L’Hypnotiseur - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > L’Hypnotiseur

L’Hypnotiseur

Hypnotisören
Suède - 2012 - 2h02
Festival de San Sebastian 2012 proposé pour les Oscar 2013 dans la catégorie meilleur film étranger Festival international du film policier Beaune 2013
film - version originale sous-titrée en français
de

Lasse Hallström

scénario : Paolo Vacirca, Lasse Hallström, Alexander Ahndoril
d'après l'oeuvre de : Lars Kepler
direction de la photographie : Mattias Montero
musique ou chansons : Oscar Fogelström
avec : Mikael Persbrandt (Erik Maria Bark), Tobias Zilliacus (Joona Linna), Lena Olin (Simone Bark), Helena af Sandeberg (Daniella), Jonatan Bökman (Josef), Oscar Pettersson (Benjamin), Johan Hallström (Erland), Jan Waldekranz (Shulman)
séances : semaine du mercredi 8 mai 2013
mercredi 8 jeudi 9 vendredi 10 samedi 11 dimanche 12 lundi 13 mardi 14
15:30
18:30
21:00
14:00
18:30
21:00
18:30
21:00
14:00
18:30
21:00
16:30
18:30
18:30
21:00
21:40
séances : semaine du mercredi 15 mai 2013
mercredi 15 jeudi 16 vendredi 17 samedi 18 dimanche 19 lundi 20 mardi 21
21:40
21:20
21:50
21:50
19:50
21:50
séances : semaine du mercredi 22 mai 2013
mercredi 22 jeudi 23 vendredi 24 samedi 25 dimanche 26 lundi 27 mardi 28
21:40
21:40
21:40
18:30
21:40

synopsis

Une famille est sauvagement assassinée dans la banlieue de Stockholm, seul un jeune garçon a survécu au massacre. Inconscient, il ne peut être interrogé par l'inspecteur Joona Linna qui décide de faire appel à un hypnotiseur, Erik Maria Bark, pour explorer le subconscient du jeune témoin...

notes de production

C’est quasi automatique. Tout best-seller du polar suédois qui se respecte est porté à l’écran. Au tour de L’Hypnotiseur de Lars Kepler, longtemps en tête des meilleures ventes en France à la dernière rentrée d’automne, d’intéresser le cinéma.
Si L’Hypnotiseur est à ce point réussi, c’est également par le choix habile de faire de son personnage central un psychiatre pour qui l’hypnose n’a aucun secret...
http://www.critique-moi.fr/critiques-livres/roman-policier/87-lhypnotiseur-de-lars-kepler

Pour le réalisateur et scénariste Lasse Hallström, il s’agira d’un retour aux sources. Il n’avait plus réalisé de film dans sa langue depuis 24 ans...
http://planete-polars.blog.leparisien.fr/archive/2011/02/15/l-hypnotiseur-bientot-porte-a-l-ecran.html

Rappelons rapidement que l’hypnose est un état modifié de conscience qui privilégie un fonctionnement psychique différent de la pensée rationnelle, proche de l’inconscient ou de la pensée archaïque et infantile, et dans lequel dominent l’atténuation du principe de réalité et de la notion de temporalité, la disparition de la pensée logique, et la suspension du principe de non-contradiction. L’hypnose engage également une sorte de transfert qui permet à l’hypnotiseur d’entrer en contact avec le sujet hypnotisé via son inconscient pour favoriser l’imagerie mentale, l’imagination, la sensibilité (voire l’extra-sensibilité), les associations d’idées. Dans cet état d’extrême suggestibilité, le sujet est rendu apte à accepter des idées plus facilement qu’à l’état de veille consciente, tout en gardant une marge de manœuvre puisque l’hypnose reste une forme de régression au service du moi, c’est-à-dire que le sujet n’accepte d’affaiblir ses fonctions psychiques que dans une certaine mesure...
Raymond Bellour
http://www.artefake.com/CINEMA-ET-HYPNOSE.html
http://www.artefake.com/HYPNOSE-ET-CINEMA-MUET.html

Pour mémoire, rétrospective Hypnose et cinéma muet au Festival international du film de La Rochelle 2009.
http://www.festival-larochelle.org/festival-2009/retrospective-hypnose-cinema-muet

