La Venta del paraíso - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > La Venta del paraíso

La Venta del paraíso

Espagne - 2012 - 1h42
film - version originale sous-titrée en français
de

Emilio Ruiz Barrachina

scénario : Andrés Acevedo, Gonzalo Suarez
d'après l'oeuvre de : Emilio Ruiz Barrachina
direction de la photographie : Joaquín Manchado
musique ou chansons : Sergio González Carducci
avec : Ana Claudia Talancon (Aura María), William Miller (Oswaldo), Juanjo Puigcorbé (Olivetti), Carlos Iglesias (el Paisa), María Garralón (doña Pura), Julio Rojas (Andrés), Rafael Calvo (don Pedro), Lola Marceli (Dolores)
séances : semaine du mercredi 14 août 2013
mercredi 14 jeudi 15 vendredi 16 samedi 17 dimanche 18 lundi 19 mardi 20
20:30
18:30
18:45

synopsis

Aura María, une jeune femme mexicaine effacée et au passé trouble, bénéficie d'une offre de travail en Espagne. Arrivée à Madrid, elle découvre que son contrat de travail, son hébergement, et son billet de retour sont faux où n’existent pas. Son monde et son espoir s'effondrent, victime d’un passé rempli de douleur et de mensonges. Aura María finit par vivre dans la pension particulière de Dona Pura, véritable refuge en contraste avec la vie extérieure. Elle fera partie de cette tribu de laissés pour compte de la société : Oswaldo, un chef d’orchestre argentin sans orchestre, obsédé par l’Ouverture 1812 de Tchaïkovski, Olivetti, un traducteur de langues travesti en vieille femme pour des raisons douloureuses, Paisa , un débrouillard "qui arrange tout" et Andrew, un jeune homme d'une autre époque. Une pension où vivants et morts se côtoient sans savoir où se trouve la frontière entre eux. Sous l’impulsion et l'esprit d’hospitalité de Dona Pura, parmi les pensionnaires se créé une puissante solidarité et d'entraide qui les mènera au rythme de l'Ouverture de Tchaïkovski, à tourner la page ... et faire sauter les fenêtres de Madrid...

notes de production

Le film La Venta del paraíso est un puissant témoignage de personnes qui migrent apportant un sentiment de confiance et d’espoir pour encourager et réconforter la recherche de meilleures opportunités. Cependant, ce "paradis" désiré, est confronté à la paroi d’obstacles et de défis, les politiques et les attitudes qui finalement ont vaincu les illusions et, enfin, retrouver l’espoir dans un retour dans leur pays d’origine.
Mais dans le parcours ce cette émigrante, marchant dans les rues de Madrid, on trouve aussi l’accueil et la solidarité des personnes dans la même situation de marginalisation et d’exclusion.

Communiqué écrit à l’occasion de la journée mondiale des migrations par le coordinateur avec les Ong dans le mouvement contre la réforme la loi sur l’immigration : Ferine (Fédération des migrants et des réfugiés en Espagne), Asti, Amnesty international.

La Venta del paraiso est le troisième long métrage d’Emilio Ruiz Barrachina, après le film historique The Disciple en 2010 (dans lequel jouait déjà Juanjo Puigcorbé) et le documentaire musical Morente, flamenco y Picasso en 2012. Il s’agit d’une adaptation d’un roman écrit par Barrachina lui-même, également auteur renommé en Espagne en plus d’être réalisateur.
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=180468.html
http://www.commeaucinema.com/film/morente-flamenco-y-picasso,257630

L’actrice mexicaine Ana Claudia Talancon a été révélée aux côtés de son compatriote Gael García Bernal dans Le Crime du père Amaro, réalisé par Carlos Carrera en 2004.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Crime_du_p%C3%A8re_Amaro_%28film,_2002%29

Juanjo Puigcorbé, qui interprète Olivetti dans le film, est un acteur espagnol extrêmement populaire dans son pays : il a tourné dans plus de cent films pour le cinéma et la télévision depuis le début de sa carrière à la fin des années 70.

