Le Mur invisible - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Le Mur invisible

Le Mur invisible

Die Wand
Autriche, Allemagne - 2012 - 1h48
film - version originale sous-titrée en français
de

Julian Roman Pölsler

scénario : Julian Roman Pölsler
d'après l'oeuvre de : Marlen Haushofer
direction de la photographie : Helmut Pirnat, Markus Fraunholz, Martin Gschlacht, Bernhard Keller, Hans Selikovsky
avec : Martina Gedeck (la femme), Wolfgang Maria Bauer (l'homme), Karlheinz Hackl (Hugo), Ulrike Beimpold (Luise), Hans-Michael Rehberg (vacancier), Julia Gschnitzer (vacancière)
séances : semaine du mercredi 19 juin 2013
mercredi 19 jeudi 20 vendredi 21 samedi 22 dimanche 23 lundi 24 mardi 25
18:00
18:00
16:00
17:30
18:00

synopsis

Une femme se retrouve seule dans un chalet en pleine forêt autrichienne, séparée du reste du monde par un mur invisible au-delà duquel toute vie semble s’être pétrifiée durant la nuit. Tel un moderne Robinson, elle organise sa survie en compagnie de quelques animaux familiers et s’engage dans une aventure humaine bouleversante...

notes de production

Ne pas confondre avec Le Mur invisible (Gentleman’s agreement, Usa 1947) de Elia Kazan avec Gregory Peck, Dorothy McGuire, John Garfield dans les rôles principaux.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Mur_invisible_%28film%29

Si Julian Roman Pölsler a déjà réalisé de nombreux téléfilms depuis 1991 et même mis en scène des opéras, Le Mur invisible est son tout premier long-métrage.

Le roman de Marlen Haushofer, dont est adapté le film de Julian Roman Pölsler, occupe une place très importante dans la vie du réalisateur, et ce depuis de nombreuses années : je crois que chacun de nous a un livre-frère comme il a une âme sœur. Mon livre-frère est Le Mur invisible. (…) Ce roman occupe une place très particulière dans ma vie. Je l’ai lu une première fois il y a 25 ans et depuis, il me colle à la peau. Le projet de faire du livre un film ne l’a jamais quitté depuis : j’ai dû prendre mon mal en patience pendant près de vingt ans parce que les droits étaient déjà pris, et c’est seulement en 2003 que j’ai pu les acquérir. Je crois que j’étais prédestiné à faire ce film : il fallait que ce soit moi qui le fasse.

Le travail d’adaptation du roman s’est imposé comme un exercice difficile et de longue haleine. Soucieux de respecter l’œuvre qui l’avait tant marqué, Julian Roman Pölsler explique comment s’est déroulé le processus d’écriture : cela fait 25 ans, depuis ma première lecture du roman, que je réfléchis à l’adaptation de ce livre et j’ai travaillé au total 7 ans sur le scénario. C’était donc un processus d’écriture long et lent. (...) Et je tenais à garder le plus possible du roman, d’où la voix-off. Je me suis tenu à un principe simple : adapter, cela peut être enlever des éléments, mais jamais en ajouter.

Le Mur invisible a été tourné pendant 14 mois. Afin d’interpréter au mieux son personnage, Martina Gedeck s’est particulièrement impliquée pendant le tournage : j’ai vécu pendant le tournage dans un chalet isolé et peu équipé, pour me rapprocher le plus possible de la situation du personnage. On pourrait peut être dire qu’elle se situe dans un endroit entre vie et mort, où elle doit faire front avec ses forces primitives – et ses animaux. Cette situation et l’état d’esprit de cette femme, ce ne sont pas des choses que l’on peut jouer, il faut les vivre, explique la comédienne.

Comme dans le roman original, Martina Gedeck a entretenu une relation forte avec un partenaire peu commun, qui n’est autre que le chien du réalisateur, Luchs. Elle revient sur cette expérience : Julian Roman Pölsler a dressé son propre chien. Pour le tournage, il a dû abandonner le pouvoir du maître, parce que le chien devait m’obéir à moi aussi. C’est fou, la manière dont il s’est lié à moi comme le chien se lie à la femme dans le roman, avec la même tendresse partagée. C’était un véritable partenariat, au-delà de la relation maître-chien. Nous étions tous les deux acteurs et dans le même bateau. J’ai pris soin de lui, et lui de moi.

