cycle gaumont et merveilles #10 : le beau serge - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2017 des rendez-vous de la cité > cycle gaumont et merveilles #10 : le beau serge

cycle gaumont et merveilles #10 : le beau serge

jeudi 7 septembre 2017 à 18h30, cinéma de la Cité

Pour accompagner la grande exposition "Gaumont 120 ans de cinéma" présentée dans les studios Paradis, la Cité consacre chaque jeudi la plus ancienne et prestigieuse des sociétés cinématographiques. Cette semaine, honneur à la Nouvelle Vague avec le premier long-métrage de Claude Chabrol révélant Bernadette Laffont et Jean-Claude Brialy.

le beau serge
France 1958 - 1h38
film de Claude Chabrol
avec Jean-Claude Brialy, Gérard Blain, Bernadette Laffont, Edmond Beauchamp, Michèle Méritz, Claude Cerval, Jeanne Pérez...

l’histoire
François, atteint de tuberculose, retourne dans son village de Sardent dans la Creuse après des années d’absence. Il y retrouve son ami Serge en train de s’enivrer avec son beau-père, Glomaud. Yvonne, la femme de Serge, et Marie, l’autre fille de Glomaud, arrivent au café et ramènent les deux hommes saouls. François est peiné par la brutalité de Serge à l’égard d’Yvonne, enceinte à nouveau après le décès d’un premier enfant peut-être mongolien. François va tenter d’arracher son ami à l’alcool et à ses démons...

Premier long-métrage de Claude Chabrol, Le beau Serge naquit d’un pari entre le futur réalisateur de Que la bête meure et Les fantômes du chapelier, avec son ami le producteur Serge Lebeau, sur la possibilité de faire un film sur son nom. Le jeune critique des Cahiers du cinéma (co-auteur avec son confrère Eric Rohmer d’une fameuse monographie consacrée à Alfred Hitchcock) se jette dans l’aventure grâce à un héritage de famille, et affirme d’emblée sa remarquable direction d’acteurs : l’affolante Bernadette Laffont (apparue un an plus tôt dans le court-métrage Les mistons de François Truffaut), Gérard Blain aux failles ténébreuses, Jean-Claude Brialy encore inconnu du grand public et déjà porteur d’une formidable palette de sentiments... Riche de ces personnages troubles, ce "drame provincial" annonçant les thématiques chères au cinéaste assume avec éclat d’autres héritages, ceux de Jean Renoir et Henri-Georges Clouzot. Le film fut couronné par le Voile d’argent au Festival de Locarno en 1958, et par le prix Jean-Vigo en 1959.

+ d'info sur le film

+ d'info sur l’exposition 120 ans de cinéma : Gaumont depuis que le cinéma existe

cycle gaumont et merveilles #10 : le beau serge
jeudi 7 septembre 2017 à 18h30
tarif 3,50€
cinéma de la Cité
60 avenue de Cognac
Angoulême