L’Attentat - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > L’Attentat

L’Attentat

The Attack
France, Belgique, Liban, Quatar, Egypte - 2012 - 1h45
Etoile d'or (grand prix) 12e édition festival international du film de Marrakech (Fifm) Prix du public, prix spécial de la critique 17e festival Colcoa du film français à Hollywood
film - version originale sous-titrée en français
de

Ziad Doueiri

scénario : Joelle Touma, Ziad Doueiri
d'après l'oeuvre de : Yasmina Khadra
direction de la photographie : Tommaso Fiorilli
musique ou chansons : Eric Neveux
avec : Ali Suliman (Amin Jaafari), Reymonde Amsellem (Siham Jaafari), Evgenia Dodina (Kim), Karim Saleh (Adel), Uri Gavriel (capitaine Moshe), Dvir Benedek (Raveed), Ezra Dagan (Ezra Benhaim), Vladimir Friedman (Ilan Ross ), Ofri Fuchs (journaliste), Bassem Lulu (Yasser)
séances : semaine du mercredi 29 mai 2013
mercredi 29 jeudi 30 vendredi 31 samedi 1er dimanche 2 lundi 3 mardi 4
14:00
18:00
21:45
18:00
21:45
18:00
21:45
14:00
18:00
21:45
14:30
18:15
18:00
21:45
18:00
séances : semaine du mercredi 5 juin 2013
mercredi 5 jeudi 6 vendredi 7 samedi 8 dimanche 9 lundi 10 mardi 11
16:00
21:40
19:45
21:40
16:00
19:45
16:30
21:40
19:45
séances : semaine du mercredi 12 juin 2013
mercredi 12 jeudi 13 vendredi 14 samedi 15 dimanche 16 lundi 17 mardi 18
14:00
18:00
21:45
18:00
16:00
21:45
18:00
21:45

synopsis

Dans un restaurant de Tel-Aviv, une femme fait exploser une bombe qu'elle dissimule sous sa robe de grossesse. Toute la journée, le docteur Amine, israélien d'origine arabe, opère les nombreuses victime de l'attentat. Au milieu de la nuit, on le rappelle d'urgence à l'hôpital pour lui annoncer que la kamikaze est sa propre femme. Refusant de croire à cette accusation, Amine part en Palestine pour tenter de comprendre...

notes de production

Ne pas confondre avec L’Attentat, film de Yves Boisset (1972).
http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Attentat_%28film,_1972%29

L’Attentat est l’adaptation du roman du même nom écrit par Yasmina Khadra, qui a connu un immense succès : il a été plébiscité par le public et la critique en 2005, a reçu le Prix des libraires en 2006 et a été traduit dans plus de 40 langues. Le livre est le second d’une trilogie consacrée au conflit entre l’Orient et l’Occident. A l’occasion de la sortie du film, les éditions Julliard vont rééditer le roman.
http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Attentat_%28roman%29

Yasmina Khadra souhaitait devenir une plume au service de la littérature, cette sublime charité humaine. Pari réussi.
http://www.evene.fr/livres/livre/yasmina-khadra-l-attentat-15281.php?critiques

Loïc Dauvillier et Glen Chapron signent une adaptation vibrante du roman de Yasmina Khadra.
http://www.glenatbd.com/bd/l-attentat-9782723482547.htm

Lors de la 12ème édition du festival international du film de Marrakech, L’Attentat a reçu l’étoile d’or. Il a également obtenu une mention spéciale du jury au festival de Saint-Sébastien.

Le réalisateur Ziad Doueiri a étudié le cinéma en Californie et a commencé sa carrière en tant qu’assistant caméraman de Quentin Tarantino sur plusieurs de ses films tels que Jackie Brown, Reservoir dogs et Pulp fiction.

La scénariste du film, Joëlle Touma, n’est autre que la femme du réalisateur.

