Moi Zaphira ! - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Moi Zaphira !

Moi Zaphira !

Burkina Faso - 2012 - 1h42
Etalon d’or de la meilleur actrice (Mariam Ouédraogo) Fespaco 2013 Compétition festival du film francophone Angoulême 2013
film - film francophone
de

Apolline Traoré

scénario : Noraogo Sawadogo
direction de la photographie : Issa Karantao
musique ou chansons : Adama Dembelé
avec : Mariame Ouédraogo (Zaphira), Salimata Traoré (Katia), Sita Traoré (Suzy), Aziz Ouédraogo (Bali)
séances : semaine du mercredi 21 août 2013
mercredi 21 jeudi 22 vendredi 23 samedi 24 dimanche 25 lundi 26 mardi 27
13:00
10:30*
14:00
séance spéciale :
* dim 10:30 en présence de l'équipe du film lun 14:00 en présence de l'équipe du film, salle Bunuel (espace Franquin)

synopsis

Zaphira est une jeune femme qui vit avec sa fille de 7 ans. Elle déteste la vie qu'elle mène et espère un meilleur avenir pour sa fille. Un jour, elle voit dans un magazine de mode de jeunes et belles filles. Elle a une révélation : sa fille sera mannequin...

notes de production

Entretien avec Apolline Traoré
Il y a la beauté de la langue, mais aussi une beauté visuelle poussée qui passe par l’utilisation du noir et blanc. La seule couleur est ce magazine qui lui donne l’idée de transformer sa fille en mannequin. Pourquoi ce choix des couleurs ?
J’ai voulu montrer le noir et blanc. C’est vrai qu’en gonflant le film, en allant en 35mm, cela a perdu un peu la qualité du noir et blanc. Cela s’est un peu sépiaïsé, c’est devenu un peu rouge. On a travaillé en vidéo, après on l’a transformé en 35mm et avec le 35mm, une bobine couleur, malheureusement, cela nous donne un peu cette couleur chaude. Mais bon, on nous a demandé du 35mm, on a donné du 35mm. Mais j’ai voulu faire du noir et blanc pour que les spectateurs comprennent un peu son mal-être. Le noir et blanc est froid, il n’y a pas de couleur et elle n’est pas bien dans sa peau. Elle n’est pas contente où elle est, mais son seul espoir c’est ce magazine de mannequins. L’espoir c’est la couleur, c’est sa couleur et ce magazine est un peu comme sa bible. C’est pourquoi j’ai décidé de montrer ce magazine en couleur...
http://www.rfi.fr/afrique/20130227-moi-zaphira-bravo-apolline-traore-fespaco-2013-burkina-faso

Apolline Traoré
Née à Ouagadougou (Burkina Faso) en 1976.
http://www.africultures.com/php/?nav=personne&no=5631
http://www.clapnoir.org/spip.php?mot48

Noraogo Sawadogo
http://www.africultures.com/php/?nav=personne&no=15304

Adama Dembelé
http://www.concerts.fr/Biographie/adama-dembele

Mariame Ouédraogo
Née le 3 février 1980 à Adjamé (Côte d’Ivoire).
http://www.africultures.com/php/index.php?nav=personne&no=28980

extrait(s) de presse

Le Messager d'Afrique - Au delà de cette histoire, Apolline Traoré, dans des métaphores, raconte les problèmes que rencontre l’Afrique d’une manière générale...
Le Faso - Le public a adoré, pas les critiques de cinéma...
L'Observateur - Un film ambigu tant dans son sujet, son intention que son esthétique...
Atf ciné - Ce film se veut un message et une interrogation...
Afrikinfos - Le film de la Burkinabè, Apolline Traoré, donne une idée de ce qu’une femme peut accomplir quand elle prend une ferme décision...
Walfadjri - L’actrice autodidacte dit avoir eu la passion du 7e art grâce aux acteurs américains...