mon voisin totoro - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > mon voisin totoro

mon voisin totoro

ciné môme
Tonari no Totoro
Japon - 1988 - 1h27
sorti en France le 8 décembre 1999
accessible aux enfants à partir de 8 ans
film d'animation - version originale sous-titrée en français
de

Hayao Miyazaki

scénario : Hayao Miyazaki
direction de la photographie : Mark Henley
musique ou chansons : Joe Hisaishi
voix : Chika Sakamoto (Mei), Noriko Hidaka (Satsuki), Shigesato Itoi (Tatsuo Kusakabe), Sumi Shimamoto (Yasuko Kusakabe), Tanie Kitabayashi (Granny), Yûko Maruyama (Kanta no okâsan), Washio Machiko (Sensei), Reiko Suzuki (Rôba), Masashi Hirose (Kanta no otôsan), Shigeru Chiba (Zakaria-Otoko), Toshiyuki Amagasa (Kanta)
séances : semaine du mercredi 27 mars 2013
mercredi 27 jeudi 28 vendredi 29 samedi 30 dimanche 31 lundi 1er mardi 2
14:00*
14:00
14:30
séance spéciale :
* film inscrit au dispositif "Ecole et cinéma" tarif unique 3,5 € à toutes les séances

synopsis

Deux petites filles viennent s'installer avec leur père dans une grande maison à la campagne afin de se rapprocher de l'hôpital ou séjourne leur mère. Elles vont découvrir l'existence de créatures merveilleuses, mais très discrètes, les totoros... Le totoro est une créature rare et fascinante, un esprit de la forêt. Il se nourrit de glands et de noix. Il dort le jour, mais les nuits de pleine lune, il aime jouer avec des ocarinas magiques. Il peut voler et est invisible aux yeux des humains. Il existe trois totoros : O totoro (gros), chu totoro (moyen) et chili totoro (petit)...

notes de production

Grands fans de l’œuvre de Hayao Miyazaki, les membres de l’équipe Pixar (1) ont tenu à placer dans Toy story 3 (2) un jouet en hommage au senseï : une peluche de Mon voisin Totoro, qui croise le chemin de Woody dans ses aventures loin de chez Andy.
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Pixar_Animation_Studios
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Toy_Story_3

Comme dans la majorité de ses films, Hayao Miyazaki a inclus un message écologique dans Mon voisin Totoro. Ici, les humains, et plus particulièrement les enfants, vivent en harmonie avec les Totoro au milieu d’un décor campagnard idyllique. L’équilibre nature-civilisation est respecté, alors qu’il est menacé voir détruit dans d’autres œuvres du maître de l’animation japonais tels Nausicaä de la vallée du vent (3) ou Princesse Mononoké (4).
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Nausicaä_de_la_vallée_du_vent_(film_d%27animation)
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Princesse_Mononoké

De l’aveu même d’Hayao Miyazaki, Mon voisin Totoro est en partie inspiré de l’enfance de son réalisateur. Celui-ci ne pouvait s’empêcher d’imaginer des monstres ou des êtres fantasmagoriques dans la maison où il passa les premières années de sa vie. Mei et Satsuki, les deux petites filles héroïnes du film, et les Totoro ne sont pas loin.

Deuxième film d’Hayao Miyazaki à être réalisé pour le studio Ghibli (5) fondé en 1984 par Isao Takahata (6) et Miyazaki lui-même, Mon voisin Totoro devient un succès emblématique du studio, au point que son personnage principal, le Totoro, prête depuis sa figure atypique au logo bleu du studio, qui apparaît devant chaque dessin animé estampillé Ghibli.
(5) https://fr.wikipedia.org/wiki/Studio_Ghibli
(6) http://www.citebd.org/spip.php?film1317

Mon Voisin Totoro constitue la troisième collaboration d’Hayao Miyazaki avec le musicien Joe Hisaishi, après Nausicaä de la vallée du vent (3) et Laputa, le château dans le ciel (7). Ce dernier deviendra au fil du temps le compositeur attitré des œuvres du sensaï (8) (maître) de l’animation japonaise, avec des partitions marquantes telles que celles de Princesse Mononoké (4) et du Voyage de Chihiro (9).
(7) https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Château_dans_le_ciel
(8) https://fr.wikipedia.org/wiki/Sensei
(9) https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Voyage_de_Chihiro

Mon voisin Totoro (となりのトトロ) a été diffusé pour la première fois en France lors du Festival du cinéma pour enfant de Corbeil-Essonne en 1992. Il fut ensuite publié en Vhs en juillet 1999 quelques mois avant de sortir en salles dans toute la France au cinéma en décembre 1999...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mon_voisin_Totoro

Mon voisin Totoro est le quatrième film réalisé par Miyazaki, pas moins onirique que ses précédents, mais sans doute moins grandiloquent et plus contemplatif. L’aspect fantasmagorique prend le pas sur l’enchaînement de séquences d’action et d’aventures auquel nous avait habitués le réalisateur. A cause de sa construction moins classique, sans opposants tangibles aux protagonistes, ni objectif à accomplir, on considère parfois Totoro comme un film pour enfants, donc à part dans la filmographie de Miyazaki...
https://www.kanpai.fr/culture-japonaise/mon-voisin-totoro-analyse

Hayao Miyazaki
Né le 5 janvier 1941 à Tōkyō.
Co-fondateur avec son complice et ami Isao Takahata du studio Ghibli...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hayao_Miyazaki

Joe Hisaishi
Né Mamoru Fujisawa le 6 décembre 1950 à Nagano.
Connaît son premier grand succès en créant la musique de Nausicaä, de la vallée du vent...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Joe_Hisaishi

extrait(s) de presse

Chronic' Art - Avec ce chef-d'œuvre à l'esthétique parfaite, où chaque plan a une signification (le film fait notamment référence à la pensée religieuse Shinto), le réalisateur japonais écrit un véritable hymne à la nature.
Cplanet - Alors que tous les " Disney " sortis dernièrement ne cessent de faire des clins d'œil aux adultes accompagnateurs de leur progéniture, Mon voisin Totoro reste pur, simple, limpide. Pas besoin de gags à double sens pour intéresser les majeurs (...)
Le Monde - La beauté réelle de ce film d'animation pour enfants provient de la façon dont le réalisateur et scénariste, Hayao Miyazaki, intègre dans la description de rêveries enfantines un rapport mystique et profond à la nature.
Les Inrocks - (...) un admirable travail graphique, style ligne claire, avec des couleurs acidulées, une naïveté recherchée rappelant les dessins de Kitano dans Hana-bi.
Libération - Cette superbe, tonique et jubilatoire escapade buissonnière dans les verdoyants panoramas nippons des années 50 (les années d'enfance de l'auteur) est un total enchantement, à recommander tout autant aux grands qu'aux petits.
Le Nouveau cinéma - (...) une formidable invitation au rêve et à la poésie qui amusera autant les tout-petis qu'elle séduira leurs aînés... ou vice versa.
Libération - Cette superbe, tonique et jubilatoire escapade buissonnière dans les verdoyants panoramas nippons des années 50 (les années d'enfance de l'auteur) est un total enchantement, à recommander tout autant aux grands qu'aux petits.