stan lee (1922-2018) - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
FR | EN
accueil > nos ressources > ressources documentaires > actualités de la bd > stan lee (1922-2018)

disparition

stan lee (1922-2018)

Son nom est indissolublement lié à celui de la firme Marvel dont il avait été le directeur de 1941 à 1942 puis, surtout, de 1945 à 1972. Stan Lee est mort le 18 novembre 2018. Il avait 95 ans.

Il est né Stanley Lieber en 1922 dans une famille juive originaire d’Europe de l’est. Neveu de Martin Goodman, patron des éditions Timely comics, Stanley officie d’abord comme grouillot puis gagne rapidement du galon et devient scénariste-maison. Timely comics change de nom et devient Marvel comics en 1961, l’année même ou Stanley Lieber, devenu Stan Lee, imagine avec le dessinateur Jack Kirby, un nouveau genre de super-héros.
Il n’est pas exagéré de dire que la parution en novembre 1961 de Fantastic Four n°1 est en fait une révolution, le jalon qui marque une ère nouvelle qu’on appellera ensuite « The Marvel Age of Comics ». Stan Lee et Jack Kirby introduisent une complexité inexistante jusqu’alors dans le monde des super-héros. La puissance du dessin de Kirby est prodigieuse, mais cette énergie porte également une complexité nouvelle : les héros Marvel souffrent de leur condition et regrettent l’époque où ils n’étaient que de simples humains. Stan Lee introduit également l’humour, l’hyperbole (il se rebaptise ainsi « Stan the Man ») et le second degré, dans un univers imaginaire qui correspond à la sensibilité adolescente de l’époque. Fidèle à l’adage d’Hitchcock qui veut que plus le méchant est réussi meilleur est le film, Lee et ses dessinateurs soignent les adversaires de leur héros, les super villains qui sont plus que des simples faire-valoir. Ils ont eux aussi leur histoire, leurs motivations et certains connaîtront une belle longévité.
En 1962, très inspiré par la personnalité du dessinateur Steve Ditko, il invente avec lui le personnage de Peter Parker, alias Spider-Man, l’un des super-héros les plus marquants de l’histoire du genre et figure incontournable de la culture populaire. Sur cette lancée, travaillant avec quelques-uns des meilleurs dessinateurs de l’époque, Stan Lee va développer un monde imaginaire, le « Marvel Universe » d’une richesse et d’une cohérence remarquables. Scénariste d’une prolixité prodigieuse mais aussi businessman affûté (cela lui vaudra de solides inimitiés, en particulier de la part de ses premiers dessinateurs), Stan Lee dirige Marvel jusqu’au début des années 1970, créant des dizaines de personnages marquants (Silver Surfer, Thor, X-Men…). Pionnier de ce qu’on appelle aujourd’hui le « cross media », il part ensuite pour Hollywood, travaillant aux adaptations cinématographiques des héros qu’il a imaginés. Ses brefs « cameos » - apparitions fugaces- dans les superproductions hollywoodiennes d’action inspirées de ses propres histoires étaient guettées par ses millions de fans à travers le monde.
Devenu, à l’instar de ses personnages, un héros de la culture populaire, Stan Lee laisse derrière lui une œuvre immense, l’une des plus marquantes de l’histoire de la culture américaine.