Week-end royal - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Week-end royal

Week-end royal

Hyde Park on Hudson
Gb - 2012 - 1h35
film - version originale sous-titrée en français
de

Roger Michell

scénario : Richard Nelson
direction de la photographie : Lol Crawley
musique ou chansons : Jeremy Sams
avec : Bill Murray (Franklin Delano Roosevelt), Laura Linney (Daisy), Samuel West (George VI), Olivia Colman (la reine Elizabeth), Elizabeth Marvel (Missy), Olivia Williams (Eleanor Roosevelt), Elizabeth Wilson (Mme Roosevelt), Martin McDougall (Tommy)
séances : semaine du mercredi 8 mai 2013
mercredi 8 jeudi 9 vendredi 10 samedi 11 dimanche 12 lundi 13 mardi 14
16:15
20:00
20:00
16:00

synopsis

Juin 1939. Le Président Franklin D. Roosevelt attend la visite du roi George VI et de son épouse Elizabeth, invités à passer le week-end dans sa propriété à la campagne. C’est la première visite d’un monarque britannique aux Etats-Unis. La Grande-Bretagne se prépare à entrer en guerre contre l’Allemagne et espère obtenir l’aide américaine. Les bizarreries et l’étrange mode de vie du président étonnent les souverains. En ce week-end royal, pris entre les feux de sa femme, sa mère et sa secrétaire, les affaires internationales ne sont pas vraiment la priorité de Roosevelt davantage intéressé par sa relation avec sa cousine Daisy...

notes de production

Le film Week-end royal se déroule à un moment crucial de l’Histoire : en 1939, la Grande-Bretagne se prépare à entrer en guerre contre l’Allemagne et espère obtenir le soutien américain. En juin, le Président Franklin D. Roosevelt attend la visite du roi George VI et de son épouse Elizabeth, invités à passer le week-end dans sa propriété à la campagne. Il s’agit de la première visite d’un monarque britannique aux Usa.

Le film se centre sur des personnalités politiques incontournables évoluant dans un contexte presque banal, permettant ainsi au spectateur d’étudier leur comportement à un moment primordial de l’histoire de l’humanité.

A la mort de Daisy Suckley, on a retrouvé sous son lit ses journaux intimes, qui retracent sa relation amoureuse avec le président Franklin D. Roosevelt. Celle-ci est restée secrète jusqu’à sa mort. Le scénariste Richard Nelson explique que ces écrits en apprennent aussi beaucoup sur la face cachée de la Présidence, les conspirations autour de Roosevelt, notamment pour cacher son infirmité. Ces documents sont évidemment à l’origine du film.

Des dires d’Olivia Colman, Bill Murray était l’acteur idéal pour incarner Franklin D. Roosevelt : les gens aimaient Roosevelt pour sa vivacité d’esprit, sa gentillesse et sa générosité. Trois qualités qui collent parfaitement à la personnalité de Bill Murray.

Cette histoire, que je ne connaissais pas, montre le côté humain de ce grand homme. Après avoir lu le scénario, j’ai appelé Roger Michell et nous avons longuement discuté. Il m’a dit : je viens vous voir aux Etats-unis. Nous nous sommes promenés sur la plage et nous avons discuté de ce qu’on pourrait faire de cette formidable histoire, explique le comédien Bill Murray.

Bill Murray s’est rendu en Angleterre pour faire des recherches avant le tournage. Le président Roosevelt était atteint de la polio, et l’acteur est allé à la rencontre des représentants de la fondation britannique contre cette maladie. Le producteur, David Aukin, explique même qu’un physiothérapeute lui a fait des appareils orthopédiques sur mesure et lui a appris à s’en servir pour se déplacer.

Vers la fin des années 1980, un ami a emmené le scénariste, Richard Nelson, visiter la propriété appartenant à la famille de Daisy Suckley. A cette occasion, il a vu Daisy, peu avant sa mort.

L’histoire raconte que George VI a retiré sa cravate lors du pique-nique (à la résidence de Hyde Park, chez les Roosevelt, lors d’une visite du roi George VI et de la reine Elizabeth aux Etats-Unis en juin 1939, ndlr). Pour Samuel West, qui interprète le monarque britannique, George VI s’est adapté à l’atmosphère décontractée américaine.

Olivia Williams a les cheveux détachés, presque décoiffés, dans la scène du pique-nique. Elle explique que c’est par souci d’authenticité : lors du pique-nique, Eleanor avait les cheveux défaits. Je voulais que mes cheveux ne soient pas coiffés. C’était un signe de sa simplicité, de son non-conformisme. Même quand elle faisait un effort, elle avait toujours l’air décoiffée.

