Django unchained - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Django unchained

Django unchained

Usa - 2012 - 2h44
Oscar 2013 du meilleur acteur dans un second rôle (Christoph Waltz) Oscar 2013 du meilleur scénario original (Quentin Tarantino) Fête du cinéma Angoulême 2013
interdit aux moins de 12 ans
film - version originale sous-titrée en français
de

Quentin Tarantino

scénario : Quentin Tarantino
direction de la photographie : Robert Richardson
musique ou chansons : Ennio Morricone, Luis Enriquez Bacalov
avec : Jamie Foxx (Django), Christoph Waltz (Dr. King Schultz), Leonardo DiCaprio (Calvin Candie), Kerry Washington (Broomhilda), Samuel L. Jackson (Stephen), Jonah Hill (le régulateur), Don Johnson (Spencer "Big Daddy" Bennett), Walton Goggins (Billy Crash)...
séances : semaine du mercredi 26 juin 2013
mercredi 26 jeudi 27 vendredi 28 samedi 29 dimanche 30 lundi 1er mardi 2
21:00*
séance spéciale :
* ciné mardi : le retour de Django dans le cadre de la Fête du cinéma tarif unique 3,5 € en partenariat avec Hidden circle

synopsis

Dans le sud des États-Unis, deux ans avant la guerre de Sécession, le Dr King Schultz, un chasseur de primes allemand, fait l’acquisition de Django, un esclave qui peut l’aider à traquer les frères Brittle, les meurtriers qu’il recherche. Schultz promet à Django de lui rendre sa liberté lorsqu’il aura capturé les Brittle, morts ou vifs. Alors que les deux hommes pistent les dangereux criminels, Django n’oublie pas que son seul but est de retrouver Broomhilda, sa femme, dont il fut séparé à cause du commerce des esclaves… Lorsque Django et Schultz arrivent dans l’immense plantation du puissant Calvin Candie, ils éveillent les soupçons de Stephen, un esclave qui sert Candie et a toute sa confiance. Le moindre de leurs mouvements est désormais épié par une dangereuse organisation de plus en plus proche… Si Django et Schultz veulent espérer s’enfuir avec Broomhilda, ils vont devoir choisir entre l’indépendance et la solidarité, entre le sacrifice et la survie…

notes de production

Django unchained (Django déchaîné au Québec) est considéré comme un western spaghetti américain par Wikipédia...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Django_Unchained

Quentin Tarantino voulait réaliser depuis longtemps un western spaghetti en hommage à une de ses idoles, le cinéaste Sergio Leone. Le titre de départ du projet était même The Angel, the bad and the wise en référence au Bon, la brute et le truand.

Parmi les acteurs qui ont failli tourner dans Django unchained figurent Kevin Costner, Kurt Russell, Sacha Baron Cohen ou encore Anthony LaPaglia.

Quentin Tarantino a décidé de situer son western à la période de l’esclavage, choix courageux de la part du cinéaste, le sujet étant toujours très sensible aux USA : j’aimerais faire un western, mais plutôt que de le situer au Texas, faisons-le à l’époque de l’esclavage. Ce sujet, tout le monde a peur de le traiter. Il faut qu’on l’éclaire nous-mêmes, déclare le metteur en scène.

Au départ, Leonardo DiCaprio était le premier choix de Quentin Tarantino pour le rôle de Hans Landa dans Inglourious basterds (1). Finalement, le natif de Knoxville a décidé qu’il serait plus judicieux qu’un germanophone campe le redoutable chasseur de juifs en la personne de Christoph Waltz. Déterminé à offrir un rôle de méchant à Leo, le metteur en scène de Reservoir dogs lui a spécialement réservé celui de Calvin Candie, l’esclavagiste de Django unchained, un sacré rôle de méchant d’après Tarantino !
(1) http://www.citebd.org/spip.php?page=cinemarecherche&id_film=265&alpha=9&a=2013&m=6#film

Révélé par son rôle de Colonel SS dans Inglourious basterds (qui lui a valu le Prix d’interprétation à Cannes et Un Oscar du meilleur second rôle), Christoph Waltz est dirigé pour la deuxième fois par Quentin Tarantino.

