Vic + Flo ont vu un ours - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Vic + Flo ont vu un ours

Vic + Flo ont vu un ours

Québec - 2013 - 1h35
Prix Alfred-Bauer (ours d’argent de ­l’innovation) Berlin 2013 La Rochelle 2013 Compétition festival du film francophone Angoulême 2013
film - film francophone
de

Denis Côté

scénario : Denis Côté
direction de la photographie : Ian Lagarde
avec : Marc-André Grondin (Guillaume Perreira-Leduc), Romane Bohringer (Florence Richemont), Pierrette Robitaille (Victoria Champagne), Marie Brassard (Marina St-Jean), Olivier Aubin (Nicolas Smith), Guy Thauvette (Yvon Champagne), Pier-Luc Funk (Charlot Smith)
séances : semaine du mercredi 21 août 2013
mercredi 21 jeudi 22 vendredi 23 samedi 24 dimanche 25 lundi 26 mardi 27
17:00*
22:00
10:30
séance spéciale :
* ven 17:00 salle Bunuel, espace Franquin lun 22:00 en présence de l'équipe du film mar 10:30 en présence de l'équipe du film

synopsis

Victoria est en libération conditionnelle. Florence a terminé de purger sa peine et retrouve celle avec qui elle a partagé plus de dix ans d'intimité en cellule. Recluses dans une cabane à sucre en forêt, elles réapprennent à vivre et à apprivoiser leur liberté. Guillaume est agent de libération conditionnelle. Il écoute et observe la réinsertion des deux femmes aux ambitions et tempéraments de plus en plus différents. Traquée par des fantômes du passé, la liberté des deux femmes est gravement mise en péril...

notes de production

Denis Côté explique ce qui l’a inspiré pour Vic + Flo ont vu un ours : je reste hanté par la question de l’à côté du monde. Il y avait quelque chose à dynamiter après Curling, de nouveaux genres à visiter, une ligne droite à casser, oser écrire pour des femmes fortes, retrouver des monstres… J’avais très peur du mélange des énergies et des tons. Ça a été mon moteur pour écrire quelque chose d’engageant à propos de deux personnages qui continuent de faire le pari de vivre à côté de ou même sans le monde.

Après y avoir présenté en 2012 son documentaire Bestiaire dans la catégorie Forum, Denis Côté est revenu à la Berlinale cet hiver avec Vic + Flo ont vu un ours. Il y a reçu le Prix Alfred Bauer qui récompense chaque année un film qui ouvre de nouvelles perspectives.

Denis Côté a écrit le rôle de Vic spécialement pour Pierrette Robitaille. L’actrice québécoise est une habituée des comédies comme Le Colis ou Le Sens de l’humour. Pour Vic + Flo ont vu un ours, elle a donc changé radicalement de registre. Rien ne devait réunir nos univers mais j’y ai cru. Elle peut offrir quelque chose de très écorché et de très maternel en même temps. Elle souffle le chaud et le froid dans chaque scène, raconte Denis Côté.

Le long-métrage de Denis Côté va être adapté en bédé par le dessinateur montréalais Jimmy Beaulieu, auteur de la Comédie sentimentale pornographique (Editions Delcourt). Intitulé Le Potager de Vic + Flo, l’ouvrage explorera des scènes coupées au montage et certains personnages peu exploités dans le film, comme la gérante du bar jouée par Johanne Haberlin.

Vic + Flo ont vu un ours raconte l’histoire de deux femmes qui sortent de prison et réapprennent à se connaître. La part psychologique du film est donc très importante. C’est pourquoi Denis Côté a instauré un véritable dialogue avec Romane Bohringer et Pierrette Robitaille pendant le tournage. Il ne s’est jamais opposé à ce qu’elles fassent des propositions : elles ont parfois fait dévier les dialogues quand elles estimaient qu’il y avait des répétitions. Ça me faisait du bien. Il y a tellement d’acteurs qui laissent tout au metteur en scène et se disent : Il se comprend, tant mieux.

Romane n’a pas été là dès le départ. On s’est trouvé d’une façon simple, géniale, et rapide, raconte Denis Côté qui voulait une comédienne française pour interpréter Flo. Si le côté enfant sauvage de Romane Bohringer a beaucoup plu au réalisateur, il reconnaît avoir été particulièrement séduit par sa voix.

C’est la seconde fois que Denis Côté travaille avec Marc-André Grondin. Il l’avait dirigé dans son moyen-métrage Les Lignes ennemies en 2010. Le réalisateur qualifie celui qu’il considère aujourd’hui comme un ami de machine : l’acteur peut plaisanter un instant et la seconde d’après entrer dans la peau de son personnage d’agent de probation pour jouer une scène très sérieuse.

