futuropolis 1972-1994 : un éditeur aux avant-gardes de la bande (...) - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
pour la sécurité sanitaire de tous, nous vous informons que le port du masque est obligatoire dans nos espaces pour les personnes de plus de 11 ans.
accueil > nos ressources > ressources documentaires > dossiers thématiques > futuropolis 1972-1994 : un éditeur aux avant-gardes de la bande (...)

futuropolis 1972-1994 : un éditeur aux avant-gardes de la bande dessinée

dossier thématique

futuropolis 1972-1994 : un éditeur aux avant-gardes de la bande dessinée
À l’occasion de l’exposition consacrée à Futuropolis, maison d’édition aux avant-garde de la bande dessinée, présentée au musée du 23 janvier au 19 mai 2019, nous vous proposons un dossier documentaire consacré à l’histoire de cette maison d’édition et à ces éditeurs fondateurs Etienne Robial et Florence Cestac. Une invitation à préparer ou prolonger votre visite, et surtout à découvrir une œuvre qui marque de son empreinte l’histoire du neuvième art.

Sur Futuropolis, pour découvrir l’histoire en dessin :

La Véritable histoire de Futuropolis de Florence Cestac, Dargaud, 2007.

Le site d’Etienne Robial : on/off productions

  • les articles sur Futuropolis sur neuviéme art2.0 :

collection par Sylvain Lesage (decembre 2014)

futuropolis à l’heure de gallimard par Sylvain Lesage (Juillet 2015)

un commentaire de planche :

Cestac, Florence : harry mickson : les vieux copains pleins de pépins par Jean-Pierre Mercier (janvier 2008)

  • Des reportages audiovisuels en ligne

Une interview d’Etienne Robial qui raconte : sa thèse, l’école suisse, sa volonté de ne pas s’établir dans un système. Puis, très vite, en 72, la création des éditions Futuropolis, une petite équipe de graphistes et de dénicheurs de talents. Des Découvertes : Tardi ou Art Spiegelman ; Une D.A. ambitieuse avec des « formats volontairement faits pour emmerder le monde », un peu de « vente forcée » à la librairie la Hune et la rencontre de personnalités conduiront la petite maison d’éditions vers la renommée.

Etienne Robial from Etapes on Vimeo.

Dans A voix nue sur France Culture : un cycle de 5 reportages audio de 30 min sur Etienne Robial et sa carrière. Le 3eme évoque plus particulièrement la maison d’édition Futuropolis.

  • Plusieurs articles intéressants sont parus dans la presse spécialisée au fil des années :

The Comics Journal, No. 94, octobre 1984
Futuropolis, Recreating The Golden Age (In French), Dana Jennings, p.56-57.

BAT, No. 93, mars 1987
Futurofolies, François Vié

Neuvième art, No. 14, Janvier 2008
Dossier Cestacopolis, p.64-109
Contient
« Mettre l’auteur en avant » entretien avec Florence Cestac par Christian Rosset et Jean-Pierre Mercier , p.64
Histoire(s) de Futuropolis, Christian Rosset , p.76
Mickson travesti [récit complet] Florence Cestac, p. 84
Une histoire de Livres, Etienne Robial, p. 84
Je me souviens de Futuropolis, Jean-Pierre Dionnet, p.90
Passage des Ecoliers, Jean-Christophe Menu ; p. 93
Une façon de vivre, Philippe Ghielmetti, p. 96
Promenades gourmandes chez Futuropolis, Dominique Dupuis, p. 98
C’était comment une journée chez Futuropolis Diffusion ?, Sylvain Insergueix, p. 100
Une seule image, Edmond Baudoin, p. 102
Les combattants de la nouvelle culture, Philippe Druillet, p. 104
La « collec » qui rend fou [récit complet], Florence Cestac, p.106.

Bananas, No. 10, février 2018
La légende de Futuropolis, Sylvain Insergueix, p. 54-71
Retranscription d’une table ronde du 6eme SoBD du 4 décembre 2016 à laquelle participaient Sylvain Insergueix, Etienne Robial, Florence Cestac, Jean-Luc Cochet, Philippe Ghielmetti et Edmond Baudoin.

Définir le roman graphique, du genre au format, Elisa Renouil, 2012

On consultera aussi avec intérêt la thèse de Sylvain Lesage
L’Effet codex : quand la bande dessinée gagne le livre. L’album de bande dessinée en France de 1950 à 1990, 2014.

  • En 1992, Futuropolis publie un catalogue de ses 20 ans d’existence

La bibliothèque de la Cité a établi une liste des livres de Futuropolis empruntables en salle de lecture de la Cité.