Parmi les six acteurs pressentis pour jouer le rôle de Django figurait Will Smith, mais le cinéaste a finalement choisi Jamie Foxx. D’autres acteurs ont également été approchés, il s’agit d’Idris Elba, Chris Tucker, Terrence Howard, Michael K. Williams et Tyrese Gibson.

C’est la deuxième fois que Jamie Foxx et Kerry Washington forment un couple à l’écran. La première fois se passait devant la caméra de Taylor Hackford pour Ray, le biopic sur le chanteur Ray Charles. Par ailleurs, Kerry Washington tourne également pour la troisième fois avec Samuel L. Jackson après Mother & child de Rodrigo Garcia et Harcelés de Neil LaBute : je suis toujours ravi de faire un film avec Kerry. Elle est douce et gentille ; elle possède également une certaine fragilité qui masque en fait une grande force intérieure, s’enthousiasme le comédien.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mother_and_Child
http://fr.wikipedia.org/wiki/Harcel%C3%A9s

Django unchained marque la cinquième collaboration entre Quentin Tarantino et Samuel L. Jackson. Le comédien a déjà tourné Pulp fiction, Jackie Brown, Kill Bill : volume 2 et Inglourious basterds sous la houlette du cinéaste américain. Jamie Foxx commente ainsi la relation entre le cinéaste et le comédien : la relation de Quentin et Samuel a de quoi rendre jaloux ! C’est incroyable, ils se connaissent par cœur. J’espère avoir ce genre de relation avec Quentin maintenant que nous avons tourné ensemble. Ils se connaissent, se soutiennent et s’entraident. Ils ont trouvé des idées géniales qui n’étaient même pas dans le scénario mais qui ont amélioré l’ensemble du film. Samuel Jackson nous a fait la démonstration de toute l’étendue de son talent.

Quentin Tarantino a eu l’idée du film... au Japon, où il se trouvait pour la promotion de Inglourious basterds. Les spectateurs japonais étant friands de westerns-spaghettis, le cinéaste s’est procuré plusieurs dvd de films de ce genre, ce qui lui a donné l’envie de réaliser un film qui s’inspire de cette tradition.

Joseph Gordon-Levitt devait jouer dans le long métrage de Quentin Tarantino mais a finalement dû annuler sa participation en raison du tournage de son premier film en tant que réalisateur. Le comédien-réalisateur avoue regretter de ne pas pouvoir se libérer pour tourner avec Tarantino qui est l’un de ses réalisateurs préférés. Joseph Gordon-Levitt affirme par ailleurs que le réalisateur de Django unchained l’a soutenu dans sa démarche de réalisateur.

Le chef-décorateur J. Michael Riva a révélé que les couleurs jouent un rôle prépondérant dans Django unchained et qu’une partie de son travail a consisté à retranscrire une ambiance en adéquation avec chaque personnage : pour moi, le personnage de Leo représente très clairement le diable, je voulais donc qu’il soit autant que possible entouré de rouge. Quant à Django et Schultz, que je vois comme des héros de western, ils sont associés aux tons chauds de jaune et d’ambre. J’ai essayé de rappeler ces couleurs dans tous les décors. La fin du film est plus sombre, les couleurs se teintent de rouge, les choses deviennent plus sérieuses. Ça n’est pas très complexe, ce qui à mon sens permet d’identifier clairement les deux univers qui s’affrontent, explique l’artiste. Ce talentueux technicien est malheureusement décédé en 2012 à l’âge de 63 ans ; Stacey Sher lui rend hommage : j’ai beaucoup de chance d’avoir pu travailler et côtoyer Michael Riva au quotidien. C’était un artiste et un homme merveilleux, espiègle, inventif, brillant et attentionné, déclare la productrice.

Le tournage de Django unchained a duré 130 jours. Il s’agit du tournage le plus long de la carrière de Quentin Tarantino.