Martina Gedeck a gagné une renommée internationale en jouant dans La Vie des autres de Florian Henckel von Donnersmarck. Elle a également fait des apparitions remarquées dans Raisons d’Etat réalisé par Robert De Niro en 2006, ou encore La Bande à Baader de Uli Edel en 2008.
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Vie_des_autres
http://fr.wikipedia.org/wiki/Raisons_d%27%C3%89tat
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Bande_%C3%A0_Baader

Julian Roman Pölsler a été récompensé pour Le Mur invisible, qui a reçu en 2012 le Prix œcuménique au festival de Berlin dans la catégorie Panorama.

Entretien avec Julian Roman Pölsler
Pourquoi avez-vous choisi d’adapter "Le Mur invisible" de Marlen Haushofer ?
Ce roman occupe une place très particulière dans ma vie. Je l’ai lu une première fois il y a 25 ans et depuis, il me colle à la peau. Faire ce film était peut-être aussi un moyen de m’en défaire enfin mais le lien qui m’unit à lui est en fait encore plus fort. J’ai dû prendre mon mal en patience pendant près de vingt ans parce que les droits étaient déjà pris, et c’est seulement en 2003 que j’ai pu les acquérir. Je crois que j’étais prédestiné à faire ce film...
http://www.lemurinvisible-lefilm.com/julian-roman-poelsler.html#julian-roman-poelsler

Julian Roman Pölsler
http://www.imdb.com/name/nm0702518/

Marlen Haushofer
Née Marie Helene Frauendorfer à Molln le 11 avril 1920, décédée à Vienne le 21 mars 1970.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marlen_Haushofer

Helmut Pirnat
http://www.toutlecine.com/star/filmographie/0019/00199084-helmut-pirnat.html
http://www.crimovies.fr/Acteur/Index/23173-Helmut%20Pirnat

Markus Fraunholz

Martin Gschlacht
Né en 1969 à Vienne.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Martin_Gschlacht

Bernhard Keller
http://www.ecranlarge.com/stars-details-22437.php

Hans Selikovsky
http://www.cinemotions.com/Hans-Selikovsky-nm590831

Martina Gedeck
Née le 14 septembre 1961 à Munich.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Martina_Gedeck

Wolfgang Maria Bauer
Né le 9 juin 1963 à Munich.
Surtout connu pour avoir joué le rôle de Viktor Siska dans la série policière Siska...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Wolfgang_Maria_Bauer

Karlheinz Hackl
Né(e) le 16 Mai 1949.
http://www.commeaucinema.com/personne/karlheinz-hackl,89030

Ulrike Beimpold
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=216476.html

Hans-Michael Rehberg
http://www.commeaucinema.com/personne/hans-michael-rehberg,224618

Julia Gschnitzer
http://www.commeaucinema.com/personne/julia-gschnitzer,204198

extrait(s) de presse

Le Monde - Réduit au strict nécessaire en matière d'effets spéciaux (...), orchestré par le silence majestueux des forêts et la partition de Jean-Sébastien Bach, le film se conforme à un réalisme scrupuleux, qui exalte à la fois la beauté de la nature et la dimension anxiogène de la situation.
Le Parisien - Martina Gedeck, révélée au grand public par "La Vie des autres", dégage un mélange de force et d'extrême sensibilité qui colle idéalement à son personnage du "Mur invisible", étonnant film autrichien de Julian Roman Pölsler.
L'Humanité - Nous passons sur quelques éléments semi-oniriques (..), mais, pour l'essentiel, il s'agit d'un tour de force, tenir un long métrage avec un personnage unique (...). Tel est le pari de ce premier film (...) qui emporte aussi la mise grâce à une photo digne des peintres de montagne.
Paris match - (...) Ce premier film remarquablement réalisé et photographié s'appuie avec bonheur sur l'interprétation de Martina Gedeck (...). Avec un pragmatisme saisissant et une grande poésie visuelle et littéraire, ce "Mur invisible" pose la question de notre nature profonde et de notre place dans l'univers.
Le Nouvel obs - Il faut tout le talent de Martina Gedeck pour défendre ce postulat absurde (...). Voici un film qui a le mérite de ne ressembler à aucun autre. C'est rarissime.
Télérama - Ce film radical, magnifié par sa photo, passe du fantastique à une réflexion sur l'animalité de l'humanité... Dans le rôle de ce Robinson féminin, avec un chien pour tout Vendredi, Martina Gedeck (...) est impressionnante, calme et guerrière, grande figure de nouvelle primitive.
Fiches du cinéma - Portée par des décors sublimes et une comédienne remarquable, "Le Mur invisible" est une oeuvre ample, étrange, profonde et dérangeante, qu'il faut savoir découvrir.
Positif - Réflexion sur la condition humaine et ce qu'il en reste quand tout autre être humain a disparu, le film (...) parvient à créer un réel effet d'envoûtement...