Chemin faisant - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Chemin faisant

Chemin faisant

Suisse - 2012 - 0h04
Compétition festival du film francophone Angoulême 2013
film d'animation - film francophone
de

Georges Schwizgebel

scénario : Georges Schwizgebel
musique ou chansons : Jacques Robellaz
séances : semaine du mercredi 21 août 2013
mercredi 21 jeudi 22 vendredi 23 samedi 24 dimanche 25 lundi 26 mardi 27
22:00*
22:00
17:00
séance spéciale :
* en première partie de "Mort à vendre"

synopsis

A travers des tableaux qui interagissent selon le principe des poupées russes, nous sommes entraînés dans le cheminement tournoyant de la pensée d’un pérégrin, d’un promeneur solitaire…

notes de production

La Faute à Rousseau
A l’occasion du tricentenaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau, carte blanche a été donnée à des cinéastes, suisses et internationaux, confirmés ou encore en formation, pour s’emparer de la vie et de l’œuvre du philosophe. Intitulée La Faute à Rousseau, cette collection réunit 55 films courts mêlant fictions, documentaires, essais ou animations, réalisés en totale liberté. Tous actualisent la pensée de Rousseau de manière stimulante et inattendue et proposent au spectateur de saisir la contemporanéité du philosophe des Lumières. Initié par le cinéaste Pierre Maillard, ce projet réunit le Département Cinéma/cinéma du réel de la Haute école d’art et de design de Genève, Rita Productions et la Rts pour une collaboration artistique exemplaire. La collection sera progressivement dévoilée tout au long de l’année 2012.
Avec des contributions d’Apichatpong Weerasethakul, Francis Reusser, Nader T. Homayoun, Lionel Baier, Georges Schwizgebel ou encore Jacob Berger, la collection s’articule autour des écrits, de la biographie et des préoccupations de Rousseau, nous rappelant que la pensée du philosophe n’a rien perdu de sa vigueur, de sa pertinence et de son impertinence.
http://lafautearousseau.com/

A rebours d’un Flaubert pour qui on ne peut penser et écrire qu’assis, Rousseau fait partie de ceux - comme Nietzsche, Diderot, Péguy, Kant, Kierkegaard ou Thoreau - qui conçoivent la marche comme hygiène mentale et condition nécessaire au jaillissement des pensées. Une caractéristique de Rousseau qui a plu au cinéaste, qui lui permettait de le distinguer de toute une tradition intellectuelle qui garde, comme chagrinante figure référentielle, celle du sage dans sa tour d’ivoire ou près de son poêle, raisonnant et ruminant, rassis.

Georges Schwizgebel
Né le 28 septembre1944 à Reconvilier (Suisse).
Auteur d’une œuvre remarquable, d’une grande virtuosité, son travail se caractérise par une approche narrative ludique et un formalisme spectaculaire intégrant des considérations picturales et musicales. Après une formation aux Beaux-arts, Georges Schwizgebel fonde, avec les cinéastes Claude Luyet et Daniel Suter, le studio Gds à Genève en 1971.
Son court métrage Le Vol d’Icare (1974) amorce une carrière riche de 16 films qui lui vaudront de nombreux prix et rétrospectives. La Course à l’abîme (1994) est ainsi régulièrement cité par les spécialistes comme l’un des meilleurs films d’animation de tous les temps.
http://www.imdb.com/name/nm0777989/

Jacques Robellaz
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/312942/jacques-robellaz
http://www.imdb.com/name/nm0730522/