jeune & jolie - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > jeune & jolie

jeune & jolie

France - 2013 - 1h34
Compétition officielle Cannes 2013
interdit aux moins de 12 ans
film - film francophone
de

François Ozon

scénario : François Ozon
direction de la photographie : Pascal Marti
musique ou chansons : Philippe Rombi
avec : Marine Vacth (Isabelle), Géraldine Pailhas (Sylvie), Frédéric Pierrot (Patrick), Charlotte Rampling (Alice), Johan Leysen (Georges), Fantin Ravat (Victor), Nathalie Richard (Véronique), Laurent Delbecque (Alex)
séances : semaine du mercredi 28 août 2013
mercredi 28 jeudi 29 vendredi 30 samedi 31 dimanche 1er lundi 2 mardi 3
14:15
16:00
18:45
20:30
14:15
16:00
18:45
20:30
14:15
16:00
18:45
20:30
14:15
16:00
18:45
20:30
14:30
16:30
18:30
14:15
16:00
18:45
20:30
18:45
20:30
séances : semaine du mercredi 4 septembre 2013
mercredi 4 jeudi 5 vendredi 6 samedi 7 dimanche 8 lundi 9 mardi 10
14:00
18:15
20:30
14:30
20:30
séances : semaine du mercredi 11 septembre 2013
mercredi 11 jeudi 12 vendredi 13 samedi 14 dimanche 15 lundi 16 mardi 17
16:00
14:00
18:15

synopsis

Le portrait d’une jeune fille de 17 ans en 4 saisons et 4 chansons...

notes de production

François Ozon a pris tellement de plaisir en réalisant Dans la maison (1) avec Ernst Umhauer et Bastien Ughetto qu’il a voulu tourner une nouvelle fois avec de jeunes acteurs. Ses premiers films mettaient d’ailleurs en scène des adolescents, comme dans Gouttes d’eau sur pierres brûlantes (2) ou Les Amants criminels (3). Le cinéaste a donc opéré une sorte de retour aux sources : le premier désir de Jeune & jolie vient (…) de cette envie de filmer la jeunesse d’aujourd’hui. Et comme je venais de filmer des garçons, j’ai eu envie de filmer une jeune fille.
(1) http://www.citebd.org/spip.php?film965
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Gouttes_d’eau_sur_pierres_br%C3%BBlantes
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Amants_criminels

Si François Ozon n’a pas voulu réaliser un film sur la prostitution, il a quand même effectué plusieurs recherches afin de mieux connaître le sujet : les choses ont changé depuis ma propre adolescence, notamment les moyens de communication, très actifs dans la découverte de la sexualité : portables, internet… À mon époque, c’était le minitel (4) ! Je me suis donc renseigné, j’ai rencontré des policiers de la brigade des mineurs, d’autres spécialisés sur les nouvelles prostitutions et le psychanalyste Serge Hefez (5), habitué à rencontrer des adolescents en mal-être. J’avais besoin de cette matière-là pour confirmer mes hypothèses et nourrir le film. Mais après, il a fallu m’en éloigner, et introduire des enjeux de fiction.
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Minitel
(5) https://fr.wikipedia.org/wiki/Serge_Hefez

Dans Jeune & jolie, Frédéric Pierrot (récemment vu dans la série de Canal + Les Revenants) (6) est en couple avec Géraldine Pailhas. Les deux comédiens se connaissent bien pour avoir déjà tourné ensemble dans Retour à Malaveil (7) (le premier téléfilm dans lequel a joué Géraldine Pailhas en 1989), La Neige et le feu (8) de Claude Pinoteau et Les revenants (9) de Robin Campillo.
(6) https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Revenants_%28s%C3%A9rie_t%C3%A9l%C3%A9vis%C3%A9e%29
(7) http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=221942.html
(8) https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Neige_et_le_Feu
(9) https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Revenants_%28film%29

