ciné mardi : nazis dans le rétro - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2017 des rendez-vous de la cité > ciné mardi : nazis dans le rétro

ciné mardi : nazis dans le rétro

jeudi 14 décembre 2017 à partir de 18h30, cinéma de la Cité

Le national-socialisme et la seconde guerre mondiale sur grand écran auront engendré nombre d’images de défilés martiaux et de dramatiques champs d’honneur. Mais d’autres destins dans l’ombre au sein de l’Europe occupée, opposant résistants anonymes et collaborateurs parfois zélés, n’auront pas moins inspiré le septième art au gré des décennies. Avant même la fin du conflit, l’allemand Fritz Lang révèle à Hollywood la terreur en Tchécoslovaquie réprimant l’héroïsme des partisans civils : plus qu’un sommet du film de propagande, Les bourreaux meurent aussi dresse dès 1943 un étendard contre tous les despotismes, et subira quelques années plus tard les foudres de la chasse aux sorcières. Trente plus tard, le français Louis Malle scandalise ses concitoyens avec Lacombe Lucien, portrait d’un salaud ordinaire dans le Sud-Ouest de la France occupée, questionnant l’héroïsme de l’engagement au regard des circonstances et remuant les mauvaises consciences d’un « passé qui ne passe pas ». Deux longs-métrages engagés, brûlots en leurs temps et aujourd’hui sacrés comme authentiques chefs-d’œuvre, à (re)découvrir ce soir sur le grand écran du cinéma de la Cité.

les bourreaux meurent aussi

ciné répertoire
Usa - 1943 - 2h14
film - version originale sous-titrée en français
de Fritz Lang
avec : Brian Donlevy, Walter Brennan, Anna Lee, Nana Bryant, Margaret Wycherly...

l’histoire
En 1942 à Prague, pendant l’occupation nazie, le Reichsprotektor Heydrich, surnommé « le bourreau », est assassiné par le docteur Svoboda, membre de la résistance tchèque. Poursuivi par la Gestapo, il est aidé par une jeune femme, Mascha Novotny, dans la famille de laquelle il se réfugie très vite sous une fausse identité. Mais, par répression et pour obliger le peuple praguois à dénoncer l’assassin, la Gestapo s’empare de plusieurs centaines d’otages qu’elle menace d’exécuter. Parmi eux, le professeur Novotny, père de Mascha...

+ d'info sur le film

lacombe lucien

France - 1974 - 2h12
prix du meilleur film français du syndicat de la critique de cinéma 1974 - nomination à l’Oscar ® du meilleur film étranger 1975
film - film francophone
de Louis Malle
avec : Pierre Blaise, Aurore Clément, Holger Löwenadler, Therese Giehse, Stéphane Bouy...

l’histoire
En juin 1944, sous l’Occupation allemande, Lucien Lacombe retourne chez ses parents. Son père est prisonnier de guerre en Allemagne et sa mère vit avec le maire du village. L’adolescent demande à son instituteur, devenu résistant, de le faire entrer dans le maquis, mais ce dernier refuse, le trouvant trop jeune. Lorsque le jeune garçon est arrêté par hasard par la police, il dénonce son instituteur et rejoint alors la Gestapo française - corps auxiliaire français de la Gestapo - devenant un agent de la police allemande alors que l’Occupation touche à sa fin. Il tombe amoureux d’une jeune femme juive, France Horn. Lucien finit par s’enfuir à la campagne avec la jeune femme et sa grand-mère...

+ d'info sur le film

ciné mardi : nazis dans le rétro
jeudi 14 décembre 2017 à partir de 18h30
soirée présentée par Hidden Circle
tarif 2 films pour 7€
18h30 Les bourreaux meurent aussi
21h Lacombe Lucien
cinéma de la Cité
60 avenue de Cognac
Angoulême