qui est edmond-françois calvo - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > soutenir la Cité > projet à soutenir : en route avec rosalie ! > les aventures de rosalie : un chef d’oeuvre de la bande dessinée > qui est edmond-françois calvo

qui est edmond-françois calvo

plus d’informations sur l’auteur des aventures de Rosalie...

Edmond-François Calvo (1892-1957), célèbre pour être l’auteur de La Bête est morte !, est l’un des plus grands noms de la bande dessinée française.

Il débute en tant qu’illustrateur et caricaturiste dans la presse (au Canard Enchaîné, à L’Esprit de Paris, à Floréal) et exerce parallèlement différents métiers, dont aubergiste.
Continuant à se passionner pour le dessin, il réalise des publicités pour la Selle Idéale, ainsi que des sculptures. En 1938, âgé de 46 ans, il vend son auberge et entre au groupe de presse Offenstadt, devenu la Société Parisienne d’Édition (éditeur historique des Pieds Nickelés).
Durant la Seconde Guerre mondiale, trop âgé pour être mobilisé, Calvo travaille à différentes séries, dont Tom Mix, chevalier du Far-West ou Le Chevalier Chantecler.
Sous l’occupation allemande, en collaboration avec les scénaristes Victor Dancette et Jacques Zimmermann, Calvo témoigne à sa manière du conflit en dessinant La Bête est morte ! Il s’agit d’un récit de la guerre traité sur le mode animalier, où chaque peuple est représenté par un animal différent (les Allemands sont des loups, les Anglais des bouledogues...). Cette œuvre réalisée en couleur directe, publiée dès le mois d’août 1944, est considérée à juste titre comme un des chefs-d’œuvre de l’histoire de la bande dessinée. Calvo y laisse libre cours à son génie de dessinateur animalier. Si tous ses personnages humains semblent caricaturaux, les animaux paraissent pris d’un dynamisme et d’une joie de vivre qui ont valu à Calvo le surnom de Walt Disney français.

Ainsi, les héros de ses autres séries, Moustache et Trottinette (respectivement chat et souris), Cricri la souris d’appartement, Coquin le petit cocker, Patamousse le lapin, comme certains objets, dont Rosalie l’automobile, adoptent des attitudes et des sentiments humains, créant un univers tendre et rempli d’humour.

De son activité de sculpteur, Calvo a retenu, comme avant lui Daumier, la maîtrise parfaite de l’espace. Grâce à un dessin puissant qui valorise les jeux de lumières, il insuffle une vie extraordinaire aux décors, à la case et à la planche, dans une dynamique et un foisonnement de détails rappelant le mode pictural de Bruegel. De cette manière, il a su se libérer des codes en vigueur dans les bandes dessinées de l’époque, ne se limitant pas à un découpage régulier en cases rectangulaires mais habitant véritablement l’espace de la page.

Par son humour et son talent prodigieux d’illustrateur, Calvo a influencé des artistes
comme Uderzo (qui le cite encore aujourd’hui, avec Walt Disney, comme l’influence majeure de sa jeunesse), Cestac ou Pirus.
À travers un univers qui lui correspondait, il a su développer un style propre : celui d’un bon vivant, d’un rabelaisien se détachant des codes de son époque et créant des bandes dessinées drôles, tendres et intemporelles.

Calvo est l’un des plus grands noms de la bande dessinée, son œuvre mérite d’être conservée par une institution patrimoniale et mise en valeur pour pouvoir être redécouverte par le plus grand nombre. Le fonds exceptionnel de cet artiste conservé par le musée de la bande dessinée est propice à l’étude et à la valorisation par l’exposition, la publication et par des actions de médiation touchant des publics variés.


Qui est Edmond Calvo ? par konatecat