Django unchained s’inspire du western spaghetti ultra-violent, Django, réalisé par Sergio Corbucci en 1966 (2). Franco Nero y tenait le rôle principal. Quentin Tarantino étant un grand fan du film, il a proposé à l’acteur italien de faire un caméo dans Django unchained en tant que patron de bar.
(2) http://www.citebd.org/spip.php?page=cinemarecherche&id_film=1069&alpha=4&a=2013&m=6#film

Quentin Tarantino travaille pour la première fois avec le chef-monteur Fred Raskin. Sa fidèle collaboratrice qui avait monté tous ses films, Sally Menke, est décédée brutalement en 2010 à l’âge de 56 ans.

Django unchained marque la quatrième collaboration entre Quentin Tarantino et le directeur de la photographie Robert Richardson. Cet artiste de la lumière est une figure reconnue dans la profession ; il travaille notamment régulièrement avec Martin Scorsese (Casino, Aviator, Hugo Cabret) et Oliver Stone (Platoon, Tueurs nés, Nixon).

L’actrice et cascadeuse Zoe Bell, qui avait tourné sous l’égide de Quentin Tarantino pour Boulevard de la mort en 2007, a d’abord été pressentie pour camper Lara Lee Candie-Fitzwilly, rôle finalement échu à Laura Cayouette. Toutefois, Bell joue le rôle de Peg dans Django unchained.

Un des chevaux qu’on voit dans le film appartient à Jamie Foxx, qui l’a reçu comme cadeau d’anniversaire. L’équidé répond au nom de Tony.

Une rumeur a circulé selon laquelle Sid Haig (connu pour son rôle du Capitaine Spaulding dans The Devil’s rejects et La Maison des 1000 morts) aurait été choisi par Quentin Tarantino pour jouer le rôle de M. Stonesipher. L’agent d’Haig l’a même contacté pour lui annoncer la bonne nouvelle. Plus tard, Tarantino a engagé David Steen pour ce rôle. Le cinéaste, connu pour être blagueur, aurait organisé ce canular afin de se venger du refus de Sid Haig de jouer le rôle de Marsellus Wallace dans Pulp fiction en 1994.
https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Devil%27s_Rejects
https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Maison_des_mille_morts

Quentin Tarantino a écrit un rôle spécialement pour Michael K. Williams mais celui-ci a dû décliner à cause de son emploi du temps chargé sur la série tv Boardwalk empire.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Boardwalk_Empire

Pendant le tournage dans la ville de Jackson Hole, Wyoming, Quentin Tarantino a loué une salle de cinéma afin de projeter à son équipe des films de samouraï et des westerns de sa collection personnelle.

Quentin Tarantino a dévoilé lors du Comic-Con 2012 que les personnages campés par Jamie Foxx et Kerry Washington étaient les arrières-arrières-arrières grands parents de John Shaft, personnage emblématique de la blaxploitation (Shaft, les nuits rouges de Harlem). Cette information est corroborée par le nom complet du personnage de Kerry Washington dans le film : Broomhilda Von Shaft. A noter que Samuel L. Jackson (Stephen dans Django) a interprété le rôle de Shaft dans le film du même nom sorti en 2000.

L’extravagante chanteuse Lady GaGa a été pressentie pour le rôle de Lara Lee Candie-Fitzwilly.

L’adolescent gras du bide et libidineux de SuperGrave (3), Jonah Hill, a fait du chemin. En effet, le comédien tient le rôle du régulateur dans Django unchained. Rôle qu’il a failli ne jamais jouer pour un problème d’emploi du temps finalement résolu. L’acteur sera également à l’affiche de The Wolf of Wall street de Martin Scorsese en 2013, rien que ça ! L’époque des comédies potaches made in Judd Apatow semble bel et bien révolue pour Jonah.
(3) http://fr.wikipedia.org/wiki/SuperGrave

Leonardo DiCaprio est un dur à cuir ! Lors de la scène du dîner à Candyland, Calvin Candie brise un verre de la main. Cet effet n’était pas voulu et a eu pour conséquence d’entailler sévèrement la main de l’acteur. Toutefois, celui-ci a continué la scène comme si de rien n’était déclamant ses répliques et incluant même cette erreur dans la scène en touchant Kerry Washington lui laissant quelques traces de sang, ajoutant encore plus de tension à la scène. A la fin de la prise, Leo a eu droit aux applaudissements de l’assemblée et s’est fait poser des points de suture. Il en garde une cicatrice encore aujourd’hui !

