alex barbier (1950-2019) - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
FR | EN
accueil > nos ressources > ressources documentaires > actualités de la bd > alex barbier (1950-2019)

disparition

alex barbier (1950-2019)

C’est avec beaucoup d’émotion et une immense tristesse que les équipes de La Cité ont appris le décès d’Alex Barbier le 29 janvier 2019.

Né en 1950 à Saint-Claude, ce peintre qui fut brièvement enseignant (l’Education Nationale le renvoya pour attitude subversive) a pratiqué la bande dessinée par intermittence. Remarqué par Georges Wolinski, il est publié dans Charlie Mensuel à partir de 1974. Son univers est d’emblée en place : un monde interlope et dangereux où des rivalités et complots mystérieux suscitent des violences où la sexualité tient une grande place. Remarquable aquarelliste, il ouvre la bande dessinée à une nouvelle forme graphique qui déroute de nombreux lecteurs mais suscite l’enthousiasme d’un noyau d’amateurs qui lui restera toujours fidèle. On évoque à son propos, non sans raison, William Burroughs et Francis Bacon. Il publie pendant huit ans puis reprend la peinture jusqu’en 1994. A cette date, il fait l’objet d’une exposition à Angoulême et publie deux albums chez Delcourt avant de trouver sa place au sein du catalogue du Fremok, qui l’édite ensuite. Il avait annoncé son retrait de la bande dessinée en 2014, après la parution de Dernières lignes.
La Cité salue la mémoire d’un artiste exceptionnel et adresse ses condoléances à sa famille et à ses proches.