cérémonie : remise du prix de l’acbd à fabrice caro - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > cérémonie : remise du prix de l’acbd à fabrice caro

cérémonie : remise du prix de l’acbd à fabrice caro

jeudi 28 janvier 2015 à 12h30, musée de la bande dessinée

Comme chaque année désormais, l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée (ACBD) remettra son prix dans l’enceinte de la Cité, au musée de la bande dessinée. Une cérémonie hors du commun, puisque ce prix présente la particularité d’être remis au nouveau lauréat par celui de l’année précédente.

Choisi parmi les 3 923 nouveaux titres publiés dans l’espace francophone européen (France, Belgique, Suisse) entre novembre 2014 et fin octobre 2015, Zaï zaï zaï zaï de Fabcaro se voit décerner le Grand Prix de la Critique ACBD 2016. C’est donc Antonio Altarriba, lauréat 2015 qui, comme le veut la tradition, lui remettra le prestigieux prix.

le grand prix de la critique/acbd 2016

Avec ce prix décerné cette année à Fabrice Caro pour le livre Zaï zaï zaï zaï (éditions 6 pieds sous terre), l’ACBD consacre l’éclosion d’un grand auteur.

zaï zaï zaï zaï

Dans Zaï zaï zaï zaï, Fabrice Caro, dit Fabcaro, 42 ans, regarde le monde frontalement, en esquissant un pas de côté pour ne pas se le prendre en pleine tête. D’un trait réaliste, mais léger, en usant d’un dessin minimaliste dans lequel les postures comptent plus que les visages et les détails, où les décors sont à peine posés, Fabcaro raconte une fuite en avant devant le réel qui joue sur les codes de notre quotidien, les détourne par l’absurde et nous interpelle. Zaï zaï zaï zaï est le miroir grinçant et drôle de nos petites vies confortables et apeurées. Journalistes, retraités, gendarmes, caissières, députés, vous et moi, chacun en prend pour son grade. Fabcaro n’épargne même pas le héros à boucle d’oreille dans lequel on reconnaît l’auteur.
Fabcaro appartient à l’école Fluide glacial et à celle du Psikopat, ces revues historiques qui assument la BD d’humour, faussement bête et, s’il le faut, potache. La poilade qui fait réfléchir. Ce n’est sans doute pas un hasard si le premier album auquel il participe, en 2005, est une adaptation florilège des textes de Pierre Desproges. Souvent scénariste pour les autres, Fabcaro cultive les idées qui s’épanouissent en un strip ou une planche. Et s’affirme comme un créateur d’émotions mêlées qui font naître chez le lecteur à la fois sourire et malaise.

Fabcaro a notamment signé Parapléjack à La Cafetière, Talk Show chez Vide Cocagne, Jours de gloire chez Altercomics, Z comme Diego (dessin de Fabrice Erre) chez Dargaud, Mars (dessin de Fabrice Erre) chez AUDIE/Fluide glacial, et même, tout récemment, les scénarios des Impétueuses Tribulations d’Achille Talon chez Dargaud (dessin de Serge Carrère).
Fabcaro est aussi guitariste, chanteur, auteur-compositeur de rock. Il a également publié en 2006, dans la collection blanche des éditions Gallimard, le roman Figurec adapté en bande dessinée par Christian de Metter aux éditions Casterman.

le grand prix de l’acbd

Le but du Grand Prix de la Critique Bande Dessinée/ACBD est de « soutenir et mettre en valeur, dans un esprit de découverte, un livre de bande dessinée, publié en langue française, à forte exigence narrative et graphique, marquant par sa puissance, son originalité, la nouveauté de son propos ou des moyens que l’auteur y déploie. »

l’acbd

L’ACBD compte 87 journalistes et critiques qui parlent régulièrement de bande dessinée dans la presse écrite, audiovisuelle, nationale et régionale, et pour les nouvelles technologies.

acheter de Fabrice Caro : Zaï zaï zaï zaï . 6 pieds sous terre / 13€