Amber Tamblyn joue le rôle de la fille du fils d’un hors-la-loi dans Django unchained. Il s’agit d’une référence au long-métrage où joue son père, Russ Tamblyn, intitulé Le Fils d’un hors-la-loi.
http://www.cinemotions.com/Fils-d-un-hors-la-loi-tt103471

Tom Savini, qui campe Chaney dans Django, est principalement connu pour sa carrière de maquilleur effets spéciaux. L’artiste, surnommé Le parrain du gore, est un collaborateur fidèle de George A. Romero pour qui il signera les effets spéciaux du Jour des morts-vivants et de La Nuit des morts-vivants notamment. On a pu le voir récemment à la réalisation d’un segment du film à sketches, The Theatre bizarre.
http://www.citebd.org/spip.php?page=cinemarecherche&id_film=949&alpha=20&a=2013&m=6#film

C’est la première fois en 16 ans que Leonardo DiCaprio n’a pas le haut de l’affiche pour un film.

Django unchained a été tourné à Jackson Hole dans le Wyoming, à La Nouvelle-Orléans et en Californie, à Santa Clarita, Alabama Hills et Independence. L’équipe a par ailleurs utilisé certains décors construits auparavant pour la série tv Deadwood.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Deadwood_%28s%C3%A9rie_t%C3%A9l%C3%A9vis%C3%A9e%29

Un des personnages (campé par Dennis Christopher) s’appelle Léo Moguy. Il s’agit d’un hommage rendu par Quentin Tarantino au cinéaste français Leonide Moguy (4), connu pour être le précurseur du sous-genre des films de prison, style que Tarantino apprécie beaucoup.
(4) http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9onide_Moguy

Dans le film, Django porte une veste verte et un chapeau entouré d’une bande de clous ; il s’agit de la même tenue que portait Little Joe alias Michael Landon dans la série Bonanza.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bonanza

Encore une fois, Quentin Tarantino ne s’attache pas les services d’un compositeur pour les musiques de son film mais préfère les choisir lui-même parmi sa collection de musiques et chansons déjà existantes. Comme pour chacun de ses films, gageons que cette nouvelle bande-originale choisie par le cinéaste soit détonnante. On retrouve notamment des morceaux de l’inévitable Ennio Morricone et du compositeur Argentin Luis Enriquez Bacalov qui avait composé la musique du film original Django de Sergio Corbucci.

Le saloon dans le film s’appelle Le Minnesota clay qui est le titre anglais d’un western spaghetti de Sergio Corbucci (Le Justicier du Minnesota).
http://forum.westernmovies.fr/viewtopic.php?t=5128

Une partie du tournage s’est déroulée au Melody ranch de Santa Clarita en Californie. De grands classiques du cinéma y ont été tournés comme Le Train sifflera trois fois de Fred Zinnemann et La Chevauchée fantastique de John Ford. Par ailleurs, une autre partie du tournage a eu lieu dans un lieu culte, à Alabama Hills vers la ville de Lone Pine. Ces décors ont accueillis moult tournages dont La Grande évasion de Raoul Walsh, Un homme est passé de John Sturges ou L’Etrange incident de William A. Wellman.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_train_sifflera_trois_fois
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Chevauch%C3%A9e_fantastique
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Grande_%C3%89vasion_%28film,_1941%29
http://fr.wikipedia.org/wiki/Un_homme_est_pass%C3%A9
http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27%C3%89trange_Incident

