Bovines - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Bovines

Bovines

ciné môme
France - 2011 - 1h04
accessible aux enfants à partir de 5 ans
documentaire - film francophone
de

Emmanuel Gras

direction de la photographie : Emmanuel Gras
séances : semaine du mercredi 20 mars 2013
mercredi 20 jeudi 21 vendredi 22 samedi 23 dimanche 24 lundi 25 mardi 26
14:00
14:00
14:30

synopsis

Dans les champs, on les voit, étendues dans l’herbe ou broutant paisiblement. Grosses bêtes placides que l’on croit connaître parce que ce sont des animaux d’élevage. Lions, gorilles, ours ont toute notre attention, mais a-t-on jamais vraiment regardé des vaches ? S’est-ont demandé ce qu’elles faisaient de leurs journées ? Que font-elles quand un orage passe ? Lorsque le soleil revient ? A quoi pensent-elles lorsqu’elles se tiennent immobiles, semblant contempler le vide ? Mais, au fait, pensent-elles ? Au rythme de l’animal, au milieu d’un troupeau, "Bovines" raconte la vie des vaches, la vraie.

notes de production

Après une licence d’Histoire, Emmanuel Gras s’est orienté vers le cinéma en étudiant l’image à la célèbre école de l’Ens Louis Lumière. A la fin de ses études, il est parti en tant que coopérant cinéma au Centre Culturel Français de Beyrouth et commença à travailler comme chef opérateur sur des documentaires centrés sur le Proche-Orient. Revenu en France, il s’est alors concentré sur la réalisation de ses propres projets, documentaires et fictions, tout en continuant à travailler l’image sur les films des autres. Après de nombreux courts-métrages, il signe ainsi Bovines, son premier long-métrage documentaire.

Le cinéaste Emmanuel Gras raconte avoir noté des similitudes entre les vaches et les enfants dans leur manière d’appréhender le monde et de poser un regard sur les choses : j’ai voulu retrouver dans ce regard émerveillé par le monde, quelque chose de très enfantin, très direct, explique-t-il.

On me demande souvent comment j’ai pu avoir l’idée de faire un film sur les vaches, admet Emmanuel Gras. En réalité, il s’insurge face à l’indifférence dont l’humain fait parfois preuve à l’égard de ces animaux, comme si le bétail n’avait pas d’histoire, pas de vie avant de devenir des steaks ou des saucisses.

Le metteur en scène, habitué à la réalisation, avait une idée très précise de la manière dont il voulait aborder son sujet : il était évident dès le départ du projet qu’il n’y aurait pas de voix-off, de discours posé sur l’animal. Je voulais que l’on s’en approche par les sensations, déclare-t-il.

Comme le confesse le réalisateur Emmanuel Gras, le défi est rapidement devenu vertigineux : pour nous humains, le quotidien des vaches se résume à peu de choses. (...) Pour réussir à le raconter, il fallait se poser des questions de cinéma. Derrière un simple documentaire se cache en réalité un travail de longue haleine, le cinéaste avoue même s’être plongé dans une autre temporalité pour coller au plus près du point de vue des vaches.

Bovines a été sélectionné pour participer à plusieurs festivals. Dans la Sélection Acid du Festival de Cannes, mais également en compétition officielle au Festival du Film de l’Environnement, et au Festival Premiers Plans d’Angers.

Emmanuel Gras
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/324173/emmanuel-gras

extrait(s) de presse

Les Inrocks - Le temps des vaches se suspend mais est aussi compté : Bovines doit s’arracher au bonheur dans le pré pour tenir compte de la présence traumatique de l’homme...
Ecran large - Avec un humour aussi gras qu'un steak cuit au beurre : "Bovines", c'est vachement bien et très dépaysant !
Fiches du cinéma - Un étonnant documentaire, contemplatif et poétique, sur le destin des vaches, filmées au plus près de leur "humanité" et dans la splendeur de la nature. Un travail sensible qui n'est pas sans évoquer un chef-d'oeuvre à la Corot !
Libération - Un documentaire gracieux en osmose avec "le peuple vache".
Positif - Il y a tout lieu de penser que les vaches sont moins fascinées par le passage des trains que les spectateurs regardant se dérouler sur l'écran le superbe premier film d'Emmanuel Gras...
Télérama - C'est un pari. Surprenant. Audacieux. Qui aurait pu penser qu'un jeune cinéaste inconnu parviendrait à passionner durant soixante-cinq minutes avec des vaches comme personnages ? Emmanuel Gras y parvient, pourtant, et sans effets pleurards.
Le Monde - Emmanuel Gras n'est ni pour ni contre les vaches, ni pour ni contre l'élevage. En proposant de regarder ces animaux, en donnant à voir leur beauté, il invite à les respecter.
L'Express - La vie des vaches sans commentaires. Mais avec de beaux plans. Le bonheur est dans le pré pour ceux qui aiment les documentaires contemplatifs.