Le producteur David Aukin explique le choix stratégique de situer l’action lors de ce week-end si particulier : d’un point de vue historique, c’est au cours de ce week-end de 1939 que la relation privilégiée entre la Grande-Bretagne et l’Amérique s’est établie. Après son départ, le roi a envoyé un télégramme à Roosevelt pour le remercier. En mangeant un hot-dog, le roi a prouvé que les Britanniques allaient enfin considérer les Américains comme leurs égaux et qu’il ne les regardait pas de haut.

Lors du fameux pique-nique dont il est question dans Week-end royal, le menu était composé d’une salade verte, de gâteaux aux fraises et de hot-dogs.

Week-end royal a été présenté lors de la 56ème édition du festival londonien au BFI London Film Festival. L’équipe est arrivée sur le tapis rouge de Leicester square en vieille Jaguar afin de coller à l’esprit et à l’époque du film.

Après Le Discours d’un roi en 2010 avec Colin Firth et W.E. (1) en 2011 avec Laurence Fox, le roi George VI est incarné au cinéma pour la troisième année consécutive en 2012 dans Week-end royal. Il est cette fois-ci joué par Samuel West.
(1) W./E. : Wallis & Édouard, film co-écrit et réalisé par Madonna, avec James D’Arcy et Andrea Riseborough dans les rôles titres.
http://fr.wikipedia.org/wiki/W.E.

Roger Michell
Né le 5 juin 1956 à Prétoria (Afrique du sud).
Avec un père diplomate, a passé une partie importante de son enfance à Beyrouth , Damas et à Prague...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Roger_Michell
http://en.wikipedia.org/wiki/Roger_Michell

Richard Nelson
Né à Chicago en 1950.
http://en.wikipedia.org/wiki/Richard_Nelson_(playwright)

Lol Crawley
Né le 2 novembre 1974 à Shrewsbury (Gb).
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=212347.html
http://www.imdb.com/name/nm0187018/

Jeremy Sams
Né le 12 janvier 1957 à Londres.
http://en.wikipedia.org/wiki/Jeremy_Sams

Bill Murray
Né le 21 septembre 1950 à Wilmette (Illinois).
Se révèle au public par ses prestations comiques dans l’émission télévisée Saturday night live et joue ensuite dans plusieurs comédies à succès...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bill_Murray

Laura Linney
Née Laura Leggett Linney le 5 février 1964 à New York.
Fait ses débuts au cinéma avec Lorenzode George Miller aux côtés de Susan Sarandon...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Laura_Linney

Samuel West
Né le 19 juin 1966 à Hammersmith (Gb).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Samuel_West
http://en.wikipedia.org/wiki/Samuel_West

Olivia Colman
Née Caroline Sarah Olivia Colman le 30 Janvier 1974 à Norfolk (Gb).
http://en.wikipedia.org/wiki/Olivia_Colman

Elizabeth Marvel
Née le 27 novembre 1969 à Los Angeles.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Elizabeth_Marvel
http://en.wikipedia.org/wiki/Elizabeth_Marvel

Olivia Williams
Née Olivia Haigh Williams le 26 juillet 1968 à Londres.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Olivia_Williams_(actrice)

Elizabeth Wilson
Née Elizabeth Wilson Welter le 4 avril 1921 à Grand Rapids (Michigan).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Elizabeth_Wilson
http://en.wikipedia.org/wiki/Elizabeth_Wilson

Martin McDougall
http://www.commeaucinema.com/personne/martin-mcdougall,59074
http://www.cinemotions.com/Martin-McDougall-nm34090

extrait(s) de presse

Le Figaro - Une comédie historique qui mêle authenticité et bizarrerie d'une manière très originale. Avec un Bill Murray étonnant, en Roosevelt.
Le Monde - Une comédie fraîche (...) illuminé[e] par l'étonnante performance de Bill Murray.
Le Parisien - Reconstitution savoureuse d'un épisode cocasse de l'histoire diplomatique, ce biopic semble calibré pour un Oscar du meilleur acteur à Bill Murray dont l'interprétation dans le rôle de Roosevelt touche à la perfection.
Ecran large - Classique et intelligent à l'image de ce président interprété par un Bill Murray époustouflant; sensible et attachant à l'image de l'actrice Laura Linney pour un "week-end royal" qui navigue entre émotion et explication de texte historique jubilatoire.
La Croix - "Week-end royal" s'inscrit avec originalité dans la lignée de ces films qui, pour évoquer de grands destins, veulent échapper aux pesanteurs des classiques "biopic", biographies filmées qu'affectionne le cinéma.
Télérama - Il faut dire que Bill Murray incarne un Roosevelt hypocrite et bonhomme avec une décontraction extrêmement séduisante...
Positif - (...) on aurait préféré s'en tenir aux moites faveurs de cousine Daisy pour cousin Franklin.
Le Nouvel obs - Une aimable pochade qui vaut surtout pour la composition de Bill Murray.