Hypnose et cinéma : deux exemples
Une récente rencontre entre amis cinéphiles nous a amenés à réfléchir au pouvoir de l’image cinématographique, en prenant deux exemples de films très différents et très éloignés aussi bien dans le temps que dans l’espace : L’Année dernière à Marienbad (Alain Resnais, 1961) et Les Fleurs de Shangaï (Hou Hsiao Hsien, 1998)...
http://cinemalain.blog.lemonde.fr/2009/12/15/hypnose-et-cinema-deux-exemples/
Quelques films ayant l’hypnose pour thématique
http://www.allocine.fr/tags/default_gen_tag=hypnose+%2F+hypnotiseur.html
http://hypno-teaser.com/

Il s’agit du premier thriller que réalise Hallström, ravi de filmer Stockholm comme un cadre inquiétant et propice à la violence. J’ai toujours voulu réaliser un thriller, mais je n’en ai pas eu l’occasion aux États-Unis, raconte le réalisateur, en poursuivant : j’ai plutôt signé des œuvres intimistes jusqu’ici et je ne compte pas éluder la violence de cette histoire.

L’Hypnotiseur est l’adaptation du best seller éponyme écrit par Lars Kepler, un pseudonyme derrière lequel se cache en réalité un couple d’auteurs suédois. Il s’agit du premier livre d’une série de huit ouvrages, dont trois ont pour l’instant été publiés, tous destinés à être adaptés au cinéma. Si Tobias Zilliacus devrait interpréter le détective Linna dans toutes les adaptations, Lasse Hallström a déjà déclaré qu’il ne réaliserait pas le prochain volet de la saga.

Les acteurs principaux de L’Hypnotiseur ont tous réussi à mener une carrière internationale. Lena Olin, révélée par Ingmar Bergman et dirigée par Sydney Pollack, Sidney Lumet ou encore Roman Polanski, retrouve pour la quatrième fois Lasse Hallström qui n’est autre que son mari. Mikael Persbrandt a quant à lui incarné le personnage principal de Revenge (1), récompensé par un Oscar et un Golden Globe en 2011, et est présent au casting du Hobbit de Peter Jackson.
(1) http://www.citebd.org/spip.php?page=cinemarecherche&id_film=597&alpha=18&a=2013&m=5#film

Selon l’actrice Helena af Sandeberg, qui interprète Daniella, Lasse Hallström a gardé certaines habitudes hollywoodiennes sur le plateau de L’Hypnotiseur. Les journées de tournage étaient notamment plus longues (10 heures en moyenne contre 8 habituelles en Suède).

L’Hypnotiseur a été présenté au festival du film policier de Beaune hors compétition, aux côtés de Stoker avec Nicole Kidman. L’actrice sera également présente dans le prochain film de Lasse Hallström, The Danish girl.

La première version de L’Hypnotiseur devait durer au total 2h45. La longueur du film a finalement été revue à la baisse pour atteindre 2 heures après un nouveau montage.

L’Hypnotiseur a été proposé en 2012 pour représenter la Suède aux Oscar dans la catégorie meilleur film étranger. Le film n’a toutefois pas été retenu dans la sélection finale.

Lasse Hallström
Né le 2 juin 1946 à Stockholm.
Après quelques réalisations pour la télévision (dont un documentaire remarqué sur le célèbre groupe Abba), acquiert une notoriété internationale avec Ma vie de chien en 1985...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lasse_Hallstr%C3%B6m

Lars Kepler
Nom de plume d’un couple d’auteurs suédois de romans policiers, Alexandra Coelho Ahndoril (née en 1966 à Helsingborg) et Alexander Ahndoril (né en 1967 à Stockholm).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lars_Kepler

Mikael Persbrandt
Né le 25 septembre 1963 à Jakobsberg (Suède).
Connu pour son rôle de policier dans la série Beck...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mikael_Persbrandt

Lena Olin
Née le 22 mars 1955 à Stockholm.
C’est Bergman qui la dirige pour la première fois au cinéma dans Face à face, mais c’est dans L’Insoutenable légèreté de l’être (1988) qu’elle accède à la reconnaissance internationale...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lena_Olin

Helena af Sandeberg
Née le 1er septembre 1971 à Solna (Suède).
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=236163.html
http://www.cinemotions.com/Helena-af-Sandeberg-nm23785

Jan Waldekranz
http://www.imdb.com/name/nm0907047/