Pendant un temps, l’Anglais Jeremy Brock, scénariste du film Le Dernier roi d’écosse, a été approché pour adapter L’Attentat. Les nombreuses réécritures, s’éloignant de l’essence du livre, ont dérangé Yasmina Khadra qui a préféré confier son oeuvre au réalisateur libanais Ziad Doueiri. Néanmoins, encore aujourd’hui, il est insatisfait du résultat et préfère se démarquer du long métrage. En effet, il faut savoir qu’environ 30 minutes du film ne correspondent pas au roman, offrant par la même occasion une vision pro-israélienne (et donc partiale) de son histoire.

Ziad Doueiri souhaitait s’affranchir, pour la musique, de toute sonorité arabe et créer une atmosphère typique des années 1960 et de l’ouest américain. Il a fait appel au compositeur Eric Neveux et confie : je voulais avoir l’impression de conduire un film sur la route 66, me fondre dans une atmosphère à la Paris, Texas. Éric était dérouté mais il a fini par prendre sa guitare électrique !

Ziad Doueiri se considère davantage comme un technicien de l’image que comme un réalisateur. La mise en scène l’intéresse moins que la fabrication d’un film (tenir la caméra, changer les objectifs et la pellicule, etc.). Son inspiration lui vient de sa propre expérience, ce qui ne l’empêche pas d’avoir d’autres références. A ce propos, il raconte : quelques semaines avant le tournage, j’ai vu Tree of life. Le style et le montage m’ont tellement subjugué que j’ai eu peur d’être sous influence. Il a vraiment fallu que je divorce de Terrence Malick pour commencer mon film.

Impressionnés par son film West Beyrouth (1998), les dirigeants de la société de production Focus features ont contacté Ziad Doueiri afin qu’il lise L’Attentat de Yasmina Khadra. Happé par le récit, le réalisateur a tout de suite voulu l’adapter et s’est envolé pour New-York afin de signer un contrat. Il aura fallu neuf mois pour rédiger un premier scénario mais le projet a finalement été abandonné. Ce n’est que quatre ans plus tard que le film fut repris par les producteurs français Rachid Bouchareb et Jean Bréhat.

Au liban, L’Attentat est sujet à une vive polémique. Le réalisateur s’explique : il y a une campagne menée pour interdire la sortie du film dans mon pays. Le gouvernement libanais a une position ambivalente parce que j’ai violé la loi qui interdit à tous ses ressortissants d’être en contact, même de se faire photographier, avec un Israélien. En outre, le choix d’une actrice israélienne (Reymonde Amsellem) pour incarner une Palestinienne a été violemment critiqué. Ziad Doueiri est admiratif de la volonté d’Amsellem : Reymonde a suivi des cours d’arabe pendant trois mois et j’admire sa ténacité. La loi israélienne interdit aux juifs d’entrer dans les territoires occupés et pourtant, elle est venue à Naplouse, contre l’avis de son agent et des producteurs. Elle a privilégié l’artistique, quitte à en subir les conséquences plus tard.
http://www.lorientlejour.com/article/812266/-lattentat-de-ziad-doueiri-interdit-au-liban.html
http://www.commeaucinema.com/afp/l-attentat-de-ziad-doueiri-interdit-au-liban,289699

Le réalisateur Ziad Doueiri insiste sur le fait que L’Attentat est davantage axé sur les relations humaines que sur la politique. Il ne cherche pas être le porte-étendard d’une lutte : le coeur du film est ailleurs : c’est l’implosion d’un couple, suite à la trahison de Siham, l’épouse d’Amine, explique-t-il. D’où les zones d’ombre qui entourent Siham. Son geste n’a pas de sens : nous avons balayé toutes les hypothèses expliquant son geste kamikaze. La solution était ailleurs : il fallait laisser le spectateur libre de toute interprétation. Ce qui importe le plus dans le film, c’est ce qu’Amine apprend sur son couple et sur lui-même.