La partie qui se déroule à Candyland, la plantation que possède Calvin Candie (Leonardo DiCaprio) dans le film, a été tournée en décors réels dans la plantation Evergreen, un lieu qui a vraiment été le théâtre de la traite négrière : il est impossible de ne pas verser de larmes, de ne pas être bouleversé dans un tel endroit. J’y ai emmené mes deux enfants, de 3 ans et demi et 18 ans, et je les ai laissés parcourir les lieux. Je leur ai expliqué qu’ils venaient de là. C’était le lieu idéal pour véritablement nous imprégner de l’histoire, confie Jamie Foxx.

Don Johnson a révélé s’être inspiré du personnage de dessin animé, le coq Foghorn Leghorn créé par Robert McKimson, afin d’avoir l’accent adéquat pour camper Big Daddy.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Charlie_le_coq

Quentin Tarantino voyait au départ le personnage Calvin Candie plus vieux ; mais l’intérêt de Leonardo DiCaprio pour le film l’a forcé à reconsidérer la question : je me suis mis alors à reconfigurer Candie comme une sorte de Caligula jeune. Son arrière-grand-père a créé cette affaire d’exploitation de coton, et son grand-père a continué après lui et en a fait une entreprise rentable. Son père, ensuite, a encore augmenté les profits. Calvin est le quatrième Candie à diriger l’entreprise et il s’est lassé. Il se moque du coton, c’est pour cela qu’il s’occupe de combats d’esclaves. C’est une sorte de jeune prince flamboyant, un Louis XIV à Versailles, révèle le metteur en scène.

A l’instar d’Alfred Hitchcock, Quentin Tarantino aime faire des caméos dans ses films ; on se souvient avec bonheur de celui de Pulp fiction notamment, haut en couleurs. QT ne déroge pas à la règle dans Django avec un caméo tenu secret mais qui s’annonce déjà mémorable d’après les acteurs du film.

Une fois n’est pas coutume, Lawrence Bender ne produit pas le film de Quentin Tarantino. Le producteur a toujours été de la partie en produisant chaque long-métrage du déjanté cinéaste (Il n’a toutefois pas produit Boulevard de la mort qui faisait partie du diptyque Grindhouse avec Planète terreur de Robert Rodriguez).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Grindhouse_%28films%29

Michael Parks, qui campe le Texas Ranger Earl McGraw pour Quentin Tarantino et Robert Rodriguez depuis Une nuit en enfer et qui a repris ce rôle pour Kill Bill et Boulevard de la mort, a rempilé pour Django unchained.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Une_nuit_en_enfer

Quentin Tarantino préfère se passer autant que possible d’images de synthèse dans ses films. C’est pourquoi il a tenu à tourner les scènes d’hiver dans un endroit où il faisait réellement un froid glacial : c’était vraiment très important aux yeux de Quentin parce qu’il croit à l’efficacité des effets autres que les images de synthèse ; il croit à l’impact du cinéma authentique sur le public. Nous nous sommes donc rendus sur le lieu de tournage de la scène d’ouverture du film, et un assistant de production a dû s’assurer qu’il faisait assez froid et que le degré d’humidité était suffisant pour que notre haleine forme de la buée, raconte Stacey Sher, la productrice.

Les premières réactions à la vision de Django unchained sont dithyrambiques et ont déchaîné le réseau social Twitter. Par exemple, la productrice Julie Seureau a déclaré : je suis ravie d’avoir été une des premières à voir Django. Christoph Waltz est un si grand acteur… Il vole réellement la vedette aux autres ! Quant au réalisateur de Looper, Rian Johnson, il s’est enflammé à son tour sur son compte twitter : Django est formidable !
http://fr.wikipedia.org/wiki/Looper

