C’est une beauté qui n’est pas immédiatement frappante, mais qui "remonte" quand on fait l’effort de la chercher...
http://www.commeaucinema.com/interviews/tirez-la-langue-mademoiselle,273989-note-110346

Axelle Ropert
Née en 1972 à Paris.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Axelle_Ropert

Céline Bozon
Née le 21 avril 1975.
http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9line_Bozon

Benjamin Esdraffo
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/328057/benjamin-esdraffo
http://www.cinezik.org/compositeurs/index.php?compo=esdraffo-ent20071118

Louise Bourgoin
Née Ariane Louise Bourgoin le 28 novembre 1981 à Vannes.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Louise_Bourgoin

Cédric Kahn
voir fiche du film Une vie meilleure
http://www.citebd.org/spip.php?film762

Laurent Stocker
voir fiche du film L’Exercice de l’Etat
http://www.citebd.org/spip.php?film662

Serge Bozon
Né le 8 novembre 1972 à Aix-en-Provence.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Serge_Bozon

Camille Cayol
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/377507/camille-cayol

extrait(s) de presse

La Ferme du buisson - "Tirez la langue, mademoiselle" est un touchant film d’amour, un amour entier, emporté, au sens le plus romantique du terme...