François Ozon avait repéré Marine Vacth dans Ma part du gâteau (10) de Cédric Klapisch. Lors du casting pour Jeune & jolie, il a tout de suite vu qu’elle était différente des autres. Selon le réalisateur, le fait que la comédienne ait dépassé l’âge de l’adolescence permet d’apporter une certaine maturité et distance au personnage d’Isabelle. Si sa beauté est frappante, ce n’est pas la seule raison pour laquelle elle a été choisie : dès que je l’ai rencontrée, j’ai vu une extrême fragilité et en même temps, une puissance. Et surtout une photogénie qui n’était pas seulement une photogénie de mannequin. J’ai retrouvé avec elle ce que j’avais ressenti en filmant le grain de peau et le visage de Charlotte Rampling pour Sous le sable (11) : il se passe quelque chose derrière leur apparence, raconte le cinéaste.
(10) https://fr.wikipedia.org/wiki/Ma_part_du_g%C3%A2teau
(11) https://fr.wikipedia.org/wiki/Sous_le_sable

Ayant conscience qu’il s’agissait du premier grand rôle de Marine Vacth, François Ozon a très tôt décidé de l’impliquer dans le travail de préparation de Jeune & jolie. Le réalisateur a cherché à instaurer une véritable relation de confiance entre eux. L’actrice a ainsi participé au choix des costumes, suivi les différentes évolutions du scénario. Elle a également fait de nombreuses lectures et répétitions avec les autres comédiens du film pour qu’une complicité s’installe entre eux.

Jeune & jolie est divisé en quatre saisons. Pour chacune d’elle, François Ozon a choisi une chanson de Françoise Hardy (12). C’est la troisième fois qu’il utilise le répertoire de la chanteuse pour ses films. Dans Gouttes d’eau sur pierres brûlantes, on pouvait entendre Traüme et dans 8 femmes Message personnel (on se souvient encore de l’interprétation d’Isabelle Huppert). Ce que j’aime particulièrement dans ses chansons c’est qu’elle retranscrit l’essence de l’amour adolescent : un amour malheureux, de désillusion, romantique… Je trouvais intéressant de synchroniser cette vision iconique sur un portrait plus cru de cette adolescente, explique le réalisateur.
(12) https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7oise_Hardy

Pour Jeune & jolie, François Ozon a une nouvelle fois fait appel à Charlotte Rampling. Il l’avait déjà dirigée dans Sous le sable (2000), Swimming pool (13) et Angel (14). Le fait de demander à la comédienne de participer à son film est apparu comme une évidence pour le réalisateur : elle a joué beaucoup de rôles transgressifs, très sexués, elle a souvent été perçue comme l’incarnation du fantasme au cinéma, elle était donc idéale pour incarner cette femme qui comprend Isabelle, qui ne la juge pas.
(13) https://fr.wikipedia.org/wiki/Swimming_Pool
(14) https://fr.wikipedia.org/wiki/Angel_%28film,_2007%29

Dans Jeune & jolie, Isabelle se rend à plusieurs reprises chez un psychanalyste. Ce dernier est interprété par Serge Hefez qui est un vrai psychiatre spécialisé dans l’enfance et l’adolescence. François Ozon l’a d’abord contacté pour lui faire lire le scénario de son film et lui demander quelles réactions devrait avoir le psy face à cette jeune fille de dix-sept ans qui se prostitue. Le réalisateur pensait alors à plusieurs comédiens pour interpréter ce personnage mais il a trouvé Serge Hefez si charismatique et intelligent qu’il lui a proposé le rôle. Le cabinet où se rend Marine Vacth ressemble d’ailleurs à s’y méprendre à celui du psychiatre qui a même accepté de prêter ses propres fauteuils pour le tournage.

Dans une scène de Jeune & jolie, des élèves d’une classe commentent le poème On n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans (15) d’Arthur Rimbaud. Certains d’entre eux ne sont pas des comédiens mais de véritables lycéens d’Henri IV. François Ozon, qui n’avait pas écrit cette scène à l’avance, leur a simplement demandé de donner leurs impressions à leur professeur de français. Le réalisateur a filmé de façon presque documentaire. Il s’est inspiré de Vivre sa vie (16) dans lequel Jean-Luc Godard interviewait de vraies prostituées : moi aussi, j’avais envie d’un ancrage dans le réel, et d’entendre les voix et les interprétations de ces jeunes d’aujourd’hui. Peut-être pour savoir s’ils avaient les mêmes interprétations que moi à dix-sept ans.
(15) https://fr.wikipedia.org/wiki/Roman_%28po%C3%A8me%29
(16) https://fr.wikipedia.org/wiki/Vivre_sa_vie_%28film,_1962%29