Adapté du roman que j’ai publié en 2006, avec Gonzalo Suarez et Andres Acevedo nous avons voulu un film frais, différent, audacieux, écrit sur un ton de comédie n’en est pas moins tragique mais aussi réconciliateur avec la vie.
L’action se situe à Madrid, en hiver, où de nombreux immigrants viennent en rêvant d’un Paradis qui ne deviendra réalité que pour un petit nombre. Aura Maria ne pourra pas passer les portes de l’Eden, fermées à cause des déceptions et désillusions accumulées par le passé.
Je pense que ces différents personnages venant de mondes et de pays différents, incluant les vivants et les morts, est une audace qui jongle avec les limites de tension dramatique et de l’humour.
Le film a une touche surréaliste teintée d’humour engendrée par les situations. Les personnages évoluent, changent et se réinventent. Ils vivent dans un monde quelque peu irréaliste dans la pension de Dona Pura, une sorte de cour des Miracles adaptée aux rêves des personnages.
Aura María est la pierre angulaire sur laquelle les autres personnages gravitent sauf Oswaldo, le musicien, qui l’accompagne dans cette expérience de vie, comique et tragique à la fois.

Emilio Ruiz Barrachina

Emilio Ruiz Barrachina
Né le 26 juin 1963 en Espagne.
http://cinema.nouvelobs.com/personnalites/183812-emilio-ruiz-barrachina/biographie
http://www.toutlecine.com/star/biographie/0026/00262510-emilio-ruiz-barrachina.html

Gonzalo Suarez
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne-6306/filmographie/

Joaquín Manchado
http://www.commeaucinema.com/personne/joaquin-manchado,56089

Ana Claudia Talancon
Née le 1er mai 1980 à Cancun.
http://www.cinemotions.com/Ana-Claudia-Talancon-nm198257

William Miller
http://www.commeaucinema.com/personne/william-miller,113821
http://www.toutlecine.com/star/0023/00230258-william-miller-vii.html

Juanjo Puigcorbé
Né le 22 juillet 1955.
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/129692/juanjo-puigcorbe
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne-16904/filmographie/

Carlos Iglesias
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne-81029/filmographie/

María Garralón
Née le 24 Mars 1953 à Madrid.
http://www.cinemotions.com/Maria-Garralon-nm145722

Julio Rojas
http://www.toutlecine.com/star/filmographie/0024/00248652-julio-rojas.html

Lola Marceli
Née le 14 Octobre 1967 à Málaga.
http://www.toutlecine.com/star/biographie/0005/00058741-lola-marceli.html

extrait(s) de presse

Le Figaro - Une fable bizarre sur l'immigration, à la vision baroque et poétique.
àVoir-àLire - Cette comédie décalée tente de renouer avec le surréalisme d'un Luis Bunuel ou les excentricités d'un Almodovar période Movida...
Fiches du cinéma - Emilio Ruiz Barrachina s'essaie à l'absurde avec cette peinture surannée d'une petite communauté d'excentriques
Cinespagne - film qui évite le mélodrame malgré la cruauté de la situation, en nous menant ainsi de surprises en surprises.
L'Express - Une clique attachante à laquelle la mise en scène offre des embardées poético-dingo, aux lisières du surréalisme.
L'Officiel des spectacles - L’enjeu politique de ce drame traité sur le mode de la comédie paraît d’entrée de jeu annoncé dans le titre : quel est le prix à payer pour pouvoir rejoindre le « paradis » européen ?
Cineuropa - Le résultat est un "film à personnages" aussi osé qu'irrégulier qui propose plusieurs réflexions intéressantes sur l'immigration, la crise, la justice, les rêves et l'amitié.
Micmag - Sûrement le long métrage le plus personnel du réalisateur...