les choix du café bédé de novembre 2015 - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > les choix du café bédé de novembre 2015

les choix du café bédé de novembre 2015

nos lecteurs ont aimé...

Le chien qui louche
d’Etienne Davodeau (Futuropolis)

Fabien, surveillant au Louvre, aime son métier. Depuis quelques semaines, il aime aussi Mathilde. Celle-ci vient présenter son ami à sa famille dans la vaste maison de campagne près d’Angers. Non sans appréhension : le clan Benion est « un peu particulier ». Après le dîner, on veut « montrer un truc » à Fabien. Au grenier, à l’occasion de travaux, on a trouvé récemment un coffre dans lequel un aïeul avait laissé une affreuse toile représentant un pauvre clébard, qui louche. Que vaut le tableau de l’ancêtre, demandent les Benion, est-ce une croûte ou un chef d’oeuvre ? On veut l’avis de l’expert sur l’oeuvre peinte. Fabien est emmerdé, il n’est que surveillant, et botte vaguement en touche. Mais pour les Benion, la cause est entendue, tant que l’inverse n’est pas prouvé, le tableau de l’aïeul a droit au Louvre. On s’en amuse. Fabien espère que tout ça n’est qu’une lubie de pochetrons. La suite lui prouva que non.

acheter Le chien qui louche d’Etienne Davodeau (Futuropolis). 20€.

Zen : méditations d’un canard égoïste
de Phicil et Drac (Carabas)

Ce ne furent pas exactement les vacances promises par Bronzage Magazine : "Méditation & Bien-être, apprenez à vous détendre pour revitaliser votre poil". Ou plumes, dans le cas de Jean Plumo, un canard bougon que les grosses bagnoles font rêver. Cette première rencontre avec Anatole, un véritable âne ce gars, aurait dû le mettre sur la piste. Ainsi que Maître Bernard qui ne ressemble pas du tout aux photos du magazine... Au final, il n’y aura que les trois premières minutes de la première méditation qui se seront passées comme prévu. Phicil nous emmène à la découverte du Zen et de la méditation. À travers les mésaventures de ce canard bougon, il nous fait partager ses expériences, sa rencontre avec le Zen et nous raconte trois mythes du Bouddhisme, celui du Prince Siddarta Gotama qui devint un "éveillé", un "bouddha", celui de Bodhidarma et celui de Asanga et l’humain. L’apprentissage est aussi que long que diffificile pour Jean, et quand il s’agit d’arracher les mauvaises herbes du jardin à la main, il sort la tondeuse à gazon...

acheter Zen : méditations d’un canard égoïste de Phicil et Drac (Carabas). 16€.

Le chercheur fantôme
de Robin Cousin (Flblb)

Dans un lieu tenu secret, une Fondation pour l’étude des systèmes complexes et dynamiques accueille vingt-quatre chercheurs en résidence. Cadre idéal, moyens illimités, tout semble idyllique et parfait dans ce monde entièrement dédié à la recherche scientifique. Il n’en est évidemment rien. La Fondation semble au contraire être le théâtre d‘un vaste complot : un mathématicien travaillant sur le "problème P=NP" a disparu, deux chercheurs sont retrouvés morts… Le dessin faussement naïf, les personnages qui ressemblent à des figurines ne font que renforcer un sentiment d’étrangeté. Dans cette organisation aux allures totalitaires, les chercheurs ne seraient-ils que des pions ? Une des forces de cette bande dessinée est de placer au centre du récit l’un des problèmes non résolu de la recherche en mathématiques et d’en faire une intrigue passionnante pour le lecteur. Un premier long récit convaincant.

acheter Le chercheur fantôme de Robin Cousin (Flblb). 12,60€.

Dômu, rêves d’enfants
de Katsuhiro Otomo (Les humanoïdes associés)

Dômu aurait pu être l’histoire banale d’une banlieue japonaise... Dômu aurait pu être un simple polar sur des meurtres inexpliqués dans une cité perdue... Dômu aurait pu se suffire d’une satire sociale de la société japonaise contemporaine... Mais dans les mains de Katsuhiro Otomo, Dômu devient un miroir du fossé culturel qui sépare la jeunesse et les adultes au pays du soleil levant. Une sombre métaphore matérialisée par les affrontements homériques d’une petite fille et d’un vieillard à base de pouvoirs psychiques... Inoubliable.

acheter Dômu, rêves d’enfants de Katsuhiro Otomo (Les humanoïdes associés).

Georges Frog t.1 : premier couplet
de Phicil et Drac (Carabas)

Le récit se déroule dans l’Amérique des années 30, durant l’âge d’or du jazz, l’ère du swing et des grands orchestres de danse. Georges Rainette, une petite Grenouille décide d’abandonner ses études pour se consacrer entièrement à sa passion, le piano jazz malgré les avertissements de ses amis. Mais il s’entête au risque de s’isoler de plus en plus. Il travaille dur son instrument, compose et entretient avec son piano un rapport tout particulier : jusqu’au jour où l’amour déboule dans sa vie. Cora, une jolie jeune femme qui emménage au dessus de chez lui avec son père. Georges découvre alors l’amour, le sexe, les relations avec une autre personne. Au gram dam de son piano qui s’estime injustement oublié. Personne ne lui caresse plus les touches. A travers ce récit aux contours classiques se déploie un univers sensible, une peinture animalière qui transpire l’humanité.

acheter Georges Frog t.1 : premier couplet de Phicil et Drac (Carabas). 11€.