Entretien avec Quentin Tarantino
En dehors des thèmes et de la violence, qu’est-ce qui vous attirait dans le cinéma de Corbucci ?
Je pense que c’est un des meilleurs réalisateurs de westerns (5). Il n’y a pas très longtemps, si certains avaient entendu parler de lui dans les cercles de cinéphiles, ils lui accordaient au mieux une seconde place derrière Sergio Leone., ce qui n’est pas une insulte. Beaucoup (pas moi) considèrent John Ford comme le meilleur metteur en scène de westerns. Si on se demande qui est le numéro deux, Hawks, Peckinpah, Daves, Anthony Mann, cela non plus n’a rien de dégradant pour eux. La différence entre les deux Sergio...
Michel Ciment, Hubert Niogret in Positif (n° 624, fév 2013)
(5) C’est aussi le seul réalisateur qui, à ma connaissance, a osé en 1968 réaliser un superbe western atypique (Le Grand silence) où le héros (Jean-Louis Trintignant) est tué à la fin par le méchant (Klaus Kinski). A noter que ce petit bijou a inspiré à Yves Swolfs une série bd intitulée Durango (1981).
C’est aussi un des rares réalisateurs à l’époque à croire aux capacités d’acteur de Johnny Hallyday en lui donnant le rôle principal dans Le Spécialiste (1969), autre western (à ranger au rayon des curiosités).
Notre Johnny national n’avait à l’époque à son actif cinématographique qu’une apparition dans Les Diaboliques d’Henri-Georges Clouzot (1955) et le rôle de Johnny Rivière dans D’où viens-tu Johnny ? (1963), western camarguais de Noël Howard, produit plutôt destiné aux fans de l’idole des jeunes.
Gilles Marchal - la Cité

Quentin Tarantino
voir fiche du film Inglourious basterds
http://www.citebd.org/spip.php?page=cinemarecherche&id_film=265&alpha=9&a=2013&m=6#film

Robert Richardson
Né le 27 août 1955 à Hyannis (Massachusetts).
Membre de l’American society of cinematographers (Asc), il a collaboré avec de grands réalisateurs étatsuniens...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Richardson_%28directeur_de_la_photographie%29

Ennio Morricone
Né le 10 novembre 1928 à Rome.
Réputé notamment pour ses musiques de films, en particulier celles réalisées pour son ami et camarade de classe Sergio Leone...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ennio_Morricone

Luis Enriquez Bacalov
voir fiche du film Django
http://www.citebd.org/spip.php?page=cinemarecherche&id_film=1069&alpha=4&a=2013&m=6#film

Jamie Foxx
Né à Terrell (Texas) le 13 décembre 1967.
Débute sa carrière au cinéma en 1992 dans Toys de Barry Levinson...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jamie_Foxx

Christoph Waltz
voir fiche du film Inglourious basterds
http://www.citebd.org/spip.php?page=cinemarecherche&id_film=265&alpha=9&a=2013&m=6#film

Leonardo DiCaprio
Né le 11 novembre 1974 à Los Angeles.
Devient une star planétaire en incarnant le héros romantique Jack Dawson dans Titanic de James Cameron...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Leonardo_DiCaprio

Kerry Washington
Se fait connaître avec le personnage de Della Bea Robinson, l’épouse de Ray Charles dans le film Ray (2004)...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Kerry_Washington

Samuel L. Jackson
Né le 21 décembre 1948 à Washington.
C’est son rôle de Jules, le tueur philosophe dans Pulp fiction de Quentin Tarantino (1994), qui le propulse au rang de star...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Samuel_L._Jackson

Jonah Hill
Né le 20 décembre 1983 à Los Angeles.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jonah_Hill

Don Johnson
Né Donnie Wayne Johnson le 15 décembre 1949 à Flat Creek (Missouri).
Son rôle dans la série tv Deux flics à Miami l’a rendu célèbre dans les années 80...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Don_Johnson

Walton Goggins
Né le 10 novembre 1971 à Birmingham (Alabama).
Connu pour son rôle de l’inspecteur Shane Vendrell dans la série tv The Shield...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Walton_Goggins

Outre Franco Nero, héros du Django de Corbucci et Tarantino himself, beaucoup d’acteurs connus jouent aussi un petit rôle :

