Photo - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Photo

Photo

Foto
France, Portugal - 2013 - 1h16
film - film francophone
de

Carlos Saboga

scénario : Carlos Saboga
direction de la photographie : Mario Barroso
avec : Anna Mouglalis (Elisa), Simão Cayatte (David), Johan Leysen (Tom), Didier Sandre (Uriel), Marisa Paredes (Pilar), Rui Morrison (Fontana), Hélène Patarot (Maria), Anabela Brígida (Odete)
séances : semaine du mercredi 19 juin 2013
mercredi 19 jeudi 20 vendredi 21 samedi 22 dimanche 23 lundi 24 mardi 25
20:05
20:00
20:05
20:00
20:05
20:00

synopsis

Sa mère vient de mourir. Son père n’est pas celui qu’elle croyait. Prise entre un passé incertain qu’elle ne connaît qu’à travers les photos laissées par sa mère et la perspective d’un mariage qu’elle ne désire pas réellement, Elisa se lance à la recherche de la vérité. Sa quête d’un père supposé, qui est aussi une fuite en avant, la mène de Paris à Lisbonne, des fantômes de la contestation des années 70 à un présent hypothétique. Elle y croise des morts qui parlent, des mémoires qui flanchent, des tortionnaires à la retraite, de sémillants jeunes gens et au fil de ces rencontres, navigue de doute en doute et de mystère en mystère. Mais connaît-on jamais le fin mot d’une histoire ?

notes de production

Photo est le premier long métrage de Carlos Saboga, d’abord connu en tant que scénariste : il a notamment travaillé sur Les Lignes de Wellington de Valeria Sarmiento et Mystères de Lisbonne de Raoul Ruiz.
http://www.citebd.org/spip.php?page=cinemarecherche&id_film=563&alpha=13&a=2013&m=6#film

Carlos Saboga s’est librement inspiré d’un fait divers pour l’écriture du scénario de Photo : l’assassinat d’un militant portugais d’extrême-gauche pendant la dictature de Salazar. Il n’a toutefois pas voulu faire un film historique, et a donc pris quelques libertés par rapport à l’histoire originale, avec quelques entorses à la vérité historique selon ses propres mots.

Grâce à Photo, Anna Mouglalis revient au cinéma après deux ans d’absence et son interprétation de Juliette Gréco dans Gainsbourg (Vie héroïque) de Joann Sfar.
http://www.citebd.org/spip.php?page=cinemarecherche&id_film=471&alpha=7&a=2013&m=6#film

Photo devait à l’origine s’appeler Rosebud, en référence à Citizen Kane d’Orson Welles et à un bar parisien dans lequel les expatriés portugais avaient pris l’habitude de se retrouver. Photo s’est finalement imposé au réalisateur qui explique son choix : la photo (...) reste dans le passé, c’est un témoignage du passé inséré dans l’image du présent. Elle me semble (...) plus énigmatique, plus opaque, plus indécidable que le flash-back. Je voulais m’en servir comme d’un témoin - qui comme tout témoin peut devenir un faux témoin.

Carlos Saboga a choisi de s’entourer de proches collaborateurs connus lors de précédents tournages de films dont il était scénariste. Un choix important pour la première réalisation du cinéaste, qui a également fait appel à un ami de longue date avec lequel il avait l’habitude de travailler : avec le directeur de la photo, Mario Barroso, dont la contribution a été vraiment déterminante, j’étais en plus lié par une vieille amitié et une longue histoire de travail en commun, depuis les courts métrages que nous avions faits ensemble dans les années 80, aux deux longs qu’il a réalisés ensuite et que j’ai écrits.

Le thème de l’étranger est central dans Photo ; s’il est voulu par Carlos Saboga pour servir l’intrigue et permettre une distanciation du personnage par rapport à son passé, il fait également écho à la propre vie du réalisateur. Il raconte : je tenais beaucoup à cette condition d’étranger du personnage, en partie parce que je la connais bien – né au Portugal et vivant en France, j’ai été étranger presque toute ma vie, et en France et au Portugal.

Le film de Carlos Saboga a été présenté en avant-première en compétition au Festival de Rome en 2012.

Entretien avec Carlos Saboga
D’où vous vient cette histoire, entre contexte politique et trajectoires intimes ?
Au départ il y a un fait divers, une sombre histoire d’assassinat d’un militant d’un groupuscule portugais d’extrême gauche par ses pairs. Ça s’est passé au milieu des années 60, vers la fin de la dictature de Salazar. Quelqu’un qui prétendait y avoir été mêlé indirectement, m’en a fait le récit, qu’aujourd’hui je crois plutôt fantaisiste...
http://www.photolefilm.com/fr/equipe/entretien.html

Carlos Saboga
http://www.photolefilm.com/fr/equipe/carlos_saboga.html
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/375552/carlos-saboga

Mario Barroso
Né à Lisbonne en 1947.
https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A1rio_Barroso

Anna Mouglalis
Née le 26 avril 1978 à Fréjus.
Débute au cinéma en 1997 dans Terminale de Francis Girod...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Anna_Mouglalis

Simão Cayatte
http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.photolefilm.com/imgs_actores/simao_cayatte_big.jpg&imgrefurl=http://www.photolefilm.com/fr/cast/simao_cayatte.html&usg=__HZBTkow6t45864lAoun71g4B1T0=&h=383&w=264&sz=23&hl=fr&start=2&zoom=1&tbnid=WkoehB8Uh1TdjM:&tbnh=123&tbnw=85&ei=X9OsUfqfC8Su7AaJ9oGYCA&prev=/search%3Fq%3Dsim%25C3%25A3o%2Bcayatte%26um%3D1%26client%3Dfirefox%26sa%3DN%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26hl%3Dfr%26tbm%3Disch&um=1&itbs=1&sa=X&ved=0CC4QrQMwAQ

Johan Leysen
Né le 19 février 1950 à Hasselt.
http://www.evene.fr/celebre/biographie/johan-leysen-35769.php
http://fr.wikipedia.org/wiki/Johan_Leysen

Didier Sandre
Né à Paris le 17 août 1946.
Au cinéma, on a pu le voir dans Petits arrangements avec les morts de Pascale Ferran...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Didier_Sandre

Marisa Paredes
Née le 3 avril 1946 à Madrid.
A joué au théâtre, au cinéma et à la télévision...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marisa_Paredes

extrait(s) de presse

Le Nouvel obs - Pour sa première réalisation, Carlos Saboga (...) s'interroge avec délicatesse sur cette question qui nous habite : comment vivre avec les disparus ?
Les Inrocks - On sent que Saboga a voulu éviter le film de scénariste (...), et ses efforts pour "faire cinéma" (cadrages précis, respirations dans le récit et les plans...) semblent un peu appliqués. Malgré cette facture qui frise l'académisme, "Photo" imprime la rétine et y laisse un peu de persistance.
Positif - Un croisement de témoignages dont les points de vue approchent le vrai sans faire voler en éclats le mensonge et les non-dits.
Tout le ciné - lternant les scènes comme des interrogatoires, Carlos Saboga déflore lentement sa tragédie en évoquant les rêves taris d'un Portugal plein d'espoir lors de l'agonie sanglante de la dictature de Salazar...
Cineuropa - La mémoire collective d'un passé politique complexe et violente se mêle aux souvenirs intimes et personnels qu'Elisa garde de sa mère...