Géraldine Pailhas avait déjà tourné sous la direction de François Ozon en 2003. Elle tenait un petit rôle dans 5x2 (17) aux côtés de Valeria Bruni Tedeschi et Stephane Freiss. Pour Jeune & jolie, le réalisateur cherchait une comédienne avec la fibre maternelle et qui pourrait physiquement être la mère de Marine Vacth. J’étais flattée que François puisse voir une ressemblance entre nous deux. Il a filmé nos deux visages très proches l’un de l’autre. J’ai senti qu’on n’aurait pas de peine à se rapprocher, raconte Géraldine Pailhas. Ce que confirme celle qui interprète sa fille : on a appris à se connaître, on s’est apprivoisées, c’était une très belle rencontre, véritable. Je crois que notre complicité participe de l’émotion que l’on ressent devant cette mère et sa fille.
(17) https://fr.wikipedia.org/wiki/5%C3%972

En acceptant le rôle d’Isabelle, Marine Vacth savait qu’elle allait avoir à tourner nue. Si François Ozon affirme que sa carrière de mannequin l’a aidée à être plus libre et moins pudique que d’autres actrices, la jeune femme était au début tout de même effrayée. Une peur qui ne l’a pas arrêtée : au bout du compte, [j’]ai abordé [ces scènes de nudité] comme les autres ! J’étais tellement immergée dans le tournage et mon personnage que j’ai fini par m’oublier. Cette sensation est très agréable. Deux mois de tournage… je n’avais jamais connu une telle implication à long terme. D’autant plus qu’on a tourné presque toutes les scènes dans la continuité. Plus on avançait, plus j’avais l’impression de mieux connaître Isabelle.

Certaines mères se sont précipitées après le film pour aller parler avec leur fille et avoir de longues conversations, c’était plutôt positif. C’est un film qui peut permettre le dialogue entre parents et adolescents.
François Ozon

S’il est une chose qui dérange visiblement, dans le monde d’aujourd’hui, c’est bel et bien l’idée d’une sexualité féminine débridée, libérée de toute contrainte. Tant que l’adolescente, la jeune fille ou la femme qui enchaîne les amants est estampillée « prostituée », tout va bien. Certains se découvrent alors des velléités de défenseurs du droit des femmes à disposer de leur corps. Au contraire, si une femme enchaîne les amants pour son seul plaisir, sans transaction d’aucune nature, on prend peur. Nous le savons dès le lycée, où les premières à tenter l’expérience sont des « putes » aux yeux de leurs camarades. Nous l’avons tous déjà entendu dans le monde du travail, où telle collègue, secrétaire, graphiste, commerciale ou directrice, affichant un esprit un tableau de chasse un peu trop fourni devient elle aussi une « pute », au contraire de son homologue masculin qui est un « tombeur ».
C’est peut-être ça, le puritanisme. Cette incapacité à envisager la liberté sexuelle des femmes, cette déformation du concept même de liberté.
Aussi, le jour où le cinéma français sera capable de dresser le portrait d’une jeune fille qui multiplie les amants sans se faire payer, qui prend goût au sexe pour le sexe, nous pourrons nous détendre face à des sujets tels que celui de Jeune et jolie et face à la passivité des critiques...
http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/jeune-jolie-et-prostituee-le-136305

Comme la Séverine de Bunuel (Belle de jour) (18), Isabelle cale des passes en fin de journée (jamais la nuit), juste après le lycée (elle a 17 ans) et juste avant de retrouver sa famille, bourgeoise, cool et recomposée.
Que se passe-t-il dans la tête d’Isabelle ? Quel désir la fait passer en une année du premier rapport sexuel (exécuté sommairement avec beau gosse sur une plage) à la prostitution solitaire, en recrutant ses clients sur internet ? François Ozon tourne autour de la réponse et choisit de la laisser en suspens...
http://cannes2013.lesinrocks.com/2013/05/17/jeune-et-jolie-de-francois-ozon-un-film-brillant-de-douceur-et-de-toxicite/
(18) https://fr.wikipedia.org/wiki/Belle_de_jour_%28film%29