Denis Côté avait déjà tourné ses précédents films Elle veut le chaos et Les Lignes ennemies dans une forêt et autour d’une cabane à sucre. Il a souhaité réutiliser ce décor pour Vic + Flo ont vu un ours : à cause de ou malgré le manque d’éclat et les murs d’aluminium, j’avais envie d’y inscrire une histoire intime. Je trouve des lieux, je pense à des gueules puis je remplis les espaces. J’écris à l’instinct. Je n’ai pas souvent d’idée claire du début à la fin.

Denis Côté a fait appel à la percussionniste Melissa Lavergne pour composer la bande-originale de Vic + Flo ont vu un ours : la musique n’accompagne pas l’action, elle ne fait que prédire les bouleversements du conte cruel à venir. Elle est minimale mais chuchote au spectateur que tout peut arriver. C’est ainsi que j’aime utiliser la musique au cinéma.

Au départ, le rôle de Florence devait toutefois être joué par l’actrice française Valérie Donzelli...
http://tvanouvelles.ca/lcn/artsetspectacles/general/archives/2013/07/20130702-214436.html

Romane Bohringer a dit devant la presse avoir été séduite par le côté tragique et inéluctable du destin de son personnage comme dans les films de genre, un personnage à la fois ancré dans le réel et qui tente de s’en extirper, et un film qui part presque dans le fantastique.
http://www.commeaucinema.com/notes-de-prod/vic-flo-ont-vu-un-ours,278677-note-105341

L’univers du film Vic + Flo ont vu un ours sera adapté dans une bande dessinée signée Jimmy Beaulieu, qui s’intitulera Le potager de Vic + Flo.
Ça va être en quelque sorte une excroissance du film de Denis Côté. Ça m’intéressait parce que c’est vraiment un cinéaste qui a un souci esthétique dans lequel je me reconnais, qui a un bon équilibre entre le bon et le mauvais goût dans ses films, a confié le bédéiste.

Courant juin, une planche sera mise en ligne à chaque semaine sur le site du distributeur FunFilm, sur le site de Jimmy Beaulieu ainsi que sur les médias sociaux.
Les lecteurs de Jimmy Beaulieu (Le temps des siestes, Comédie sentimentale pornographique) ne devraient pas trop être déstabilisés par cette nouvelle proposition, selon le principal intéressé.

Ça va être en ligne droite avec mon évolution si on suit mes livres depuis cinq ou six ans. Ça s’en va vraiment vers cet équilibre-là entre le mauvais goût et le bon goût, je dirais.
La version physique de la bande dessinée Le potager de Vic + Flo devrait paraître environ deux semaines avant la sortie du film en salles, soit vers la mi-août, a-t-on indiqué.
http://quebec.huffingtonpost.ca/2013/05/31/une-bd-inspiree-du-film-vic--flo-ont-vu-un-ours_n_3366628.html

Denis Côté
voir fiche du film Curling
http://www.citebd.org/spip.php?film736

Ian Lagarde
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne-551149/filmographie/

Marc-André Grondin
Né le 11 mars 1984 à Montréal.
Tient le rôle de Zachary Beaulieu dans C.R.A.Z.Y (2005)...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marc-Andr%C3%A9_Grondin

Romane Bohringer
Née le 14 août 1973 à Pont-Sainte-Maxence.
Consacrée en 1992 par le film Les Nuits fauves...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Romane_Bohringer

Pierrette Robitaille
Née le 6 juin 1950.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierrette_Robitaille

Marie Brassard
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_Brassard

Olivier Aubin
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=466275.html

Guy Thauvette
http://fr.wikipedia.org/wiki/Guy_Thauvette

Pier-Luc Funk
Né le 5 mai 1994 à Montréal.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pier-Luc_Funk

extrait(s) de presse

Le Journal de Montreal - Même si beaucoup d’humanisme et de réalisme se dégagent de ses films, Denis Côté ne cherche pas à coller à tout prix à la réalité...
Canoe - Le résultat est bluffant et le duo Robitaille-Bohringer fonctionne parfaitement...
Accréds - Comme son nom ne l’indique pas, Côté est un cinéaste frontal...
Profondeur de champs - C’est une réflexion sur la marginalité, le rachat, la famille et la tendresse. Le tout se déclinant en différents tons : grotesque, humour noir, tragique, pop...
Abus de ciné - Objet filmique non identifié, ce long-métrage alterne entre violence et humour décalé pour décontenancer en permanence le spectateur...