les choix du café bédé d’avril 2016 - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > les choix du café bédé d’avril 2016

les choix du café bédé d’avril 2016

nos lecteurs ont aimé...

L’odeur des garçons affamés
de Frederik Peeters et Loo Hui Phang (Casterman)

Texas, 1872. Oscar Forrest, photographe, répertorie les paysages de l’Ouest pour le compte du géologue Stingley. Entre Oscar et Milton, jeune garçon à tout faire du groupe, s’installe une relation ambiguë. ... Alors qu’autour de l’expédition, rôdent un inquiétant homme en noir et un Indien mutique. Stingley a conduit la mission aux portes d’une région hostile, dernier bastion de résistance des redoutables Comanches. Sur cette frontière lointaine, les limites entre civilisation et sauvagerie s’estompent. Un western intense où la Nature révèle les secrets les plus troubles.

acheter L’odeur des garçons affamés de Frederik Peeters et Loo Hui Phang (Casterman). 18,95€.

Transat
de Aude Picault (Delcourt)

A l’approche de la trentaine, Aude, jeune graphiste, se voit embarquée, au sens figuré, dans une routine quotidienne qui ne l’enthousiasme pas. Quand l’occasion se présente d’embarquer, au sens propre, pour une transat depuis Praia au Cap Vert, elle la saisit et cette expérience lui permet non seulement de faire de nouvelles rencontres mais aussi de réfléchir à sa vie et de lui retrouver un nouveau sens.
Un album très agréable à lire, servi par le dessin expressif d’Aude Picault, auteure de Papa (l’Association), et de deux tomes de Moi je chez Warum.

acheter Transat de Aude Picault (Delcourt). 15,50€.

Leviathan
de Bossard, Brunschwig et Ducoudray (Casterman)

Récit à hauteur d’homme de la destruction impensable et terrifiante d’une partie de Marseille, par ce qui semble tout d’abord être un tremblement de terre. Intrigue chorale, qui entremêle les actions de 4 marseillais, au contact direct des victimes de la catastrophe : un policier, une infirmière, une psychologue et un agent des pompes funèbres. Leviathan explore les conséquences humaines, sanitaires et politiques d’une telle catastrophe, dans une ville déjà troublée par un présent difficile, au coeur d’enjeux politiques et économiques majeurs. Et nous, que ferions-nous dans une telle situation ?

acheter Leviathan de Bossard, Brunschwig et Ducoudray (Casterman). 14,50€.

Le monde d’Aïcha
de Ugo Bertotti (Futuropolis)

Elles passent dans la rue sans faire de bruit, glissant comme des fantômes, souvent recouvertes d’un voile noir des pieds à la tête. Dans un pays rongé par la pauvreté, les traditions et les coutumes liées à la religion, un niveau bas d’éducation, les mariages précoces sont légion - selon des ONG, 14 % des filles de moins de quinze ans et 52 % de moins de dix-huit ans sont mariés de force - et les violences des hommes au nom de l’honneur de la famille ou du clan sont courantes : au Yémen aujourd’hui, le sort des femmes est, c’est le moins qu’on puisse dire, peu enviable. Pourtant, de plus en plus nombreuses sont celles qui, pas à pas, mènent une bataille courageuse pour leur émancipation. Une révolution, de moins en moins silencieuse, pour faire valoir leurs droits et leurs libertés. Un auteur de bandes dessinées et une reporter-photographe ont recueilli les témoignages d’Aisha, de Sabiha, d’Hamedda, de Houssen, d’Ouda ou encore de Fatin, dessinant ainsi un nouveau visage du Yémen.

acheter Le monde d’Aïcha de Ugo Bertotti (Futuropolis). 20€.