Jeune & jolie s’inscrit dans la continuité de la veine la plus intéressante du cinéma d’Ozon : celle qui conteste la morale et l’ordre bourgeois, non pas sur le mode de la satire au vitriol lourdingue (Sitcom (19), Huit femmes (20), Potiche) (21) ou du film de genre malin (Swimming pool, Dans la maison), mais par le bais de chroniques assez délicates, au cœur desquelles il place des thématiques violentes et des questions réellement dérangeantes. La méthode est toujours la même : mettre la morale collective face au choix atypique - mais aussi têtu et inflexible - d’un individu...
Nicolas Marcadé in Fiches du cinéma (hors série Cannes 2013)
(19) https://fr.wikipedia.org/wiki/Sitcom_%28film%29
(20) https://fr.wikipedia.org/wiki/Huit_femmes_%28film%29
(21) https://fr.wikipedia.org/wiki/Potiche_%28film%29

Entretien avec François Ozon
Est-il vrai qu’en écrivant "Jeune & Jolie" vous pensiez à "La Boum" (22) de Claude Pinoteau ?
J’avais deux films en tête - celui de Pinoteau, que j’avais vu enfant et qui était une version idéalisée de l’adolescence, et A nos amours (23) de Maurice Pialat, que j’avais découvert à 17 ans, et qui correspondait non plus à ce que je pouvais rêver, mais à ce que je vivais alors...
http://cinema.nouvelobs.com/articles/27187-interviews-francois-ozon-je-voulais-montrer-l-adolescence-comme-un-moment-hormonal
(22) https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Boum
(23) https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%80_nos_amours

François Ozon
Voir fiche du film Dans la maison
http://www.citebd.org/spip.php?film965

Pascal Marti
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne-41336/filmographie/

Philippe Rombi
Né le 3 avril 1968 à Pau.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Rombi

Marine Vacth
Née à Lyon en mai 1990.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marine_Vacth

Géraldine Pailhas
Née le 8 janvier 1971 à Marseille.
http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9raldine_Pailhas

Frédéric Pierrot
Né le 17 septembre 1960 à Boulogne-Billancourt.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9d%C3%A9ric_Pierrot

Charlotte Rampling
Née le 5 février 1946 à Sturmer (Essex).
Comme Jane Birkin et Jacqueline Bisset, elle fait ses débuts à l’écran dans le film-phare du swinging London, Le Knack... et comment l’avoir (1965)...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Charlotte_Rampling

Johan Leysen
Né le 19 février 1950 à Hasselt (Belgique).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Johan_Leysen
http://www.evene.fr/celebre/biographie/johan-leysen-35769.php

Nathalie Richard
Née le 6 janvier 1963 à Paris.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nathalie_Richard

Laurent Delbecque
Né le 23 septembre 1989.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Delbecque
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/349062/laurent-delbecque

extrait(s) de presse

Télérama - "Jeune et jolie" s'affirme peu à peu comme une exploration de la solitude adolescente, affective et sexuelle.
Tf1 news - Refusant la psychologie, le jugement ou la provocation facile, Ozon construit une quête de soi par les sens.
Le Monde - "Jeune et jolie" enfonce ce clou comme jamais, et devrait rester comme l'un des meilleurs films du réalisateur.
Evene - Un film mystérieux et perturbant.
L'Express - Portrait passionnant d'une jeune fille d'aujourd'hui...
Ciné show - "Jeune & jolie" est un vrai choc, un film magnifique qu’il conviendra de revoir encore plusieurs fois pour en saisir toute la sensibilité et la beauté.
Cinématraque - Est-ce que Ozon filme la perversité ou bien est-ce qu’il filme avec perversité ?
Le Vif - Le cinéma de François Ozon s'est régulièrement frotté à des sujets délicats, et Jeune et jolie ne déroge certes pas à la règle, qui explore l'adolescence et la découverte de la sexualité sur un mode sensible.