Un long sillon de la Dordogne au Bénin - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Un long sillon de la Dordogne au Bénin

Un long sillon de la Dordogne au Bénin

France - 2012 - 1h06
documentaire - film francophone
de

Frédéric Chignac

séances : semaine du mercredi 1er mai 2013
mercredi 1er jeudi 2 vendredi 3 samedi 4 dimanche 5 lundi 6 mardi 7
20:30*
séance spéciale :
* en présence de Frédéric Chignac Film présenté dans le cadre de Cinémétis. Cinémétis est organisé en partenariat avec Musiques métisses, le Pôle régional d'éducation à l'image, le Conseil général de la Charente et Ciné passion 16. tarif unique 3,5 €

synopsis

Le Bénin n’a pas de pétrole, pas de diamant, sa seule richesse est sa terre, très fertile. Pourtant, ce pays est régulièrement menacé par les crises alimentaires. En 1995, les agriculteurs béninois demandent à leurs confrères français des explications sur le fonctionnement des Cuma (Coopérative d’Utilisation du Matériel Agricole). L’histoire est tombée sur une bande d’agriculteurs aquitains qui n’avaient jamais mis les pieds en Afrique. Depuis, lentement mais sûrement, les coopératives se multiplient au Bénin. Dans cette nouvelle relation Nord/Sud, rien n’est imposé, obligé, ni même donné. Ce sont les paysans béninois qui décident. A l’heure où cette partie du monde et ses riches terres agricoles suscitent la convoitise de nouveaux prédateurs, cette histoire de Cuma ressemble à une alternative, un moyen pour les paysans béninois de conserver les clefs de leur destin et surtout de remplir le rôle le plus noble pour eux : nourrir la population de leur propre pays...

notes de production

Cuma (Coopérative d’Utilisation du Matériel Agricole).
Le principe de ces coopératives, mises en place en France pour relancer la production agricole après la Seconde Guerre mondiale, est de mutualiser l’achat et l’utilisation de matériel au sein d’une structure regroupant plusieurs agriculteurs.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Coop%C3%A9rative_d%27utilisation_de_mat%C3%A9riel_agricole
http://www.cuma.fr/

C’est Thierry Guérin, producteur de lait, de noix et de châtaignes en Dordogne, qui a accompagné la création de la première Cuma béninoise à Bembéréké, dans le nord du pays, en 1997...
http://www.sudouest.fr/2012/11/06/solidarite-paysanne-dordogne-benin-871202-4720.php

L’agriculture au Bénin
L’agriculture est la principale activité économique exportatrice du Bénin : elle fait vivre près des 2/3 de la population.
Elle est de type paysanne et familiale avec des productions destinées à l’exportation (coton, anacarde, ananas) et des productions vivrières plutôt destinées au marché intérieur (maïs, sorgho, riz, arachide…). Les exploitations sont de petites tailles et une faible proportion du territoire national est cultivée.
Il existe donc un fort potentiel de développement qui passera forcément par des moyens de mécanisation bien maîtrisés. La quasi–totalité des travaux sont effectués à la main et la période propice aux labours est courte (début mai à fin juin).
Ce sont là, les principaux facteurs qui limitent l’augmentation des surfaces emblavées. Il est donc fondamental que les paysans se dotent collectivement d’outils qu’ils maîtrisent.
http://www.cumabenin.com/

Frédéric Chignac
Réalisateur et scénariste français, titulaire d’une maitrise d’histoire contemporaine, Frédéric Chignac commence sa carrière dans le journalisme et a collaboré à Envoyé spécial, Faut pas rêver, Thalassa. Il réalise également des documentaires pour France 2, France 3, Canal+ et France 5.
L’Afrique revient régulièrement dans ses thèmes de tournages avec pour fil conducteur le déséquilibre Nord/Sud. On lui doit notamment le film Le temps de la kermesse est terminé (1) et La Retraite des indigènes.
http://www.evene.fr/celebre/biographie/frederic-chignac-43662.php
(1) http://www.citebd.org/spip.php?page=cinemarecherche&id_film=375&alpha=20&a=2013&m=4#film

extrait(s) de presse

Jipéhel - Je ne m’étais jamais imaginé me passionner pour la motorisation de l’agriculture béninoise !