steve ditko (1927-2018) - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
FR | EN
accueil > nos ressources > ressources documentaires > actualités de la bd > steve ditko (1927-2018)

disparition

steve ditko (1927-2018)

Le 29 juin 2018, la police de New York a annoncé la mort de Steve Ditko, des suites d’un infarctus du myocarde survenu au cours des deux jours précédents. Il a été retrouvé sans vie dans l’appartement où il vivait seul depuis de longues années. Il avait 90 ans.

Avec Steve Ditko meurt l’un des créateurs les plus influents mais aussi les plus secrets de la bande dessinée américaine. Co-créateur avec Stan Lee de Spider-Man en 1962 et de Doctor Strange en 1963, il a marqué aussi fortement les lecteurs de l’époque que son collègue Jack Kirby, quoique de manière très différente. Kirby privilégiait la puissance et l’expressivité, Ditko se distingue par un trait beaucoup plus tenu et le goût des compositions élaborées.
Fils d’immigrants slovaques, Ditko suit des cours de dessins et publie ses premières histoires en 1953. Il entre chez Marvel en 1961 et dessine de courts récits sur scénarios de Stan Lee qui le font très vite remarquer des lecteurs. Mais c’est à partir de 1962, quand il dessine les 38 premiers numéros de Spider-Man et 17 histoires de Doctor Strange dans Strange Tales, qu’il entre dans l’histoire. Considérés aujourd’hui comme des classiques, les compositions surréelles de Doctor Strange impressionnent les jeunes lecteurs à qui elles rappellent les visions psychédéliques alors en vogue, tandis que la personnalité tourmentée du jeune Peter Parker, alias Spider-Man, fait écho à leurs propres interrogations existentielles. Après ce feu d’artifice, que complètent quelques épisodes de Hulk, Ditko quitte Marvel Comics pour des raisons sur lesquelles il refusera toujours de s’expliquer. Certains de ses collègues de l’époque (en l’occurrence John Romita), évoquent un désaccord sur « quasiment tout » entre le dessinateur et son scénariste.
Ditko travaille ensuite pour les maisons Charlton, DC, Pacific Comics, Eclipse... Il livre occasionnellement des histoires manichéennes très marquées par l’objectivisme de la romancière Ayn Rand. Le personnage de Mr. A, que Ditko publie dans le prozine Witzend, ira encore plus loin dans cette direction, lui aliénant une partie de ses lecteurs.
En 1979, il revient chez Marvel et travaille sur diverses séries, reprenant même Spider-Man, série pour laquelle, il crée le personnage de Speedball en 1988.
Il publie sporadiquement jusque au début des années 2000 et vit seul, retiré dans son appartement new-yorkais, refusant toutes les demandes d’interviews et de rencontres.