ciné mardi : que viva españa - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2018 des rendez-vous de la cité > ciné mardi : que viva españa

ciné mardi : que viva españa

mardi 16 janvier 2018 à partir de 18h30, cinéma de la Cité

Une évasion outre-Pyrénées un soir de janvier : c’est le programme du cinéma de la Cité proposant deux des meilleurs longs-métrages espagnols de l’année écoulée. Avec Psiconautas adapté de sa bande dessinée éponyme (éditions Rackham), Alberto Vázquez entraîne son coréalisateur Pedro Rivero dans une réinvention poétique et cauchemardesque de l’animation baroque, telle une rencontre entre René Laloux et Martin Winshluss fantasmée par Lewis Carroll et Guillermo Del Toro. De son côté, Rodrigo Sorogoyen détourne brillamment les codes du thriller et offre à Roberto Álamo le Goya 2017 du meilleur acteur, avec Que dios nos perdone, polar poisseux et haletant dans la moiteur d’un été madrilène où se croisent les « indignés », le pape Benoît XVI et un insaisissable serial-killer… Deux perles sombres interdites aux moins de 12 ans, au tarif préférentiel de 7€ pour toute la soirée.

psiconautas

Espagne - 2017 - 1h15
interdit aux moins de 12 ans
film d’animation - version originale sous-titrée en français
de Pedro Rivero et Alberto Vázquez
d’après l’œuvre d’Alberto Vázquez

l’histoire
Une catastrophe industrielle a frappé une île sur laquelle vivent Birdboy et son amie, Dinky. La mort des poissons, principale source de travail, a créé une grande vague de pauvreté. De plus, les ordures de toutes sortes s’accumulent, rendant chaque jour l’île de plus en plus invivable. Dinky, jeune souris adolescente et incomprise par sa famille, décide avec ses amis, Sandra et le petit renard, de s’enfuir vers la ville. Elle espère secrètement que Birdboy, jeune garçon-oiseau, va les rejoindre dans leur périple, mais ce dernier a des ennuis avec la police, qui a quelques années plus tôt abattu son père...

+ d'info sur le film

que dios nos perdone

Espagne - 2016 - 2h06
Prix du jury du meilleur scénario (Isabel Peña) San Sebastian 2016 - Goya 2017 du meilleur acteur (Roberto Álamo)
interdit aux moins de 12 ans avec avertissement
film - version originale sous-titrée en français
de Rodrigo Sorogoyen
scénario : Rodrigo Sorogoyen, Isabel Peña
avec : Antonio de la Torre, Roberto Álamo, Javier Pereira, Luis Zahera...

l’histoire
Madrid, été 2011. La ville, plongée en pleine crise économique, est confrontée à l’émergence du mouvement des « indignés » et à la visite imminente du Pape Benoît XVI. C’est dans ce contexte hyper-tendu que l’improbable binôme que forment Alfaro et Velarde se retrouve en charge de l’enquête sur un serial-killer d’un genre bien particulier. Les deux inspecteurs, sous pression, sont de surcroît contraints d’agir dans la plus grande discrétion. Une course contre la montre s’engage alors, qui progressivement les révèle à eux-mêmes ; sont-ils si différents du criminel qu’ils poursuivent ?

+ d'info sur le film

ciné mardi : que viva españa
mardi 16 janvier 2018 à partir de 18h30
tarif 2 films pour 7€
18h30 Psiconautas
20h30 Que dios nos perdone
cinéma de la Cité
60 avenue de Cognac
Angoulême