Ziad Doueiri est le premier metteur en scène libanais qui a pu filmer en Israël, grâce à son passeport américain. Il raconte : chaque semaine, je passais de Tel-Aviv à Naplouse et au check-point, les soldats m’arrêtaient et me cherchaient des ennuis. Chaque fois, ce passeport m’ouvrait les portes. J’y ai passé onze mois de ma vie, entre les repérages et la fin du tournage.

Entretien avec Ziad Doueiri
Quel message voulez-vous transmettre à travers ce film ?
Je ne sais pas si j’ai un message en particulier. Quand je me suis assis pour écrire ce film, je n’avais pas un message, je voulais tout simplement montrer comment on peut être marié à une femme pendant 15 ans, qu’on a beaucoup aimée et à laquelle on a tout donné… pour se rendre compte subitement qu’on est dépassé par les évènements. La vie de mon personnage principal qui est Amin Jaâfari va basculer...
http://www.lematin.ma/journal/Interview-de-Ziad-Doueiri-realisateur-d-origine-libanaise-_Ma-demarche-etait-d-aller-au-dela-des-evidences-concernant-le-conflit-israelo-palestinien/175184.html

Ziad Doueiri
http://www.quinzaine-realisateurs.com/ziad-doueiri-r8983.html
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/141951/ziad-doueiri
http://www.imdb.com/name/nm0234780/

Joelle Touma
http://www.imdb.com/name/nm1789576/
http://www.scenarioaulongcourt.com/2010/2013/bios/touma_joelle.html

Yasmina Khadra
Né le 10 janvier 1955 à Kenadsa.
Pseudonyme de l’écrivain algérien Mohammed Moulessehoul (pseudonyme composé des deux prénoms de sa femme)...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Yasmina_Khadra

Tommaso Fiorilli
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/324446/tommaso-fiorilli
http://www.cinergie.be/personne/fiorilli_tommaso
http://www.imdb.com/name/nm0278557/

Eric Neveux
Né en février 1972 à Saint-Quentin.
A enregistré des albums electro sous le nom de Mr Neveux...
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ric_Neveux

Ali Suliman
Né le 10 octobre 1977 (35 ans) à Nazareth.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ali_Suliman

Reymonde Amsellem
Née en 1978 à Jérusalem.
http://www.canalplus.fr/c-cinema/cid283741-reymonde-amsellem-israel.html
http://www.imdb.com/name/nm1492000/?ref_=tt_ov_st

Evgenia Dodina
http://cinema.nouvelobs.com/personnalites/176992-evgenia-dodina/filmographie

Karim Saleh
http://fr.wikipedia.org/wiki/Karim_Saleh
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/326746/karim-saleh

Uri Gavriel
http://www.cinemotions.com/Uri-Gavriel-nm64099

Dvir Benedek
http://www.cinemotions.com/Dvir-Benedek-nm1197801

Ezra Dagan
http://www.cinemotions.com/Ezra-Dagan-nm37363

Vladimir Friedman
http://www.toutlecine.com/star/filmographie/0008/00084374-vladimir-friedman.html

Ofri Fuchs
http://www.cinemotions.com/Ofri-Fuchs-nm372595

extrait(s) de presse

àVoir-àLire - Formellement abouti, ce film enthousiasmant renvoie dos à dos tous les extrémismes grâce à une intrigue brillante qui invite à se poser les bonnes questions sur le conflit israélo-palestinien. A découvrir.
Elle - Ce thriller rondement mené, avec de magnifiques cadrages sur Tel-Aviv et sur les collines de Palestine, met en évidence un homme pris dans la tourmente d'une guerre qu'il n'a pas choisie.
Le Jdd - Adapté du roman de Yasmina Khadra, ce film apporte un éclairage rare et dérangeant sur le conflit israélo-arabe, à la fois proche du réel et très romanesque.
Marvelll - Le film surprend par sa grande maîtrise et son intelligence...