Laura Cayouette
Née le 11 juillet 1964 à Laurel (Maryland).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Laura_Cayouette

Dennis Christopher
Né Dennis Carrelli le 2 décembre 1955 à Philadelphie.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dennis_Christopher

James Remar
Né le 31 décembre 1953 à Boston.
http://fr.wikipedia.org/wiki/James_Remar

Tom Wopat
Né le 9 septembre 1951 à Lodi (Wisconsin).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tom_Wopat

John Jarratt
Né le 5 août 1951 à Wongawilly (Nouvelle-Galles du Sud).
http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Jarratt

Michael Parks
Né Harry Samuel Parks le 24 avril 1940 à à Corona (Californie).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_Parks

Russ Tamblyn
Né le 30 décembre 1934 à Los Angeles.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Russ_Tamblyn

Amber Rose Tamblyn
Née le 14 mai 1983 à Santa Monica.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Amber_Tamblyn

James Vincent Russo
Né le 23 avril 1953 à New York.
http://fr.wikipedia.org/wiki/James_Russo

Don Stroud
Né le 1er septembre 1943 à Honolulu.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Don_Stroud

Bruce Dern
Né le 4 juin 1936 à Chicago.
A l’occasion de la 66ème édition du Festival de Cannes, Bruce Dern reçoit le prix d’interprétation masculine pour le rôle de Woody Grant dans le film Nebraska d’Alexander Payne...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bruce_Dern

Michael Bowen
Né le 21 juin 1953 au Texas.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_Bowen

Zoë Bell
Née le 17 novembre 1978 dans l’île Waiheke (à proximité d’Auckland).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Zoe_Bell

James Parks
Né le 16 novembre 1968.
http://fr.wikipedia.org/wiki/James_Parks

Tom Savini
Né le 3 novembre 1946 à Pittsburgh.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tom_Savini

Robert Carradine
Né le 24 mars 1954.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Carradine

Ted Neeley
Né le 20 septembre 1943 à Ranger (Texas).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ted_Neeley

Lee Arthur Horsley
Né le 15 mai 1955 à Muleshoe (Texas).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lee_Horsley

Rex Maynard Linn
Né le 13 novembre 1956 à Spearman (Texas).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rex_Linn

extrait(s) de presse

Charlie hebdo - On pourrait résumer la trajectoire de Tarantino (...), et comprendre pourquoi "Django Unchained" constitue non seulement son meilleur opus à ce jour, mais plus simplement un grand film américain, à un planétarium immense, rempli de constellations et de trois planètes qui viennent enfin de parfaitement s'aligner : le western, l'Histoire et la vengeance.
Chronic'art - Film brillant, exaltant, émouvant, "Django Unchained" prolonge le programme ouvert par "Boulevard de la mort", et finit d'ouvrir à la filmographie de Tarantino la voie d'une maturité pour le moins paradoxale.
Le Jdd - La maîtrise est totale. Tout y est : le ton, le style virtuose, la musique et l'interprétation étourdissante avec l'humour pince-sans-rire de Christoph Waltz, la rage silencieuse de Jamie Foxx, le sadisme placide de Leonardo DiCaprio, le délire de puissance de Samuel L. Jackson... Du très grand art.
Le Parisien - Un western-hommage (...) dans lequel on retrouve les fondamentaux de Tarantino (...) mais surtout, pour la première fois de sa carrière, Tarantino signe un grand film politique pour dénoncer ce que fut l'esclavage.
L'Humanité - Un film percutant, aux images ciselées et plein de trouvailles.
Paris match - Ce Tarantino est à voir mort ou vif. Tous en salle...
Positif - "Django Unchained" est une oeuvre exaltante [qui] achève de consacrer, avec gourmandise, la suprématie de la dramaturgie.
Télérama - Peut-être prêt à accepter une maturité qu'il semblait toujours repousser, le cinéaste livre un film d'une beauté presque classique et se laisse gagner par une sincérité nouvelle.